Municipale 2008 Flux

L'ex-maire de Puteaux a voulu présenter une liste contre le maire sortant... sa fille

Complementdenquete La guerre des Ceccaldi a failli connaître un nouvel épisode. Charles Ceccaldi-Raynaud a tenté de présenter une liste contre sa fille aux élections municipales des 23 et 30 mars. Sa liste sous étiquette "Nous Citoyens" devait être conduite par sa belle-fille (cela ne s'invente pas). Mais un problème lors de sa déclaration de candidature en préfecture - l'un de ses colistiers était déjà engagé sur une autre liste ! - empêche finalement le père de se venger de sa fille.

A 88 ans, Charles Ceccaldi-Raynaud n'entend pas quitter la scène politique putéolienne. L'ancien maire de Puteaux reste mis en examen dans l’affaire de la chaufferie de la Défense. Dans cette même enquête, sa fille est entendue comme témoin assistée, après la découverte au Luxembourg d’un compte en banque à son nom garni de 4 millions d’euros. Une découverte faite par la justice grâce à des informations données par... son père.


Bilan de mandature : les nombreuses promesses non tenues de la majorité UMP de Puteaux

Programme-ump-puteaux A 1 an de l'élection municipale, la majorité UMP de Puteaux, conduite par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, vient de publier un bilan de mandature. Le maire y affirme avoir "respecté ses engagements". Mais il suffit de reprendre le plus simplement du monde son programme distribué en 2008 pour se rendre compte que, contrairement à ce qu'affirme Joëlle Ceccaldi aujourd'hui, de nombreuses promesses n'ont pas été tenues.

Voici ce programme : Programme-ump-puteaux-2008-2014.pdf. Consultez-le et notez tout ce qui n'a pas été fait.

Voici quelques engagements non tenus :

- Joëlle Ceccaldi avait promis la création de 2 maisons de retraites médicalisées (page 19 du projet), rue Voltaire et aux Bergères. Aucune n'a été réalisée. Voici le terrain tel qu'il est aujourd'hui rue Voltaire :

4422455331_dfb785498d

- "Dans le nouveau Centre Médico-Social, il existera un hôpital de jour pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer". Cette proposition de la majorité n'a jamais été réalisée (lire sur le sujet un article de Nadine Jeanne, élue PS de Puteaux).

- Dans un "Chapitre 7", la majorité promettait "le plein d'attention" pour le "handicap" : promesse non tenue, puisqu'en 2012, la majorité a signifié aux occupants du palais de la réadaptation qu'ils devaient quitter les lieux. Voici ce bâtiment qui devra être vidé (après l'élection municipale bien sur !) :

7415921296_88c6023c94

- "Nous poursuivrons notre programme de lutte contre l’habitat insalubre". Cette promesse était heureusement non chiffrée, car 5 ans plus tard, la situation n'a pas évolué pour de nombreux habitants de Puteaux, comme ici, rue Marius Jacotot, à seulement 50 mètres de l'Hôtel-de-ville : 

8478393267_4b0757dd55

- La majorité avait promis 4 parkings souterrains dans le centre-ville : seul un parking, rue Eichenberger, est effectivement ouvert. Se stationner dans Puteaux reste le problème numéro 1.

- La majorité avait promis l’installation d’escaliers mécaniques dans les quartiers dénivelés de Puteaux. Rien n'a été réalisé.

- "Nous créerons une nouvelle Maison des Associations et du Citoyen, rue du Puits". Projet non réalisé.

- "Nous élargirons les conseils de quartiers". Promesse non tenue.

- La majorité avait promis de rendre l’île de Puteaux "énergétiquement indépendante grâce à l’installation de panneaux Photovoltaïques sur les toits des équipements existants". Ce projet n'a jamais été réalisé. Le maire a annoncé son abandon.

- "Nous créerons une base nautique pour profiter de la plaisance sur la Seine". Ce projet n'a jamais été lancé.

- La majorité avait promis de doter chaque élève de CM2 d’un ordinateur portable avec accès à internet. Autre promesse non respectée.

- La majorité avait promis d’ouvrir une halte culturelle rue Gerhard. Projet abandonné : la maison qui devait accueillir cette halte culturelle a été revendue par la ville à un particulier !

- "Nous programmerons des spectacles en plein air" et notamment des "opéras" : promesse non tenue.

- "Création d’une salle de répétition (pour les musiciens) rue Francis de Pressensé et extension du palais de la danse". Promesses non tenues.

- "Nous ouvrirons une salle de squash à l’espace Jules Verne" : projet abandonné... le maire s'est aperçu ensuite qu'il n'y avait pas d'association de squash à Puteaux !

Etc, etc... Je n'ai pas tout noté. Aidez-moi à compléter cette liste...


Tribune : le maire UMP de Puteaux ne respecte pas ses promesses de campagne

Voici le texte de la tribune du groupe Alternance Puteaux qui sera publiée dans le numéro d'avril 2010 de "Puteaux infos", le magazine municipal :

Programme-ump-puteaux Le budget 2010 de la ville de Puteaux est particulier : c'est le 3e voté depuis la dernière élection municipale. Avant le prochain scrutin, il en restera 3. Autrement dit, nous sommes à mi-mandat.

A la moitié de son mandat, un maire peut déjà faire le bilan de ce qu’il a accompli : ses promesses faites durant la campagne doivent être réalisées ou en chantier. Qu'en est-il à Puteaux ?

- La majorité UMP a promis la création de 2 maisons de retraites médicalisées, rue Voltaire et aux Bergères. Il faut au moins 4 ans pour réaliser de tels projets. Il aurait donc fallu les lancer l'année dernière, pour pouvoir les inaugurer avant la fin du mandat. Or, rien n'est engagé. Il est par conséquent désormais impossible pour Joëlle Ceccaldi-Raynaud de respecter cette promesse.

- La majorité UMP a promis 4 parkings souterrains dans le centre-ville : les habitants et les commerçants les attendent. Ils attendront encore longtemps !

- La majorité UMP a promis l’installation d’escaliers mécaniques dans les quartiers dénivelés de Puteaux. Rien n'est lancé !

- La majorité UMP a promis de rendre l’île de Puteaux énergétiquement indépendante. Rien n'est concrétisé après 3 ans. Seul un parking payant a été créé !

- La majorité UMP a promis d’installer des accès Wifi en libre service dans tous les parcs et jardins de la ville. Promesse non tenue !

- La majorité UMP a promis de doter chaque élève de CM2 d’un ordinateur portable avec accès à internet. Autre promesse non respectée. Le maire affirme maintenant que la promesse a été mal comprise : il s'agissait de créer des classes informatiques. Mais même cela n'est pas fait : le taux d'informatisation de nos écoles est inférieur à la moyenne nationale déjà très faible !

- La majorité UMP a promis d’ouvrir une halte culturelle rue Gerhard. Raté ! En décembre, le maire a vendu le bâtiment à un particulier. Dommage pour les habitants du quartier qui ont voté sur cette promesse de campagne désormais abandonnée !

Nous sommes obligés d'arrêter là cette liste, nous n'avons plus assez de place : un morceau de 1/2 page pour notre tribune mensuelle. Car, il y a un point sur lequel le maire UMP de Puteaux a fidèlement respecté son engagement : celui de limiter l'expression de l'opposition !

christophe@grebert.net
www.facebook.com/puteaux
www.twitter.com/puteaux

CES PROMESSES NON RÉALISÉES SONT TIRÉES DU PROGRAMME DE JOELLE CECCALDI-RAYNAUD POUR L'ELECTION MUNICIPALE DE MARS 2008. VOUS POUVEZ VOUS-MÊME VÉRIFIER : Programme-ump-puteaux (pdf)


La liste "Puteaux Ensemble" sert d'exemple aux élèves de 6e

IMG_0061 J'apprends avec plaisir que l'affiche de la liste "Puteaux Ensemble", réalisée pour l'élection municipale de mars 2008, est utilisée comme document de travail dans un manuel d'éducation civique  - "Demain Citoyens" -  publié aux éditions Nathan et destiné aux élèves de 6e.

Notre affiche, m'a-t-on expliqué, a été choisie parce qu'elle représentait les visages de tous les candidats de la liste, montrant ainsi aux jeunes collégiens que le scrutin municipal n'est pas que l'élection d'un maire, mais celle de toute une équipe.

C'est un hommage rendu à tous ceux qui ont participé à la belle aventure "Puteaux Ensemble".

Ainsi nos rêves auront laissé quelques traces.

Christophe Grébert

Retour sur les comptes de campagne de l'élection municipale 2008 à Puteaux

Le Journal Officiel a publié un résumé des comptes de campagne des candidats à l'élection municipale de mars 2008 à Puteaux. Des 4 candidats, je suis celui qui a dépensé le moins d'argent : 17.200 euros. Ce qui n'est vraiment pas beaucoup pour une campagne municipale dans une ville de plus de 40.000 habitants ! Cela ne m'a pas empêché d'arriver 2e derrière Joëlle Ceccaldi-Raynaud qui elle a dépensé 3 fois plus  d'argent que moi : 50.600 euros, le tout en apport personnel ! Ca paye d'être députée-maire ! Ca permet de faire une grosse campagne. Le candidat socialiste a dépensé 2 fois plus que moi, pour obtenir 2 fois moins de voix.


Cliquez sur l'image pour la voir en grand :

Comptescampagneputeaux


Il y a 1 an, je suis élu conseiller municipal de Puteaux : ma 1ère intervention devant le conseil

Publié sur www.grebert.net :

J'ai été élu le 16 mars 2008 conseiller municipal. Un blogueur à la mairie de Puteaux, qui aurait pu l'imaginer ?

Voici ma première intervention devant le conseil.

Voir aussi ce 1er conseil de Puteaux vu par Marianne2.fr. Dans ce reportage, j'explique quel sera le rôle de l'opposition dans une commune comme la notre, où la majorité n'a pas de réelle pratique démocratique : il s'agit essentiellement d'une mission d'information de la population. C'est l'objectif de MonPuteaux.com : vous informer et vous permettre de vous exprimer sur l'actualité locale.

Lire aussi mon compte rendu de ce 1er conseil.

Depuis 1 an, je suis fier de travailler au service de la population putéolienne ; de travailler aussi à la construction d'une opposition qui deviendra en 2014 la majorité.
Christophe Grébert