Patrimoine Flux

Sauvegarde de notre Patrimoine : la démolition du vieux de cinéma de Puteaux n'est pas justifiée

6a00d8341c339153ef01b7c7541fcb970b-800wiLa ville de Puteaux entend détruire un bâtiment vieux de 122 ans au 3 bis rue Gerhard, qui fût le 1er cinéma de notre ville, afin d'agrandir l'école maternelle Parmentier voisine. Mais ce motif n'est pas valable. En effet, la municipalité possède et possédait d'autres terrains et immeubles à proximité immédiate de l'école, où sont extension peut être tout autant envisagée. Par exemple, la ville était propriétaire encore récemment d'une vaste maison au 5 rue Gerhard. Mais celle-ci a été revendue à une connaissance du maire. 

Rappel des faits : 

En 1999, la ville rachète pour 416.000 euros une maison au 5 rue Gerhard. En 2006, elle lance des travaux sous le prétexte d'en faire une "halte culturelle" : 542.000 euros de travaux sont débloqués pour réhabiliter entièrement le pavillon : toiture, fenêtres, murs, intérieur... tout est refait à neuf. Mais cette "halte culturelle" n'a jamais ouvert ses portes.
Près d'un million d'euros d'argent public plus tard, en  2009, la maison est finalement revendue à un particulier pour 740.000 euros.
La ville a perdu de l'argent dans cette étrange affaire immobilière. Qui en a gagné ?

La ville possède aussi un immeuble au 3 rue Gerhard, ainsi qu'un terrain libre entre le 3 et le 5, où l'extension de l'école pourrait se faire. La justification de la municipalité tombe donc à l'eau.


Sauvons le vieux cinéma de Puteaux !

6a00d8341c339153ef01b8d24cbb8f970c-800wiLa ville de Puteaux vient d'acheter un bâtiment construit en 1895, au 3 bis rue Gerhard. Les archives montrent que ce bâtiment vieux de 122 ans a d'abord été une salle des fêtes, avant d'être transformé en salle de cinéma début 1900.

Ce qui en ferait l'un des plus vieux cinémas au monde !

Malheureusement, ce bâtiment n'est pas classé aux Monuments Historiques et la mairie de Puteaux a l'intention de le détruire en n'en conservant que la façade.

STOP !

Avant de le démolir, il faudrait au moins étudier son histoire et voir s'il ne serait pas plus intéressant de le sauvegarder !

Ensemble, sauvons ce vieux cinéma de la disparition.

1/ Demandons à la municipalité d'engager les démarches pour obtenir le classement de notre vieux cinéma aux Monuments Historiques.

2/ Redonnons une nouvelle vie à ce lieu, qui fait partie de l'histoire de notre commune et du patrimoine de la cinématographie française. Cette salle de quartier pourrait être à nouveau dédiée à la fête, aux rencontres entre habitants et à la culture populaire, comme il y a 122 ans !

SOUTENEZ, REJOIGNEZ ET RELAYEZ CE PROJET SUR FACEBOOK

Christophe Grébert


Sauvegarde du vieux cinéma de Puteaux : pour le moment, la mairie ne partage pas notre curiosité

6a00d83451b9bc69e201bb096cd8c7970d-250wi

Il y a quelques jours, je vous parlais de l'ancien Casino de Puteaux, rue Gerhard, l'un des plus vieux cinéma au monde. Celui-ci a été racheté par la mairie qui a l'intention de transformer ce bâtiment historique en annexe de l'école maternelle Parmentier. Le journal Le Parisien a publié aujourd'hui un article sur le sujet. Il y rapporte les propos mensongers du cabinet du maire qui tente de faire croire que tout le monde est d'accord avec ce projet et qu'il n'y a pas d'alternative. C'est faux et j'explique pourquoi (j'ai aussi envoyé un droit de réponse au Parisien) :

Dans cet article, il est écrit que lors du conseil municipal de décembre, j'aurais voté en faveur du projet de transformation de ce monument historique en salles de classe. C'est faux. Ce jour là, la délibération soumise au vote des élus portait uniquement sur le versement d'une indemnité d'éviction à l'actuel occupant du vieux cinéma. Le projet du maire de transformer ce bâtiment en annexe scolaire n'a fait l'objet d'aucune discussion : c'est son choix personnelle. C'était cela ou rien, avec le menace sous entendue d'une "démolition" pure et simple du bâtiment. Cette menace est exprimée à nouveau dans Le Parisien par le cabinet du maire (Lire ci-dessous).

Lors du conseil, j'ai été surpris d'entendre Joëlle Ceccaldi affirmer que ce bâtiment n'était de toute façon pas classé aux monuments historiques, quand je lui ai demandé pourquoi l'ancien cinéma ne serait pas conservé. 

Après une recherche documentaire sur cette ancienne salle des fêtes, qui a été l'un des premiers cinémas (trace des premières projections en 1905), je propose qu'on engage auprès des services du ministère de la culture une procédure pour réclamer son classement, et ainsi assurer sa conservation et lui donner une nouvelle vie culturelle.

Ce bâtiment peut être sauvé tout en réalisant l'agrandissement de l'école Parmentier. Les 2 projets ne s'opposent pas, comme tente de la faire croire le cabinet du maire pour forcer à la démolition du vieux cinéma à la seule exception symbolique mais surement insuffisante de sa façade.

EXTRAIT DU PARISIEN DU 16 JANVIER 2017 : 

Leparisien 

EXTRAIT DE LA DÉLIBÉRATION SOUMISE AU VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PUTEAUX LE 14 DÉCEMBRE 2016 (question 14 de l'ordre du jour) :

CM-puteaux-dec17-question14

 

DROIT DE RÉPONSE ENVOYÉ AU PARISIEN :

Dans votre article " Le plus vieux cinéma de Puteaux sera transformé en école" publié le 16 janvier, vous affirmez que j'ai "voté la délibération adoptée lors du conseil municipal de décembre" visant à transformer ce bâtiment historique en annexe d'une école maternelle voisine. Ceci est faux. La délibération soumise aux élus concernait uniquement le versement d'une indemnité d'éviction à l'ancien occupant des lieux (voir PJ).
Jamais ce projet de transformation n'a été débattu en conseil. Il s'agit d'une décision unilatérale du maire.
Je souhaite pour ma part que ce lieu - faisant partie du patrimoine cinématographique français-  soit sauvegardé et qu'une procédure de classement aux monuments historiques soit donc engagée au plus vite.

 

VOUS CONNAISSEZ UN PASSIONNÉ, UN ENSEIGNANT, UN HISTORIEN OU UN PROFESSIONNEL DU CINÉMA ? POUVEZ-VOUS LUI FAIRE SUIVRE MON MESSAGE :

Bonjour,

Je suis élu local à Puteaux dans les Hauts-de-Seine.

La ville vient d'acheter un bâtiment construit en 1895. Les archives municipales montrent que ce bâtiment a été transformé rapidement en cinéma, dès les premières années de 1900. Ce qui en ferait l'un des 1ers cinémas permanents au monde !

Malheureusement, ce bâtiment n'est pas classé aux monuments historiques et la mairie a l'intention de le détruire en n'en conservant que la façade.

Il me semble qu'il faudrait au moins étudier la sauvegarde de l'ensemble du bâtiment pour un projet culturel, cinématographique ou pas.

Auriez-vous des contacts de personnes qui seraient intéressées par un tel sujet ?

Voici mes articles sur ce vieux cinéma :

http://www.monputeaux.com/patrimoine

Cordialement,

Christophe Grébert

LE PREMIER FILM DE L'HISTOIRE A PEUT-ÊTRE ÉTÉ PRÉSENTÉ AU CASINO : 

 


Patrimoine : la ville de Puteaux rachète "Le Casino", l'un des premiers cinémas au monde... pour le détruire ?

Casino

La façade en pierre du 3bis rue Gerhard, dans le bas de Puteaux, a encore fière allure. Construit en 1895, ce bâtiment accueillait tout d'abord une salle des fêtes. Mais "Le Casino" a rapidement été utilisé comme salle pour projeter des films, au moins dès 1905 et jusque dans les années 60. Ce qui en fait l'un des plus anciens cinémas du monde ! La municipalité vient de racheter ce morceau de notre patrimoine dans le but d'agrandir l'école maternelle Parmentier.

Le bâtiment de 600 m2, utilisé ces derniers temps comme atelier de construction de décors de théâtre, était en vente. La ville a exercé son droit de préemption pour 1.950.000 euros. A cette somme, elle devra payer 72.000 euros d'indemnités d'éviction à l'actuel locataire, la société Del Boca.

LE VIEUX CINÉMA VA ÊTRE DÉTRUIT 

Le bâtiment, en mauvais état, devra être totalement réaménagé pour accueillir des salles de classe. La façade, qui n'est malheureusement pas classée, sera conservée, assure la mairie. On s'inquiète tout de même quand on pense à ce qui a été fait à la vieille église alors qu'il s'agit là d'un monument historique en principe protégé !

Sans remettre en cause l'agrandissement de l'école Parmentier, il aurait peut-être été plus judicieux de valoriser ce patrimoine historique de Puteaux en lui rendant sa fonction culturelle : une salle de spectacle ? un lieu d'exposition ? une bibliothèque de quartier ?


Journées du Patrimoine : le programme à Puteaux

28209053274_4777468e1a_z

Samedi 17 et dimanche 18 septembre, ce sont les Journées du Patrimoine. Cette 33e édition a pour thème  « Patrimoine et citoyenneté ». A Puteaux, vous pourrez notamment visiter les abris anti-aériens de la résidence HLM du 140 rue Verdun :

En 1937, la résidence est en construction. Face à la menace hitlérienne, le gouvernement incite les villes à construire des abris anti-aériens et à consolider caves et sous‑sols. Le  conseil municipal de Puteaux vote pour la construction d’abris sous l’allée centrale de la nouvelle résidence. En  1939, les Putéoliens découvrent leurs abris anti-aériens lors d’une visite officielle. À 4,25 mètres de la surface, après une descente de 25 marches, les abris, dont les murs font 70cm d’épaisseur pour une hauteur sous plafond de 2,51m, peuvent accueillir chacun 500 personnes réparties dans dix salles séparées en deux groupes par un sas central. Les lourdes portes des sas d’entrées et intermédiaires n’étaient fermées hermétiquement qu’en cas d’alerte au gaz. Régulièrement, les habitants de la résidence, du quartier et même de Neuilly descendaient quelques heures par nuit selon la durée des alertes. Heureusement, la résidence n’a jamais été bombardée.

Les visites guidées auront lieu les 17 et 18 septembre de 14h à 17h30.  
Inscription auprès du service des Archives Municipales: 01 46 92 50 22 / 01 46 92 93 53
 
 

Sont également au programme, 2 parcours en ville :

  • Parcours pour les enfants, samedi 17 septembre de 10h à 12h30 :
            > visite de l'Hôtel de Ville
, de la salle du conseil municipal et du bureau du maire (mais pas de son coffre à lingots d'or). Les enfants appréhenderont la notion de citoyenneté à travers la représentation de ses valeurs et symboles,
            > visite du jardin de la crèche des Cèdres 
Cette seconde étape du parcours a pour ambition de sensibiliser les enfants, dès leur plus jeune âge, au respect de l’espace public, de l’environnement et du patrimoine naturel.
 
  • Parcours pour les adultes, samedi 17 septembre de 14h à 17h30
 :
            > visite de l’Hôtel de Ville, avec 
une exposition sur les symboles et les valeurs de la République,
            > visite de la maison du Droit
 : Faites connaissance avec cette institution municipale où des professionnels du droit (avocat, notaire, fiscaliste etc…) se tiennent à votre écoute.
            > visite du jardin de la Crèche des Cèdres, 1ère crèche municipale ouverte en 1935,  Venez participer à un nouveau projet intitulé «Familles à Énergie Positive» afin d’apprendre à réduire ses dépenses énergétiques, au quotidien.
 

    Inscription auprès du service des Archives Municipales : 01 46 92 50 22 / 01 46 92 93 53

A LIRE SUR MONPUTEAUX : L'HISTOIRE DE PUTEAUX


Eglise repeinte par la mairie : le curé de Puteaux s'exprime sur France 3

Dans un reportage diffusé mercredi soir sur France 3 Ile-de-France, le curé de Puteaux s'exprime pour la première fois sur l'affaire des peintures réalisées par la municipalité dans la vieille église.

"Madame le maire assume le fait de ne pas vouloir être en concertation avec nous", a regretté le père Alain Lotodé.

Pour ne pas répondre aux critiques, la mairie a diffusé un communiqué assez étonnant : il est question d'infiltrations suite à un orage, mais jamais des peintures réalisées sans concertation avec la paroisse ou avec les services du ministère de la culture :

"Concertation entre la Ville de Puteaux et la DRAC Ile-de-France

La Ville de Puteaux est propriétaire de Notre-Dame-de-Pitié, dite la Vieille Église. Par mesure de sauvegarde et d’entretien de son patrimoine, la Municipalité a entrepris en décembre des travaux à l’intérieur du bâtiment sur des murs qui nécessitaient une réfection. Diverses fissures et infiltrations ont en effet été constatées par les services techniques, suite au gros orage qui s’est abattu le 19 septembre 2014.

Mercredi 28 janvier au matin, les représentants de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) Ile-de-France ont été reçus par la municipalité de Puteaux pour procéder à une visite de l’Eglise de Notre-Dame-de-la-Pitié, dite La Vieille Eglise. Cette visite a permis à l’Architecte des bâtiments de France et au Conservateur régional des monuments historiques de constater les travaux entrepris à la suite de l’apparition de nombreuses fissures et infiltrations.

Les représentants de la DRAC estiment que les défauts d’étanchéité et la fissuration des murs méritent une étude générale de l’état du bâtiment menée par un Architecte du patrimoine afin d’en déterminer précisément les causes. La présence de nappes phréatiques en sous-sol est une hypothèse qui devra être confirmée. Cette étude des sols, des soubassements et de l’architecture du bâtiment conduira à proposer des solutions pérennes de reprise de l’ensemble de l’édifice.

Les responsables de la DRAC ont par ailleurs souligné le caractère exceptionnel des vitraux de l’église et la nécessité de mettre en place des aménagements spécifiques pour en assurer la préservation. La Ville prêtera son concours le plus entier pour valoriser cet élément du patrimoine culturel et historique local et permettre aux Putéoliens et à tous les amateurs d’art de venir les admirer.

Les études précitées seront engagées dans les meilleurs délais. A l’issue de celles-ci, la rénovation intérieure de l’édifice sera revue en concertation étroite avec le Conservateur régional des monuments historiques".

Quelle est l'expression déjà ? "Noyer le poisson" ?

Communiqué de la paroisse : 

B81pv2rIgAAQ4eW

FRANCE 3 DIFFUSE LE REPORTAGE SUR L'ÉGLISE ET REDIFFUSE SUR SON SITE 2 AUTRES REPORTAGES SUR LES IDÉES FANTASQUES DU MAIRE DE PUTEAUX : LES CARTES DE VOEUX A 120.000 EUROS ET LA DISTRIBUTION DE 3.000 ASPIRATEURS.