Grilles Flux

La mairie de Puteaux s'entoure de grilles... qui disparaissent ensuite...

Le portail devant la mairie de Puteaux était bien l'annonce d'une fermeture de l'ensemble du parvis : lundi, des ouvriers ont commencé à installer des grilles... Mais mercredi, surprise : les grilles ont disparu. Allez comprendre quelque chose... Tout cela a coûté combien de dizaines de milliers d'euros aux contribuables ?

Les travaux lundi (sur Twitter) : 

CK-8Lv-WUAA9dy4

Mercredi, les grilles ont été retirées (sur Twitter) :

CLEA5tQWsAAlXPv
 


La fête des associations de Puteaux derrière des grilles et payante

18615750504_f03fc6363e_z"Prouvez que vous êtes Putéolien et vous passerez, sinon vous devez payer", me commande un surveillant municipal à l'entrée du parc de l'île de Puteaux désormais entièrement enfermé derrière des grilles.

Cette année, la fête des associations de Puteaux était en effet payante ' - 5 euros - pour ceux qui ne possèdent pas le "Puteaux Pass", une carte délivrée en mairie contre preuve de domiciliation. Ne possédant pas cette carte, car ne voulant pas être fiché et participer au système clientéliste mis en place par le maire, je suis donc refoulé ! Excès de zèle d'un surveillant municipal qui sait parfaitement que je suis conseiller municipal de la ville : "j'ai des consignes", me dit-il.

Pendant que j'attends devant l'entrée, je vois des Putéoliens faire demi-tour faute du fameux "pass". D'autres acceptent de débourser 5 euros par personne (2 euros par enfant) pour pouvoir accéder au parc municipal financé par leurs impôts !

19050627378_49f04f0589_zJe parviens tout de même à entrer. En faisant le tour des stands, certains responsables d'associations osent me confier que cette fermeture du parc a provoqué une baisse significative de la fréquentation de la fête.

D'autres acceptent la décision du maire : "c'est mieux pour la sécurité". Je n'avais pas remarqué des problèmes de "sécurité" les années précédentes !

Un responsable d'association proche du maire finit par lâcher "On n'a rien contre les habitants de Neuilly. Ce ne sont pas eux qui causent problèmes. Ce qu'on ne veut pas ici ce sont ceux de Nanterre. Ils viennent juste pour profiter du goûter" (sic).

A 16h, le maire fait en effet distribuer à tous les enfants une boîte contenant des friandises, une boisson, ainsi qu'un petit cadeau : un porte-clés en forme de ballon de rugby.

Nous sommes donc bien là dans une opération clientéliste : il s'agit d'organiser une fête, avec un cadeau, réservée aux Putéoliens qui acceptent d'être fichés par la municipalité. La promotion des associations n'est plus ici qu'un prétexte.

La plupart des associations de Puteaux sont animées par des passionnés. Mais le système clientéliste putéolien met à mal cette formidable énergie en cherchant à la contrôler politiquement. C'est le cas particulièrement des clubs sportifs qui dépendent des équipements et des subventions de la ville. Plusieurs d'entre elles sont d'ailleurs carrément dirigées par des élus ou des militants actifs de la majorité. De ce fait, elles ne sont plus libres et ne font plus que servir au contrôle et au renforcement du ceccaldisme contre l'intérêt général.

Triste constat, particulièrement en ce jour de "fête".

La distribution du goûter dans le hall des sports : 

19212129836_8828709b2a_z

(photo : Flickr)


Election à Puteaux : visite à Lorilleux, quartier entièrement grillagé

IMG_0001Mercredi, les candidats de la liste Le Rassemblement se sont rendus dans la cité HLM Lorilleux sur le haut de Puteaux.1.200 familles vivent ici dans un quartier entièrement grillagé.

L'ex-maire a une obsession quasi-pathologique : enfermer tous les espaces publics derrière des grilles. Puteaux dépense 300.000 euros par an en achat de grilles et serrures ! 3 millions d'euros en 10 ans ! Le portail devant le parvis de la mairie, la grille du passage Maréchal Leclerc, le mur de l'île de Puteaux... il y a plein d'exemples.

Les grilles qui ferment Lorilleux ont entraîné la disparition des petits commerces du quartier et obligent les personnes âgées à de longs détours, sans pour autant améliorer la sécurité.

Toutes les grilles ne sont pas inutiles, pourtant :

Autour du nouveau parc, les grilles sont utiles pour permettre aux parents de laisser jouer leurs enfants dans un espace sécurisé. Pourtant, dans cet espace, les jeux sont interdits ! Pas le droit de jouer au ballon même en mousse, les vélos pour les petits sont aussi interdits.

Un parc pour les enfants où les enfants ne peuvent pas jouer ! Insupportable ! Nous changerons cela.

Tract Lorilleux
 


Nouveau jardin de la rue Eichenberger à Puteaux... à voir derrière ses grilles

Un nouveau jardin a été créé rue Eichenberger, dans le bas de Puteaux, au-dessus du parking souterrain du marché. il est magnifique :

17269405099_b00c6ae0dd_k

Malheureusement, comme beaucoup d'espaces publics de notre ville, ce jardin n'est pas ouvert... au public. Il est uniquement à admirer de l'extérieur derrière ses grilles à la maçonnerie et aux barres métalliques imposantes. C'est tout de suite moins sympa :

17455681495_029f7ccec7_k

(photos : Flickr)


VIDÉO : Une grille devant la mairie de Puteaux : à quoi sert-elle ?

6a00d83451b9bc69e201bb08134a44970d-copie1Un grand portail ferme désormais le parvis de la mairie de Puteaux. On sait que notre maire aime entourer de grilles les espaces publics : les parcs, les jardins, les bâtiments, les cités HLM subissent tous le même sort. Mais ce nouvel aménagement sert-il à quelque chose ?

Des membres de l'association citoyenne Puteaux pour vous sont allés recueillir les réactions des habitants. 

Dans cette vidéo, les Putéoliens semblent plutôt dubitatifs : 

Cette volonté de clôturer les espaces, de les fermer jusqu'à l'absurde comme cet autre grillage sur l'île de Puteaux, à plus à voir avec le fonctionnement mental de la personne qui dirige la ville que d'une politique raisonnée de l'aménagement urbain. Je n'y vois aucune logique. Ces aménagements empêchent les citoyens de circuler, c'est tout.
Christophe Grébert


La mairie de Puteaux derrière une grille et 507 caméras de surveillance installées

16998122835_82f2b804c8_zCe n'est malheureusement pas un poisson d'avril : la maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a commencé à faire installer des grilles autour du parvis de l'Hôtel-de-ville.

Par ailleurs, le nombre de caméras de vidéosurveillance sous responsabilité de la police municipale va depasser cette année les 500, soit une caméra pour 90 habitants. Un taux record !

A ce niveau là, il n'y a plus que la psychiatrie qui pourrait éventuellement expliquer la politique locale. Moi, je renonce à commenter.

A lire sur le site de Nadine Jeanne

(photo : Flickr)