Une visite au parlement européen du maire LR de Puteaux

CZkcjxZW0AAwIS6

Le site de la ville de Puteaux publie des photos du maire LR en "visite au parlement européen". Visite touristique semble-t-il, puisque le site ne donne aucune explication sur les motifs de ce voyage en agréable compagnie.

Le maire de Puteaux dépense 130.000 euros par an en frais de voyage, souvent sans aucune justification.


A Puteaux, vous ne verrez pas les séances du conseil municipal : "ça coûte trop cher" selon la maire LR

15440093304_b34aadfdf2_k

A Puteaux, la maire LR va dépenser 600.000 euros ce mois-ci pour de fastueuses réceptions. En revanche, elle juge inutile d'enregistrer et de diffuser les séances du conseil municipal.

"C'est inutile et ça coûte cher", a-t-elle justifié lors d'un dernier conseil. C'est vrai que dépenser des millions d'euros en actions clientélistes rapporte plus de voix que d'investir quelques milliers d'euros pour informer les citoyens en mettant à leur disposition les vidéos du conseil.

Cela n'empêche pas Joëlle Ceccaldi d'utiliser l'argent de la commune pour payer une personne à me filmer lors de ces mêmes séances (voir photo ci-contre). Cette personne est payée avec vos impôts... juste pour braquer une caméra vers moi ... inutilement, puisque ces images ne sont jamais diffusées.

Voilà de l'argent public encore dépensé dans un autre but que celui de l'intérêt général.

A noter que le site de la ville de Puteaux ne publie pas non plus le compte-rendu des conseils municipaux. Ce qui est illégal. Mais... je le  fais à sa place.


Les magouilles des HLM de Puteaux dans "Secrets d'info" sur France Inter

Secrets

L'émission d'enquête de France Inter "Secrets d'info" est consacrée vendredi soir à 19h20 au logement social. La gestion des HLM de Puteaux par la famille Ceccaldi-Raynaud y sera notamment évoquée.

"En Ile de France, plus de 500 000 foyers sont en attente d’un logement social pour environ 80 000 attributions par an. Obtenir une HLM est un vrai parcours du combattant. Dans ces conditions, à tort ou à raison, le piston, les relations, le copinage ont souvent été considérés comme le meilleur moyen de l’obtenir. Au cœur du système, les élus locaux ont parfois alimenté les dérives d’un système. Le logement social mérite-il toujours ce qualificatif ?"

>>>>>> ECOUTEZ L'EMISSION

Un extrait de l'enquête a déjà été diffusée dans la journée sur l'antenne de France Info :

"A Puteaux, ville de droite, la maire a la main sur 5.500 appartements HLM, soit un quart des logements de la ville. Un moyen d'entretenir un clientélisme local héréditaire que dénonce inlassablement Christophe Grébert, conseiller municipal Modem. "Cela fait un demi-siècle que c’est la même famille de maires qui attribue les logements…", soupire-t-il.
Christophe Grébert a notamment déjà révélé que la moitié des élus de la majorité à Puteaux étaient hébergés dans le parc social de la ville alors que certains d'entre eux, professeurs d'universités, cadres supérieurs, chef d'entreprises, ne sont pas franchement des nécessiteux.
L'office HLM de Puteaux a déjà été épinglé par l'inspection du logement social pour ses méthodes d'attribution, et les élus estiment qu'ils n'ont pas à s'expliquer".


Le Zoom de La Rédaction : Logement social en... par franceinter


La médaille de Puteaux, autre objet clientéliste et inutile du maire LR

Médaille_Puteaux2

Que vaut la médaille de la ville lorsqu'elle est donnée selon le seul bon plaisir de Joëlle Ceccaldi-Raynaud ? La maire LR de Puteaux se prend pour une reine en son royaume en distribuant chaque année des dizaines de breloques.

Objet de clientélisme, cadeau inutile, insigne qui ne signifie plus rien à force d'être bradé. L'occasion pour la maire de se mettre en scène en organisant des cérémonies où champagne et petits fours feront plaisir à des clientèles subjuguées par tant de dépenses pour elles. Argent public gaspillé et imitation de symbole républicain dévoyé. Il est tellement plus facile de remettre une médaille, plutôt que de mener de véritables politiques utiles et d'intérêt général.


Geoffroy Didier s'apprête à prendre la direction de la section Les Républicains de Neuilly-Puteaux

PHOf30aeeae-df31-11e3-83d5-e67b5b9b3a1b-805x453

Geoffroy Didier, fraîchement parachuté à Neuilly, s'apprête à prendre la direction de la section Les Républicains de Neuilly et Puteaux. Il est le seul candidat pour cette élection interne qui aura lieu le 31 janvier.

Contacté par le site StreetPress, Roger Karoutchi, secrétaire départemental LR, confirme la candidature du jeune loup :  « Cela fait 6 mois que l’on parle de cette élection à Neuilly. Après les régionales, Geoffroy Didier est venu me voir. Il m’a dit qu’il voulait travailler localement pour les Hauts-de-Seine. Je lui ai conseillé de venir à Neuilly où on a un problème de leadership ». Geoffroy Didier aurait ensuite obtenu l’aval de Nicolas Sarkozy :  « On ne peut pas atterrir à Neuilly sans faire un tour dans le bureau de Nicolas Sarkozy » raconte Roger Karoutchi. Geoffroy Didier pourrait éventuellement briguer la circonscription Neuilly-Puteaux lors des législatives de 2017. « Seulement si Joelle Ceccaldi-Raynault n’y va pas », prévient Roger Karoutchi qui, décidément, fait comme si Jean-Christophe Fromantin n'existait pas !

Geoffroy Didier a été parachuté dans les Hauts-de-Seine à l'occasion des élections régionales : il avait été imposé à la 5e place de la liste 92 de Valérie Pécresse. Il est depuis devenu vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge... du logement (sic).

Geoffroy Didier est avocat. Il a notamment travaillé pour Brice Hortefeux au ministère de l'intérieur. Se réclamant du sarkozysme, il cofonde avec Guillaume Peltier "La Droite forte", mouvement situé à la droite de l'UMP et notamment opposé au mariage pour tous. Une position conservatrice qui amène l'animateur de télé Stéphane Bern a révéler que Geoffroy Dider est homosexuel. Ce dernier dénoncera des "propos mensongers" (source : wikipédia).

Le parachutage à Neuilly de Geoffroy Didier, adoubé par Nicolas Sarkozy, rappelle celui de David Martinon en 2008, avec le résultat que l'on connait : Jean-Christophe Fromantin a été élu maire, puis député, contre les candidats UMP, rappelle Le Parisien.

Geoffroy Didier devra aussi faire face à la méfiance maternelle de la maire LR de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud qui souhaite protéger la position de son fils prodige et successeur désigné Vincent Franchi.

Geoffroy Didier est un jeune loup bien peu courageux : un parachutage à Neuilly qui vote à 90% à droite, quelle aventure, quel pari risqué ! Voilà un bien beau représentant de ceux qui cherchent à vivre de la politique, qui se servent et n'apportent vraiment pas grande chose à notre République.
Christophe Grébert


Dîner de rentrée 2016 des républicains de... par CLS2086

(photo : le Figaro)