La fête de la musique 2016 à Puteaux

9162778074_21e01879f8_zVoici le programme de la fête de la musique à Puteaux : 

Le Conservatoire Lully ouvre ses portes. Professeurs et élèves font résonner leurs instruments dans l'auditorium.

Des concerts ont aussi lieu au Square des marées, sur le haut de la ville :

19h30 Concert pop : crazy4, groupe du Département des Musiques Actuelles

20h Concert rock : Les Tontons Riffeurs propose un rock pêchu qui fait la part belle aux guitares.

(photo : Flickr)


L'auteur Philippe Pascot à Puteaux mardi 28 juin pour discuter politique & éthique

ChlfQ95WsAEXe2l

Philippe Pascot, ex-maire adjoint à la mairie d’Evry et ancien conseiller régional d'Ile-de-France, auteur de "Pilleurs d'Etat", vient nous rendre visite mardi 28 juin à 20h au café Globe Trotter sur le parvis de la Défense, pour un échange sur le milieu politique et l'éthique en politique.

C'est avec plaisir que je recevrai Philippe Pascot à Puteaux. Dans son livre "Pilleurs d'Etat"aux Editions Max Milo, il expose les mauvaises pratiques de certains élus qui détournent le système à leur avantage. A Puteaux, nous sommes particulièrement touchés par cette question ! Comment faire pour assainir cette situation ? Il y a des solutions : plus de contrôles, plus de transparence... Nous en discuterons avec Philippe Pascot.

Vous pouvez vous inscrire à cet évènement sur Facebook.


A Puteaux, moins d'argent pour le sport et les associations : les subventions en chute de 157.000 euros

IMG_1439

La maire Les Républicains de Puteaux avait fait beaucoup de promesses avant les scrutins municipaux de 2014 et 2015, mais certainement pas de diminuer les subventions des associations. C'est pourtant ce qui se passe : cette année, la ville va réduire d'au moins 157.000 euros son soutien financier au milieu associatif.

A l'occasion de la fête des associations qui a eu lieu ce week-end, Francis Poézévara, conseiller municipal du groupe Le Rassemblement, a publié sur son site un comparatif des subventions accordées aux associations sur les années 2014, 2015 et 2016. Il apparait que pour les clubs de sport, la baisse est à ce jour de 97.000 euros. Et pour les autres associations, c'est une chute encore plus impressionnante de 210.000 euros ! 

Ainsi, le club putéolien de hand touchait 83.750 euros de la mairie en 2015. En 2016, il ne touchera que 76.500 euros, soit une baisse de 9% sur 1 an. Même proportion de baisse pour le club de natation : sa subvention passe de 62.000 à 54.500 euros.

Or, les conventions signées entre la mairie et les clubs empêchent quasiment ces derniers de solliciter d'autres aides financières que celles de la ville. La volonté de la municipalité est clairement de "tenir" les clubs sportifs par l'argent, afin d'éviter toute tentative de dissidence.

Pour les associations non sportives, la baisse est parfois plus radicale. L'association Les chats libres par exemple, dont nous avons pris plusieurs fois la défense ici et soutenue par la Fondation Brigitte Bardot, passe de 1.000 euros de subvention à... 0, rien du tout !

Dans le budget communal 2016/2017, il reste potentiellement 150.000 euros à attribuer aux associations. Au minimum, la baisse des subventions sera donc de 157.000 euros (150.000 -210.000 -97.000).

Dans notre programme municipal "Puteaux pour vous", nous voulions au contraire investir davantage dans les associations "porteuses de citoyenneté" et "créatrices de culture et de richesses non matérielles", notamment en leur apportant une stabilité financière par la signature de conventions pluriannuelles :

"Nous mettrons en œuvre une convention pluriannuelle d’objectifs, assortie d’une charte d’engagements réciproques afin de reconnaître les associations comme des partenaires. Le conventionnement leur permettra de travailler sereinement, avec une trésorerie consolidée. Ce conventionnement permettra aux associations de justifier de l’utilisation de l’argent public qui leur est attribué et permettra à la commune d’avoir une vision plus claire du travail associatif et de l’inscrire dans le développement de ses politiques publiques".

La majorité municipale a promis de ne pas augmenter les impôts. Pour faire face aux dépenses qui augmentent, il fallait donc faire des économies. Il lui suffisait pour cela de renoncer à sa politique des "cadeaux" et à sa communication affolante qui nous coutent au moins 8 millions d'euros par an, soit l'intégralité de la taxe d'habitation ! Au lieu de cela, la maire frappe en plein coeur les associations... et aussi les familles en augmentant tous les tarifs municipaux ! 
Voilà ce qu'on récolte lorsqu'on vote pour une équipe qui pratique le clientélisme, au lieu de miser sur une politique basée sur la solidarité, la bonne gestion et l'intérêt général.

Christophe Grébert


Crue de la Seine : Puteaux reconnue en état de catastrophe naturelle. Notre ville n'est pas prête à faire face à une inondation grave

Img_0017

La ville de Puteaux est reconnue en état de catastrophe naturelle par la Préfecture des Hauts-de-Seine, suite à la crue de la Seine qui a entrainé l'inondation de l'île.

L'arrêté a été publié au journal officiel ce jeudi 16 juin :  Téléchargement Journal Officiel (pdf).

Les victimes d'inondation disposent de 10 jours pour faire parvenir à leur compagnie d'assurance un état estimatif de leurs pertes, afin de bénéficier du régime d'indemnisation prévu par la loi. Cela concerne peu de monde à Puteaux, à part la municipalité elle-même, puisque seules des installations de l'île ont été touchées. Quelques caves d'immeubles des quais de Seine ont aussi été inondées.

Rien n'est prévu à Puteaux en cas de crue du fleuve

Ce sont surtout les habitants des péniches qui ont souffert. Les berges ont été submergées et leurs bateaux sont devenus inaccessibles. La municipalité a montré son incapacité à leur venir en aide. Par exemple, nous n'avons pas de bateau pour évacuer des péniches. Nous n'avons pas non plus de pompes d'évacuation d'eau à prêter aux résidences touchées sur les quais. Inquiétante impréparation de la commune, alors que nous sommes en zone inondable.

(photo : Eric D.)


Fête des sports et des associations de Puteaux, dimanche 19 juin 2016

5773550526_dc2e444905_z

Dimanche 19 juin de 10 à 18h, l’Île accueille la traditionnelle fête des sports et des associations de Puteaux. Euro de football oblige, cette édition sera placée sous le signe du ballon rond.

De nombreuses démonstrations seront proposées sur deux podiums : Aïkido, taekwondo, karaté, qwan ki do ou bien encore judo... de boxe française, de boxe thaï et de boxe anglaise... de double dutch (corde à sauter), ainsi que les disciplines du CSMP.
Les associations non sportives proposeront des démonstrations de claquettes, de hip hop, de danses folkloriques libanaises et portugaises. Le chant, le théâtre et la musique seront également au rendez-vous.

Pour les enfants :
• stand maquillage
• sulkys
• tours en poneys
• bubble foot
• baby-foot humain
• baby-foot géant
• tir au but
• jeux gonflables

Une cinquantaine d’associations non sportives tiendront un stand : anciens combattants, commerces, associations cultuelles, jeunesse et éducation, quartiers, santé, handicap et social.

Stands-fds-2016

(photo : Flickr)


Quand la maire LR de Puteaux fait de la récupération politique sur la mort d'un policier

Jcr-policier

Dans un communiqué publié par le journal Le Parisien des Hauts-de-Seine, la maire LR de Puteaux annonce qu'une motion de soutien aux forces de l'ordre serait soumise aux élus lors du prochain conseil municipal début juillet. Dans ce texte, Joëlle Ceccaldi-Raynaud affirme que les policiers sont des cibles "depuis 2012", autrement dit depuis l'élection de François Hollande ! 

Ainsi donc, dans ce moment dramatique qui nécessite de l'unité et le rassemblement de tous les démocrates, la maire de Puteaux polémique et fait de la récupération politique. Rappelons à Joëlle Ceccaldi que des policiers sont morts avant 2012. Rappelons aussi au maire de Puteaux que soutenir les policiers nécessite déjà de les respecter, ce qui n'est pas son cas si l'on en croit le syndicat de police Alliance.

De plus, une telle motion de soutien se prépare avec l'ensemble des élus, or l'opposition n'a pas été sollicitée. Ce qui démontre qu'il s'agit ici d'une opération de propagande politicienne de la maire, au moment où s'accumule différentes affaires contre elle, que ce soit sur son compte caché au Luxembourg, ou bien encore sur les dérives de l'office HLM de Puteaux.

Extrait du Parisien du mercredi 15 juin 2016 :

Parisien15juin16