Pieton Flux

Piste cyclable Puteaux-Courbevoie sur la RD9 : une proposition de Puteaux Pour Vous bientôt réalisée

Tumblr_inline_ndfmkvisU31t2mmhdLors de la campagne municipale de mars 2014, notre liste Puteaux pour vous avait proposé dans un tract sur la Défense de créer sur l’avenue Jean Moulin, une piste cyclable permettant de relier Puteaux et Courbevoie via la Défense. La ville, la communauté d’agglomération Seine Défense et Defacto reprennent cette proposition.

A LIRE SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION PUTEAUX POUR VOUS

Après l'idée de passerelle piétonne sur l'île, la piétonnisation de la rue Jean Jaurès, la généralisation des Zones30, voici donc une autre de nos propositions reprise par l'actuelle majorité de Puteaux. Nous nous en rejouissons. Voici la preuve de la qualité du travail effectué par les équipes de Puteaux pour vous. Voilà la preuve de l'utilité de la minorité municipale.
Christophe Grébert


Voirie de Puteaux : potelets cassés - danger pour les piétons

_MG_0400

Rue voltaire, dans le bas de Puteaux, plusieurs potelets sont cassés depuis des semaines et ne sont pas remplacés (photo ci-dessus, GH). Ces obstacles, au bord des trottoirs, sont très dangereux pour les piétons, ainsi que pour les 2 roues en cas de chute.

Que se passe-t-il ? Pourquoi ces potelets ne sont pas remplacés ? Un problème avec l'entreprise chargée, par marché public, d'entretenir ces milliers de potelets installés dans nos rues ? J'AI ENVOYÉ UNE QUESTION AU MAIRE. POUR L'INSTANT, PAS DE RÉPONSE.

Sachez que chaque potelet coûte 100 euros + 300 euros d'intervention à chaque fois qu'il faut le remplacer. Imaginez la dépense publique totale que cela représente !

Puteaux est l'une des communes qui a choisi de généraliser ce genre de mobilier urbain censé protéger les piétons et empêcher le stationnement anarchique des automobilistes. Mais mal installés, ces potelets encombrent les trottoirs et deviennent des obstacles à la bonne circulation des piétons, en particulier des personnes à mobilité réduite. Pensons aux handicapés, aux personnes âgées ou aux mamans avec des poussettes. D'autres communes - comme Bordeaux - ont décidé de réduire considérablement l'usage de ces potelets et de proscrire carrément les bornes basses, en repensant le partage des espaces urbains. Un sujet de réflexion pour bien vivre notre ville, tout en faisant... de substantielles économies.

A LIRE SUR LE SUJET : 

- ÉTUDE DU MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE SUR "UNE VOIRIE POUR TOUS",
- Etude de la CFPSAA sur l'aménagement des voiries pour les mal-voyants,
- la charte du mobilier urbain de la ville de Bordeaux.

MISE À JOUR : LE POTELET CASSÉ A ÉTÉ RÉPARÉ JUSTE APRÈS LA PUBLICATION DE CET ARTICLE :

8872746658_9a13571b26

(PHOTO : Flickr)


Sondage : 6 Putéoliens sur 10 trouvent les trottoirs de la commune "pas pratiques"

SondagetrottoirMa nouvelle rubrique TOUS PIETONS trouve toute sa justification au regard du résultat de ce mini-sondage : à la question "trouvez-vous les trottoirs de Puteaux pratiques ?", 61% répondent non. 113 personnes ont répondu à ce sondage.

Pour aménager les trottoirs, il faut penser aux personnes qui vont les emprunter : des enfants, des jeunes, des sportifs, mais aussi des personnes âgées ou souffrant de handicaps, les personnes dites "à mobilité réduite", mais il peut s'agir aussi de mamans avec des poussettes ou bien de personnes rentrant chez elles chargées de courses. Il faut penser à chacun.
Il faut faciliter nos déplacements à pied, cela veut dire aussi faciliter l'accès aux différents services et commerces de proximité, ainsi qu'aux lieux de loisirs.
Il faut penser plus généralement au partage de l'espace public entre les piétons, les 2 roues motorisés ou non et les voitures. Et donc penser également au stationnement, qui permet de poursuivre à pied son chemin.
A Puteaux, nous devons revoir les accès avec le quartier de La Défense, les accès piétons et cyclistes entre la ville et l'île, les accès aux commerces du centre ville, la traversée de la RN13, cella de la voie SNCF, et plus globalement les échanges entre le bas et le haut de la commune.
Des sujets qui, j'espère, seront traités dans l'Agenda 21 qui est en cours de réalisation.