Environnement Flux

Diffuseurs de parfum dans les HLM et bâtiments publics de Puteaux. La municipalité reconnait quelques allergies

Des4-lKXUAAHcii

Lors du conseil municipal de Puteaux du 21 juin, j'alerte une nouvelle fois la municipalité sur la toxicité des diffuseurs de parfum installés dans les entrées des résidences HLM et des bâtiments publics de la commune. La maire reconnait "qu'il peut effectivement y avoir quelques allergies", mais elle n'entend pas renoncer à ce système pour lequel la ville a déjà dépensé 45.000 euros.

Voici le texte de mon intervention en séance : 

"Après les résidences HLM, la municipalité de Puteaux avez décidé d’installer des diffuseurs de parfum dans les bâtiments communaux. Combien d’argent allez vous dépenser pour cela ? 
En février, l'office HLM de Puteaux a installé des diffuseurs de parfum "pour ambiancer olfactivement les halls d'immeubles".
Si vous ne le saviez pas, Madame le maire, sachez que 4 mois plus tard, les diffuseurs installés sont arrêtés : les habitants se plaignant d'asthme et d'irritation, eux­-mêmes ou les gardiens à leur demande ont stoppé ces systèmes de diffusion de produits chimiques. Des produits qui provoquent des allergies et peut­-être pire encore, puisque selon une enquête de Que Choisir ces désodorisants et autres parfums ambianceurs sont suspectés de perturber le système hormonal.

Plutôt que de diffuser des parfums artificiels pour cacher les mauvaises odeurs dans les bâtiments municipaux et les résidences HLM, la ville a-t-­elle plutôt prévu d’améliorer le nettoyage de ces bâtiments et de les rénover quand c’est nécessaire ?"

Dans sa réponse, Joëlle Ceccaldi-Raynaud explique que la commune a dépensé 45.000 euros pour ce système de parfum. Elle affirme ensuite que ces sont les locataires qui les ont réclamé et qu'il y a "peut-être effectivement quelques allergies", mais qu'elle n'est pas au courant. Comment mentir 3 fois en seulement quelques secondes : quel locataire a demandé un système que tout le monde décrie  (ou comment reporter la faute sur les autres) ? Ce n'est pas "peut-être", les locataires avec qui j'ai discuté au cours de mes visites des résidences HLM se plaignent de ces diffuseurs. La maire n'est pas au courant ? Mon 1er article date du mois de février. Aussitôt des locataires me signalent que les appareils sont éteints. Enfin, à aucun moment, la maire dit qu'elle va renoncer à ce système et nettoyer/rénover les halls d'immeubles.
Les boitiers sont neutralisés, on dépense 45.000 euros pour rien, mais la maire continue à een installer, en semblant prendre mes alertes et celles des habitants à la légère.


Puteaux Futur : protégeons les arbres de notre ville

Arbres

En mai dernier, dans le quartier Petitot, en haut de Puteaux, la mairie a fait tronçonner 11 beaux arbres. Vous avez été nombreux à être choqués. Et nous aussi. C'est pourquoi nous présenterons un voeu le 21 juin 2018, lors du conseil municipal de Puteaux, pour protéger les arbres de notre ville.

Ce voeu présenté par notre groupe Puteaux Futur dit que : "la ville de Puteaux s'oppose à l'abattage des arbres sur son territoire et affirme que si un arbre doit être coupé par nécessité, alors, pour compenser, au moins 2 nouveaux arbres seront plantés".

La protection des arbres est un impératif citoyen et moral, compte tenu de la bétonisation et de la pollution de l'air croissantes.

Les arbres en ville apportent de très nombreux avantages.
Quelques exemples :

- Les arbres produisent l’oxygène et réduisent la présence des gaz polluants dans l’air,
- Ils filtrent les petites poussières fines et les aérosols en suspension dans l’air,
- Ils créent un environnement plus tempéré, en diminuant la température ambiante des villes. Pendant les canicules, les arbres contribuent donc à réduire les problèmes de santé liés à la chaleur excessive, 
- Ils régulent l’eau dans le sol, diminuant les risques d’inondation, de débordement des égouts pluviaux et d’érosion,
- Ils diminuent la vitesse des vents en offrant une résistance aux déplacements de l’air,
- Ils favorisent aussi l’équilibre psychique des citadins, en leur fournissant un endroit à l’abri du stress de la ville, leur permettant le ressourcement, la détente, le retour à leur espace vital. Ils facilitent les relations humaines entre les personnes fréquentant ou habitant le même quartier, en constituant des lieux de rencontre et de récréation,
- Les arbres ont aussi un intérêt économique : ils diminuent les coûts de climatisation et de chauffage, ils réduisent aussi la quantité d'infrastructures de drainage...

Et vous, pourquoi aimez-vous les arbres en ville ?


11 arbres abattus dans un petit parc du haut de Puteaux

Photo0-5Les habitants sont choqués par ce spectacle de désolation : 11 arbres d'un square pour enfant situé à côté de la résidence HLM du Carré Vert et de l'école Petitot, sur le haut de Puteaux, ont été tronçonnés vendredi dernier, sans aucun avertissement de la municipalité. Explication d'un représentant de la ville : les oiseaux qui nichaient dans ces arbres cinquantenaires produisaient des fientes qui salissaient le sol !

A terme, la municipalité compte fermer et détruire entièrement le square afin d'arracher les souches.

Un habitant du quartier témoigne : 

Vendredi, je suis parti à mon travail tôt le matin. A mon retour en soirée, stupéfaction et désarroi : les arbres du petit square "Petitot" situé au pied de la tour Moissan et des immeubles du Carré vert, avaient été rasés...
Quel spectacle de désolation... Il ne reste rien, hormis les racines.
Une ancienne du quartier a pleuré. Mais cela n'a pas été le cas d'autres riverains à l'origine, dit-on ici, de cette demande : ils se plaignaient des oiseaux qui nichaient dans les arbres et des feuilles tombées au sol. 
Petitot1C'est une horreur d'avoir saccagé ce petit endroit verdoyant qui oxygénait le quartier. Quand les feuilles repoussaient au printemps, cela faisait chaud au cœur... Nombre de personnes aimaient s'y arrêter pour faire une pause à l'ombre des grands arbres cinquantenaires. C'était un lieu idéal pour passer une heure ou deux, avec les enfants ou en famille. Ce coin ombragé était bien agréable.
Il n'y a eu aucune consultation. Les habitants du quartier n'ont jamais été consultés. Ces arbres anciens ont été sacrifiés sur l’autel d’idées fausses. Mme le Maire n'a eu aucun état d'âme et ne s'est posée aucune question ! Je vous invite, Monsieur Grébert, à venir voir l'état misérable de ce petit square livré désormais aux seuls rayons du soleil.

La mairie de Puteaux fait exactement le contraire de ce qu'il faut faire. Nous manquons d'espaces verts à Puteaux. Il faut donc  planter de nombreux arbres et pas les abattre ! Les arbres renouvellent l'air que nous respirons et rafraîchissent naturellement l'atmosphère dans nos villes polluées et étouffantes.
Nous avons fait des PROPOSITIONS pour le retour de la NATURE EN VILLE. Ce n'est pas une lubie, c'est une question de santé et de bien être. 
Christophe Grébert

(photo ED)


VIDEO La ville de Puteaux interdit les pique-niques

Pique-nique"C'est la seule pelouse de Puteaux où on peut s'installer. Cela veut donc dire que les pique-niques sont interdits dans toute notre ville", constate amère un Putéolien venu profiter du soleil en famille et avec des amis, dimanche après-midi, dans le parc de l'île.

Quelques minutes plus tôt, des policiers municipaux étaient venus leur dire que pique-niquer dans les parcs de Puteaux était interdit et qu'il fallait qu'ils remballent toute leur nourriture. Les policiers municipaux ont fait le tour du parc, allant de groupe en groupe, pour s'assurer que personne ne mange. Je demande à un Putéolien s'il accepte de témoigner pour ma vidéo. Il refuse : "J'ai peur des représailles du maire", me dit-il spontanément !

Que pensez-vous d'un tel règlement ?

Nous manquons d'espaces verts à Puteaux et nous ne pouvons même pas librement profiter de notre seul grand parc. Je propose de changer ce règlement. Une aire de pique-nique pourrait être aménagée sur l'île, éventuellement avec quelques tables en bois, pour que les familles puissent librement profiter de ce coin de nature.
Christophe Grébert