Faits-divers Flux

Un incendie dans le parking de la résidence HLM du Carré Vert à Puteaux

28547525_227044314537605_234283373_oUn important incendie a éclaté dans la nuit de dimanche à lundi dans le parking souterrain de la résidence HLM du Carré Vert, sur le haut de Puteaux, détruisant une cinquantaine de véhicules.

MISE A JOUR 27/2 : la municipalité a affirmé que le feu était d'origine volontaire et que le parking resterait fermé le temps de l'enquête. 

Les habitants du quartier ont été réveillés en pleine nuit par plusieurs détonations. Ils ont eu très peur, car la fumée du parking est montée jusqu'aux étages des immeubles par les cages d'escalier.

Un grand nombre de pompiers a été déployé pour éteindre le sinistre. Le feu s'est déclenché au 1er niveau du parking. Une cinquantaine de véhicules ont brûlé. Il n'y a aucun blessé.

FERMETURE DU PARKING POUR DES SEMAINES

"L’accès au parking est interdit jusqu’à nouvel ordre", annonce la municipalité. Cela pourrait signifier la fermeture du parking pendant plusieurs semaines, le temps pour les experts de trouver l'origine du sinistre et de vérifier que la structure n'est pas fragilisée, ensuite de faire agir les assureurs et de procéder aux travaux de remise en état des installations. 

Les riverains me signalent que ce n'est pas la première fois qu'un incendie éclate dans ce parking souterrain. Ils me disent aussi que le portail  d'accès au parking était cassé et laissé ouvert depuis plusieurs semaines. N'importe qui pouvait donc entrer librement dans ce parking. "L'office et la ville étaient alertés et n'ont pas agit", témoigne un habitant.


28461309_227043717870998_553714774_o
28461746_227043611204342_351923252_o

(photos : CM)


Des trafiquants de drogue de Puteaux condamnés à de la prison

33997543533_87d39aa8d5_z

19 membres d'un réseau de trafiquants de drogue, dont certains sont originaires de Puteaux, ont été condamnés à des peines de 1 à 10 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nanterre.

Ils importaient du cannabis du Maroc et de la cocaïne des Antilles.

Je regrette que des gens que j'ai connus jeunes dans les quartiers du bas de Puteaux finissent en prison. Mais qu'a-t-on offert comme perspective à ces personnes durant leur adolescence ? Que fait la mairie pour nos jeunes afin qu'ils ne sortent pas de l'école sans diplôme et qu'ils trouvent un métier dans lequel ils peuvent s'épanouir ? Une ville riche comme la notre n'a pas le droit d'ignorer cette réalité, tant elle a les moyens d'agir. En tant que conseiller municipal, j'ai souvent alerté et réclamé des mesures, en matière de sécurité et de prévention, mais aussi pour favoriser l'emploidévelopper les solidarités et faire de Puteaux une ville ouverte aux autres. Mais la majorité ceccaldiste n'est préoccupée que par l'organisation de fêtes et la distribution de cadeaux. Et on ne peut pas tout faire. 
J'espère un jour un débat sur la responsabilité de la majorité municipale dans toutes ces affaires. Car le refus d'agir est déjà un acte de complicité.

Christophe Grébert


Plusieurs cambriolages en plein jour dans des appartements sur le haut de Puteaux

2557587157_57c8f20f01_zPlusieurs cambriolages ont été commis récemment sur le haut de Puteaux dans des appartements des résidences HLM du Carré vert et des Fontaines. Les voleurs ont agi en plein jour ! 

Cette semaine, l'office HLM a rappelé aux locataires quelques règles élémentaires de sécurité, comme fermer à double tour son appartement même si on est chez soi et ne pas ouvrir la porte d'entrée sans connaître la personne.

Fanny

CirculaireHLM

Enfermer les habitants des résidences autour de grilles toujours plus nombreuses et plus hautes, multiplier les caméras de vidéosurveillance (Notre ville est déjà équipée de plus de 500 caméras, soit 1 pour 80 habitants !) et faire stationner de temps en temps un camion de la police municipale en bas des immeubles, cela ne suffit pas à assurer la sécurité. La preuve.

En 2015, j'ai proposé la création d'un poste de police municipale sur le haut de Puteaux, le long de l’avenue Charles de Gaulle, afin d'offrir une présence policière de proximité et permanente. En 2014, dans notre programme municipal, nous avons aussi proposé une "territorialisation" par quartier des policiers municipaux pour leur permettre une connaissance parfaite des commerçants, des entreprises, des gardiens d’immeubles et des personnes en situation de faiblesse comme les personnes âgées, les familles en difficulté, etc.

Je referai des propositions pour la sécurité à Puteaux lors du prochain conseil municipal. En attendant, je vous propose de signer une pétition pour réclamer la création d'un poste de police municipale sur le haut de Puteaux.
Christophe Grébert 

 

A LIRE SUR LA SÉCURITÉ À PUTEAUX :


Une navette automatique renverse un piéton sur le parvis de la Défense

DSC_5234-860x450_c

Des navettes autonomes sont testées depuis début juillet sur le parvis de la Défense. Dimanche après-midi, près du McDonald des 4 Temps, l'un de ces mini-bus a percuté un homme d'une quarantaine d'années. La victime, souffrant à la cheville, a été transportée à l'hôpital par les pompiers. Keolis, la société qui exploite ces navettes, affirme que le système de pilotage automatique n'est pas en cause et plaide l'erreur humaine.

En effet, selon Keolis, la navette - qui est censée s'arrêter au moindre obstacle enregistré par ses nombreux capteurs - n'était pas à ce moment là en mode autonome. Elle était pilotée par le conducteur présent en permanence dans le véhicule pendant cette phase de tests :  "Le conducteur reprend le contrôle du véhicule en cas de changement de parcours ou de problème technique, par exemple une perte du GPS", explique l'exploitant.

Errare humanum est

Le pilote de la navette, qui conduit alors le véhicule avec un simple joystick, depuis une des places des passagers, n'a pas vu le piéton qui était en train de téléphoner et n’a pas aperçu le véhicule arriver. La navette roulait à faible allure, mais le choc a été suffisamment fort pour renverser l'homme, qui a été touché à la cheville.

5.000 PERSONNES DÉJÀ TRANSPORTÉES 

Depuis début juillet, 5.000 personnes ont emprunté ces navettes autonomes circulant sur le parvis de la Défense. Jusqu’à présent, aucun incident n’avait été signalé. 
Defacto, l'établissement public de gestion du quartier d'affaires, n'entend pas stopper l'expérience, considérant que ce n'est pas le système de pilotage automatique de ces navettes qui est en cause. L'établissement a cependant réclamé un rapport d'incident à Keolis et envisage de renforcer la signalisation et la sécurité sur le parcours de ces véhicules... Surtout lorsqu'ils sont sous les commandes d'un ... humain ????

Le parvis de la Défense, au départ réservé aux seuls piétons, est ouvert depuis peu aux vélos. Cela a occasionné des accidents : des vélos ont percuté des piétons. Ce dernier incident montre que la cohabitation des piétons et de navettes, même roulant à faible allure, représente un risque supplémentaire à intégrer... pour le réduire.

(photo : Defense-92.fr)