Espaces verts Flux

Urban Foot à Puteaux menacé de fermeture par un projet immobilier

Urbansoccer

Un important projet immobilier en haut de la rue de la République à Puteaux inquiète les habitants : un promoteur basé à Londres, Pacific Investments, souhaite construire un ensemble immobilier de 150 logements sur les terrains d'Urban foot.

Après avoir rencontré le maire, l'association de défense du quartier Bergères-Moulin organise une réunion mercredi 17 janvier 2018, à 20h, au 11 avenue Gutenberg.

"On cherche des recettes fiscales en bétonnant un quartier où les espaces verts et les commerces sont déjà dramatiquement absents. On veut entasser des habitants dans des tours. Pourquoi ?", a interrogé Olivier, un habitant du quartier, lors du conseil municipal du 14 décembre 2017. Mais Joëlle Ceccaldi a refusé de répondre à cette question...

Afin de lutter contre l’étalement urbain, nous devons prendre notre part à la densification du coeur de l’agglomération parisienne. Pour autant, nous ne devons pas bétonner de manière systématique le moindre terrain libre de notre ville, au mépris de son histoire et de ses habitants. La municipalité doit résister aux assauts des projets immobiliers au goût douteux et aux dimensions spectaculaires.
Les terrains d'Urban Foot, qui étaient autrefois des terrains de tennis, sont déjà entourés d'immeubles. Au lieu d'y construire, nous pourrions les racheter, les réaménager en lieu de repos ou de loisirs, et les relier aux parcs Offenbach et du Moulin, afin de créer un poumon vert sur le haut de notre commune.
Christophe Grébert

26678384_10156009306557790_227567831619523277_o


Puteaux achète 35.000 euros une horloge florale lumineuse

IMG_5023

La maire de Puteaux inaugure ce soir une horloge florale lumineuse en haut de la rue Monge près de la mairie. Cette horloge a coûté 35.000 euros, sans les aménagements floraux.

Lu sur le site de Nadine Jeanne : "Les équipes Horloges Huchez ont conçu les plans de l’horloge et créé les éléments d’horlogerie: les aiguilles sur mesure en alliage d’aluminium, résistantes à la corrosion, laquées noires, l’ensemble de la structure en acier et un système de minuterie spécialement développée pour les horloges florales, et piloté par une horloge mère avec antenne GPS. L’entreprise Vacour a réalisé les pièces de la face et du cerclage octogonal du cadran en polycarbonate transparent traité anti UV. L’ensemble de la structure, d’un diamètre de 2.80m, doit résister aux vents, à l’eau et au vandalisme. L’éclairage nocturne par 8 projecteurs LEDs multicolores est commuté par l’horloge pilote et géré par une centrale d’animations. L’architecture florale, le choix des fleurs est à la charge des équipes techniques de la Ville".

La maire adore les horloges, surtout de mauvais goût. Celle du jardin du théâtre, qui a coûté plus de 200.000 euros, a fonctionné 1 an, avant de tomber définitivement en panne.... Heureusement peut-être : 


PETITION pour la création d'un parc canin clôturé à Puteaux

Petition

Voici une idée intéressante pour nos amis les chiens et leurs maîtres : la création d'un parc canin clôturé à Puteaux fait l'objet d'une pétition sur le site MesOpinions. 

"Étant donné que les chiens doivent toujours être tenus en laisse lors des sorties, un enclos leur étant réservé permettrait à bien des chiens de pouvoir se défouler tout en sociabilisant avec d'autres individus de la même espèce. La création de ces enclos semble être un accommodement raisonnable entre les maîtres qui veulent faire courir leurs chiens en enfreignant pas la loi et les citoyens qui désirent pouvoir se promener dans les lieux publiques. 
Comme dans beaucoup de villes, les maîtres seraient responsables ensemble de l'entretien ménager de l'enclos (ex : ramasser des excréments et des déchets) et du maintien d’une bonne entente entre les humains et les chiens qui le fréquenteraient.
L'avis des vétérinaires vis à vis de ces parcs est également positif comme peut en témoigner L’Association des Médecins Vétérinaires : ''Le chien a besoin de rencontrer ses semblables, d’avoir des interactions avec eux, de courir, de sauter et de jouer. Les parcs à chiens sont un bel endroit pour satisfaire ces besoins. Ce n’est pas en faisant une promenade autour d’un pâté de maisons et en revenant dans sa cour que le chien va faire suffisamment d’exercice''.

J'ai signé cette pétition et je soutiendrai cette idée devant le conseil municipal de Puteaux. Ces parcs canins existent dans les grandes villes de beaucoup de pays. Ils répondent à un vrai besoin de partage de l'espace public. Pourquoi ne pas en créer un chez nous ? Tentons l'expérience.
Christophe Grébert


Tribune Puteaux au futur : la nature en ville

Saulnier3

Voici la tribune de l'opposition à paraître dans le journal "Puteaux infos" d'octobre 2017. Elle est consacrée à la nature en ville : 

La municipalité n’arrête pas de faire, défaire et refaire un morceau de la rue Saulnier dans le vieux Puteaux (photo ci-contre). Pourquoi ces travaux inutiles ? Les explications du maire ne sont pas convaincantes. Si au moins ces réaménagements étaient ce qu’il fallait faire… 

Minéralisées, bétonnées et goudronnées, nos villes sont de véritables puits de chaleurs, aux surfaces imperméables et à l’air non renouvelé. Elles deviendront de moins en moins vivables avec le changement climatique. 

Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, l’Etat ne peut pas tout faire. Les communes ont aussi une responsabilité et les moyens d’agir.

Nous devons reverdir les espaces publics de Puteaux, recréer un maximum de surfaces en pleine terre, y faire pousser des arbres et des plantes. En reconstituant des continuités vertes, la biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. La végétation, plus présente, atténuera la pollution et les bruits. 
Nous devons également gérer l’eau de manière écologique, notamment en récupérant les eaux de pluie pour l’arrosage.
Il nous faut aussi encourager la création de toits végétalisés.
La nature en ville n’est pas un concept théorique, c’est la condition de notre bien être futur.

11913017156_1b4520c924_oPensons Puteaux au futur !  
Rejoignez-nous : 
Christophe Grebert (grebert@gmail.com)
Bouchra Sirsalane (bouchra_sirsalane@hotmail.com)