13e édition du Festival BD de Puteaux, du 27 au 29 mai 2016

IMG_1196La 13e édition du Festival BD de Puteaux aura lieu les 27, 28 et 29 mai 2016 au palais de la médiathèque. La ville de Puteaux est dirigée depuis 47 ans (sic) par la même famille. Les Ceccaldi-Raynaud règnent ici en maîtres absolus. Leurs histoires ressemblent parfois à un manga : guerre, traitrise, épouvante... Un jour, peut-être, une édition du Festival leur sera entièrement consacrée. En attendant, cette année, c'est le japonais Yōichi Takahashi, créateur d’Olive et Tom, qui en sera l'invité d'honneur.

Une exposition lui sera consacrée et il donnera une conférence le dimanche 29 mai.

De nombreux autres auteurs ont confirmé leur présence et se prêteront au jeu des dédicaces  : Yoann (Spirou et Fantasio), Florence Cestac (Un Amour exemplaire, Le Démon de midi), Patrice Pellerin (L‘Epervier), Julié (Les Vélos maniacs), Patrice Le Sourd (Tennis Kids), Boris Duvigan (Rugby en rouge et noir), Régis Donsimoni (Ovalon), etc...

Des animations seront aussi organisées : avec les caricaturistes Doumé et Gibo, démonstration des tablettes graphique Wacom, création de badges « Spirou », ateliers de maquillage et sculptures de ballon, ateliers MagicMakers, initiation à certaines activités sportives:  minigolf, tir à l’arc, basket, combat de Sumo, etc...

Enfin, la présence de nombreux stands de vente de BD neuves et d’occasion et de fanzines permettront à chacun de compléter sa collection.

Les Ceccaldi-Raynaud ont souvent inspiré les dessinateurs, comme Charb dans Charlie Hebdo, qui leur a consacré plusieurs pages :

6a00d8341c339153ef01b7c7342714970b-500wi

4020303371
Joelle_ceccaldi_raynaud_fric_dans_des_paradis_fiscaux
6a00d8341c339153ef00e54f4d78788833-640wi

Ke4mstNcq4vihu9D0OPnN5la7Gg Tumblr_inline_mn9tl1vWTW1qz4rgp Tumblr_inline_mn9t4eLBxw1qz4rgp


Un débat sur le clientélisme mardi 5 avril 20h à Montrouge

Clientelisme

L’association citoyenne VIVRE A MONTROUGE organise une réunion-débat sur le clientélisme électoral, mardi 5 avril 20h.

Les intervenants :

Laurence Marchand-Taillade, Présidente-Fondatrice de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise et secrétaire national du PRG en charge des libertés individuelles et des droits nouveaux,

- et Christophe Grébert, Conseiller Municipal MoDem de la Ville de Puteaux.

Comment se définit le clientélisme ? Est-il possible qu’un régime politique ne réponde pas au clientélisme électoral ? Quelles sont les formes, et notamment actuelles, que peuvent prendre le clientélisme ?

Lieu : Maison des Associations, 105 avenue Aristide Briant, 92120 Montrouge
Date : Mardi 05 Avril
Horaires : 20.00 / 22.00

Le nombre de places étant limité, merci de faire votre demande d’invitation sur http://goo.gl/forms/ubiKfysNC3 ou en  écrivant en indiquant vos Nom, Prénom et adresse courriel pour la réponse.


Orientations budgétaires 2016 de Puteaux : beaucoup d’imprécisions, peu de vision

Evelynehardy-250x250

Retrouvez sur le site du groupe Le Rassemblement l’intervention de la conseillère municipale Evelyne Hardy, le 9 mars, sur les orientations budgétaires 2016 présentées par la municipalité de Puteaux. "Beaucoup d'imprécisions" et "peu de vision" estime l'opposition municipale.

Extrait : 

"Sur l’exécution du budget 2015, d’abord, où vous nous donnez quelques informations, avec des dépenses de fonctionnement à caractère général en forte baisse par rapport à 2014, plus de 4M€ avec un montant réalisé en 2015 de 45.4m€ soit -8.6% par rapport à 2014 ; c’est bien, et si cela n’est pas obtenu avec des changements de méthodes comptables somme par exemple des charges immobilisées alors qu’elles passaient en charge l’année d’avant, c’est même très bien . Je rappellerai toutefois que le budget 2015 présentait ces charges à un niveau de 48.5m€ soit 7% au-dessus, premier écart significatif par rapport au budget, dommage que cette ambition n’aie pas été inscrite au budget 2015, débattue lors du débat d’orientation budgétaire 2015, pour en faire un outil de pilotage.

Les charges de personnels, elles aussi, affichent une très fort écart au budget primitif. Vous nous annoncez qu’elles ont été stabilisées par rapport à 2014 à 68.1m€, alors pourquoi nous avoir présenté un budget 2015 valorisé à 69.5m€ , soit 1.4m€ d’écart. On découvre ainsi que les effectifs ont baissé de 29 personnes, quasi totalement sur des postes de titulaires. Pouvez nous dire sur quels postes ou fonctions vous avez réalisé ces baisses d’effectifs ? et pourquoi cette baisse n’a pas été affichée là aussi en ambition dans les budget et le DOB 2015 ?

Sur les recettes de fonctionnement, elles sont annoncées à 172.9m€ en 2015 contre 195.4m€ en 2014 ; il est là bien difficile d’en apprécier la forte variation par rapport à 2014, car vous ne nous donnez pas, pour 2015, le montant des cessions financières et immobilières, alors que dans le chiffre de 2014 de 195.4m€ figuraient 36m€ de cessions. Ces cessions étaient budgétées pour 27m€, et il semble bien qu’elles n’aient pas été réalisées pour ce montant vu le total des recettes que vous annoncez ; la commercialisation de la ZAC des Bergères a pris encore du retard par rapport aux prévisions, nous l’avons vu tout au long de l’année dernière.

La réalisation des investissements, elle aussi en très forte sous réalisation par rapport au budget 20154, vous nous communiquez un chiffre de 31.6m€de dépenses d’équipements en 2015 alors que le budget était de 46.5m€ ; nous sommes à 68% de taux de réalisation, un des plus faibles jamais connus…

En résumé sur ce chapitre retour sur le budget 2015, beaucoup beaucoup d’écarts une fois de plus ; l’exercice de la prévision et donc du pilotage par objectif ne semble toujours pas s’améliorer. La confiance et la sincérité dans les chiffres que vous nous présentez ne peut qu’être altérée dans ces conditions".

SUITE DE L'INTERVENTION D'EVELYNE HARDY SUR LE SITE DU RASSEMBLEMENT 

CONSULTER LE RAPPORT D'ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2016, AINSI QUE TOUS LES DOSSIERS DE LA SÉANCE DU 9 MARS, SUR DRIVE


Débat impossible au conseil municipal de Puteaux... sur la passerelle piétonne (avec 2 n)

Publié sur le site de Christophe Grébert :

6a00d8341c339153ef01bb08c20c48970d-800wi

Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 9 mars 2016, le projet de création de passerelle piétonne pour rejoindre l'île de Puteaux était enfin mis à l'ordre du jour.

Cela faisait 2 ans que nous l'attendions. C'était en effet une promesse de l'opposition lors des élections de 2014 qui a été reprise par la majorité. Il y avait donc consensus.

Pas tant que cela, puisqu'en séance il m'a été impossible de prononcer 2 phrases de suite sur ce projet. Le maire m'a systématiquement coupé la parole, supporté et rejoint par ses élus qui enchaînaient insultes et gestes déplacés.  
Mon micro a été coupé et le maire a voulu passer au vote sans débat. Il a même refusé de soumettre l'amendement de notre groupe portant sur le coût du projet, ce qui est contraire à la loi. Privé de micro, j'ai dû lever la voix et insister pour que l'amendement soit soumis au vote. La maire a persisté dans son refus et a levé la séance. 

Il s'ensuivit un incident hors séance : j'ai été insulté par des élus LR qui sortaient de la salle. J'ai eu tort de répliquer.

Mais j'ai aussi eu raison d'insister : à la reprise de séance, le maire a finalement soumis notre amendement comme la loi l'y obligeait. La majorité a rejeté l'amendement, sans surprise.

Et je n'ai pas pu prononcer mon intervention devant le conseil, mais vous pouvez la lire sur mon site : 

"Lors des élections municipales de 2014, les 2 listes de l'opposition  Puteaux une ville d’avance et Puteaux pour vous ont toutes les 2 présentées un projet de passerelle "pour rejoindre d’île de Puteaux depuis le centre-ville, à pied ou en vélo". Nous sommes donc heureux que la majorité municipale reprenne notre idée.
Notre idée, car jamais un projet de passerelle n’avait été défendu jusqu'alors par votre majorité. Il y a bien eu dans les années 70 le projet du promoteur de la tour France, mais il s’agissait d’un équipement intégré à la tour et quasi privatif. Ce projet est resté à l’état d’ébauche et n’a jamais intéressé la commune qui à l’époque envisageait de transformer l’île de Puteaux en Luna Park.

Mais revenons au présent. 

Dans l'avis de concours, le projet est ainsi décrit : "La ville de Puteaux souhaite renforcer son réseau de circulations douces piétons / cycles en reliant les pôles majeurs de fréquentation de la commune que sont : la gare, le centre-ville et l'Ile de Puteaux. Dans ce cadre, la création d'un ouvrage de franchissement de la Seine entre le quai Dion Bouton (RD7) et l'ile de Puteaux est nécessaire. En effet, cette connexion ne peut s'effectuer aujourd'hui que par le pont de Puteaux qui n'offre pas une accessibilité aux piétons et aux cyclistes suffisante ni satisfaisante".

Autant d'arguments que nous défendions. Cette idée de passerelle piétonne, nous l’avons en effet proposé dans une logique d’ensemble des déplacements doux à l’intérieur de la commune : comment circuler à pied ou à vélo entre le haut et le bas de Puteaux ou bien entre la Défense et Suresnes. Ce n’est donc pas un équipement gadget détaché du reste de la ville, mais un élément intégré à un projet global.

Dans notre programme, nous affirmions :

“Nous renforcerons le caractère naturel de l’île de Puteaux. Afin que la nature reprenne ses droits dans l’île, nous étudierons la possibilité de réduire la place de la voiture et de repenser le stationnement, notamment pendant les périodes de forte affluence comme les vacances scolaires. Nous faciliterons son accès pour les piétons et les cycles.
Nous souhaitons rendre accessibles à tous les berges de l’île de Puteaux en créant un cheminement continu. La desserte des péniches habitées sera améliorée. Les nouveaux aménagements seront réalisés dans un souci de développement durable : limitation des zones imperméabilisées, récupération ou infiltration des eaux de pluies, etc.”

Sur ce projet de passerelle, nous regrettons qu’il n’y ait pas eu de concertation, d’une part avec l’opposition qui porte cette idée depuis le début, d’autre part avec la population. Pendant 2 ans, vous n’avez rien dit ou presque sur ce projet, rien communiqué, pas consulté. Et le peu qui a été dit se révèle inexact. Par exemple sur le financement. 

SUR LE COÛT :

La municipalité évalue le coût de cette passerelle à 10,56 millions d'euros TTC + les aménagements périphériques, la facture totale s'élevant à 14 millions d’euros TTC. 
"Le financement de l'opération est assuré principalement sur le budget communal", est-il indiqué dans l’appel d’offres. Mais selon la délibération présentée ce soir le financement sera assuré à 70% par le département. Qui croire ?
La majorité a assuré que ce projet ne coûterait rien à la ville et qu'il serait financé par le département qui avait, selon le maire, donné son accord.
Pour notre part, nous avions évalué ce projet à 11 millions d'euros, en comprenant la création d’un itinéraire continu sur les berges de l’île de Puteaux et le lancement d'études avec le département et des voix navigables de France pour le réaménagement des quais de Seine entre le pont de Neuilly et le pont de Puteaux.

>>>  NOUS SOUMETTONS AU VOTE DE L'ASSEMBLÉE COMMUNALE CET AMENDEMENT : Nous proposons de fixer le montant de ce marché  à 10 MILLIONS D'EUROS, au lieu de 14, pour se caler sur les coûts constatés dans notre région pour d'autres projets de passerelles piétonnes.

NOTA : Cet amendement est voté par l'opposition, mais rejeté par la majorité.

SUR LES DÉLAIS :

La ville de Puteaux a pris 2 ans de retard sur ce projet en ne lançant que maintenant le concours de maîtrise d'oeuvre. Nous ne savons pas ce que vous avez fait entre 2014 et 2016.

Du coup, le calendrier présenté est celui-ci :

o Concours de maîtrise d'oeuvre : 1er semestre 2016 ;
o Etudes de maîtrise d'oeuvre (phases de conception APS à PRO) : Septembre 2016 à septembre 2017 ;
o Appels d’offres travaux : 4ème trimestre 2017 ;
o Démarrage des travaux : Janvier 2018 ;
o Durée prévisionnelle des travaux (démolition / construction) : 2 ans ;
o Achèvement des travaux : 1er trimestre 2020.

Quelle surprise, l'inauguration aura lieu au moment des prochaines élections municipales de 2020 !

 Si le concours de maîtrise d’oeuvre avait été lancée début 2015, après une année de réflexion qui était suffisante, nous aurions pu profiter de cette passerelle courant 2018 ou début 2019. Or là, vous avez fait en sorte que le chantier commence et se termine selon le calendrier électoral.

SUR LA LOCALISATION :

Nous regrettons l'absence totale de concertation avec la population. Vous avez donc décidé que la passerelle serait située entre le stade de l'île et la rue (privée) entre Bolloré et Bellerive (Allée Georges Hassoux).

Les accroches de la passerelle sont définies et non modifiables :
- Côté Ile de Puteaux, l’ouvrage débouche directement sur l’allée Georges Hassoux, au droit de la tribune du stade de rugby.
- Côté centre-ville de Puteaux, l’ouvrage se situe au croisement de la rue de l’Abbé Maurice Guibert (voie privée entre la tour Bolloré et la résidence Bellerive) et le quai Dion Bouton (voies sur berge) l’accès côté centre-ville se fait directement par le trottoir longeant la résidence Bellerive. Pour se raccorder au niveau du trottoir existant, l’aménageur devra imaginer un escalier ainsi qu’un ascenseur pour assurer l’accessibilité des PMR.

Option belvédère : En option, le concepteur pourra proposer l’intégration sous la pile de la future passerelle, coté Route Départementale, d’un belvédère depuis lequel la vue sur la Seine et le parc serait intéressante. Ce belvédère sera imaginé comme un lieu de calme et de recueillement malgré la proximité avec la Route Départementale.

Le concepteur devra proposer des mesures permettant de limiter les usages inappropriés de cet espace. Le concepteur proposera un système de contrôle d’accès à la passerelle afin d’en limiter son accès aux seuls usagers autorisés (côté Ile de Puteaux). Encore des grilles, on pouvait s'en douter. Est-ce que la passerelle conduira, côté île, à l’intérieur des grilles uniquement, ou sur les rives en accès libre également ? Le passage sur la passerelle sera-t-il payant et réservé aux Putéoliens ?

Aurez-vous même la volonté nécessaire pour mener à bien ce projet ? Ce n’est pas certain. Nous maintiendrons donc la pression, pour obtenir la réalisation de cette belle promesse de campagne.
Enfin, n
ous demandons à faire partie du jury du concours architectural".

2 élus de l'opposition, Olivier Kalousdian (titulaire) et Christophe Hautbourg (suppléant) ont été désignés comme membres du jury du concours par les voix de l'opposition.

CONSULTER SUR DRIVE LES DOSSIERS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 MARS. LE PROJET DE PASSERELLE EST LE POINT N°8

Pour notre part, nous avions envisagé une passerelle dans le prolongement de la rue Godefroy, dans une logique d'axe de circulation douce entre le haut de Puteaux, la mairie et l'île : 

6a00d8341c339153ef01bb08c20c4e970d-800wi


Insolite : tentative de correction orthographique au conseil municipal de Puteaux

Pietonnisation

Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 9 mars 2016, la maire a voulu me donner une leçon d'orthographe. Certes, je fais des fautes, mais je ne me vante pas du contraire. "Piétionnisation, cela ne prend qu'un n", me lance Joëlle Ceccaldi. Raté !

C'est plus sérieusement l'occasion de rappeler l'affaire à l'origine de cette pique malencontreuse de Joëlle Ceccaldi : la piétonnisation de la rue Saulnier sans consultation des habitants


Sécurité à Puteaux : Les projets de Joëlle Ceccaldi. Les réponses de Francis Poézévara

PoezevaraLors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 9 mars 2016, la maire Joëlle Ceccaldi a elle même présenté, à la place de son fils, le rapport d'orientations budgétaires qui fixe les grandes lignes de l'action municipale pour l'année à venir. Le conseiller PS Francis Poézévara a analysé en séance ce rapport. Il va maintenant le décortiquer sur son site en proposant des alternatives. Il vient de publier une première partie consacrée à la sécurité.

CONSULTER LE RAPPORT D'ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2016, AINSI QUE TOUS LES DOSSIERS DE LA SÉANCE DU 9 MARS, SUR DRIVE