Legislative 2007 Flux

Législative 2007 à Puteaux : la candidate des Verts écrit au député-maire

Plusieurs électeurs putéoliens ont signalé l'absence des bulletins de Valérie Saliou, la candidate des Verts, le 10 juin lors du 1er tour de la législative de Puteaux-Neuilly, sur le bureau 10 (Benoit Malon).
Valérie Saliou a adressé un courrier à la commission de contrôle des opérations électorales et un autre courrier au maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui était aussi la candidate de l'UMP :

"Madame le Maire,
Plusieurs personnes m’ont informée ne pas avoir trouvé de bulletins de vote à mon nom dimanche 10 juin vers midi au bureau de vote n°10 de la commune de Puteaux (Ecole Benoît Malon) et avoir dû se rabattre sur un autre candidat.
La personne du bureau de vote a indiqué à ces personnes que les bulletins n’avaient pas été livrés et qu’elles pouvaient toujours voter sur papier libre (ce qui, comme vous le savez, est légal mais complexe, compte tenu des conditions de forme à respecter). Cela me semble indigne d’une démocratie comme la nôtre.
Je tenais à vous signaler ce dysfonctionnement. Je l’ai par ailleurs signalé à la Commission de contrôle des opérations électorales.
Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.
Valérie SALIOU"


Législative 2007 à Puteaux : les résultats bureau par bureau

553056047_b69f87a0e9Mieux vaut tard que jamais : 5 jours après le 1er tour de l'élection législative sur Puteaux-Neuilly, la mairie de Puteaux vient seulement de publier sur son site les résultats bureau par bureau. Le fait que Joëlle Ceccaldi-Raynaud soit devenue minoritaire dans la plupart des quartiers où sont père réalisaient ses meilleurs scores, en particulier sur le haut de la ville où se trouvent les cités HLM, y est peut-être pour quelque chose...

TELECHARGEZ LE FICHIER PDF

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Législative 2007 à Puteaux-Neuilly : Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans Marianne

Titre_674091"L'étiquette politique et la notoriété font oublier les casseroles des candidats", titre Marianne.fr, dans un article sur ces élus "mis en examen, privé de droit civique ou même incarcéré", qui ont tout de même été élus dimanche dernier au 1er tour de la législative. L'hebdomadaire site notre circonscription :

Sur la circonscription de Neuilly-Puteaux, Christophe Grébert, blogueur et candidat PS aux municipales, compare les 52,69% de Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP) aux 68,78% de Nicolas Sarkozy en 2002. Ayant gagné récemment un procès contre la mairie pour diffamation, il pense que l'affaire a déteint sur le scrutin : « Les Ceccaldi-Raynaud sont au bout de ce qu'ils peuvent rassembler par le système clientéliste local. A un an des municipales, je pense que ça prouve que le clan n'est pas si solide. »

Précision : je ne suis pas "candidat PS". A ce stade, je suis un simple citoyen qui présente librement sa candidature. Les investitures des partis n'auront lieu en effet qu'à la rentrée. Le moment venu, je solliciterai le soutien du PS, comme je solliciterai d'autres partis pour former l'équipe qui se présentera rassemblée en mars 2008 devant les électeurs putéoliens, pour changer les pratiques et proposer un nouveau projet ambitieux pour notre ville.
Christophe Grébert


Législative 2007 à Puteaux : la mairie oublie de publier les résultats

MairieVous pouvez aller vérifier vous même sur la page web officielle de la municipalité : la mairie de Puteaux a bizarrement oublié de publier les résultats du 1er tour de l'élection législative sur la commune. Sur le site de la ville, n'est communiqué que le résultat de la circonscription. Cela fait une différence, puisque si Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été élue avec 52% des voix grâce aux voix de Neuilly, elle n'a en réalité obtenu que 49% des suffrages sur Puteaux (8.000 voix contre 4.000 pour le PS et les Verts, 2.000 pour le Modem et un millier pour l'extreme-gauche), avec des 42% sur certains bureaux et une participation globalement moyenne.

Mairie2J'ai donc envoyé un message au maire, via le site municipal, pour réclamer les résultats de l'élection, bureau par bureau. J'attends la réponse. Je vous tiens au courant.


Législative 2007 à Puteaux-Neuilly : l'UMP a craint le ballottage

539382822_ed509ea51eQui l'eut cru : dans la circonscription la plus à droite de France, celle de Nicolas Sarkozy, Joëlle Ceccaldi-Raynaud ne s'est faite élire qu'avec 52% des voix. L'UMP de Neuilly a craint un humiliant ballottage, la forçant pour la première fois à mener campagne.
On a ainsi vu Arnaud Teullé organiser du phoning pour relancer les électeurs. Cela apparaitra-t-il aux comptes de campagne de la candidate ?
On a aussi vu Joëlle Ceccaldi tracter elle-même dans les rues de Neuilly, jusqu'à samedi soir ! Quel grand honneur elle a fait aux Neuilléens. Les Putéoliens n'ont pas eu cette chance, puisque jamais leur maire n'a pris la peine de tracter avec les militants.
Chacun a aussi pu constater la guerre des panneaux à Puteaux : les affiches des candidats dissidents de droite ont été régulièrement arrachées, et même recouvertes de tracts de l'UMP !
A Puteaux-Neuilly, l'UMP veut non seulement gagner, mais plus encore : elle ne veut pas de concurrents. Vous avez dit démocratie ?

(photo : Christophe Grébert sur Flickr)


Législative 2007 à Puteaux-Neuilly : Jean-Christophe Fromantin a fait trembler Joëlle Ceccaldi et Arnaud Teullé

Dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux-Neuilly), celle de Nicolas Sarkozy, la candidate UMP, Joëlle Ceccaldi, a été élue dès le 1er tour, mais en réalisant le plus mauvais score jamais obtenu localement par la droite : 52% sur les 2 communes, 55% à Neuilly... On est loin des 85% réalisés dans sa ville par Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle !
C'est un candidat indépendant qui a fait trembler la droite neuilléennes : Jean-Christophe Fromantin, quasi-inconnu il y a encore 1 mois, obtient près de 15% des voix à Neuilly, et plus de 10% sur la circonscription.

J'ai observé avec beaucoup d'intérêt cette candidature indépendante des partis, qui avec une petite équipe et une bonne communication, a réussi à rassembler en à peine 1 mois plus de 4.300 électeurs. Avec 15 jours de campagne en plus, c'est clair que Joëlle Ceccaldi aurait été mise en ballotage à Neuilly.
Christophe Grébert