La Defense Flux

La création de l'établissement public Paris la Défense dans le Journal Officiel

IMG_5209C'est une réforme attendue depuis des années et qui va changer le fonctionnement du quartier de la Défense. Mercredi 27 décembre 2017, le journal officiel a publié la loi créant l'établissement public "Paris la Défense" au 1er janvier 2018. Succédant aux 2 anciens établissements Epadesa et Defacto, "Paris la Défense" sera chargé de l'aménagement et de la gestion du quartier d'affaires. Paris la Défense sera majoritairement dirigé par le département des Hauts-de-Seine. Puteaux et Courbevoie disposeront chacun d'1 seul siège et devront désormais partager.

"Au 1er janvier 2018, l’établissement public industriel et commercial (Epic) « Paris La Défense » remplacera l’établissement public d’aménagement de La Défense Seine-Arche (Epadesa) et l’établissement public de gestion de La Défense (Defacto), respectivement compétents en matière d’aménagement et de gestion. 
(..)
Le nouvel établissement exercera à titre principal des missions d’aménagement, de renouvellement et de développement urbains et durables dans un périmètre couvrant une partie des communes de La Garenne-Colombes et Nanterre (territoire Seine-Arche) ; et à titre exclusif pour une partie des communes de Courbevoie et Puteaux (quartier historique de la Défense).
Des compétences supplémentaires lui sont aussi données en matière de vidéoprotection et de propreté de la voirie et de gestion des déchets.

La loi décide aussi du transfert à l’Epic "Paris La Défense" de la propriété des parcs de stationnement, exclue à l’origine des biens et obligations transférés dans le cadre de l’ordonnance. Et autorise l’établissement à acquérir des participations dans des sociétés publiques locales ou à créer des filiales".

Son conseil d'administration est "composé majoritairement de représentants du département des Hauts-de-Seine. En outre, sont représentées les communes de Courbevoie, Nanterre, Paris et Puteaux, ainsi que la région d'Ile-de-France et la métropole du Grand Paris".

Loi n° 2017-1754 du 25 décembre 2017 ratifiant l’ordonnance n° 2017-717 du 3 mai 2017 portant création de l’établissement public Paris La Défense


L'ascenseur fantôme du quartier Boieldieu à Puteaux

DSC_3474-860x450_c

Construits en 2015, les 2 ascenseurs, qui devaient permettre de faciliter la liaison piétonne entre le quartier Boieldieu et le centre ville de Puteaux, n'ont depuis quasiment jamais fonctionné. Ce week-end, un service de "groom" sera exceptionnellement mis en place dans les escaliers. Car eux au moins fonctionnent toujours.

Samedi et dimanche, entre 9h30 et 17 heures, un employé de Defacto, l'établissement public de la Défense (co-présidé par la maire de Puteaux), sera donc chargé d'accompagner les habitants dans les escaliers afin de porter leurs sacs à leur place !

"Nous rencontrons de grosses difficultés. La société de maintenance (des ascenseurs) est défaillante. Mesurant la gêne occasionnée et à la demande de la ville de Puteaux, nous mettons en place ce service ponctuel de portage pour les fêtes", explique Marie-Célie Guillaume, la directrice générale de Defacto.

L'établissement public, qui prendra le nom de "Paris la Défense" au 1er janvier, promet qu'un premier appareil sera réparé le 16 mars et le second le 16 avril, soit 4 mois de panne de plus.

Dans son bilan de mi-mandat, la municipalité de Puteaux met en avant la création de ces ascenseurs (photo ci-dessous). Ces ascenseur existent, mais ne fonctionnement pas. "Engagements Tenus" ? Pas vraiment... 
  IMG_5342

Remarquons que si la majorité municipale revendique la paternité de ces ascenseurs, elle rejette en revanche la responsabilité de leur non fonctionnement sur Defacto (qu'elle co-dirige pourtant). Nos élus ne sont ainsi jamais responsables de leurs décisions lorsqu'elles sont, comme bien souvent, défaillantes. Pratique. On devrait tous faire la même chose ! :)

>>>>>>>> Nadine Jeanne en a parlé : Un ascenseur mystère dans le quartier Boieldieu à Puteaux

(photo : Defense-92.fr)


Le site internet du territoire Paris Ouest La Défense

POLD_actualitehome

"Paris Ouest la Défense" est un établissement public territorial créé dans le cadre de la métropole du Grand Paris. Ce territoire s’étend sur 60 km2 et compte 570.000 habitants. Il regroupe 11 communes : Courbevoie, Garches, La Garenne-Colombes, Colombes, Levallois-Perret, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Suresnes et Vaucresson.

Il y a au total 12 territoires du Grand Paris. Ils succèdent aux anciennes intercommunalités. L'objectif de ces regroupements de communes est de mettre en commun plusieurs compétences locales, afin d'être plus efficace et de faire des économies. 

Les compétences exercées par notre territoire sont la politique de la ville, le plan local d'urbanisme, le plan climat air énergie, l'assainissement et l'eau, la gestion des déchets, les équipements culturels et sportifs et l'action sociale.

Vous pouvez retrouvez toutes les informations du territoire Paris Ouest La Défense sur son site internet http://parisouestladefense.fr/


Une navette automatique renverse un piéton sur le parvis de la Défense

DSC_5234-860x450_c

Des navettes autonomes sont testées depuis début juillet sur le parvis de la Défense. Dimanche après-midi, près du McDonald des 4 Temps, l'un de ces mini-bus a percuté un homme d'une quarantaine d'années. La victime, souffrant à la cheville, a été transportée à l'hôpital par les pompiers. Keolis, la société qui exploite ces navettes, affirme que le système de pilotage automatique n'est pas en cause et plaide l'erreur humaine.

En effet, selon Keolis, la navette - qui est censée s'arrêter au moindre obstacle enregistré par ses nombreux capteurs - n'était pas à ce moment là en mode autonome. Elle était pilotée par le conducteur présent en permanence dans le véhicule pendant cette phase de tests :  "Le conducteur reprend le contrôle du véhicule en cas de changement de parcours ou de problème technique, par exemple une perte du GPS", explique l'exploitant.

Errare humanum est

Le pilote de la navette, qui conduit alors le véhicule avec un simple joystick, depuis une des places des passagers, n'a pas vu le piéton qui était en train de téléphoner et n’a pas aperçu le véhicule arriver. La navette roulait à faible allure, mais le choc a été suffisamment fort pour renverser l'homme, qui a été touché à la cheville.

5.000 PERSONNES DÉJÀ TRANSPORTÉES 

Depuis début juillet, 5.000 personnes ont emprunté ces navettes autonomes circulant sur le parvis de la Défense. Jusqu’à présent, aucun incident n’avait été signalé. 
Defacto, l'établissement public de gestion du quartier d'affaires, n'entend pas stopper l'expérience, considérant que ce n'est pas le système de pilotage automatique de ces navettes qui est en cause. L'établissement a cependant réclamé un rapport d'incident à Keolis et envisage de renforcer la signalisation et la sécurité sur le parcours de ces véhicules... Surtout lorsqu'ils sont sous les commandes d'un ... humain ????

Le parvis de la Défense, au départ réservé aux seuls piétons, est ouvert depuis peu aux vélos. Cela a occasionné des accidents : des vélos ont percuté des piétons. Ce dernier incident montre que la cohabitation des piétons et de navettes, même roulant à faible allure, représente un risque supplémentaire à intégrer... pour le réduire.

(photo : Defense-92.fr)