Handicapes Flux

Journée de sensibilisation au handicap à Puteaux : beaucoup reste à faire dans notre ville

Journee-de-sensibilisation-au-handicap_visuelhome

Samedi 4 octobre 2014, comme chaque année, Puteaux propose une journée de sensibilisation au handicap, avec la participation de nombreuses associations. Malheureusement, comme nous l'avons constaté lors de notre campagne pour l'élection municipale, beaucoup reste à faire dans notre ville pour l'intégration des personnes handicapées. Puteaux est très en retard sur ce sujet.

Dans notre programme municipal Puteaux pour vous, nous avions fait de l'intégration réelle des personnes handicapées une de nos priorités. Voilà ce que nous proposition :

"A Puteaux, la ville a signé la charte “ville handicap” et s’est engagée à assurer une meilleure  intégration des personnes handicapées. Toutefois en terme d'intégration des personnes handicapées, le bilan de ces 6 dernières années est décevant". 

A - Une nouvelle Charte Handicap

Pour organiser une prise  en charge globale du Handicap, nous rédigerons une nouvelle Charte Handicapavec les associations, les partenaires institutionnels et les professionnels. Elle prescrira un ensemble d’actions permettant aux personnes handicapées et à leurs proches de vivre pleinement leur vie quotidienne et facilitera l’intervention des décideurs tels que l’Éducation Nationale, les transporteurs, les associations,  les aidants familiaux, ou encore l’administration de tutelle.

B - Un nouveau pôle ressource/réseau pour les personnes : la Plateforme Handicap 

La Plateforme Handicap intégrera les différentes unités impliquées dans la mission Handicap. Il s’agit d’un lieu d’accueil personnalisé d’information, d’accès aux droits et d’orientation qui accompagnera les personnes en situation de handicap en complémentarité des services existants : déplacements, accessibilité, vie à domicile, vie sociale et culturelle, scolarité, logement, emploi, loisirs, etc. 

Pour faire changer le regard sur le handicap, des actions de sensibilisation (au sujet de l’autisme, de la maladie d’Alzheimer, et de la sclérose en plaque...) seront menées auprès du grand public, des commerçants et du personnel municipal.

C - Accès à l’éducation, à l’emploi et aux loisirs

- Nous garantirons l’inclusion scolaire des enfants handicapés en adaptant les structures éducatives. Le personnel encadrant recevra une formation adéquate. Chaque enfant bénéficiera d’un projet individuel d’accompagnement afin de garantir, dès le première âge, son accueil dans toutes les structures éducatives, scolaires et périscolaires.

- Enfin, nous organiserons des activités loisirs pour les enfants et les adultes.Nous ferons participer les habitants aux événements. Nous mettrons en place des ateliers, organiserons des sorties culturelles et favoriserons l’accès aux sports. L’objectif est de faire participer les valides et les non valides aux différents projets.

D - Accès à l’emploi

Au sujet de l’insertion professionnelledes personnes en situation de handicap, notre ambition est à la hauteur des moyens de notre commune : 

 - La ville montrera l’exemple en s’engageant à créer des postes.

- Nous formerons un réseau “Accompagner/Parrainer” qui aidera les jeunes diplômés à définir et à préparer leur entrée sur le marché du travail. Nous travaillerons de concert avec la mission locale, Puteaux Emploi et le pôle emploi pour fédérer les réseaux professionnels et associatifs.

- L’Association de Défense et d’Entraide des Personnes (ADEP) partagera les locaux de la future pépinière d’entreprise avec un double profit : l’accès à l’emploi des personnes handicapées et l’accès à la main-d’œuvre pour les entreprises (Voir notre programme “Entreprise et Emploi” ).

RDV samedi de 10h à 18h sur le parvis de l'Hôtel-de-ville. Au programme : Animations, ateliers et démonstrations.


"Puteaux pour vous" : une ville sociale et solidaire, sans clientélisme

7415921296-88c6023c94-zAprès son programme sur la culture, les sports et la vie associative, celui sur la démocratie locale et les nouvelles technologies et ses propositions pour l'habitat, l'architecture et le patrimoine, l'équipe Puteaux pour vous a publié ce matin ses propositions sur la solidarité et l'action sociale. Un projet ambitieux, "à la hauteur des capacités de notre commune", annonce Puteaux pour vous, qui souhaite mettre fin au clientélisme.

"Nous lutterons contre la pauvreté et l’exclusion de manière collégiale en signant un Contrat Local de Solidarité. Ce contrat mobilisera les différentes ressources de la commune et s’appuiera sur l'économie sociale et le développement local".

"Nous développerons les missions du CCAS au sein d’un centre social de proximité. Chaque personne ou famille qui rencontre des difficultés sociales pourra s’y rendre pour être informée de ses droits et bénéficier d’une aide ou d’un accompagnement (..) Nous y mettrons en place des ateliers pour faciliter les démarches de la vie quotidienne (emploi, budget, logement et santé) et des activités pédagogiques, culturelles et ludiques. Nous organiserons des sorties et des séjours pour les familles en difficulté financière".

"Dans un souci d’efficacité :
- Nous reprendrons l’instruction des demandes de RSA, refusées par la ville jusqu’à présent.
- Nous confierons la gestion de l’épicerie sociale à une association.
- La distribution des colis alimentaires sera entièrement confiée à l’Équipe Saint Vincent ou à une autre association volontaire. Nous augmenterons la subvention déjà allouée si nécessaire".

"Pour aider les jeunes en difficulté :
- Nous soutiendrons les jeunes suivis par la mission locale dans leur parcours en leur allouant des aides du fonds de secours pour leur projet professionnel.
- Nous mettrons en place une aide pour le BAFA, en collaboration avec le Bureau Information Jeunesse. En contrepartie, la commune leur demandera d’effectuer gratuitement leur stage dans une structure communale".

Dans le domaine du logement : "- Nous mettrons en place des actions de prévention et d’accompagnement afin de garantir à chaque personne ou famille l’accès à un logement adapté et décent. Notre objectif est d’améliorer les conditions de vie des occupants et de renforcer la médiation avec les bailleurs.
- Les personnes éligibles au DALO (Droit Au Logement Opposable) seront prioritairement prises en compte pour les attributions de logements HLM".

Puteaux pour vous annonce la création d'un centre d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences :

"10 % des femmes déclarent avoir déjà subi des violences conjugales. Nous nous engageons à créer un lieu d’accueil et d’hébergement pour les femmes victimes de violences, en partenariat avec les associations et le Conseil général. Pour éviter le simple assistanat, sur simple demande, nous aiderons ces femmes à reconstruire un projet professionnel.Les résidentes verseront un pourcentage de leurs ressources. Des subventions existent  de la part de l’État, de la Région et du Département".

Pour les personnes âgées : "Nous nous engageons, sur 6 ans, à mettre en place un plan d’actions pour améliorer la qualité de vie des seniors : logement, transport, vie sociale, santé,  avec, comme maître mot, la prévention".

Ouverture d'un CLIC et d'une maison de retraite communale :

"Nous ouvrirons un Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) en intercommunalité (..) Lieu d'information et d'échange, le CLIC travaille à la coordination des actions médico-sociales pour :

- faciliter l'accès aux droits et aux dispositifs appropriés,
- orienter vers les partenaires du secteur sanitaire, social et médico-social,
- élaborer un plan d'aide individualisé et coordonner sa mise en œuvre,
- promouvoir des actions de prévention et de soutien destinées aux aidants familiaux,
- favoriser l'articulation des interventions sanitaires, sociales et médico-sociales".

"Nous étudierons la possibilité de construire une maison de retraite communale médicalisée au cours de notre mandat. Les tarifs seront calculés en fonction du revenu. Une commission d’attribution sera mise en place".

Pour l'intégration des personnes handicapées : "nous rédigerons une nouvelle Charte Handicap avec les associations, les partenaires institutionnels et les professionnels".

Une "Plateforme Handicap intégrera les différentes unités impliquées dans la mission Handicap. Il s’agit d’un lieu d’accueil personnalisé d’information, d’accès aux droits et d’orientation qui accompagnera les personnes en situation de handicap en complémentarité des services existants : déplacements, accessibilité, vie à domicile, vie sociale et culturelle, scolarité, logement, emploi, loisirs, etc".

"Nous garantirons l’inclusion scolaire des enfants handicapés en adaptant les structures éducatives. Le personnel encadrant recevra une formation adéquate. Chaque enfant bénéficiera d’un projet individuel d’accompagnement afin de garantir, dès le première âge, son accueil dans toutes les structures éducatives, scolaires et périscolaires".

 

LIRE L'ENSEMBLE DU PROGRAMME SOLIDARITÉ ET ACTION SOCIALE SUR LE SITE DE PUTEAUX POUR VOUS


Quelles places pour les handicapés à Puteaux ? (EELV)

Publié sur le site Europe Ecologie les Verts de Puteaux :

Places-handicapés1Ce jour, Le Parisien imprimait deux pages sur les incivilités et les infractions en constante augmentation privant nos concitoyens handicapés de places de stationnements, pourtant formellement réservées à leur usage ! « Cartes Handicapés » falsifiées; places de stationnement occupées en infraction (mais contrevenants si peu souvent verbalisés); mairie très en retard sur l’accès et la place faites aux handicapés…

A Puteaux, heureusement, nous avons des moyens financiers conséquents. De ce fait, et du fait de l’apparente préoccupation de la Maire pour ses concitoyens handicapés, Puteaux a fait installer des bornes électroniques devant chaque place réservée. Ces bornes, couteuses, imposantes et inratables clignotent d’un cercle rouge barré et affichent un message avertissant de l’amende encourue par les contrevenants (135 euros) indélicats qui n’auraient jamais vu, vécu ou même lu quelle pénibilité, quelle difficulté, quelle injustice vivent nos concitoyens handicapés pour qui la quasi majorité des infrastructures n’ont pas été pensées. Seule une carte idoine peut débloquer la borne qui, alors, affiche un cercle et un message vert, autorisant l’automobiliste à stationner là.

 

Problème : Comme pour beaucoup d’initiatives de la majorité, elles sont rarement suivies des faits. Car, dans les faits, neuf fois sur dix, des voitures stationnent sur ces emplacements sans en avoir le droit ! Cercle rouge ou pas; message promettant une sévère amende, ou pas.

Pire encore, une de ces places, située à vingt mètres de la Police municipale, à trente mètres du commissariat de Puteaux et à cinquante mètres de la mairie est constamment occupée illégalement et la borne clignotant en rouge et alertant pourtant tout passant la croisant à plusieurs mètres de distance n’alerte ni n’inquiète ni les agents municipaux, ni les agents de la police nationale de ces infractions !

Ces agents ne veulent ou ne peuvent ils pas faire appliquer ce qui semble la moindre des mesures à l’égard de nos concitoyens qui, dans des logements sociaux non adaptés,  éprouvent déjà tout le mal du monde à vivre à peu prés correctement ?

Pour eux, pour nous, pour que cette mairie applique enfin ses bonnes intentions jusqu’au bout, le groupe EELV de Puteaux demande à ce que les sanctions contre ces centaines de cartes handicapés  falsifiées et reconnaissables au premier coup d’œil pour la plupart soient exemplaires et immédiates ! Sinon, que les mots « solidaire » et  » égalité » soient retirés de toute communication de la majorité municipale.


Accessibilité des équipements communaux de Puteaux : le cas de la maison du parc Offenbach

8706901179_3cdd4498ecVisitant samedi le parc Offenbach sur le haut de Puteaux, nous nous apercevons que l'ascenseur d'accès à la maison du parc, qui accueille l'académie de billard et le club de bridge fréquentés par plusieurs personnes âgées, est en panne. Renseignement pris, cet accès handicapé ne fonctionne plus depuis 1 an !

J'ai alerté la mairie sur cette défaillance.

Cet ascenseur a remplacé une rampe. L'ascenseur est peut-être (relativement) plus esthétique, mais la rampe avait l'avantage de ne pas tomber en panne. Quand on fait le choix de privilégier le critère esthétique (et encore) à celui de la praticité, on prend le risque de ne répondre n'y à l'un, ni à l'autre. C'est justement le cas ici.

L'accessibilité - pour tous - des équipements communaux et la facilité de circuler dans les rues de la ville doit être un objectif prioritaire. Cette nécessité ne concerne pas que les personnes handicapées, mais tous les citoyens : les mamans avec des poussettes, les personnes âgées, une personne accidentée, etc. En réalité, nous sommes tous concernés ou appelés à l'être un jour. Nous devons donc concevoir les aménagements sur ce critère, sans le penser comme un gadget (comme ici), mais comme une véritable manière de vivre (la ville).

(photo : Flickr)