Entreprises Flux

Tribune : soutenons les jeunes talents en créant une pépinière d'entreprises à Puteaux

6a00d8341c339153ef01a73d601551970d-800wiVoici ci-dessous la tribune du groupe d'opposition "Le Rassemblement" qui paraîtra dans le magazine "Puteaux infos" d'octobre 2015. Parions sur le fait que la majorité municipale reprendra notre proposition, peut-être même avec un article dans ce même journal municipal. Que pensez-vous de cette idée ?

Soutenons les jeunes talents en créant une pépinière d'entreprises à Puteaux

De nombreuses villes soutiennent l’implantation sur leur territoire de petites entreprises et d’artisans, car elles ont compris l’enjeu que cela représente en termes d’attractivité, de développement économique et d’emplois de proximité. Depuis plusieurs années, mais sans être écoutés par l’actuelle majorité municipale, nous proposons la création à Puteaux d’une pépinière d’entreprises. 

Celle-ci pourrait être installée dans d’anciens locaux industriels appartenant à la ville entre les rues Ampère et Volta. Cette pépinière pourrait être dédiée à des projets innovants de services à la personne, mais également aux activités artisanales. Elle comporterait des bureaux ainsi que des ateliers, un FabLab, un secrétariat mutualisé, des salles de réunion…
Les entrepreneurs seraient sélectionnés par un jury composé de la municipalité, de personnalités locales et d’acteurs clé tels que des dirigeants d’entreprises, des investisseurs socialement responsables ou des Business Angels.

Nous favoriserions la mise en relation entre ces créateurs d’entreprise et des investisseurs éthiques, comme le Crédit Coopératif, le micro crédit, et, en règle générale, les ISR (Investissements Socialement Responsables).
Avec ce nouvel équipement public, nous pourrions aussi agir pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, en y intégrant l’ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) que l’actuelle majorité a décidé de faire partir de Puteaux.

Cette pépinière, avec ses espaces d’expositions et un café-restaurant ouverts sur la ville, deviendrait également un lieu d’animation pour tous les Putéoliens. Elle incarnerait le dynamisme de notre ville. 

Christophe Grébert, Bouchra Sirsalane, Olivier Kalousdian, Evelyne Hardy, Francis Poézévara

www.rassemblement-puteaux.fr

Suivez nos activités et participez au débat en envoyant un courriel à contact@rassemblement-puteaux.fr


Le bus de la création d'entreprise s'arrête à Puteaux, fin septembre

12002911_1025488184138848_1553318673018146104_nVous êtes créateur ou futur créateur d'entreprise, ou encore entrepreneur ? Venez rencontrer gratuitement et sans rendez-vous les conseillers BGE PaRIF, à bord du Bus de la création d'entreprise de passage à Puteaux les 28, 29 et 30 septembre.

Initié par BGE PaRIF, le Bus régional de la création d’entreprise est une opération soutenue par des partenaires publics et privés : réseaux d’appui à la création d’entreprises, collectivités.

« En travaillant avec tous les partenaires, BGE PaRIF permet aux entrepreneurs de bénéficier de l’aide et de la compétence de chacun. Nous aidons également les élus locaux à promouvoir la création d’entreprise dans leur ville. Car des entreprises qui s’installent dans un territoire, ce sont des emplois de proximité et donc le développement d’une économie locale » explique Danielle Desguées, Directrice générale de BGE PaRIF.

RDV de 10h à 13h et de 14h à 18h :

- lundi 28 septembre : Hôtel de Ville, place de Stalingrad,

- mardi 29 septembre : Gare de Puteaux, 2 square du Souvenir Français,

- mercredi 30 septembre : Place des Marées, rue Marcel Berthelot.


Une pépinière d'entreprises ouverte aux jeunes talents à Puteaux

Pepiniere v3 pour site

L'équipe Puteaux Pour vous a publié ce matin son programme municipal "Entreprise et emploi". Elle propose de soutenir les entrepreneurs, commerçants et artisans et d'encourager les jeunes talents, notamment par la création d'une pépinière d'entreprises rue Volta :

De nombreuses villes se sont engagées aux côtés des petites entreprises, car elles ont compris l’enjeu que cela représente en termes d’attractivité et de développement économique.


Nous créerons une pépinière d’entreprises solidaire destinée à soutenir les jeunes talents dans l’élaboration et la concrétisation de leurs projets.

Elle sera installée dans des locaux appartenant à la municipalité situés entres les rues Ampère et Volta. Elle comportera des bureaux ainsi que des ateliers, un secrétariat mutualisé, un service de reprographie, des salles de réunion, des espaces d’exposition et un café-restaurant ouvert sur la ville.

Destinée à accueillir des jeunes entreprises qui souhaitent s’implanter sur le territoire putéolien, cette pépinière pourra être dédiée à des projets innovants de services à la personne, mais également aux activités artisanales.

 

Les entrepreneurs seront sélectionnés par un jury composé de la municipalité, de personnalités locales et d’acteurs clé tels que des dirigeants d’entreprises, des investisseurs socialement responsables ou des Business Angels.

 

Nous favoriserons la mise en relation entre ces jeunes entrepreneurs et des investisseurs éthiques, comme le Crédit Coopératif, le micro crédit, et, en règle générale, les ISR (Investissements Socialement Responsables).

Nous agirons pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, en y  intégrant l’ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) de Puteaux.

 

Cette pépinière d’entreprises deviendra un lieu d’animation pour la population et l’ensemble des acteurs économiques de Puteaux et incarnera le nouveau dynamisme de notre ville.

LIRE L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME ENTREPRISE ET EMPLOI DE PUTEAUX POUR VOUS


2 anciens dirigeants du Medef de Puteaux condamnés dans une affaire de détournements de fonds

250px-Logo_du_medefMardi 9 juillet, le tribunal de Nanterre a prononcé des peines de 6 mois et 1 an de prison avec sursis à l'encontre de 2 des 4 ex-membres du Medef de Suresnes - Puteaux - Saint-Cloud, dans une affaire de détournements de fonds au préjudice de l'organisation patronale.

Entre 2006 et 2007, ils ont placé plus d'un million d'euros d'excédents de trésorerie dans un fonds d'investissement géré par une société de gestion d'actifs, Edelweiss Gestion, dans laquelle ils avaient des responsabilités. La valeur de ce fonds a par la suite dégringolé enregistrant des pertes sèches de l'ordre de 600.000 euros.

Jugé pour abus de confiance, l'ancien président du Medef SPSC (Suresnes, Puteaux, Saint-Cloud), JS, a été condamné à douze mois de prison avec sursis assortis d'une interdiction de gérer une association pendant trois ans.

Poursuivi pour recel, l'ex-trésorier du Medef local, SP, a pour sa part écopé d'une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis et l'interdiction de gérer pendant deux ans une société ayant vocation à effectuer des placements financiers.

Les deux autres prévenus, qui comparaissaient pour complicité, ont été relaxés.

PLUS D'INFOS SUR LE SUJET

(source : AFP-Europe 1)


"Soutenir et encourager les artisans de Puteaux", Christophe Grébert

Publié sur le site de Christophe Grébert :

Img_0105_0

Je me suis rendu ce week-end au salon des créateurs, sur le parvis de l'Hôtel-de-ville de Puteaux. Un rdv maintenant traditionnel apprécié des putéoliens qui permet de découvrir le travail d'artisans souvent de la région, quelques uns de Puteaux. Je regrette une nouvelle fois que ces derniers n'aient pas été particulièrement mis en valeur.
De nombreux artisans sont installés dans notre commune. Nous devons les soutenir et les encourager. Parce qu'ils sont sources d'activités et d'emplois et qu'ils font rayonner notre ville en dehors de nos frontières.

(photo : Eric D.)


L'ex-président du MEDEF de Puteaux jugé pour détournements de fonds : 600.000 euros envolés

250px-Logo_du_medef4 membres du groupe local du Medef Suresnes-Puteaux-Saint-Cloud, dont son ex-président, étaient jugés vendredi par le tribunal correctionnel de Nanterre dans une affaire de détournements de fonds au préjudice de l'organisation patronale et d'une assocation de médecine de travail.

Entre 2006 et 2007, ils ont placé plus d'un million d'euros d'excédents de trésorerie dans un fonds d'investissement géré par une société de gestion d'actifs, Edelweiss Gestion, dans laquelle ils avaient pour deux d'entre eux des responsabilités. La valeur de ce fonds a par la suite dégringolé enregistrant des pertes sèches de l'ordre de 600.000 euros.

L'ex-président du Medef local, jugé pour abus de confiance, était, de septembre 2007 à mai 2008, président du conseil de surveillance d'Edelweiss gestion. Quand à l'ex-trésorier du Medef SPSC, poursuivi pour recel, il en était le président du directoire entre 2007 et 2008. A la barre, le premier a certifié avoir "paraphé" les différents documents autorisant les placements risqués "sans les lire". Le second a dit avoir rédigé les bulletins de souscription "sur demande" expliquant avoir "fait confiance" au trésorier du Medef local et président du directoire d'Edelweiss Gestion.

La représentante du ministère public a requis des peines de prison avec sursis allant d'un à deux ans et des amendes de 5 à 20.000 euros à l'encontre des quatre prévenus. Elle a réclamé que la peine de l'ancien président de l'organisation patronale soit assortie de l'interdiction de diriger une association pendant cinq ans. Elle a par ailleurs demandé que l'ex-trésorier du Medef local ne puisse plus gérer de société d'investissement ou de fonds de placement pendant la même durée.

Le tribunal rendra sa décision le 9 juillet (source: Daily Bourse).

LE PARISIEN EN PARLE

LE GROUPE DE SURESNES-PUTEAUX-SAINT-CLOUD RADIÉ DU MEDEF

C'est dans ce contexte que le Medef des Hauts-de-Seine a annoncé début mars que son conseil d’administration « a pris à l’unanimité la décision de radier de ses adhérents, l’ex-Medef territorial de Suresnes Puteaux Saint Cloud ». Cette décision fait suite au refus du nouveau président du groupe local de rejoindre l’organisation unifiée du Medef Hauts-de-Seine. « Cette unification, voulue par le Medef national, avait été décidée pour clarifier et redynamiser la représentation patronale dans les Hauts-de-Seine. Elle a réuni tous les anciens Medef territoriaux du département sauf celui de Suresnes Puteaux Saint Cloud » déclare la présidente des Hauts-de Seine. De son côté, l'ex-Medef de Suresnes-Puteaux-Saint-Cloud, pour expliquer son refus de fusion, reproche au Medef 92 d'avoir des problèmes de gestion !