Gabegie Flux

La ville de Puteaux achète pour 144.000 euros de chocolat

Chocolat

C'est une réforme récente : les appels d'offres lancés par les communes sont désormais librement accessibles en ligne et consultables par tous les citoyens. La gabegie de la ville de Puteaux s'étale donc désormais au grand jour.

Ainsi, ce mois-ci on découvre sur la centrale des marchés un appel de Puteaux pour "la fourniture et livraison de chocolats de gamme classique pour la mairie, le C.C.A.S. et la caisse des écoles" d'un montant annuel de 144.000 euros (!) dont 48.000 euros pour la prochaine fête de Noël.

Une partie de cet argent est prélevé sur le budget du CCAS et sur la caisse des écoles. Ce qui fait autant d'argent en moins pour aider des familles en difficultés (les expulsés de la rue Collin n'ont rien à faire de ballotins de chocolat !) ou pour payer du matériel dans les écoles (d'où les professeurs qui régulièrement dans l'année demandent aux parents de verser 10 euros pour financer des photocopies ou d'autre dépenses...).

Et ce n'est qu'un marché parmi des centaines d'autres du même genre passés tout au long de l'année par la commune. Nous évaluons à 30 millions d'euros le surcoût annuel de la politique clientéliste du maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud. 

Voir aussi ma rubrique CLIENTELISME à Puteaux


A Puteaux, la rue de la fille du maire refaite pour la 4e fois en 7 ans et grillagée

IMG_4843

Pour la 4e fois en 7 ans (!), la partie de la rue Saulnier située entre les rues Voltaire et Benoît Malon, dans le bas de Puteaux, est en train d'être refaite. 

Piétonnisé sans avis du conseil municipal ni consultation des habitants du quartier, ce morceau de rue, long d'une cinquantaine de mètres, est désormais limité par des grilles.

Cette rue avait déjà été entièrement refaite en 2010, en 2012 et en 2015.

Rien à voir avec le fait que la fille du maire Les Républicains de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud y a investi 1 million d'euros dans un immeuble.

A LIRE mon dossier sur la privatisation de la rue Saulnier sur Drive 

DEPUIS LA RUE BENOIT MALON : 

IMG_4844

DEPUIS LA RUE VOLTAIRE : 

IMG_4837


VIDEO Le clientélisme et la folie des grandeurs du maire LR de Puteaux représentent 30 millions d'euros gaspillés chaque année

Budget

Le budget 2017 de la ville de Puteaux sera soumis au vote des élus lors prochain conseil municipal, mercredi 29 mars.
Un débat préalable à ce vote a eu lieu le 8 mars dernier. Lors de cette séance, j'ai pris la parole pour dénoncer les gaspillages et la folie des grandeurs de la municipalité.

Ce clientélisme et cette folie des grandeurs, avec la multiplication des "palais", représente chaque année une dépense de 30 millions d'euros, soit 600 euros par habitant ou 1.200 euros par famille, dépensés sans objectif d'intérêt général !

Interrompu en permanence par la maire et sous les huées et les cris de ses fans surexcités, j'ai essayé d'expliquer cette réalité des chiffres et fait des propositions pour réorienter le budget municipal sur ce qui est son rôle : l'éducation, le cadre de vie et les solidarités.

Le texte de mon intervention est en ligne sur mon site d'élu : INTERVENTION SUR LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES DE LA VILLE DE PUTEAUX


La carte de voeux 2017 du maire de Puteaux est arrivée. Mais il manque quelque chose...

IMG_3078

Chaque année, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire Les Républicains de Puteaux, fait distribuer dans toutes les boites aux lettes de la ville une luxueuse carte de voeux payée avec les impôts des habitants. L'édition 2017 est arrivée ce matin dans nos boites ! Il s'agit d'un photophore en carton. Mais il manque quelque chose à l'intérieur...

ATTENTION DANGER, un papier précise en effet qu'on ne peut pas placer de bougie à mèche dans ce photophore... Et oui, au départ, la mairie avait prévu d'y ajouter une bougie à LED. Cette idée LUMINEUSE aurait coûté 144.000 euros, SOIT 4 EUROS 80 par carte ! Mais la ville, à force de gaspillage, n'a plus d'argent et a dû renoncer... Pas de bougie LED et un avertissement à la place. En espérant que personne n'y placera de vraie bougie et qu'aucun incendie ne sera déclenché à cause de ce cadeau inutile.

Cette carte lumineuse sans lumière marque le début de la fin du clientélisme ceccaldiste... 


Pour Noël, le cadeau incontournable de la mairie : le Monopoly spécial Puteaux

Monopoly-puteaux-jeux-de-societe-870029335_L

En 2008, la mairie a commandé une version putéolienne du jeu de Monopoly à la société Winning Moves. Montant de la facture : 83.300 euros !

Le jeu, qui vous permettra d'acheter les rues de Puteaux (comme la fille du maire avec la rue Saulnier ?), n'a pas eu semble-t-il beaucoup de succès. Puisque 8 ans après, la mairie en a encore en stock !

Peut-être aurait-il fallu remplacer les faux billets par des lingots d'or ?

Attention, les cartes chance ne vous permettent pas d'obtenir un logement HLM ou un four micro-onde.

Vous pouvez acheter ce Monopoly à la boutique de la mairie "Puteaux Point-Info" (120 rue de la République) pour 32 euros.

La boutique propose aussi des livres, des cartes postales et des timbres, toujours sur Puteaux.


VIDEO : Les élus de Puteaux s'offrent des petits fours avant le conseil. La maire cherche à le cacher

IMG_3033

Mercredi 14 décembre 2016, le conseil municipal de Puteaux était curieusement programmé à 20h30, au lieu de 19h30 qui est l'horaire habituel. En arrivant un peu en avance devant la mairie, je m'aperçois que les élus de la majorité sont déjà à l'intérieur et qu'ils sont en train de passer du bon temps autour d'un buffet. De l'extérieur, je prends quelques photos et fais une vidéo.

En début de séance, je fais une remarque au maire : "j'espère que le buffet était bon !". C'est alors que Joëlle Ceccaldi n'hésite pas à mentir devant l'assemblée : "Y avait pas de buffet. C'est faux. On a travaillé. Montrez-moi les images", s'énerve la maire.

Puisqu'elle le demande et me traite de menteur, voici donc les images qui montrent des élus petits fours et verre à la main.

Quand les élus utilisent l'argent public pour se gaver au lieu de travailler, c'est la démocratie qui trinque.

VOIR L'ENSEMBLE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DÉCEMBRE 2016