Jumelage Flux

50.000 euros pour un voyage de 3 jour en Israël : "Nous, nous sommes les amis d'Israël", déclare le maire de Puteaux

21902020019_4de277ba53_zComment justifier une dépense de 50.000 euros pour un voyage de 3 jours en Israël d'une délégation d'élus de Puteaux ? Au cours du conseil municipal du jeudi 8 octobre 2015, face à ma question, le maire m'accuse de tenir des propos "tendancieux" et d'avoir un "problème" avec Israël, manière de ne pas répondre à ma question. Méthode abjecte...

Ainsi, je serais antisémite ?!?! "Nous, nous sommes les amis d'Israël", ajoute le maire sous les applaudissements de la majorité. Fermez le ban, pas de discussion. Lorsque je tente d'expliquer que je vote contre toutes les dépenses injustifiées et que je n'ai évidement jamais rien écrit contre Israël sur mon site, mon micro reste fermé. Le maire refuse de me donner la parole et passe au point suivant de l'ordre du jour.

Voilà, le vrai visage de Joëlle Ceccaldi-Raynaud :

Les élus de la majorité ont donc voté un budget de 50.000 euros pour permettre au maire et à son fils d'aller "constater d'évolution des travaux" d'une piscine dans la commune de Gan Yavne ! Car, chacun sait que les Ceccaldi sont des spécialistes des piscines ! 

Pour justifier ce voyage, d'autres "missions" ont été ajoutées au dernier moment, comme la visite d'un hôpital ou un déplacement d'enfants de Gan Yavne au parlement à Jérusalem. Mais tout cela n'explique pas un budget de 50.000 euros. En comprenant les frais d'avion, d'hôtel, de repas ou des traditionnels cadeaux, on arrive à 12.500 euros. A quoi serviront les 37.500 euros prévus pour "diverses dépenses" ?

Piscine

Capital2Le magazine Capital dans son numéro d'octobre publie une enquête sur la gabegie de certains maires. La ville de Puteaux est citée justement pour ces voyages clientélistes et communautaristes. Ils coûtent 130.000 euros par an aux contribuables putéoliens.

Capital1


Un voyage du maire et de son fils en Israël pour 60.000 euros

Publié sur le site de Christophe Grébert :

 

Jumelage

Lors du conseil municipal du mardi 30 septembre 2014, la majorité UMP, contre l'avis de toute l'opposition, a voté une enveloppe de 60.000 euros pour un voyage d'une délégation de 12 personnes, dont le maire Joëlle Ceccaldi Raynaud et son fils Vincent Franchi, à Gan Yavne, en Israël.

Ce voyage est organisé dans le cadre du jumelage qui unit nos 2 villes. Mais à Puteaux le jumelage est comme toutes les autres actions du maire surtout un outil de clientélisation, et cette fois-ci communautariste. Des membres de la communauté juive sont du voyage. Des élus du conseil municipal représentant la communauté (c'est comme ça qu'ils se présentent eux-mêmes) seront aussi du déplacement.

Pourquoi une délégation aussi importante de 12 personnes ? 

D'autant que leur mission est floue : il s'agit d'aller surveiller l'avancement des travaux d'une piscine payée à hauteur de 250.000 euros par une subvention de la ville de Puteaux. On se demande pourquoi nous finançons une piscine en Israël, dans une région riche et développée du pays. Ce voyage a aussi pour but de "travailler à l'élaboration de nouveaux partenariats". Faut-il être 12 pour cela ?

60.000 euros pour 12 personnes sur 5 jours = 1.000 euros par personne et par jour.

J'ai soumis à l'assemblée communale un amendement pour réduire les dépenses de moitié : 

Dans le cadre d’un effort global de réduction des dépenses permettant de baisser les impôts locaux des Putéoliens, nous proposons de réduire les dépenses prévues pour ce voyage : 30.000 euros au lieu de 60.000 euros. L'article 3 de la délibération sera ainsi modifiée : "autorise la prise en charges des frais pour un montant estimé de 30.000 euros”.

Cet amendement a été repoussé par les élus UMP.

LIRE LA DÉLIBÉRATION en PDF (QUESTION 15 DE L'ORDRE DU JOUR)

VOIR LA VIDÉO DU CONSEIL MUNICIPAL (LA QUESTION EST TRAITÉE A PARTIR DU CHRONO 1H50)


Une exposition "pour réveiller le jumelage Puteaux - Offenbach" (Nadine Jeanne)

100_5411

L'exposition présentée au Palais de la culture jusqu'au 20 octobre est l'occasion de confronter les oeuvres de trois artistes putéoliens : Marie Quinson, Emmanuel Fleury et Karel Steiner... à celles de trois artistes d'Offenbach, ville allemande avec laquelle Puteaux est jumelée depuis 1955 : Heide Khatschaturian qui rend notamment un bel hommage à Dubuffet, Petra Maria Mühl dont les photos font écho à celles de Karel Steiner et Karin Nedela qui à travers ses photos s'interroge sur l'identité profonde de personnages féminins historiques (Meurtrière ou victime ? Folle ou sainte ?).

LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE NADINE JEANNE

(photo : Nadine Jeanne)


Jumelage : la ville de Puteaux dépense 70.000 euros pour accueillir 2 délégations

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4668579613_0b7ff5f005 La majorité municipale de Puteaux en fait-elle trop ? Dans le cadre du jumelage, nous avons reçu en octobre 13 personnes de la ville israélienne de Gan Yavne durant 5 jours et en novembre 4 personnes de Tanger durant 3 jours. Nous avons pris en charge leurs frais de déplacement et d’hébergement, pour un montant annoncé par la mairie de 70.000 euros.

Lors du conseil municipal du 17 octobre 2012 (question 25 de l'ordre du jour), j'ai fait remarquer qu'aucun détail sur cette prise en charge n’était donné dans le rapport qui nous était présenté.

70.000 euros, montant estimatif, pour 17 personnes, cela représente une dépense par personne de 4.117 euros par séjour ou de 1.166 euros par nuitée !

En ces temps de crise économique, la majorité UMP utilise bien légèrement l’argent des contribuables putéoliens. Nos hôtes ne réclament certainement pas d’être hébergés dans des palaces lorsqu’ils viennent nous rendre visite.

En divisant cette facture par 2, nous aurions pu dégager 35.000 euros pour une action de solidarité avec notre ville jumelle en Afrique par exemple ou pour réaliser notre promesse non tenue de soutien à Haïti.


Puteaux reçoit une délégation de sa ville jumelle Gan Yavne en Israël (Nadine Jeanne)

Publié sur le site de Nadine Jeanne, conseillère municipale PS de Puteaux :

800px-Gan_Yavne_2Puteaux a reçu au mois d'octobre une délégation de Gan Yavne (Israël), ville jumelée avec Puteaux depuis 40 ans.

Un jumelage relativement actif puisqu'en 1987, Puteaux avait fait don d'un jardin à la ville de Gan Yavne, avait participé en 2005 à sa réfection (éclairage, bancs, arbres...) et l'an dernier, la ville avait également participé à hauteur de 200.000 euros à la construction d'une piscine.

Pour fêter l'anniversaire de ce jumelage initié par Charles Ceccaldi-Raynaud, une soirée a été organisée au théâtre des Hauts-de-Seine le mercredi 24 octobre avec les chorales de Puteaux et de Gan Yavné et un concert gratuit de Nourith, artiste franco-israélienne.

Lors du dernier conseil municipal (17/10/12), nous avions demandé à rencontrer la délégation : il nous avait été répondu que celle-ci avait déjà un emploi du temps très chargé... Or, sur le site de la ville, on apprend que les jours précédant cette soirée, "des séances de travail ont été organisées entre les deux villes afin de définir les contours de nouveaux projets de coopération".

Je ne comprends pas pour ma part que les élus d'opposition aient été écartés de ces rencontres...

Nadine Jeanne

(Photo : Mairie de Gan Yavné)


Puteaux reçoit les villes jumelées

4668579613_0b7ff5f005 Du 4 au 7 novembre 2010, Puteaux reçoit les villes jumelées - Offenbach (Allemagne), Kati (Mali), Esch-sur-Alzette (Luxembourg), Mödling (Autriche), Zemun (Serbie), Velletri (Italie), Gan Yavné (Israël), Braga (Portugal) et Opocno (République tchèque) - pour renouveler le serment de jumelage et rappeler les liens d’amitié tissés au fil des années avec leur jumelle française. Une cérémonie officielle réunira les délégations des dix villes samedi 6 novembre à 18h30 au Théâtre des Hauts-de-Seine.

Le jumelage est une question qui me tient particulièrement à coeur. Il se trouve que Puteaux a été l'une des premières à participer au mouvement du jumelage grâce au maire Georges Dardel :

"En 1955, Puteaux se jumelle avec la ville allemande d'Offenbach, située près de Francfort, ainsi qu'une ville britannique Tower Hamlets, située dans la banlieue de Londres. 10 ans seulement après la fin de la seconde guerre mondiale, c'était un acte fort et symbolique.
Cet acte, on le doit à Georges Dardel, maire de Puteaux pendant 21 ans... de 1948 à 1969.
Européen convaincu, Georges Dardel avait été à l'initiative 1 an plus tôt, en 1954, d'une grande exposition internationale sur "l'Europe à travers la commune". Les commerçants et les industriels de la ville étaient invités à présenter plusieurs pays européens (Autriche, Belgique, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, RFA et Suisse) autour de 3 thèmes : la culture, l'industrie et les écoles professionnelles.
A partir de ce moment, les jumelages entre Puteaux et d'autres communes européennes vont se succéder : Esch-sur-Alzette (Luxembourg) , Mödling (Autriche) et Zemun (République fédérale de Yougoslavie) en 1956, Velletri (Italie) en 1958...
Par la volonté de son ancien maire, Puteaux va s'investir pleinement dans ce mouvement fraternel dont le but premier était de promouvoir la paix entre les peuples d'Europe".

Aujourd'hui, le projet européen est bien avancé. Le jumelage doit être renouvelé. Il doit s'ouvrir au monde. Puteaux doit poursuivre le mouvement initié par Georges Dardel. Le Mouvement Démocrate de Puteaux a fait des propositions.