Legislative 2017 Flux

Législatives à Puteaux - Neuilly : Christophe Hautbourg est le suppléant de Nathalie Etzenbach

DAB88lUW0AEuUnA

Christophe Hautbourg, conseiller municipal de Puteaux, est le suppléant de la candidate fromantiste Nathalie Etzenbach pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 sur la circonscription de Neuilly, Puteaux et Courbevoie-Sud.

C'est une règle non écrite : dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine, c'est le plus souvent un neuilléen qui est candidat et un putéolien qui est son suppléant.

Cela s'explique par le fait que Neuilly est la ville qui a le plus de poids électoral sur la circonscription. Avec 37.000 électeurs (50%) contre 29.000 à Puteaux (39%) et 8.000 sur Courbevoie-sud (11%), c'est en effet plutôt la ville de Neuilly qui fait l'élection de notre député.

Nathalie Etzenbach, maire adjointe de Jean-Christophe Fromantin, part avec cet avantage certain. Le maire de Neuilly et député sortant s'est d'ailleurs invité sur son affiche de campagne... 

SUIVEZ LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES SUR MONPUTEAUX


Législatives à Puteaux : Emancipons-nous des vieilles sirènes locales (Sylvie Cancelloni)

18401885_10155410334909421_6332839036561323060_oNous voici arrivés à la croisée des chemins : un Président est élu, une majorité parlementaire est à trouver.

Beaucoup en sont convaincus désormais : plutôt que de bloquer la France en affrontements sans fin entre droite et gauche, il faut saisir la chance qu'offre ce nouveau Président, qui se dit à la fois social et libéral, en lui offrant une majorité parlementaire, dans un contexte inédit. Car au fond, l'histoire doit-elle sans cesse se répéter pour nous rassurer ?

De ce point de vue, la candidature de Constance LE GRIP, Député européenne LR, est tout sauf une bonne idée. Ce n'est certainement pas un signe de cette "recomposition intelligente" appelée de tous leur voeux par les Français. Elue pour protester, condamnée à s'opposer : elle n'a pas besoin d'exposer son programme pour qu'on en connaisse précisément les limites. Avons-nous vraiment besoin de cela?

Elle commet aussi la lourde erreur d'avoir choisi Vincent FRANCHI comme suppléant . Cela, c'est une vraie mauvaise idée, et la démonstration que la culture des arrangements politiques reste toujours vigoureuse dans notre bonne ville...

Eh quoi ? Il n'y a pas d'autre ressource humaine à Puteaux que, reconditionné chaque fois à une nouvelle sauce, le fils de Joëlle CECCALDI-RAYNAUD ? Ne peut-on tirer les conséquences d'un scrutin qui dit sa lassitude des candidatures de complaisance?

Peut-être que Constance LE GRIP n'a pas eu le choix. Mais ne s'être pas donné les moyens de choisir un suppléant à vraie valeur-ajoutée en dit long sur sa liberté et sa légitimité à innover...

J'encourage mes amis Putéoliens à s'émanciper en juin de ces vieilles sirènes locales dont on peut dire franchement qu'elles ont fait leur temps et qu'elles nous font perdre le nôtre.

Et à s'ouvrir aux nouvelles candidatures dont la formule "issu de la société civile" dit quelque chose de l'importance des enjeux qui se dessinent.

Et sur ces candidatures, j'ai bien l'intention de revenir ces jours prochains !

Sylvie Cancelloni sur Facebook


Laurent Zameczkowski, le candidat En Marche pour les législatives à Puteaux - Neuilly, n'a jamais fait de politique

A-Ucc4sPLe mouvement En Marche a dévoilé le nom de son candidat pour les élections législatives dans la circonscription de Puteaux, Neuilly et Courbevoie. Il s'agit de Laurent Zameczkowski, un habitant de Neuilly. 

Laurent Zameczkowski a 45 ans. Il est chef d’entreprise dans le secteur de l’audiovisuel. Il n'avait aucune expérience politique, avant de devenir il y a quelques mois l'animateur du comité En Marche de Neuilly.

"J’ai été séduit par le discours d'Emmanuel Macron qui sort des clivages habituels, par sa vision des choses et son pragmatisme", expliquait-t-il en janvier dernier au journal Le Parisien. Interrogé alors comme simple militant En Marche, il affirmait "n’avoir jamais voté à gauche".

"Beaucoup de sensibilités différentes se retrouvent (dans le mouvement En Marche) avec la même volonté de faire bouger les choses. Je n’ai aucun problème à échanger avec des personnes dites de gauche", ajoutait-il.

Le nom de sa suppléante n'a pas encore été communiqué par le mouvement En Marche.

Au 1er tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron est arrivé 2e sur la circonscription avec 29,1% des suffrages exprimés, contre 44,4% pour François Fillon. Les chances de victoire du candidat d'En Marche sont donc en théorie très faibles. Mais il pourrait cependant profiter de la division de la droite qui présente plusieurs candidats, alors que la gauche modérée est sortie lessivée de ce scrutin présidentiel. 

Laurent Zameczkowski incarne le renouveau, selon En Marche. Ce simple citoyen n'a qu'un mois pour rassembler et convaincre du sérieux de sa candidature. Peut-il être un bon député pour les 110.000 habitants de la circonscription ?

(photo : @LaurentZam)


Marie Brannens est la candidate du PS pour les législatives à Puteaux et Neuilly

8Uci6LD7_400x400

La conseillère municipale socialiste de Neuilly Marie Brannens est confirmée comme candidate du PS pour les élections législatives de juin dans la circonscription de Puteaux, Neuilly et Courbevoie.

Elle aura comme suppléant Francis Poézévara, conseiller municipal PS de Puteaux. Cette campagne s'annonce très difficile pour le PS, dont les électeurs se tournent vers les Insoumis ou En Marche. Au 1er tour de l'élection présidentielle, Benoît Hamon n'a en effet obtenu que 4,6% des suffrages exprimés sur la circonscription (6,5% à Puteaux, 2,09% à Neuilly). La candidate aux législatives devra faire mieux, au moins 5%, pour que sa campagne soit remboursée par l'Etat.

Son site : www.brannens2017.fr


2 cérémonies du 8 mai à Puteaux pour les 2 candidats de droite à la députation

Ceremonie

A Puteaux, la droite affiche ses divisions. Cette division s'est exprimée hier lors de la commémoration du 8 mai 45 : les 2 principaux candidats de la droite aux élections législatives qui auront lieu en juin ont organisé leur cérémonie chacun de leur côté.

La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son fils Vincent ont accueilli Roger Karoutchi, responsable des élections au parti Les Républicains, et Constance Le Grip, candidate LR pour la législative de Puteaux-Neuilly,  devant le monument du parc du Moulin.

Pendant ce temps, le maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin s'est rendu au cimetière nouveau de Puteaux pour déposer une gerbe devant le monument aux morts, en compagnie de Nathalie Etzenbach, candidate sous l'étiquette 577 pour la France.

Cette division pourrait peut-être permettre la victoire du candidat En Marche dont le nom sera révélé d'ici jeudi. 


Législatives 2017 à Puteaux-Neuilly-Courbevoie Sud : 3 candidatures à droite

Droite

Après l'élection présidentielle, auront lieu les élections législatives, les 11 et 18 juin 2017. Dans notre circonscription, qui regroupe Neuilly, Puteaux et Courbevoie Sud, le député-maire sortant Jean-Christophe Fromantin ne se représente pas. Pour lui succéder, 3 candidatures à droite sont d'ores et déjà annoncées, celles de Constance Le Grip, Nathalie Etzenbach et Franck Keller.

Investie par les Républicains et l'UDI, Constance Le Grip est députée européenne depuis 7 ans. Au Parlement européen, elle s'est notamment faite remarquer en 2016 en soutenant la directive très controversée dite du "secret des affaires". A la primaire de la droite, elle a soutenu Nicolas Sarkozy. Si elle est élue, elle devra choisir entre mandat national et européen. Son suppléant pourrait être Vincent Franchi, le fils de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Constancelegrip

Nathalie Etzenbach est adjointe au maire de Neuilly. Elle se présentera sous l'étiquette 577 pour la France, le mouvement créé par Jean-Christophe Fromantin qui soutient François Fillon à la présidentielle. Son suppléant pourrait être Christophe Hautbourg, conseiller municipal fromantiste de Puteaux.  Fromantin
Enfin, le conseiller municipal de Neuilly Franck Keller, opposant de Jean-Christophe Fromantin, compte également se présenter. Encarté Les Républicains, il avait sollicité l'investiture de son parti, sans succès. Il a depuis rejoint Génération citoyens, un mouvement fondé par Jean-Marie Cavada, eurodéputé et habitant de Neuilly. Sa suppléante est Clara Sabban, ex-secrétaire générale de Génération citoyens.  Keller