Couverture de la piscine de Puteaux, quand la maire écoute l'opposition mais rechigne à l'admettre

Piscine

Lors du conseil municipal de Puteaux du lundi 5 mars 2018, j'ai remercié la majorité municipale d'avoir répondu à la demande de l'opposition en équipant le bassin extérieur de la piscine de l'île d'une couverture thermique afin de faire des économies d'énergie.

Dans cet extrait vidéo du conseil, on s'aperçoit que mon intervention ne fait pas plaisir au maire. Même lorsqu'on la félicite, elle parvient à dire des méchancetés contre l'opposition.
Alors que notre opposition a toujours été constructive, la majorité ceccaldiste refuse tout dialogue et s'isole. C'est fort dommage pour la ville, car l'opposition a des idées utiles.
Christophe Grébert


PUTEAUX FUTUR : Le numérique à l'école avec modération

#école #numérique #Puteaux

Voici la tribune que nous publierons dans le Puteaux infos d'avril 2018 : 

A Puteaux, la ville a décidé de développer l’usage des outils numériques dans ses écoles : tableaux interactifs, tables tactiles, tablettes et robots humanoïdes ont pris place dans toutes les classes, de la petite section au CM2. N’en fait-on pas TROP ?

Le rapport 2015 du Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA) affirme que “plus un établissement utilise le numérique, plus ses résultats baissent”.

Des dirigeants de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans ordinateur et les encouragent à lire des livres papier et à écrire sur des vrais tableaux. Selon ces dirigeants, les technologies numériques sont une menace pour la créativité, la personnalité et la concentration des plus jeunes.

A Puteaux, les écrans sont partout : 

Or, des études ont montré que l’usage des écrans nuit au développement des enfants et peut occasionner des problèmes de santé, comme des troubles de la vue et du sommeil et des risques d’obésité...

S’il faut éduquer nos enfants au numérique, il est en même temps indispensable, dans le cadre scolaire, de limiter l’usage de ces outils.

Comme l’explique le psychiatre Serge Tisseron, créateur des repères “3-6-9-12, pour apprivoiser les écrans”, il faut “concilier la nécessité de protéger nos enfants les plus jeunes des écrans, et celle de leur apprendre progressivement à s’en servir, pour mieux savoir s’en passer”.

36912

Bouchra-sirsalane-puteauxNous nous engageons donc pour notre part à veiller à modérer l’usage des écrans dans les écoles de Puteaux, pour le bien-être de nos enfants.

POURSUIVONS LA RÉFLEXION SUR WWW.PUTEAUXFUTUR.COM

Bouchra Sirsalane
Conseillère municipale
du groupe Puteaux Futur


L'égalité femmes-hommes ne passionne pas la mairie de Puteaux

Bouchra

Lors du conseil municipal de Puteaux du lundi 5 mars 2018, la majorité a présenté le rapport annuel sur l'égalité femmes-hommes. Ce rapport est obligatoire, a tenu à préciser la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud. On ne peut pas dire en effet que le sujet passionne la municipalité : le rapport contient très peu d'actions concrètes et elle ne sont pas toujours en phase avec la notion d'égalité. 

En 2017, apprend-on dans ce rapport, un article sur Simone Veil a été rédigé et une liste de femmes célèbres a été réalisée pour baptiser de nouvelles rues. Pour 2018, la ville envisage la création d'un "cercle féminin" dont les objectifs restent à définir...

Bouchra Sirsalane, élue du groupe Puteaux Futur, interpelle le maire sur un atelier organisé par la ville en 2017 consacré à l'égalité femmes-hommes. Cet atelier n'était destiné... qu'aux participants des cours d'alphabétisation au français.

En séance, ma collègue a donc rappelé au maire la définition du mot "égalité" :

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, le groupe Puteaux Futur a fait plusieurs propositions en faveur de l'égalité. Elles ont malheureusement été repoussées par la municipalité...


La maire de Puteaux refuse qu'un élu d'opposition siège à l'office HLM

CeccaldiLors du conseil municipal de Puteaux du lundi 5 mars 2018, la maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud a refusé qu'un membre de l'opposition siège au conseil d'administration de l'office HLM.

C'est bien dommage. Cela permettrait en effet de garantir de la justice et de l'égalité dans l'attribution des logements sociaux de la commune. Nous savons que ce n'est pas le cas actuellement.

Rappelons en effet que l'OPH de Puteaux, dirigé par la maire Les Républicains, a été condamné à 1 million d'euros d'amende pour "fautes graves de gestion" : http://www.monputeaux.com/ancols/