La ville de Puteaux fait la chasse aux vélos stationnés dans la rue

IMG_9635Le lendemain de la présentation du plan gouvernemental en faveur du vélo et la veille de la journée sans voiture à Paris, la municipalité de Puteaux a eu la riche idée de lancer une campagne pour interdire l'accrochage des vélos dans les rues.

Samedi, la police municipale a posé sur chaque vélo accroché à du mobilier urbain un autocollant indiquant que ce cycle était "déclaré épave" et qu'il pouvait donc être "enlevé" et "mis en décharge", "conformément à l'arrêté municipal visé" dont cet autocollant n'indique cependant aucune référence.

Plutôt que de mobiliser sa police municipale pour menacer les cyclistes de leur prendre leur vélo, la municipalité ferait mieux, comme nous le demandons depuis des années, de créer des places de stationnement sécurisées.


La bétonisation de Puteaux entraîne la destruction de notre patrimoine

PatrimoineCe week-end, la France célèbre partout son patrimoine. A Puteaux, la bétonisation accélérée et le désintérêt de la municipalité pour notre histoire collective entraînent la disparition d'une grande partie de la mémoire architecturale de la ville.

Ainsi en février dernier,  la municipalité de Puteaux a fait détruire l'un des derniers ateliers d'usine de la ville, au 3 rue Ampère (photo ci-contre). Ce bâtiment, qui appartenait à la commune, possédait une magnifique verrière témoignage de l'architecture industrielle des 19e et 20e siècles.
Nous proposions de le rénover pour en faire un lieu d'activités pour de jeunes créateurs d'entreprises.

La municipalité prévoit aussi de détruire le vieux cinéma de Puteaux construit en 1895 au 3 bis rue Gerhard (photo ci-dessous). Cette salle a été fréquentée par les habitants de Puteaux et les ouvriers qui travaillaient dans les nombreuses usines qui couvraient alors notre ville. Ont été données ici les 1ères projections cinématographiques, quelques années seulement après l'invention des frères Lumières. Nous proposons de transformer cet ancien cinéma en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles de la ville.

IMG_9262

6a00d8341c339153ef01b7c93c07d5970b-800wi

Autre preuve du désintérêt de la municipalité pour le patrimoine de notre ville : des dégradations ont été causées à la vieille église de Puteaux (photo ci-contre). 

En janvier 2015, le curé de Puteaux, de retour de congés, a la surprise de découvrir l'intérieur de la vieille église peint en rouge et violet ! La mairie a réalisé ces travaux durant son absence sans le prévenir et sans demander d'autorisation au service des monuments historiques. Alerté, le ministère de la culture a ordonné la remise en état de ce monument classé du 16e siècle.

Au lieu de reconnaître ses torts et de payer les réparations, la municipalité a lancé une souscription pour faire supporter les travaux par des donateurs extérieurs ! Au moins 700.000 euros sont nécessaires. A ce jour, seuls 2.000 euros ont été recueillis... 
Nous proposons que la municipalité, fautive et responsable, assure le financement intégral de ces réparations.

Le patrimoine ancien de Puteaux est en danger. C'est notre mémoire collective. Celle qui nous rappelle d'où l'on vient et où nous voulons aller. A nous de sauver cette histoire en interpellant les élus responsables en notre nom de gérer ces bâtiments anciens.
Vous pouvez déjà compter sur nous.
Christophe Grébert 


La maire de Puteaux refuse de s'expliquer sur un chantier de crèche menacé de démolition

IMG_9582Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 12 septembre 2018, j'ai voulu interroger la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud sur les accusations d'irrégularités du PLU et des permis de construire du nouveau quartier des arts. Ces irrégularités signalées dans un articles du Parisien des Hauts-de-Seine risquent de mettre en cause la réalisation d'une crèche de la ville dans ce quartier.

En séance, la maire a refusé de répondre à mes questions pourtant envoyées par écrit à ses services 48 heures avant le conseil municipal. "J'expliquerai tout sur cette affaire au journal Le Parisien", a-t-elle affirmé. Problème, Le Parisien m'indique que la mairie de Puteaux n'a pas répondu à ses demandes d'interview.

Volontairement ou pas, la municipalité de Puteaux a commis des erreurs dans l'attribution des permis de construire et dans l'application du plan local d'urbanisme pour ce vaste projet immobilier du quartier des arts.



Des millions d'euros ont été investis pour la réalisation d'une crèche municipale qui risque d'être démolie sans jamais ouvrir, car elle empiète de plusieurs mètres sur un terrain inconstructible.

Je regrette que la maire de Puteaux refuse de s'expliquer devant le conseil municipal, à la fois pour la perte d'argent public que cette erreur va engendrer et pour l'absence de crèche dans ce nouveau quartier où vont bientôt arriver 320 familles.

Christophe Grébert


Pour des écoles de Puteaux ouvertes au Monde

Ecole-puteaux-monde-2

Voici notre tribune qui sera publiée dans le "Puteaux infos" d'octobre 2018. Nous y proposons des écoles ouvertes au Monde :

Des locuteurs “natifs anglais” interviennent désormais dans les écoles de Puteaux. Ce dispositif, mis en place avec l’École Internationale de New York, doit consolider le parcours linguistique de nos enfants.

Cependant, vous remarquerez que cela n’est proposé que pour les classes de CM1 et CM2 et seulement 1 heure par semaine. Ce n’est pas du tout suffisant. Enseigner les langues à l’école, c’est s’engager à offrir une éducation pour tous les âges et de haute qualité.

Nous proposons davantage d’heures d'enseignement par semaine dès la maternelle, afin que chaque élève puisse atteindre une bonne compétence de communication et une connaissance culturelle d’autres pays.

L’école du XXIe siècle est une école ouverte au Monde : nous proposons aussi que d’autres langues soient enseignées comme l’espagnol, le portugais, l’arabe ou le chinois.

6a00d8341c339153ef022ad3a7b73a200b-800wi

Bonne année scolaire à tous les enfants de Puteaux.

Rendez-vous sur www.puteauxfutur.com pour imaginer avec nous le Futur de Puteaux

Bouchra Sirsalane & Christophe Grébert