Municipale 2014 Flux

URGENT Les élections municipales de Puteaux sont annulées

6850955180_b4d74d6700_zLe Conseil d’État a décidé d'annuler les élections municipales de Puteaux. Une nouvelle élection aura lieu courant juin. En attendant, Joëlle Ceccaldi et ses adjoints doivent quitter la mairie qui est géré par une délégation du préfet des Hauts-de-Seine.

Dans sa décision, le Conseil d'Etat explique que l’enregistrement d’une des listes, qui avait conduit au refus d’enregistrement d’une autre liste qui souhaitait se présenter aux élections, résultait d’une manœuvre. Il juge que cette manœuvre a faussé les résultats du scrutin et annule donc les élections municipales de Puteaux.

Le communiqué du Conseil d'Etat

D'autres motifs sont en cause : cette annulation est le résultat de la guerre entre l'actuelle maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi, et l'ancien maire, son père, Charles Ceccaldi.

Une nouvelle élection municipale à Puteaux aura lieu en juin. Selon le Parisien, citant la préfecture des Hauts-de-Seine, ce scrutin pourrait avoir lieu le 14 juin pour le 1er tour et le 21 juin pour le second tour.

L'association citoyenne “Puteaux Pour Vous” espère un rassemblement de l'opposition pour “battre le népotisme et la logique de clan”.

Le maire Joëlle Ceccaldi n'est plus maire. Elle a vidé son bureau. Les adjoints ont fait de même. Ils ne recevront plus d'indemnités durant 1 mois.

A suivre... 


La préfecture assurera l’intérim si l'élection municipale de Puteaux est annulée (Le Parisien)

6018501288_43c9b29545_zLe Parisien nous apprend dans un article ce qui va se passer si l'élection municipale de Puteaux est annulée lundi par le Conseil d'Etat : 

- Dès la notification de la décision du Conseil d’Etat, le préfet mettra en place une délégation spéciale dont la mission sera de gérer les affaires courantes de la commune, le temps d’organiser de nouvelles élections. 

-  Joëlle Ceccaldi ainsi que tous ses adjoints devront quitter leurs bureaux. Tout comme tous les membres de son cabinet, dissous de fait.

- La délégation de la préfecture sera composée de 3 à 7 personnes, généralement des hauts fonctionnaires à la retraite. « Il s’agit de personnes compétentes et totalement déconnectées des Hauts-de-Seine et de la sphère politique », précise le préfet des Hauts-de-Seine Yann Jounot. Cette délégation s’appuiera sur les services municipaux pour gérer les communes. 

- Le préfet organisation l'élection partielle. Le premier tour a été fixé au 14 juin et le second au 21 juin. Le calendrier de la préfecture prévoit un dépôt des listes entre le 25 et le 28 mai. Et une campagne officielle entre le 1er et le 12 juin.

LIRE L'ARTICLE DU PARISIEN

L'organisation de cet éventuel scrutin partiel sera donc menée par les représentants du préfet et pas par le maire et les membres de son cabinet. Une première à Puteaux qui pourrait révéler des surprises dans les urnes !
Christophe Grébert


Une nouvelle élection municipale à Puteaux en juin ?

6018501288_43c9b29545_zLes adjoints au maire de Puteaux ont été priés cette semaine de vider leurs bureaux. La maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud s'apprête elle-même à quitter l'Hôtel-de-ville lundi prochain. C'est en effet lundi 11 mai que le Conseil d'Etat rendra sa décision sur l'éventuelle annulation du scrutin municipal de mars 2014.

C'est Charles Ceccaldi-Raynaud, par l'intermédiaire de la fille de sa compagne, qui a engagé une procédure devant le tribunal administratif puis au Conseil d'Etat pour obtenir l'annulation de l'élection.

Un nouvel épisode de la guerre des Ceccaldi 

Charles voulait en effet présenter une liste contre sa fille. Mais tout a été fait du côté de Joëlle pour lui mettre des bâtons dans les roues. Résultat, la belle fille de Charles n'est pas parvenue à faire valider sa liste par la préfecture et a été privée d'élection. Si le tribunal administratif a rejeté ses demandes, le Conseil d'Etat pourrait décider au contraire d'annuler le scrutin de mars 2014 !

La plus haute juridiction administrative rendra sa décision lundi prochain.

En cas d'annulation de l'élection, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son équipe perdront aussitôt leurs mandats et devront quitter la mairie. Le préfet des Hauts-de-Seine nommera alors une délégation qui gèrera les affaires courantes de la ville jusqu'au vote d'une nouvelle assemblée municipale.

C'est aussi le préfet qui fixera les dates du nouveau scrutin. L'élection partielle pourrait avoir lieu entre le 14 et le 21 juin (mis à jour).

Cette possible nouvelle élection municipale à Puteaux, résultat de la guerre entre les Ceccaldi, doit être l'occasion pour l'opposition (celle qui s'oppose au conseil municipal aux pires décisions du maire, en particulier à son budget qui prévoit cette année encore une augmentation des dépenses et des prélèvements) de se rassembler et de proposer une alternative crédible aux Putéoliens. Les habitants de Puteaux méritent un autre sort que d'être témoins et victimes de la bataille familiale ceccaldiste, troublant copier-coller de la déchirure des Le Pen.
Christophe Grébert


L'annulation de l'élection du conseiller FN de Puteaux examinée par le Conseil d'Etat (MISE A JOUR : l'annulation de l'ensemble du scrutin recommandée par le rapporteur public !)

6a00d8341c339153ef01b8d07fc170970c-350wiLe Conseil d'Etat examine aujourd'hui l'annulation de l'élection de Gérard Brazon, seul conseiller municipal FN de Puteaux.

Dans un jugement rendu le 17 octobre dernier, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a décidé cette annulation pour irrégularité dans la constitution de la liste locale du Front national. L'un des candidats figurant sur cette liste a affirmé après coup qu'il n'avait jamais signé de formulaire de candidature.

Gérard Brazon, qui conteste avoir présenté un faux colistier, a fait appel de cette décision devant le Conseil d'Etat afin de récupérer son siège de conseiller municipal. 

MISE A JOUR : lors de l'audience, le rapporteur public a recommandé l'annulation de toute l'élection municipale de Puteaux. Si le Conseil d'Etat suit ses recommandations, ce qui est souvent le cas, un nouveau scrutin serait alors organisé.

Le haute juridiction administrative rendra son jugement dans quelques jours.


Le lancement de l'association "Puteaux pour vous" annoncé dans le Puteaux infos de décembre

1490667_511124792323610_4203570057664985656_oDans le numéro de décembre 2014 de Puteaux infos, nous annoncerons la création de l'association Puteaux pour vous issue de notre candidature à l'élection municipale de mars dernier. Nous vous invitons à rejoindre cette association qui mettra en place sur internet un "observatoire du mandat de la majorité" et fera des "propositions innovantes et alternatives" pour notre ville.

Voici le texte qui sera publié :

Nous sommes fiers de vous annoncer la création de Puteaux Pour Vous. Cette association a pour but de donner corps à notre action locale suite à l’élection municipale de mars dernier. Nous souhaitons devenir un relais de propositions innovantes et alternatives.

Nous aspirons à une gestion saine des finances publiques, à plus de solidarité et d’écologie.

Nous dénoncerons toutes les formes de corruption et de clientélisme qui sont un poison pour notre démocratie.

Nous porterons un regard constructif sur la politique de la ville en mettant en place un observatoire du mandat de la majorité.

Vos votes et votre soutien trouvent un sens dans cette démarche et nous aurons l’occasion de venir à votre rencontre régulièrement avec nos 3 élus : Christophe Grébert, Bouchra Sirsalane et Olivier Kalousdian. 
Nous vous invitons également à rejoindre notre association, nous solliciter et participer à nos travaux.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous !

Guillaume Hélie, président de l’association “Puteaux pour vous”

01 71 04 07 51

www.puteauxpourvous.com

contact@puteauxpourvous.com


L'élection du seul conseiller municipal FN de Puteaux annulée par le Tribunal administratif (MIS À JOUR le 19/10 avec la RÉACTION DU FN92)

Ob_d76320_gerard-brazon-interview3Dans un jugement rendu vendredi 17 octobre, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a décidé d'annuler l'élection de Gérard Brazon, le seul conseiller municipal Front national de Puteaux pour irrégularité dans la constitution de sa liste.

La liste "Puteaux Bleu Marine" avait rassemblé 5,95% des suffrages lors du 1er tour de l'élection municipale du 23 mars 2014, ce qui avait permis au FN d'obtenir 1 siège au conseil municipal de Puteaux. Suite à un recours de la fille de la compagne de l'ancien maire de Puteaux Charles Ceccaldi-Raynaud, qui n'avait pas réussi à présenter sa propre liste, il est apparu que l'un des colistiers du FN assure n'avoir jamais eu l'intention de figurer sur cette liste et conteste avoir signé sa déclaration de candidature. Selon une expertise graphologique, présentée au Tribunal par la belle-fille de Charles Ceccaldi, la signature de ce candidat involontaire aurait été contrefaite.

Sur cet élément principal, le Tribunal administratif a décidé d'annuler l'élection du conseiller municipal FN Gérard Brazon. La Liste Front National ayant été "irrégulièrement constituée", "il y a lieu pour le juge de l'élection de constater la vacance de ce siège", écrivent les juges de Cergy-Pontoise. "Les conditions mises au renouvellement du conseil municipal de Puteaux ne sont pas remplies", indique toutefois le tribunal administratif, notamment "eu égard aux écarts de voix entre les listes en présence".
Autrement dit, le conseil municipal de Puteaux va continuer à 42 membres sur 43 sièges, sans l'élu FN.

Gérard Brazon, qui conteste avoir présenté une fausse déclaration de candidature de l'un de ses colistiers, a un mois pour faire appel de cette décision devant le Conseil d'Etat afin de récupérer son siège. La "nièce" de Charles Ceccaldi devrait également faire appel, mais elle pour obtenir l'annulation de l'élection municipale et un nouveau vote, alors que les juges de Cergy-Pontoise estiment que cela n'a pas lieu d'être.

A suivre...

LE JUGEMENT DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE  EST SUR PUTEAUX DATA 

(photo : Gérard Brazon, site FN de Puteaux)

 

Mon commentaire :

La liste de Charles Ceccaldi-Raynaud n'avait pas pu se présenter aux élections municipales de mars dernier parce que l'un de ses membres figurait déjà sur la liste FN. Et aujourd'hui, c'est la liste FN qui perd son unique élu parce que ce même colistier affirme n'avoir jamais voulu être candidat... Où est la vérité ? 
Le résultat est que les 2 listes de droite non UMP ont toutes les 2 été éliminées ! Et le maire UMP a été élu dès le 1er tour !
Mais au fait, qui recevait quotidennement les demandes d'attestation d'inscription sur les listes électorales nécessaires à la déclaration individuelle de candidature ? Qui effectuait les premières vérifications et a pu immédiatement constater qu'un même habitant avait demandé 2 attestations pour 2 têtes de liste différentes ? N'était ce pas le travail du service des élections de la ville de Puteaux ? Ce service ne rendait-il pas compte quotidiennement au maire UMP de Puteaux chargé de signer ces attestations ? Ces attestations étant ensuite rendues signées dans des délais très variables...
Au final, à qui a profité cette tarabistouille ?
Christophe Grébert

 

MISE À JOUR DU 19/10 À 21H30 : GÉRARD BRAZON ET LE FN92 ONT PUBLIÉ UNE RÉACTION : ICI. Ils nient toute irrégularité et annoncent un appel devant le Conseil d'Etat. Le FN se dit victime de la guerre entre Charles et Joëlle Ceccaldi :  "Cette haine familiale pourrie la vie politique de cette ville, la rend effroyable sur le plan judiciaire et détruit des réputations uniquement pour satisfaire une vengeance, une haine effrayante. Nous sommes en tant qu'adhérents, sympathisants, colistiers et électeurs victime de cette haine".