Histoire de Puteaux Flux

102 kilos d'or ou l'histoire de la famille qui s'est emparée de Puteaux

MISE A JOUR : Merci pour vos commentaires. Vous avez compris que cette information était un 1er avril. Mais si vous insistez pour que j'écrive ce livre, peut-être que  je le ferai....
Christophe

102 kilos d'or copie

Cette histoire valait bien un livre : je vous annonce la sortie en librairie de "102 kilos d'or" ou "l'histoire de la famille qui s'est emparée de Puteaux".

Un ROMAN POLITICO-FINANCIER pour marquer le cinquantenaire de la prise de pouvoir des Ceccaldi-Raynaud sur notre ville.

Ils en parlent : 

"Ce livre vaut son pesant d'or"
Edwy Plenel

"Il a fumé ce monsieur"
Nicolas Sarkozy

"Nous nions tout, Monsieur le juge"
Joëlle et Vincent

"Ce journaliste, c'est rien qu'une petite m... Et j'dis pas ça parce que notre amie Joëlle nous invite dans son riad cet été"
Isabelle Balkany

"Vous êtes bien certains qu'il va sortir ce livre ? Non, parce que son auteur pourrait disparaître avant..."
Anonyme

Ce livre explosif sera publié dimanche aux éditions Descarpes.


Patrimoine industriel : la mairie de Puteaux détruit l'un des derniers ateliers d'usine de la ville

40296587502_0869bef431_z

Le patrimoine industriel de Puteaux vient de subir une nouvelle perte : la mairie a fait détruire ces derniers jours l'un des derniers ateliers d'usine de la ville, au 3 rue Ampère.

Ce bâtiment, qui appartenait à la commune, possédait une magnifique verrière témoignage de l'architecture industrielle des 19e et 20e siècles.

Nous voulions pour notre part le conserver, pour le réhabiliter et y réaliser une pépinière d'entreprises et un fablab afin d'aider les jeunes de la commune à lancer leurs projets d'études et d'entreprises.

Après la destruction du vieux cinéma, voilà un autre exemple de l'absence de réflexion et d'intérêt de la municipalité sur la question de la préservation et de la valorisation de notre patrimoine ancien.

9436922197_df8d01272a_z
39444221505_a74cb087f9_k

Nous voulions en faire une pépinière d'entreprises ouverte aux jeunes talents de Puteaux :

6a00d8341c339153ef01a73d601551970d-500wi


La paroisse catholique de Puteaux fête ses 300 ans

Egliseenfete-puteaux

Dimanche 21 janvier, la paroisse catholique de Puteaux organise une journée de fête pour célébrer ses 300 ans. C'est le 16 août 1717, sur décision du cardinal de Noailles et en raison de l'augmentation de la population locale (environ 500 habitants !), que le petit village de Puteaux est devenu une paroisse indépendante. Nous étions auparavant rattachée à Suresnes.

La séparation entre les paroisses de Puteaux et Suresnes est alors fixée à la Croix de Puteaux, entre les actuelles rues de Verdun et Georges Pompidou. C'est toujours la frontière entre nos 2 villes.

Le programme de la journée :

  • 9h30 : Accueil à l’église Ste Mathilde - Petit déjeuner
  • 10h : Partage et réflexion sur l’Église d’aujourd’hui et de demain
  • 11h45 : Spectacle historique
  • 12h30 : Banquet festif à partager
  • 14h : Animation surprise sur l’esplanade de la Mairie
  • 16h : Messe animée avec orchestre & chorale 

www.paroissedeputeaux.com

A LIRE SUR MONPUTEAUX : Histoire de Puteaux : le petit village met plus de 500 ans à devenir une paroisse indépendante (1148-1717)


Doit-on détruire ou conserver le vieux cinéma de Puteaux ?

Cinema-googleLa municipalité de Puteaux a décidé de démolir le "Casino", un ancien cinéma de la commune, pour construire à la place une cantine scolaire attenante à l'école primaire Parmentier. Doit-on accepter la disparition de ce vieux bâtiment ou au contraire devons-nous le conserver comme un élément de l'histoire de notre commune ?

Construit en 1895, le "Casino" a été fréquenté par les habitants de Puteaux et les ouvriers qui travaillaient dans les nombreuses usines qui couvraient alors notre ville. On été données ici les 1ères projections cinématographiques, quelques années seulement après l'invention des frères Lumières. C'était aussi un lieu de fête et même de réunion politique : Jean Jaurès est venu y parler.

6a00d8341c339153ef01b8d2551699970c-350wiLe "Casino" est resté un cinéma jusque dans les années 60 ou 70, avant de servir tour à tour de studio photographique pour des agences de mannequin et de publicité et d'atelier de construction de décors pour les théâtres. Pendant 120 ans, et quasiment sans discontinuité, ce lieu a donc été dédié au 7e Art, à la culture et aux arts. 

La municipalité de Puteaux estime pourtant que ce bâtiment est "dénué de toute valeur historique". Suite à nos alertes et demandes, elle accepte uniquement de préserver la façade en pierre donnant sur la rue Gerhard. Tout le reste sera rasé.

La municipalité justifie cette démolition : elle affirme vouloir créer ici une salle de restauration pour les enfants de l'école Parmentier voisine. Mais en réalité, la ville disposait et dispose toujours de terrains libres autour de l'école.

Rien n'impose donc cette destruction, comme on peut le voir sur l'image ci-dessus tirée de Google Map :
j'ai entouré en bleu : le vieux cinéma,
En rouge : l'école Parmentier,
En Vert : des biens immobiliers appartenant ou ayant appartenu à la ville qui étaient donc disponibles pour créer la cantine.

IMG_0036Si nous ne sommes pas obligés de raser ce vieux bâtiment, nous n'avons pas non plus l'obligation absolue de le conserver. Par le passé, des châteaux et des églises plus anciens et plus remarquables ont été rasés. Après tout, ce ne sont que quelques vieilles pierres. Le bâtiment n'est qu'un grand rectangle avec 2 grands plateaux désormais vides.

Ne demeure donc qu'une question : le passé industriel et populaire de Puteaux vaut-il qu'on en garde le souvenir à travers quelques traces visibles ? Je le crois. 

Et puisqu'il ne s'agit pas non plus de "muséifier" notre ville, l'opposition municipale propose de transformer l’ancien cinéma en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles de la ville. On pourrait y créer des classes CHAM (à horaires aménagés musique et danse) et PAC (projet artistique et culturel). Quel formidable espace pour faire découvrir les arts de la scène à nos enfants !

Qu'en pensez-vous ? J'attends vos commentaires et vos propositions, avant de passer à une nouvelle étape de l'action pour sauver le vieux cinéma de Puteaux : une réunion publique, une pétition, etc....

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.

Et si vous voulez agir avec moi sur cette action de sauvegarde, contactez-moi : grebert@gmail.com et 06 10 14 88 20.

Christophe Grébert