Presidentielle 2007 Flux

"Désolé" pour ce Président de la République là

A la demande de Nicolas Voisin, qui a créé un groupe "Désolé" sur Dailymotion, voici ma réaction de "désolation" à l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République : désolé pour les jeunes, désolé pour l'Europe, désolé de n'avoir pas su convaincre du danger populiste de cet homme. Reste l'espoir du contre pouvoir né sur internet durant cette campagne présidentielle.

Christophe Grébert


Présidentielle 2007 à Puteaux : confirmation d'une très forte mobilisation des électeurs

486474587_61b9e9d764A 17 heures, 3 heures avant la fermeture des bureaux de vote, près des 3 quarts des électeurs putéoliens (74,01%) s'étaient rendus aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle. Un taux de participation exceptionnel également pour le département des Hauts-de-Seine : 71,23% contre 64,48% lors du premier tour à la même heure. Au niveau national, la participation pour 17h est encore plus élevée : 75,11%, soit un taux supérieur à 1981.
Des résultats commencent déjà à circuler sur le net. Ils sont issus des premières estimations "sorties des urnes" des instituts de sondage.


Présidentielle 2007 à Puteaux : vers une participation très élevée

486213776_c5bfce588aA Puteaux, la participation pour le second tour de l'élection présidentielle atteignait à midi 37,53%, contre 34,11% sur l'ensemble du pays. Le taux national est supérieur de 3 points à celui enregistré à la même heure au 1er tour. On se dirige donc vers une participation exceptionnellement élevée.

(Photo : Bertrand blog sur Flickr)


Dimanche, je vote pour une démocratie renouvelée

Cela fait maintenant 5 ans que quotidiennement j'observe le fonctionnement de la démocratie dans ma commune.
La municipalité de Puteaux, malgré les excès de sa majorité UMP relevés par les médias et les tribunaux, n'est certainement pas bien différente des autres collectivités de France.
Croyez-en la petite expérience d'un simple citoyen observateur et praticien attentif, cette démocratie marche mal !
Le citoyen est écarté des responsabilités qui sont les siennes. Il n'est pas écouté et lorsqu'il veut se faire entendre, on cherche à le faire taire. Reconnaissez mon expérience sur ce sujet.
Or, c'est le citoyen qui est le coeur de la démocratie. Sans lui, ce n'est plus la démocratie, c'est le règne du populisme, du clientélisme et de l'autoritarisme.
Nous savons bien, nous Putéoliens, de droite, du centre et de gauche, ce que ces mots signifient.
Cette fausse démocratie est organisée et défendue par des représentants comme Joëlle et Charles Ceccaldi-Raynaud. Et ce n'est pas un hasard si notre maire est la suppléante de Nicolas Sarkozy à l'Assemblée nationale. Il incarne ce projet là.
Nous ne pouvons pas vouloir cela pour notre pays !
La démocratie participative n'est pas un gadget. Elle ne s'oppose pas non plus à la démocratie représentative. Les 2 sont indispensables et indissociables, comme la liberté et l'égalité sont indissociables de la Fraternité.
Ségolène Royal veut réformer nos institutions pour améliorer le fonctionnement de notre démocratie. Si elle est élue, un référendum sera organisé en septembre de cette année. Chacun sera consulté. Je retiendrais une seule mesure : le mandat unique. Cela permettra d'amener une nouvelle génération d'élus aux affaires. Que dire de ces maires ou députés qui cumulent les mandats sur 4 ou 5 décennies (Charles Ceccaldi est élu de Puteaux depuis les années 60 !). Mais plus important encore, cela changera considérablement notre démocratie : quand les députés seront pleinement les élus de la Nation dans son ensemble et plus les représentants des intérêts des collectivités territoriales comme c'est le cas aujourd'hui, alors ils feront de meilleures lois et revendiqueront pleinement leurs pouvoirs. L'Assemblée Nationale doit retrouver sa place.
Seule Ségolène Royal a la volonté de faire cela !
C'est pourquoi, dimanche, je voterai pour elle, car elle seule incarne une France moderne, une France dans laquelle les citoyens assument pleinement leur rôle, la France à laquelle j'aspire.
Christophe Grébert

A VOIR : L'ANALYSE DES DISCOURS DE NICOLAS SARKOZY PAR LE PSY GÉRARD MILLER


Présidentielle 2007 : Jacques Delors à Lille

Voilà la discours très intéressant de Jacques Delors prononcé hier à Lille. L'ouverture politique n'est pas une ouverture politicienne dit-il. Il s'agit en effet de créer une nouvelle démocratie plus à l'écoute des citoyens. C'est ce pour quoi je me bats depuis 5 ans à Puteaux. C'est Ségolène Royal qui incarne ce projet.