Législatives 2017 à Puteaux-Neuilly-Courbevoie Sud : 3 candidatures à droite

Droite

Après l'élection présidentielle, auront lieu les élections législatives, les 11 et 18 juin 2017. Dans notre circonscription, qui regroupe Neuilly, Puteaux et Courbevoie Sud, le député-maire sortant Jean-Christophe Fromantin ne se représente pas. Pour lui succéder, 3 candidatures à droite sont d'ores et déjà annoncées, celles de Constance Le Grip, Nathalie Etzenbach et Franck Keller.

Investie par les Républicains et l'UDI, Constance Le Grip est députée européenne depuis 7 ans. Au Parlement européen, elle s'est notamment faite remarquer en 2016 en soutenant la directive très controversée dite du "secret des affaires". A la primaire de la droite, elle a soutenu Nicolas Sarkozy. Si elle est élue, elle devra choisir entre mandat national et européen. Son suppléant pourrait être Vincent Franchi, le fils de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Constancelegrip

Nathalie Etzenbach est adjointe au maire de Neuilly. Elle se présentera sous l'étiquette 577 pour la France, le mouvement créé par Jean-Christophe Fromantin qui soutient François Fillon à la présidentielle. Son suppléant pourrait être Christophe Hautbourg, conseiller municipal fromantiste de Puteaux.  Fromantin
Enfin, le conseiller municipal de Neuilly Franck Keller, opposant de Jean-Christophe Fromantin, compte également se présenter. Encarté Les Républicains, il avait sollicité l'investiture de son parti, sans succès. Il a depuis rejoint Génération citoyens, un mouvement fondé par Jean-Marie Cavada, eurodéputé et habitant de Neuilly. Sa suppléante est Clara Sabban, ex-secrétaire générale de Génération citoyens.  Keller


Tribune : La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud visée par une enquête pour fraude fiscale

6a00d8341c339153ef01b8d15984f3970c-800wi

Voici la tribune du groupe d'opposition Le Rassemblement qui doit être publiée dans le mensuel municipal "Puteaux infos" du mois de mai 2017. A moins que ce texte soit censuré par le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud, comme elle a autrefois censuré la Presse dans les bibliothèques de la ville ou bien encore racheté tous les exemplaires du Canard Enchaîné.

Le parquet de Nanterre a annoncé l’ouverture d’une enquête pour fraude fiscale visant la fille de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Emilie Franchi est soupçonnée d'avoir touché de sa mère des fonds non déclarés au fisc.

A la recherche de cet argent, les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales ont perquisitionné début mars les domiciles de la maire et de sa fille à Puteaux.

Les soupçons de fraude ont éclaté en 2015 après la publication d'un article de Mediapart qui faisait état d'un retrait de 102 kilos d'or (3,8 millions d’euros au cours actuel) et de 865.000 euros en liquide sur un compte secret au Luxembourg ouvert par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, puis transféré à son fils Vincent Franchi et ensuite à sa fille Emilie.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a toujours démenti avoir possédé ces lingots. Pourtant, selon Mediapart, elle a reconnu l’existence de cet argent devant le juge d’instruction chargé de l’enquête pour corruption du chauffage de la Défense. La maire affirme qu’il s’agit de l’héritage de sa grand-mère paternelle, qui était institutrice en Corse.

Nous espérons que la justice mène son enquête jusqu’au bout, afin que la vérité soit établie.

Le Rassemblement
contact@rassemblement-puteaux.fr


Présidentielle 2017 : à Puteaux, nous sommes prêts

IMG_3690

A Puteaux, les panneaux électoraux pour l'élection présidentielle sont en place.

Lundi (10 avril), la campagne officielle commence : les affiches des 11 candidats vont être installés.
Dans quelques jours, vous recevrez leurs professions de foi par la Poste.
Vous allez aussi recevoir une nouvelle carte d'électeur.

ATTENTION, le plan des 32 bureaux de vote change.
Téléchargez le plan des bureaux de Puteaux : Bureaux-2017.pdf.

Le 1er tour a lieu le dimanche 23 avril.
Pensez à faire une procuration, si vous n'êtes pas présent(s)s à Puteaux ce jour là pour voter.
Il faut remplir un formulaire au commissariat ou au tribunal d'instance.

VOTE PAR PROCURATION

Plan


Que se passe-t-il à Puteaux avec le Rendez-Vous des Parents ?

17796095_10155281857214421_896223599129299168_n

A l’heure des choix budgétaires, confortée par un budget pourtant triomphant, la majorité de Puteaux vient de prendre des décisions étonnantes concernant une des associations- fleuron de la ville.

« Le Rendez-Vous des Parents », installé à la Maison du droit jusque là, mène une action de soutien auprès des parents, des enfants, des familles et des écoles. Également partenaire de fédérations de parents d’élèves, il conduit toute une série d’accompagnement, de coaching, de consultations, de médiations très appréciés. Il est connu notamment pour son « Forum de la parentalité » dont le succès est grandissant.

D’un seul coup et d’un seul, le maire a décidé d’abord de ne plus héberger l’association parce qu’ « elle souhaite donner à la Maison du droit une grande place à la famille ». Un paradoxe quand on sait que la vocation du Rendez-Vous des Parents a précisément pour cible les familles.

Elle a pris ensuite la décision de diminuer la subvention octroyée de 30%. L’association doit donc affronter en un claquement de doigt une situation sans précédent : trouver un nouvel hébergement, en payer les charges et subir une diminution considérable de son budget. Les premières prévisions, faites à la louche, laissent entrevoir une réelle difficulté à reconduire ses différentes missions dans un futur proche.

Encore plus surprenant : le Maire a confié la responsabilité du suivi de l’association à un adjoint dont le choix ne manque pas d’interroger, puisqu’il s’agit de Pascal Caumont. Outre une affaire de justice pour vol qui l’accablerait ces jours, outre le fait qu’il a été souvent mentionné comme profitant indûment d’un HLM, outre le fait qu’il semblerait avoir conduit ses propres affaires de façon catastrophique, le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas « le meilleur d’entre tous »et ne dispose sans doute pas de la sérénité, de la distance nécessaires aux conduites des affaires de famille.

Pourquoi la ville saborde-t-elle une association en pleine réussite ? La piste serait peut être du côté du nouveau Président, Nicolas JANOT, successeur d’Eric MALEVERGNE, le créateur du Rendez-vous des Parents, devenu entre temps Conseiller municipal de la majorité. Nicolas JANOT semble en effet avoir multiplié les « incidents » avec la ville, notamment en ayant déménagé et démonté le bureau d’une salariée municipale dont il n’aurait pas accepté la présence dans des locaux pourtant gracieusement octroyés. A Puteaux, un Président d’association ne dicte pas sa loi au Maire !

Nul doute que la question sera posée au prochain Conseil municipal. Recevra-t-on une réponse en vérité ? Rien n’est moins certain. A suivre donc, mais quel gâchis…

Sylvie Cancelloni sur Facebook
Suppléante de Jean-Christophe Fromantin, député de Puteaux-Neuilly


Le budget hors norme de la ville de Puteaux

IMG_3641Lors du conseil municipal de Puteaux du 29 mars 2017, la majorité ceccaldiste a voté un budget 2017 record de 431,5 millions d'euros, dont 183,5 euros d'investissement et 248 millions d'euros de fonctionnement, pour une commune de 45.000 habitants ! Un montant totalement hors norme : c'est 2 à 3 fois ce qu'une ville de taille comparable dépense.

Cependant et comme chaque année, ce budget primitif est probablement largement surévalué. C'était le cas de celui de 2016, comme le remarque le conseiller municipal socialiste Francis Poézévara : 61 millions d'euros d'investissement n'ont pas été réalisés l'an dernier. Pourquoi prélever des impôts pour ne pas ensuite les dépenser ? Pourquoi conserver, comme c'est le cas à Puteaux, 108 millions d'euros de trésorerie et des dizaines de millions d'euros placés en bons du Trésor !? Est-ce pour assurer la politique clientéliste du maire qui considère le budget de la ville comme un énorme porte monnaie à utiliser selon l'envie du jour ?

La majorité met d'autre part en avant la stabilité des taux de fiscalité (taxe d’habitation à 13,39% et taxe foncière sur le bâti à 8,93%) pour démontrer sa supposée bonne gestion. Mais elle oublie de signaler la hausse annuelle des bases locales qui fait que les impôts augmentent tous les ans un peu plus. Pour stabiliser les prélèvements locaux, il fallait baisser les taux. C'est ce que nous proposons car notre commune en a largement les moyens et ce qui est refusé par la majorité municipale...

Nous dépensons donc beaucoup, trop et mal. Ce qui représente un gâchis d'impôts insupportable.

CONSULTER LE BUDGET 2017 ET LE COMPTE ADMINISTRATIF 2016 SUR MON DRIVE (PDF) 


VIDEO Quand la maire LR de Puteaux protège un policier municipal jugé pour harcèlement homophobe et raciste

6a00d8341c339153ef01b7c8e4dfd0970b-800wi

Jugé lundi 27 mars pour harcèlement homophobe et raciste, le n°2 de la police municipale de Puteaux a reçu une promotion de la maire LR.  Joëlle Ceccaldi-Raynaud a en effet décidé de lui confier la responsabilité de la sécurité à l'office HLM communal.

Un poste créé pour lui et qui lui vaut une rémunération de 3.400 euros par mois. Lors du conseil municipal du 29 mars, j'ai interrogé la maire sur cette scandaleuse promotion. "J'ai pris une décision", m'a seulement répondu Joëlle Ceccaldi.

Pour quelle raison la maire de Puteaux protège ainsi cet homme ? Quels secrets détient-il éventuellement qui font que Joëlle Ceccaldi-Raynaud préfère le garder auprès d'elle. A quelles intrigues a-t-il participé ? Lors de l'audience au tribunal de Nanterre, 2 de ses anciens collègues de la police municipale ont notamment évoqué des "surveillances illégales de certaines personnes".

Il est aussi à noter que les maires adjoints chargés des questions de sécurité, Jean-Marie Ballet et Bernard Gahnassia, n'ont rien dit contre cette promotion. Quel intérêt y trouvent-ils ?

Ballet

Gahnassia