Espaces verts Flux

Nouveau jardin de la rue Eichenberger à Puteaux... à voir derrière ses grilles

Un nouveau jardin a été créé rue Eichenberger, dans le bas de Puteaux, au-dessus du parking souterrain du marché. il est magnifique :

17269405099_b00c6ae0dd_k

Malheureusement, comme beaucoup d'espaces publics de notre ville, ce jardin n'est pas ouvert... au public. Il est uniquement à admirer de l'extérieur derrière ses grilles à la maçonnerie et aux barres métalliques imposantes. C'est tout de suite moins sympa :

17455681495_029f7ccec7_k

(photos : Flickr)


La passerelle de l'île : un projet "Puteaux pour vous"

6a00d8341c339153ef01a5115e078d970c-800wiLors de la présentation du budget 2015 de la commune, le maire de Puteaux a annoncé le lancement d'une 1ère étude pour la réalisation d'une passerelle piétonne afin de relier la ville à l'île.

Rappelons que ce projet de passerelle a été à l'origine présenté par l'équipe "Puteaux pour vous", à qui la majorité municipale rend donc hommage.

Oui, nous avions un beau projet pour Puteaux. A tel point que le maire en place le reprend. La prochaine fois, les électeurs préfèreront, j'espère, l'original à la copie.

Car je crains que ce projet - utile pour tous - ne devienne pharaonique selon le "goût" ceccaldiste. S'il se fait un jour, car je ne suis par certain non plus de la réelle volonté du maire de mener à bien ce chantier.

VOIR NOTRE PROJET DE PASSERELLE SUR LE SITE PUTEAUX2014.FR


Interco de Puteaux-Courbevoie : tourisme vert et circulations douces... mais fermeture de l'île !

Lors du conseil communautaire de Puteaux-Courbevoie du jeudi 4 décembre 2014, 2 délibérations en faveur du "tourisme vert" et des circulations douces ont été adoptées à l'unanimité. Ces propositions de la majorité UMP contredisent pourtant son action sur le terrain : le maire de Puteaux a décidé de limiter l'accès à l'île de Puteaux en le rendant payant.

Solution qu'elle se garde bien d'annoncer lors de cette séance, alors que la décision était déjà prise. Joëlle Ceccaldi (à 14' de la vidéo ci-dessous) se contente d'annoncer la réouverture de l'île en janvier, 2 mois et demi après avoir décidé de fermer la grille côté pont de Neuilly suite à des dégradations et des vols qui semblent venir justifier après coup cette fermeture. Je lui réponds à la fin de la discussion (à 21'30"). Comment peut-on vouloir favoriser les circulation douces et le "tourisme vert" et en même temps fermer le principal espace vert de la commune ! Cherchez la logique et/ou le décalage entre les discours et les actes.

Ce débat devant le conseil communautaire montre à quel point la majorité se contente de faire de la communication... Quel décalage entre les délibérations votées et la réalité du terrain. D'ailleurs, le pass culture également voté lors de cette séance n'a-t-il pas déjà été adopté il y a 3 ans et demi sans jamais être appliqué !

CONSULTEZ LES 2 DÉLIBÉRATIONS (13 ET 14) SUR LE TOURISME VERT ET LES CIRCULATIONS DOUCES sur PUTEAUX DATA

En savoir plus dans le dossier Ile de Puteaux


Une seule journée dédiée au développement durable à Puteaux

Journee-du-Developpement-Durable_imageagendaLa ville de Puteaux organise une "journée du développement durable", dimanche 1er juin 2014 de 10h à 18h sur l'île. Une seule journée dans l'année ?

"À travers de nombreuses animations proposées par le service Environnement Développement Durable, venez vous informer sur les moyens de participer, au quotidien et à votre échelle, à la préservation de la planète" annonce la mairie sur son site.

Dimanche, combien de Putéoliens prendront leur voiture pour aller sur l'île visiter le salon de l'environnement ?

Cette manifestation du service environnement est intéressante, mais le problème est que la ville de Puteaux est plutôt un contre-modèle. En effet ici on dépense sans compter et on gaspille à longueur d'année : un sapin de 50 mètres, des cartes de voeux en plastique, des illuminations énergivores, etc, etc, etc. Il ne suffit pas de dédier une "journée" au développement durable, il faut avoir des actes en cohérence avec son discours !

Puisque cette manifestation se déroule sur l'île de Puteaux, rappelons que lors de l'élection municipale de mars 2014 nous avons fait plusieurs propositions pour en faire un espace plus accessible aux piétons et aux 2 roues. Permettre à la population d'utiliser les circulations douces plutôt que la voiture devrait être la première action d'une municipalité. Voilà une manière concrète de faire du développement durable. Or au contraire, ces dernières années sur l'île de Puteaux, la municipalité UMP a surtout bétonnisé et construit des parkings. Tout ce qu'il ne fallait pas faire.
Christophe Grébert


La ville de Puteaux dépense 5 millions d'euros pour construire une serre qui servira de... restaurant

12459747883_035ce29c02Lors du conseil municipal du mardi 29 avril 2014, le maire UMP de Puteaux a promis l'ouverture cette année de la "Grande Serre" de la rue Eichenberger. Cet équipement, dont le projet a été lancé il y a 8 ans (!), a déjà coûté 4 millions d'euros à la commune. Mais ce n'est pas terminé !

En janvier 2006, la municipalité lance une consultation pour la réalisation d'un parking souterrain rue Eichenberger sur lequel doit être aménagé un square et... une serre.

En 2008, Joëlle Ceccaldi-Raynaud reprend l'idée dans son programme municipal : la candidate UMP promet la réalisation d'une "serre botanique", comme elle l'écrit dans son programme municipal :

Projetump2008

Le maire souhaite y ouvrir une exposition permanente d'orchidées. Mais lorsque le chantier du parking souterrain est lancé en 2011, le projet de serre devient soudainement un espace de restauration. Le parking ouvre en 2012. Les travaux de la serre et du jardin commencent en 2013. Le restaurant doit ouvrir en septembre 2013, annonce alors une banderole :

Palissade+de+chantier+-restaurant+-+palissade+décorative+-+puteaux+-+bâche

Mais depuis septembre 2013, cet équipement est inutilisé et le jardin reste fermé au public. Jusque là, la ville a dépensé 4 millions d'euros pour l'aménagement de la serre et de son jardin.

Mais la facture s'allonge encore : la ville a depuis acheté pour 392.300 euros de climatisation. Ouvrir un restaurant dans une serre nécessite en effet un sacré système de chauffage l'hiver et de refroidissement l'été ! Voilà une idée qui va à l'encontre du développement durable !

Au cours du conseil municipal du 29 avril 2014, le maire a annoncé 552.000 euros de nouvelles dépenses (460.000 euros Hors Taxes) avant l'ouverture du restaurant :

Budget2014

 

216.000 euros ont en plus été budgétés pour la réalisation d'une fontaine, chantier confié à Eiffage.

Au total, cette serre devenue restaurant va donc coûter à la commune 5 millions d'euros en investissement, sans compter les coûts d'entretien du bâtiment, de la fontaine et du jardin.

Voilà un nouvel exemple de la mauvaise gestion municipale. On lance un projet, sur un simple "coût" de tête. On le change en cours de route, sans se soucier des coûts et des retards. 5 millions d'euros d'argent public, c'est le prix d'une crèche ou de la réhabilitation d'un ensemble HLM.

(photo : Flickr)


Puteaux pour vous : une ville nature

7184034708-bf373a2d56-bL'équipe Puteaux pour vous poursuit la publication de son programme pour l'élection municipale des 23 et 30 mars 2014. Elle a dévoilé aujourd'hui la 2e partie de son projet sur l'urbanisme consacrée aux mobilités et aux espaces publics.

Puteaux pour vous prône la promotion des transports en commun et les déplacements doux. La ville sera dynamisée par la création d’espaces publics conviviaux et un retour de la nature. Nous travaillerons sur les grands projets urbains de notre ville dans un esprit d’ouverture et de concertation.

Des mobilités douces

Un meilleur partage de la voirie permettra de réduire la vitesse, le bruit, la pollution, assurer la sécurité, apaiser les ambiances et pour que Puteaux devienne une ville marchable et cyclable.

Un plan de stationnement automobile sera mis en place : recensement de l’offre, gratuité du stationnement pour les véhicules non polluants, rationalisation des tarifications, information en temps réel sur les places disponibles.

 

Nous souhaitons développer les alternatives à la voiture particulière en augmentant le nombre de stations Autolib’ et en favorisant le covoiturage et l’autopartage.

 

Nous développerons des zones 30 et des zones de rencontre. Après des phases d’expérimentation et de concertation, nous mettrons en place des zones piétonnes qui animeront les quartiers.

Nous mettrons en place un plan de déplacement vélo, qui programmera la transformation des voiries avec la création de voies réservées aux vélos connectées aux communes voisines et en lien avec la Défense et l’Île de Puteaux.

Nous développerons les espaces de stationnement pour les vélos et les deux roues sur l’espace public.

 

Nous souhaitons une organisation plus régulière de l’opération Quais Libres durant les beaux jours.

 

Nous créerons un itinéraire doux, continu et cohérent entre la ville, l’île et le Bois de Boulogne réservé aux piétons et aux mobilités douces. Plusieurs options sont possibles et seront débattues : requalification du pont actuel, extension du pont actuel, nouvelle passerelle entre Puteaux et son île. De sa conception à sa réalisation, en passant par ses coûts d’entretien, ce projet visera l’excellence environnementale.

Le Buséolien sera renforcé. Nous souhaitons faire évoluer ce service pour le rendre plus attractif tout en maintenant sa gratuité. Nous proposerons une simplification de la desserte des lignes. A terme, les lignes pourraient se croiser près de la mairie et desservir la Défense. Nous étudierons la faisabilité d’une extension du réseau aux communes limitrophes. Nous augmenterons sa fréquence et mettrons en place des passages à heures fixes, y compris le soir et le week-end.

 

Développer de nouveaux lieux de convivialité

 

Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses...

 

Nous réaménagerons le parvis de l’hôtel de ville et ses abords pour en faire une place facilement traversable entre les rues Chantecoq, Anatole France et la place Stalingrad. Sur cet espace où les différences de niveaux seront atténuées, nous réduirons l’emprise de l’automobile. Nous laisserons place aux déambulations, aux plantations et à une grande esplanade centrale plus vaste qu’aujourd’hui qui sera le lieu des grands événements. Le parking souterrain sera rénové et rendu accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Nous consacrerons le Vieux Puteaux aux différentes formes d’art par le développement de galeries, d’ateliers d’artistes et d’une offre de restauration. Débarrassée de ses grilles, la place de la vieille Église pourra accueillir des événements populaires.

 

 

La nature en ville

 

Introduire la nature en ville, en plantant davantage dans nos rues, en créant de nouveaux squares, en utilisant les parcelles non construites comme terrains d’aventures, améliorera le cadre de vie. La biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. Les plantes, plus présentes, atténueront la pollution et les bruits.

 

Nous ouvrirons au public les espaces verts fermés aujourd'hui inaccessibles comme le jardin des Vignes et le jardin du Théâtre. Nous retravaillerons les limites des parcs communaux pour en finir avec l’implantation systématique de grilles. Certains parcs pourront rester ouverts plus tard l’été.

 

Les espaces publics seront traités de manière moins minérale. Ils seront densément plantés. Certains bâtiments pourraient être végétalisés, notamment des toitures et des murs donnant sur l’espace public

 

Nous renforcerons le caractère naturel de l’île de Puteaux. Afin que la nature reprenne ses droits dans l’île, nous étudierons la possibilité de réduire la place de la voiture et de repenser le stationnement, notamment pendant les périodes de forte affluence comme les vacances scolaires. Nous faciliterons son accès pour les piétons et les cycles. 

 

 

Une nouvelle ambition pour la ZAC des Bergères

 

Nous ferons un état des lieux de la ZAC dès notre élection. Sans remettre en cause l’ensemble du projet, nous souhaitons l’amender dans la mesure du possible pour faire des Bergères plus qu’un village renfermé sur lui-même.

 

Nous voulons faire des Bergères un écoquartier ambitieux et exemplaire au niveau environnemental. Il pourrait devenir un laboratoire d'innovations dans les domaines de l’énergie, de la gestion des déchets, de la domotique, de la ville numérique, de l’espace public, de la place de la nature en ville, etc.

 

Nous porterons une inflexion du style architectural pour en faire un quartier moderne. Comme dans tous les grands projets urbains, nous lancerons des concours d’architectes pour donner leur chance à de jeunes agences et promouvoir des projets innovants.

 

Nous réinterrogerons la pertinence de la couverture de la RD 913.

 

 

Anticiper la création de la Métropole du Grand Paris

 

La Métropole du Grand Paris sera créée le 1er janvier 2016. Le délai est désormais trop court pour créer une nouvelle structure intercommunale pertinente qui serait dissoute quelques mois plus tard par la loi.

 

Nous anticiperons la création de la Métropole du Grand Paris en entamant, dès avril 2014, des discussions avec les communes qui nous entourent. Ces échanges nous permettront de nous présenter unis, avec un projet de territoire cohérent, en vue de former l’un des ensembles de 300 à 400.000 habitants, appelés “conseil de territoire”.

 

La Métropole du Grand Paris mettra en place un système de péréquation à l’échelle métropolitaine qui aura des incidences sur notre budget. Nous anticiperons ces changements par un meilleur contrôle des dépenses publiques locales.

 

 

Faire de Puteaux une ville exemplaire pour l’entretien des espaces publics et la gestion de ses équipements

 

Nous nous engageons à assurer une veille renforcée sur les espaces publics : tournées plus fréquentes des agents municipaux et amélioration de la réactivité des services techniques.

 

Nous créerons une application pour smartphone permettant aux habitants de signaler aux services municipaux tout dysfonctionnement ou dégradation.

Nous poursuivrons une politique d’investissement, mais ne créerons pas de grands équipements municipaux surdimensionnés et coûteux. Si une nouvelle structure est nécessaire, nous privilégierons la reconversion de bâtiments existants. Nous nous attacherons à mieux définir les besoins avec les futurs utilisateurs pour que les structures y répondent parfaitement et nous les développerons dans l’intercommunalité.

Nous nous engageons à respecter les normes régissant la commande publique pour faire des économies et sélectionner les entreprises qui nous apporteront les meilleures prestations au meilleur coût. Une baisse des dépenses de 10 à 20 % est envisageable pour des prestations équivalentes ou meilleures.

LIRE L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME "URBANISME ET HABITAT" SUR LE SITE DE PUTEAUX POUR VOUS