Opposition Flux

Nadine Jeanne de retour au conseil municipal de Puteaux

IMG_0323

Nadine Jeanne redevient conseillère municipale de Puteaux. C'est la conséquence de la démission de l'élu d'Europe Ecologie les Verts Olivier Kalousdian qui a déménagé de la ville l'année dernière. 

Nadine Jeanne était la suivante sur ma liste lors de l'élection municipale de 2015. Elle remplace donc l'élu EELV démissionnaire et siègera jusqu'à la fin du présent mandat en 2020.

L'élue socialiste, ex-professeure de français à l'Education Nationale, a déjà siégé au conseil de Puteaux entre 2001 et 2014. "Je connais donc assez bien le fonctionnement de cette institution et l'ambiance qui y règne", réagit-elle sur son site.

Bienvenue à Mme Jeanne ! 

(Sur la photo : Nadine Jeanne, avec le Sénateur des Hauts-de-Seine Xavier Iacovelli et moi, au Sénat)


L'office HLM de Puteaux condamné : l'opposition réclame le départ de sa présidente

Bandeau_Rassemblement

Après la condamnation de l'office HLM de Puteaux a plus d'un million d'euros d'amende pour "irrégularités" et "fautes graves", l'opposition municipale réclame la démission de Joëlle Ceccaldi de la présidence de l'OPH communal.

Dans une tribune qui sera publiée dans le journal "Puteaux infos" de septembre, le groupe Le Rassemblement estime que "preuve est faite qu’il n’est pas bon que le maire préside aussi les HLM de la commune", et réclame d'urgence la démission de Joëlle Ceccaldi de l'OPH, ainsi que la désignation d'un membre de l'opposition au sein du conseil d'administration du bailleur social, "pour plus de contrôle".

L'opposition estime que l'OPH a été condamné par l'Ancols (Agence nationale de contrôle des logements sociaux) pour avoir "lésé les Putéoliens qui demandent un logement social, en refusant d’appliquer des critères équitables" et "pénalisé les locataires HLM, en leur faisant payer des charges indues, remboursées en retard, et en menant des opérations immobilières contestables".

La plus grave de ces opérations, rappelle l'opposition municipale, concerne le parking souterrain Lorilleux. Financé par l’OPH pour 9,5 millions d’euros, il devait être revendu à la mairie pour 2,3 millions d’euros, soit une perte de 7,2 millions d’euros pour les HLM.

LIRE LA TRIBUNE DE L'OPPOSITION


Tribune de l'opposition à Puteaux : Pourquoi nous n’avons pas voté le budget 2016

Bandeau_Rassemblement

Voici la tribune du groupe d'opposition Le Rassemblement qui sera publiée dans le Puteaux Infos de mai 2016 :

Pourquoi nous n’avons pas voté le budget 2016

  • La cagnotte de 228 millions d’euros a été intégralement dépensée en frais de fonctionnement, fêtes, dépenses superflues et réalisations somptuaires,
  • Le fonctionnement de la ville coûte 2,5 fois plus cher que celui des autres communes de taille équivalente, avec 3.069€ par habitant en 2015,
  • La mairie n’arrive jamais à réaliser l’ensemble des investissements prévus chaque année,
  • Mme la maire continue d’affirmer (conseil municipal du 8 avril) que “l’Etat spolie Puteaux”, et ce alors que le budget de la ville atteindra cette année le montant record de 380 millions d’euros, permettant 130 millions d’euros d’investissements, soit des dépenses d’équipement de 2 800€ par habitant contre 350€ en moyenne ailleurs.

Toutes nos propositions ont par ailleurs été rejetées, en particulier la diminution de la taxe d’habitation de 20% et la réduction des tarifs municipaux, notamment ceux des cantines scolaires. A l’inverse, les budgets cadeaux, cocktails et voyages réservés à quelques uns ont eux été renouvelés.

La vérité est que la majorité municipale refuse toute solidarité et ne cherche qu’à continuer à alimenter son système clientéliste.

Vous comprendrez que nous ne pouvions pas approuver un tel budget.

Evelyne Hardy, Christophe Grébert, Francis Poézévara, Bouchra Sirsalane, Olivier Kalousdian


Disparition de l'ancien conseiller municipal de Puteaux Antoine di Pietro

6a00d83451b9bc69e201bb08cd3708970d

Antoine di Pietro, ancien conseiller municipal, est décédé le 20 mars à l'hôpital de Puteaux des suites d'une longue maladie. Ses obsèques ont eu lieu jeudi à l’église Sainte-Mathilde.

C'était juste quelqu'un de bien.