Ile de Puteaux Flux

La fin de l'opération Puteaux plage

178965904_efa9e0364b_b

Il n'y a pas d'opération "Puteaux en plage" cet été. "Puteaux remballe sa plage", titre Le Parisien des Hauts-de-Seine. Le journal revient sur l'histoire de cet évènement lancé en 2003.

A l'époque, la piscine de l'île est fermée depuis quelques années et la municipalité tarde à lancer un projet de reconstruction. Pour faire patienter les Putéoliens, elle décide de créer un bassin provisoire. Mais comme toujours, Puteaux va être dans la démesure : 800 tonnes de sable sont apportés par camions et des dizaines de palmiers sont installés... Une année, on pourra même faire de la planche à voile dans un bassin équipé de souffleries géantes ! L'accès était payant et nous nous alertions déjà de prix élevés. 

Puis en 2006, le Palais des Sports a ouvert, et petit à petit "Puteaux Plage" s'est réduit. Ce qui devait arriver est arrivé : cet été, vous pourrez profiter de notre superbe piscine pour 6 euros (11,50 euros pour les non Putéoliens) avec simplement quelques activités en plus. A ce prix là, il est toujours aussi difficile pour une famille ou pour des jeunes d'y aller souvent. Assurons-nous donc que le maximum de jeunes de Puteaux, qui n'ont pas la chance de partir durant les grandes vacances, puisse profiter d'un équipement financé par la collectivité... pour cela.

Je fais cette proposition dans Le Parisien :

« Depuis dix ans, nous avons dépensé 50 M€ pour notre piscine. Elle est immense, tout le monde l’adore, mais elle est horriblement chère en fonctionnement. Nous n’avons plus les moyens d’organiser une opération comme Puteaux Plage. Cette disparition est triste pour les familles qui n’ont pas la chance de partir. Nous espérons donc que la municipalité distribuera des tickets gratuits à tous les enfants qui restent cet été à Puteaux ».


Le bassin extérieur de la piscine de Puteaux va enfin être couvert

Piscine1

Il était temps ! 10 ans après l'ouverture du palais des sports sur l'île, la mairie de Puteaux vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation d'une couverture thermique sur le bassin extérieur de sa piscine

L'installation prendra la forme de transats mobiles dans la longueur du bassin, installés sur rails (voir photo ci-contre). Lors des horaires d’ouverture, ces transats seront repliés contre le mur et serviront d’assise aux baigneurs. Lors de la fermeture, les transats s’avanceront et la couverture se déroulera sur l’eau, assurant une protection thermique.

A l'origine, ce bassin extérieur devait être couvrable, mais le système de couverture, installé dans des niches situées à chaque extrémité du bassin, n'a jamais pu être utilisé suite "à un problème de conception", indique la mairie. 

Le "palais des sports" de Puteaux cumule en fait de nombreux défauts de conception.

S'improvisant architecte, Charles Ceccaldi s'était vanté d'en avoir dessiné les plans. Sa fille, Joëlle Ceccaldi, a elle aussi affirmé "y avoir mis sa touche".

Résultat : un restaurant qui n'a jamais pu ouvrir... faute d'issues de secours, un revêtement autour des bassins extrêmement glissant qui provoque de nombreuses chutes, une salle d'escrime où les tribunes du public ont été installées à l'extrémité des pistes et pas sur les côtés. Ce qui n'est pas vraiment pratique pour observer les touches des escrimeurs...

Dans un rapport, la Chambre régionale des comptes a pour sa part relevé des anomalies sur le coût et la réalisation de cet équipement : "(..) La commune n’a pu communiquer à la Chambre divers documents prévus par la loi MOP : le programme, les études d’esquisse et les études d’avant-projet sommaire et définitif (..) Les estimations (sur le coût d'exploitation du palais) n’ont pas été communiquées au conseil municipal (..)".

La couverture du bassin extérieur n'est qu'une petite correction pour un "palais" qui a déjà coûté 100 millions d'euros à la commune en ajoutant prix de construction et frais de fonctionnement. Pour chaque famille putéolienne, cela représente 4.000 euros d'impôts dépensés rien que dans cet équipement !


L'île de Puteaux devient l'Ile des Pokemon, samedi 10 septembre 2016

MISE A JOUR : CET EVENEMENT EST ANNULÉ

473c8ec370887eb53d3514953461ece18df9a51b

Samedi 10 septembre 2016, un grand événement autour du jeu Pokémon se déroulera sur l'île de Puteaux qui deviendra pour l'occasion "l’Île des Pokémon". L'entrée sera gratuite.

Vous pourrez y découvrir l'univers du jeu (jeux vidéo et cartes), participer à des animations (quiz, karaoké, concours de déguisement) et assister à des concerts. Bien entendu, vous pourrez y chasser des Pokémon : l'île de Puteaux possède de nombreux PokéStops, ainsi que plusieurs Arènes.

L'EVENEMENT SUR Facebook

L’île des Pokémon
samedi 10 septembre de 10h à 18h

île Puteaux (Paris-La Défense)
Tramway 2 : Puteaux / Métro : Esplanade de la Défense

ATTENTION : pour des raisons de sécurité, l'entrée sur l'île se fera uniquement par le pont de Puteaux. L'accès par le pont de Neuilly sera fermé. Ce qui obligera les gens arrivant en métro à faire un détour de 2km à pied en longeant les quais de Seine. Dommage.


Future passerelle de l'île de Puteaux : le site de la rue Godefroy a votre préférence

Passerrelle

L'association Citoyens en action à Puteaux publie les premiers résultats de sa consultation sur le projet de passerelle de l’île de Puteaux réalisée sur le terrain, via son formulaire en ligne, par e-mail et sur les réseaux sociaux. 123 avis ont déjà été recueillis en quelques jours. C'est l'option 1 - rue Godefroy qui arrive largement en tête, avec près de 60% de vos avis.

L'option 3, Tour France, arrive en 2e, avec 33% des avis. Et l'option 2, rue Abbé Guibert, présentée par la mairie, se classe 3e et dernière, avec seulement 7% des avis recueillis. Cette option est "incomprise par les habitants des autres quartiers de la ville dont les votes se sont plutôt portés sur les options offrant une connexion plus directe", note l'association citoyenne.

Pour Citoyens en action à Puteaux, cette consultation "permet de donner enfin la parole aux habitants".

L'association demande à la mairie de Puteaux de : 

mener une concertation publique afin de faire confirmer son projet par les habitants, ou à défaut, de revoir le choix d’implantation,
définir un plan de développement des circulations douces pour faciliter les accès à la future passerelle depuis les autres quartiers de la ville,
aménager des pistes cyclables sur le pont de Puteaux et sécuriser le carrefour entre le pont et la ville, afin de garantir le confort et la sécurité des habitants sur ce point sensible. 

La consultation se poursuit tout l’été. Si vous n’avez pas encore voté, il est encore temps de le faire : http://goo.gl/forms/FIBKafNxHqsDlz8I2


Crue de la Seine : Puteaux reconnue en état de catastrophe naturelle. Notre ville n'est pas prête à faire face à une inondation grave

Img_0017

La ville de Puteaux est reconnue en état de catastrophe naturelle par la Préfecture des Hauts-de-Seine, suite à la crue de la Seine qui a entrainé l'inondation de l'île.

L'arrêté a été publié au journal officiel ce jeudi 16 juin :  Téléchargement Journal Officiel (pdf).

Les victimes d'inondation disposent de 10 jours pour faire parvenir à leur compagnie d'assurance un état estimatif de leurs pertes, afin de bénéficier du régime d'indemnisation prévu par la loi. Cela concerne peu de monde à Puteaux, à part la municipalité elle-même, puisque seules des installations de l'île ont été touchées. Quelques caves d'immeubles des quais de Seine ont aussi été inondées.

Rien n'est prévu à Puteaux en cas de crue du fleuve

Ce sont surtout les habitants des péniches qui ont souffert. Les berges ont été submergées et leurs bateaux sont devenus inaccessibles. La municipalité a montré son incapacité à leur venir en aide. Par exemple, nous n'avons pas de bateau pour évacuer des péniches. Nous n'avons pas non plus de pompes d'évacuation d'eau à prêter aux résidences touchées sur les quais. Inquiétante impréparation de la commune, alors que nous sommes en zone inondable.

(photo : Eric D.)