Gabegie Flux

La mairie de Puteaux privatise le théâtre Mogador pour son personnel

XVMe2640a02-a532-11e7-ab8c-64d6818da779

Tout au long du mois de janvier, pour présenter ses voeux de bonne année, la maire de Puteaux multiplie cocktails, banquets et autres soirées de gala.
Ainsi, vendredi 26 janvier, la ville privatisera la totalité du théâtre Mogador à Paris pour la soirée dédiée au personnel communal.

MALTRAITÉS TOUTE L'ANNÉE, GÂTÉS UNE SOIRÉE ...

1.600 personnes seront invitées pour assister à la comédie musicale GREASE (photo).

Montant de l'opération : 240.000 euros, sans compter les petits ou gros cadeaux qui seront distribués à cette occasion.

Une douzaine d'autres banquets et soirées cocktails sont organisés par la ville pour un coût de 600.000 euros. Une véritable gabegie d'argent public.

Plutôt que des cadeaux, qui font peut-être plaisir sur le moment mais qui ne servent en fait qu'à flatter l'égo surdimensionné du maire, le personnel communal de Puteaux préfèrerait sans doute une meilleure reconnaissance individuelle, de vrais plans de formation et plus globalement un meilleur climat de travail.


La mairie de Puteaux distribue 25.000 cartes de voeux polluantes et dangereuses pour les enfants

IMG_5445

C'est sans doute la carte de voeux 2018 la moins dans l'air du temps ... Dangereuse pour l'environnement et une gabegie d'argent public.

La maire de Puteaux a fait distribuer 25.000 cartes dans toutes les boites aux lettres de la ville. 4 euros l'exemplaire,  soit 100.000 euros d'argent public dépensés !

Lumineuse idée : ces cartes contiennent chacune 2 piles montre au Lithium, soit 50.000 piles, polluantes et très dangereuses pour les enfants et les animaux en cas d'ingestion, lâchées dans la nature.

La carte ne contient aucun avertissement sur la présence de ces piles et des 4 lumières led, ni aucune recommandation pour recycler le tout.

Passons sur le "Maire de puteaux" (au lieu de "maire de Puteaux") sous la signature de Joëlle Ceccaldi. Mais c'est bien symbolique tout de même...

IMG_5447


La maire de Puteaux gênée par le prix de son sapin géant

IMG_5410

Cette année, la maire de Puteaux voulait un sapin géant devant l'Hôtel-de-ville avec des décorations qui ressembleraient à celles du "Rockfeller Center de New-York". La ville n'a donc pas regardé à la dépense, mais Joëlle Ceccaldi-Raynaud semble à présent ne pas assumer. Elle minimise le coût de son sublime sapin.

Sur son compte Twitter, la maire de Puteaux affirme en effet que le sapin a coûté 21.000 euros. Une somme déjà énorme, mais loin de la réalité. Joëlle Ceccaldi ne présente en effet qu'une seule facture : celle du fournisseur de sapins Jura Morvan. Elle oublie une autre dépense : celle des décorations.

Je confirme le montant d'un marché de 90.000 euros TTC accordé à cette société pour la fourniture de ce sapin géant et d'une série d'autres sapins plus petits placés à côté sur le parvis de la mairie, afin de reconstituer le Rockfeller Center putéolien voulu par la maire.

Et ce n'est pas tout...

Joellesapin

Dans son message, tout en affirmant vouloir "rétablir la vérité", la maire de Puteaux oublie de préciser que ses dépenses ne s'arrêtent pas au seul achat d'un sapin :  livré nu, il a fallu décorer cet arbre haut comme un immeuble de 6 étages. La société Blachère a donc aussi installé les illuminations sur et autour du sapin. Un père Noël géant et une montgolfière illuminés ont été placés devant.

6a00d8341c339153ef01b7c92d7160970b-500wi-1
A cette 2e facture pour les décorations, il faut en ajouter une 3e : celle de la société Viola, chargée des installations électriques provisoires.

IMG_5230
Et surtout, le sapin géant n'est qu'une petite partie de ses dépenses folles : au total, la ville de Puteaux va consacrer 2,6 millions d'euros pour les fêtes de Noël et du nouvel an,  ce qui fait 60 euros par habitant !

Quand on dépense autant d'argent pour avoir le plus beau décor de Noël du 9-2, il faut assumer, Madame la maire. Et vous rendre compte aussi que 21.000 euros, c'est ce qu'un employé touche ... en 1 an et demi.

NOTRE PROPOSITION : planter un sapin au même endroit et le voir grandir Noël après Noël. Economies : plusieurs dizaines de milliers d'euros par an. Effet : de plus en plus beau.

Une partie des décorations sur l'Hôtel-de-Ville de Puteaux, face au sapin géant : 

IMG_5301 2


Réforme de la taxe d'habitation à Puteaux : seuls 44% des familles continueront de financer les folies du maire

IMG_5163Le Parisien des Hauts-de-Seine a publié un tableau indiquant, ville par ville, le taux de foyers exonérés de la taxe d'habitation en 2020. Pour Puteaux, 55,7% des familles seront concernées par cette exonération...

Cela veut dire que 44,3% des foyers les plus aisés continueront de payer la taxe d'habitation, et que ce sont eux qui supporteront les folles dépenses de la maire. Puisqu'à Puteaux, la taxe d'habitation sert intégralement à financer les cadeaux, les fêtes et les frais de communication de Joëlle Ceccaldi.

Dans un contexte de stagnation et même probablement de baisse future des dotations de l'Etat aux collectivités, c'est sur les impôts locaux - taxe foncière et taxe d'habitation - que la municipalité ceccaldiste pourra en effet obtenir des recettes complémentaires. Si 55,7% des Putéoliens seront heureux d'être exonérés de taxe d'habitation d'ici 2020, les autres - la moitié de la population la plus riche - doivent s'attendre à être ponctionnés plus, pour financer les millions d'euros de cadeaux et de fêtes grandioses voulus par la maire. Et s'ils sont propriétaires, avec la taxe foncière, ce sera double peine...
Christophe Grébert