Pots Flux

Les nouveaux bacs à fleurs rue Jean Jaurès à Puteaux sont diversement appréciés

30569589322_ae1a839120_zDe nouveaux bacs à fleurs ont été installés dans la  rue Jean Jaurès à Puteaux. En bois, avec le logo de la mairie gravé sur les côtés, ils sont diversement appréciés par les habitants.

Sur la page Puteaux sur Facebook, vous êtes plusieurs à commenter cette nouveauté : "Le mauvais goût ceccaldiste", "La couleur du bois ne me paraît pas adapté", "C'est joli", "Horrible! Des gros blocs comme posés là par hasard!"... 

La palme du commentaire revient à Bruno : "Un peu plus long et avec des poignées et ça fait de très jolis cercueils. En plus il y a déjà les fleurs".

Et vous, qu'en pensez-vous ?

En 2014, pour les élections municipales, nous avions pour notre part proposé la piétonnisation de cette partie de la rue Jean-Jaurès, avec la pose de vrais arbres... 


Les folles dépenses de Joëlle Ceccaldi-Raynaud

6109674917_98e8f68466Le maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, n'adore rien de mieux que de dépenser. Puteaux étant l'une des villes les plus riches de France grâce aux retombées fiscales de La Défense, cela tombe bien ! Lors du conseil municipal du vendredi 6 juillet 2012, plusieurs factures ont été communiquées. Il s'agit de dépenses engagées directement par le maire, sans avoir été soumises à l'assemblée municipale. 

- 175.500 euros pour le bureau d’architectes ASAA, pour l'étude de la réhabilitation du hall administratif de l’Hôtel-de-ville. De grands travaux vont être engagés dans le "Palais N°1" du ceccaldisme. Le montant de ces travaux n'est pas encore dévoilé (quelques millions d'euros ?). Ouverture de la nouvelle mairie fin 2013, juste avant l'élection du maire.

- La ville dépense 420.000 euros chaque année pour l'achat de potelets et de bornes, ce qui fait tout de même 20 euros par an et par famille putéolienne ! Parfois mal disposés sur le bord des chaussées, certains potelets sont régulièrement renversés par des véhicules et aussitôt remplacés... pour le plus grand bénéfice de nos fournisseurs...

- Plus de 40.000 euros, soit 2 euros par famille putéolienne, ont été consacrés au dernier carnaval des enfants, essentiellement pour la location des chars. Sans doute qu’un peu plus de simplicité serait souhaitable. Au conseil municipal, j'ai proposé qu’on réduise à l’avenir cette dépense de moitié. Et qu’on utilise les 20.000 euros ainsi économisés à une ou plusieurs actions de solidarité auxquelles seraient associés les enfants des écoles. A cette proposition, le maire a répondu que j'étais contre les enfants (sic!). Accusation ridicule qui cache l'inconsistance politique de cette majorité. Pendant ce temps là, on économise sur la nourriture donnée aux enfants dans les crèches de Puteaux... C'est moins visible !

- Plus de 2 millions d’euros sont annuellement dépensés pour l’entretien des espaces verts de la ville. C'est une charge énorme (une centaine d'euros par famille putéolienne !). Chacun peut voir le gaspillage qu'elle entraîne parfois. En séance, j'ai souligné la nécessité d'adopter des méthodes écologiques pour les espaces verts. Je ne suis pas sûr en effet que cela soit le cas... Par exemple quand nous mettons des hortensias dans des pots, rue Jean Jaurès. D'énormes économies pourraient être réalisées, simplement en abandonnant les mauvaises habitudes prises.

(photo : Flickr)


Des pots géants devant le marché Chantecoq de Puteaux

3013458320_b4a1eda917Avec les grilles, les puits et les fontaines, les pots sont l'une des obsessions de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. La maire de Puteaux en met partout. Ils sont de plus en plus gros et prennent donc de plus en plus de place sur les trottoirs. Ici, devant le marché couvert Chantecoq, rue Eichenberger. Ces pots remplacent des palmiers, autre obsession de notre maire.

Cela valait bien la création d'une nouvelle rubrique sur ... les pots de Puteaux !

(photo : Flickr)


Place des Marées à Puteaux : où sont les soucoupes ?

Place1Place2Place3La mairie de Puteaux a engagé le réaménagement de la place des Marées, en face du "palais" de la jeunesse. Les pyramides, qui quadrillaient la place, ont été remplacées par des alignements de pots de camélias. On pourrait discuter longtemps de ce choix. Ce qui m'étonne surtout c'est l'absence de soucoupe sous les pots ! "Ni fait, ni à faire", m'a expliqué un jardinier professionnel. "Le pot doit avoir un trou au fond pour permettre l'évacuation de l'eau et avoir une soucoupe. Sinon la terre s'acidifie rapidement et provoque un ralentissement ou arrêt de la croissance".
En plus l'eau s'écoulant, cela provoque sur toute la place des traînées de boue vraiment peu esthétiques (voir les photos ci-contre)...
Et dire que Puteaux est l'une des villes les plus riches de France, que nous avons dépensé certainement un fric fou pour refaire cette place, et qu'ils n'ont pas été fichus d'acheter des soucoupes :o/// Nul !!!