L'ex-juge Eva Joly de passage à Puteaux : la mairie LR programme une contre cérémonie

IMG_3481

Les anciens magistrats Eva Joly et Eric de Montgolfier étaient de passage à Puteaux jeudi soir à l'occasion d'un meeting de soutien au candidat socialiste à la présidentielle Benoit Hamon. La réunion avait pour thème "l'exemplarité en politique". A Puteaux, "c'est assez goûteux", a déclaré l'ex-juge d'instruction et députée européenne EELV.

La mairie Les Républicains de Puteaux n'a pas apprécié l'organisation de ce meeting. Elle a donc programmé le même soir et à la même heure (voir l'invitation ci-dessous) un cocktail en mairie pour les nouveaux électeurs de la commune ! Les invitations pour cette cérémonie ont été lancées par la mairie juste après avoir reçu la demande du PS pour le prêt d'une salle communale pour son meeting. On qualifiera la méthode de petite et mesquine...

Mesquin et petit, cela ne vous rappelle-t-il pas la mairesse Ceccaldi ?

"Comment les citoyens peuvent-ils avoir confiance quand la délinquance reste impunie au plus haut niveau ?", a notamment déclaré Eva Joly, évoquant l'affaire du chauffage de la Défense dans laquelle Joëlle Ceccaldi-Raynaud est entendue comme témoin assisté.

17273624_398022253908211_1734114918_o 


Une pétition pour s'opposer à un projet immobilier près de la gare SNCF de Puteaux

RUpzwhAoFwcnKaa-800x450-noPad

Une centaine de riverains de la gare de Puteaux ont déjà signé la pétition en ligne pour s'opposer à la disparition d'un espace vert de 1.000 m2 en contrebas de la gare SNCF de Puteaux et à la construction à la place d'un immeuble de 6 étages.

"Sur ce terrain du haut du boulevard Richard Wallace, un square ouvert au public aurait pu être créé, remarque l'association Citoyens Puteaux. Il aurait constitué un espace vert remarquable, avec une belle vue sur Paris, dans lequel aurait pu être aménagé un cheminement agréable pour descendre de la gare au boulevard Wallace. On aurait pu maintenir le projet d’ascenseur qui aurait facilité les déplacements entre le haut et le bas de Puteaux".

Au-delà de ce seul projet, on peut s'interroger sur les motivations de la municipalité à laisser ainsi se multiplier les constructions d'immeubles toujours dans le même style et ciblant les mêmes acheteurs potentiels. Le rôle d'un maire n'est certainement pas de faire plaisir aux promoteurs et d'activer un marché qui leur permettra de faire de gros gains, mais de préserver et de développer la qualité de vie dans la commune. Cette pétition est l'expression d'un malaise que la mairie de Puteaux doit prendre en compte. Mais, enfin, il faudrait pour cela que l'intérêt général soit la préoccupation de la majorité municipale. #StopCorruption
Christophe Grébert


Une canalisation d'eau percée, rue de la République à Puteaux

Canalisation

La rue de la République à Puteaux transformée en torrent. L'inondation a été provoquée en début d'après-midi par le perçage accidentel d'une canalisation d'eau lors de travaux dans la chaussée.

C'est une série ! Déjà la semaine dernière, un affaissement de chaussée s'était produit boulevard Richard Wallace suite à une fuite de canalisation d'eau.

Il me semble qu'il y a beaucoup d'accidents de ce genre dans notre commune. Notre réseau d'eau est-il mal entretenu ?

La fuite a été rebouchée dans l'après-midi et la chaussée a été nettoyée.


Présidentielle : la maire de Puteaux et son fils parrainent François Fillon

6a00d8341c339153ef01bb09565e00970d-350wiLa maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et son fils Vincent Franchi, conseiller départemental de Puteaux, apportent leur parrainage pour l'élection présidentielle au candidat François Fillon, indique le site du conseil constitutionnel.

Ce parrainage des Ceccaldi mère et fils intervient justement le jour de la mise en examen de François Fillon pour détournement de fonds publics. Normal !

Le candidat qui représentera Fillon aux législatives sera certainement le maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin. Je suis curieux de voir si les Ceccaldi vont faire campagne pour leur ennemi...

Fillon-ceccaldi


Puteaux lance un concours pour combattre les incivilités. La municipalité est-elle bien placée ?

Concoursincivilite

La municipalité de Puteaux lance un concours de dessins et de poèmes "pour dénoncer les incivilités". Mais la majorité Les Républicains est-elle bien placée pour donner des leçons de citoyenneté ?

L'objectif de cette opération est de faire réfléchir aux notions "de respect, d'invicilité, de solidarité, de vivre-ensemble et de pédagogie à la citoyenneté", peut-on lire sur le tract distribué dans toutes les boites aux lettres de la ville :  Tract-concours-incivilites (PDF)

La maire de Puteaux, qui fait mettre des amendes aux pauvres qui se nourrissent dans les poubelles, qui refuse de soutenir la fondation Abbé Pierre, qui laisse vivre des gens dans des logements insalubres alors qu'elle a l'obligation légale de les reloger, qui permet à l'un de ses adjoints de profiter d'un logement HLM alors qu'il gagne 7.500 euros nets par moisqui a des comptes offshore et qui a employé ou fait employer ses enfants comme assistants parlementaires, est-elle vraiment bien placée pour lancer ce genre de concours ?

La réponse est dans ma question.

Vous avez jusqu'au 29 avril pour déposer vos dessins, poèmes, mais aussi photographies ou vidéos, à la boutique de la mairie (120 rue de la République) ou par courriel : ppi@mairie-puteaux.fr

Je vous suggère d'envoyer des dessins et des poèmes sur les élus qui cachent leur argent dans des paradis fiscaux, sur les HLM accordés aux amis, sur les emplois fictifs et autres faits de corruption.
Christophe Grébert


2 magistrats débarquent à Puteaux

17240433_186974988469021_8318831144554834716_o

2 grandes figures de la lutte contre la corruption, les anciens magistrats Eva Joly et Eric de Montgolfier seront à Puteaux jeudi 16 mars à 20h pour débattre de l'exemplarité en politique.

Cette réunion publique est organisée dans le cadre de la campagne présidentielle du candidat Benoit Hamon. Seront aussi présents à ce débat les socialistes Marie Brannens (Neuilly-sur-Seine), Christophe Gregorio (Levallois-Perret) et Francis Poézévara (Puteaux).

"Une large part de la soirée sera réservée aux discussions avec le public", annoncent les organisateurs.

A L'ECOLE JEAN JAURÈS, 48 RUE EUGENE EICHENBERGER (À 100 M DE LA MAIRIE DE PUTEAUX)