Proces Duez Flux

Condamné pour diffamation, Michel Duez, le 1er adjoint au maire de Puteaux, fait appel

Appel

Condamné par le tribunal de Nanterre pour avoir diffamé Christophe Grébert, Michel Duez, le 1er adjoint de la maire de Puteaux, fait appel de ce jugement.

Un nouveau procès aura donc lieu devant la cour d'appel de Versailles.

Le 6 mars dernier, Michel Duez, a été condamné, en tant que directeur de publication de « Puteaux infos », à un total 12.000 euros de dommages et intérêts, de frais et de publications judiciaires.

Depuis toujours, et en ce qui me concerne depuis plus de 10 ans, la mairie de Puteaux instrumentalise la justice en multipliant les procédures contre ses opposants afin de les décourager et empêcher ainsi que la démocratie fonctionne normalement dans notre ville. Contre cela, j'ai décidé de me battre. Vous êtes nombreux à me soutenir. C'est fort de ce soutien que je me présenterai le mois prochain devant la cour d'appel de Versailles afin de faire confirmer cette condamnation du 1er maire adjoint de Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Christophe Grébert


Justice : Je gagne mon procès contre le journal de la majorité municipale de Puteaux

IMG_0228Mardi 6 mars 2018, le tribunal de Nanterre a jugé diffamatoire un texte signé par la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud contre Christophe Grébert, et condamne Michel Duez, 1er adjoint et directeur de publication de « Puteaux infos », à un total 12.000 euros de dommages et intérêts, de frais et de publications judiciaires.

J'espère qu'il s'agit de l'épilogue de ma bataille judiciaire avec la maire de Puteaux

Michel Duez va devoir me verser 3.000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 3.000 euros pour mes frais d'avocat, soit 6.000 euros. Il est aussi condamné à 1.500 euros d'amende avec sursis.

D'autre part, cette condamnation du tribunal de Nanterre devra être annoncée sur 1/2 page dans le journal municipal, ainsi que dans Le Parisien des Hauts-de-Seine sur un espace d'un montant de 6.000 euros ttc.

Merci à mon comité de soutien et à mon avocat Maître Prigent à qui je dois cette victoire. En espérant que la majorité municipale de Puteaux cesse de publier des mensonges dans "Puteaux infos"...
Christophe Grébert

En savoir plus sur ce procès : www.monputeaux.com/proces-duez


Jugée pour diffamation, la municipalité de Puteaux plaide la vivacité du débat politique

IMG_5460

Suite à la publication d'un texte dans le journal municipal de Puteaux m'accusant faussement d'avoir été condamné par la justice, son directeur de publication, Michel Duez, 1er maire-adjoint de Puteaux, était jugé pour diffamation, mardi 9 janvier, devant le tribunal de Nanterre.

Ce procès était l'occasion pour moi de dénoncer l'instrumentalisation de la justice par la majorité municipale de Puteaux : ne parvenant pas à obtenir ma condamnation malgré de nombreuses plaintes, elle a finit par en inventer une !
Mon avocat, Maître Guillaume Prigent, a réclamé 10.000 euros de dommages et intérêts, ainsi que la publication du jugement dans "Puteaux infos". 
Le Procureur de la République de Nanterre, constatant la mauvaise foi de la municipalité, a demandé qu'une amende soit prononcée contre le représentant légal de "Puteaux infos". 
Lors de l'audience, l'avocat de la mairie a défendu la liberté d'expression et la "vivacité du débat politique". Quel étonnement d'entendre cela ! Puisque depuis la création de MonPuteaux, la maire et ses proches ont lancé contre mon site une douzaine de plaintes bâillons. Drôle de manière de défendre la liberté d'expression... 

Merci à mon comité de soutien qui m'a permis de mener cette procédure.

Le jugement sera rendu le mardi 6 mars.

IMG_5462


La municipalité de Puteaux jugée pour diffamation le mardi 9 janvier 2018

6a00d8341c339153ef01bb08a80ba3970d-800wi

Le procès aura lieu devant la 14e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre le mardi 9 janvier à 13h30 : Michel Duez, 1er adjoint de la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi, sera jugé pour diffamation en tant que directeur de publication de "Puteaux infos" et représentant légal de la majorité municipale.

En janvier 2016, la municipalité de Puteaux a publié un texte dans son journal "Puteaux infos" qui annonçait faussement que j'avais été condamné par la justice suite à une plainte de Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

Lors de ce procès du 9 janvier, je souhaite mettre en lumière le harcèlement judiciaire dont j'ai été victime de la part de la majorité municipale de Puteaux. Depuis la création de MonPuteaux.com, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a en effet cherché à plusieurs reprises à me faire taire et à me délégitimer en tant que représentant de l'opposition putéolienne. Avec l'argent de la ville, elle a lancé contre moi une douzaines de plaintes et presque autant de procès. Or, elle a perdu à chaque fois

Cette tribune dans "Puteaux infos" est un énorme mensonge. Jamais je n'ai été condamné. C'est incroyable de publier cela. Cette fois, je ne devais pas laisser faire. J'ai donc porté plainte à mon tour.

Joëlle Ceccaldi est une récidiviste, puisqu'elle a déjà été condamnée pour m'avoir diffamé.

La majorité municipale de Puteaux et son représentant Michel Duez seront-ils respectueux des juges et du procureur de Nanterre ?

Michel Duez sera-t-il présent au tribunal ou se contentera-t-il d'être représenté par son avocat payé sur le budget communal ? Ou refusera-t-il d'assumer à la place de Joëlle Ceccaldi-Raynaud et de s'expliquer sur cette Fake News ? C'est ce que nous verrons le 9 janvier. 

Je souhaite sa condamnation, mais aussi celle de la majorité municipale, afin de mettre un point final à ces 10 ans de harcèlement judiciaire.

L'audience est publique. Vous pourrez venir y assister.

A LIRE : 

- DOSSIER PROCÈS MICHEL DUEZ

- La TRIBUNE DIFFAMATOIRE DANS PUTEAUX INFOS

L'avocat de Michel Duez va être payé par la ville

10 ans de procès du maire de Puteaux contre MonPuteaux

- Joëlle Ceccaldi a déjà été condamnée pour diffamation