Enfance Flux

Scolarité : "Puteaux pour vous" veut accompagner les jeunes putéoliens vers l’autonomie

97292333-72be18390f-bAprès son programme sur la culture, les sports et la vie associative, celui sur la démocratie locale et les nouvelles technologies, ses propositions pour l'habitat, l'architecture et le patrimoine et celles sur la solidarité et l'action sociale, l'équipe Puteaux pour vous a publié son programme sur la scolarité et la formation des jeunes. L'objectif est d'accompagner les jeunes putéoliens vers une "autonomie reussie", de la crèche jusqu'à l'accès au 1er emploi.

EXTRAITS :

Petite enfance

 - Nous établirons des critères clairs pour l’attribution des places en crèche. Chaque demande sera étudiée par une commission plurale.

 

- Nous répondrons à l’évolution démographique et géographique par la construction d'une crèche dans le nouveau quartier des Bergères et par l'ouverture de structures alternatives flexibles en fonction de la demande (crèche familiale ou mini-crèche).  

 

- Nous réfléchirons à élargir les plages d’ouverture pour s’adapter aux horaires de travail des parents. "Puteaux Pour Vous" se préoccupera également des parents travaillant avec des horaires décalés.

 

- Nous ouvrirons des places spécialisées pour les enfants handicapés.

 

- Nous développerons les modes de garde alternatifs en ouvrant l’aide municipale pour la garde d’enfants à domicile (AMGED) à toutes les familles, sans condition de revenu. Cette mesure permettra de libérer un maximum de places en crèche.

Scolarité

- Pour s’adapter à la réforme des rythmes scolaires, “Puteaux Pour Vous” mobilisera les professionnels compétents de la ville (Conservatoire Lully, intervenants culturels...) pour offrir un encadrement de qualité à nos enfants.

 

- Dans les centres de loisirs, nous appliquerons un tarif selon le quotient familial.

 

- Nous proposerons une formation gratuite aux métiers de l’animation aux Putéoliens en difficulté en échange de leur engagement à exercer dans la commune.

 

- Nous réduirons la précarité des intervenants sur la ville en favorisant des contrats pérennes.

 

- Nous étudierons les besoins des familles en terme d’ouverture des établissements primaires avant et après le temps scolaire.

 

- Nous identifierons les établissements nécessitant des travaux et nous lancerons un plan de rénovation des écoles.

 

- Nous engagerons une rénovation patrimoniale de l'école Marius Jacotot en respectant l'esprit d'école de plein air de son architecte Jean Niermans.

- Nous créerons un groupe scolaire flexible au niveau de la ZAC des Bergères afin de s'adapter à la progression démographique du futur quartier. Les écoles Marius Jacotot et Petitot pourront être désengorgées par la création de cette nouvelle école.

Réussite éducative

- “Puteaux Pour vous” souhaite s’impliquer dans la détection précoce des difficultés en concertation avec les instituteurs. Nous instaurerons un dispositif de suivi de chaque élève scolarisé à Puteaux tout au long de son parcours éducatif. Ce dispositif permettra de faire un pont entre les enseignants et le service d’accompagnement périscolaire.

- Nous instaurerons un soutien individualisé gratuit pour les élèves en difficulté scolarisés à Puteaux.

 

- Des cours d’approfondissement seront dispensés pendant les vacances scolaires.   

 

- Afin d’éveiller le goût pour les cultures et les langues étrangères des élèves, nous soutiendrons les initiatives des enseignants du collège et du lycée dans leurs projets d’échanges linguistiques et de voyages culturels.

Formation

- Le stage de classe de troisième ouvre les collégiens à une première expérience du milieu professionnel. La recherche du stage est souvent limitée au cadre familial. Pour élargir le cadre de recherche, nous proposons de centraliser les possibilités de stages et nous listerons les entreprises de la ville par secteurs d’activité.    

 

- Le Club des Entreprises qui sera mis en place par “Puteaux Pour Vous” ouvrira ses portes aux jeunes en recherche de stage de formation ou de premier emploi.

Voir la thématique "Entreprise et emploi

 

- Pour les jeunes non qualifiés, la Mission Locale mettra en oeuvre un dispositif de parrainage.

- Afin de faciliter l'insertion professionnelle des Putéoliens, nous mettrons en place une aide financière pour la préparation et la validation des certificats de langues étrangères.

LIRE L'INTÉGRALITÉ DU PROGRAMME SCOLARITÉ ET FORMATION DE PUTEAUX POUR VOUS


Opacité sur l'adaptation des rythmes scolaires à Puteaux : Incompétence ou stratégie ? Où est l'intérêt de l'enfant ?

Publié sur le site de Puteaux Pour Vous :

5653662435_b7f2511667La réforme des rythmes scolaires prévoit la répartition des heures de cours sur 9 demi-journées hebdomadaires ceci afin d'alléger le temps d'enseignement quotidien et de mieux mobiliser les capacités cognitives de l'élève. Un temps d'accompagnement éducatif consacré à de nouvelles activités artistiques, culturelles et sportives complétera la journée.
 
A Puteaux, la communication de la majorité sortante sur l'application de la réforme reste totalement opaque. Les informations nous proviennent plus facilement des médias que de la commune.  Rien n'est divulgué concernant la mise en application de la réforme alors que cette dernière doit être appliquée au plus tard à la rentrée scolaire 2014.

La date butoir pour transmettre les propositions d'horaires, conformes aux directives, était d'ailleurs fin novembre 2013. La majorité sortante a déposé une demande de dérogation à l'académie sans que les Putéoliens ne soient informés de son contenu. La mairie prétend avoir à plusieurs reprises rencontré les directeurs et les représentants de parents d'élèves pourtant la deuxième association de parents de Puteaux n'a été ni informée ni consultée.
 
Que ce soit de l'incompétence ou de la stratégie, l'intérêt de l'enfant n'est pas considéré. La réussite et le bien-être des enfants se situent au-dessus des clivages partisans. L'adaptation des rythmes scolaires est fondamentale pour la réussite de l'enfant.
 
Puteaux Pour Vous veillera à l'application de la réforme. Nous mobiliserons au maximum les professionnels compétents de la ville (Conservatoire Lully, intervenants culturels...) pour offrir un encadrement de qualité à nos enfants. Nous proposerons une formation gratuite aux métiers de l’animation aux Putéoliens en difficultés en échange de leur engagement à exercer dans la commune. Ainsi “Puteaux Pour Vous” conjuguera compétence et solidarité. “Puteaux Pour Vous” sera à l'écoute de l'ensemble des acteurs, toutes les associations de parents d'élèves seront consultées à l'avenir.
 
Actuellement, un dispositif de soutien scolaire pour les élèves du primaire et du collège permet d’approfondir les connaissances acquises durant les heures de cours. Afin qu’une réelle progression se fasse sur le long terme, nous proposerons un suivi individualisé des élèves de l’école primaire jusqu’au lycée permettant de détecter les difficultés de chacun en relation avec le corps enseignant des établissements. Ce dispositif fonctionnera également durant les vacances scolaires. C’est avec une politique éducative cohérente et continue du primaire au secondaire que nous pourrons lutter contre le décrochage scolaire et redresser le niveau de réussite de nos établissements.

Equipe Puteaux Pour Vous - groupe Scolarité et formation


(photo : Flickr)


Une mère de famille de Puteaux se bat pour trouver un logement

IMG_4291Vous avez peut-être croisé Madame F. dans les rues de Puteaux. Son fils de 5 ans est peut-être scolarisé dans la même école que votre enfant. Madame F. est employée dans une tour de La Défense : en CDI, elle gagne un peu plus que le smic. C'est pas énorme, mais avec les APL et la CAF, elle pourrait s'en sortir. Sauf que Madame F. n'a plus de logement depuis 1 an et ne parvient pas à en retrouver un dans le secteur privé.

"On ne veut pas d'une maman avec un enfant", lui a dit un propriétaire. Les autres lui demandent des garanties, qu'elle n'a pas. Elle a rempli un dossier Dalo, avec le Secours Catholique, qui lui fait seulement espérer une place en foyer. Elle a aussi déposé une demande à l'office HLM. Sans réponse. Ses demandes de rendez-vous chez Madame le maire ? Pas de réponse non plus.

"Je veux bien que vous publiez un article sur votre blog. Que les gens sachent qu'il y a une maman de Puteaux dehors avec un enfant".

Comme tous les gens qui cherchent un toit, elle constate bien que des HLM sont attribuées à des personnes qui ne sont pas dans sa précarité. Et tout le monde sait aussi qu'à Puteaux, lorsqu'on connait quelqu'un de bien placé, on peut avoir un logement en 15 jours.

"Ma vie n'aurait pas dû être celle-là", me dit-elle. Alors, elle se débrouille pour qu'au moins son fils soit à l'abri, qu'il soit scolarisé comme tous les autres enfants. A Puteaux, "ville amie des enfants", on pourrait rêver mieux, tout de même.

N'attendant rien de la municipalité en faveur de cette mère et de son enfant (ils ne doivent pas entrer dans les critères du maire que nous connaissons ou devinons tous), j'ai décidé d'envoyer une lettre d'alerte au préfet des Hauts-de-Seine. "Je garde espoir", me dit cette maman à la fin de notre rendez-vous. Ce soir, si le 115 répond, elle ira à l'hôtel.

80% des demandes de RDV et d'intervention que je reçois en tant qu'élu municipal, c'est pour des problèmes de logement. Quand l'injustice s'ajoute à la pénurie de logement, cela devient encore plus insupportable.
Christophe Grébert


Marché des enfants de la PEEP de Puteaux, dimanche 24 mars

LeMarcheDesEnfants_2013-Affiche
Dimanche (24 mars), de 12h à 17h, rendez-vous au marché des enfants organisé par la PEEP de Puteaux dans le préau de l’école Pyramide.

Dédiée à la vente de jouets, jeux, livres, vêtements et équipements sportifs pour les enfants de 0 à 15 ans, cette braderie réunira une soixantaine d'exposants.

Ecole Pyramide
9/11 rue Francis de Pressensé
Renseignements : peepputeaux@gmail.com


Puteaux confie l'exploitation d'une nouvelle crèche au privée. Le moindre coût préféré à la qualité ?

Publié sur le site de Christophe Grébert :

6a00e5500cd8a08834015436b7e211970c-800wiLors du prochain conseil municipal de Puteaux, le mercredi 3 avril 2013, les élus sont appelés à se prononcer sur l'ouverture en 2014 d'une nouvelle crèche privée, rue Lucien Voilin, près de la mairie. La privatisation des crèches communales a été décidée par la majorité municipale sur des critères financiers, alors que des incidents ont remis en cause la qualité de service de ces établissements. Qu'en sera-t-il pour cette nouvelle crèche ?

Elle sera construire au 28/30 rue Lucien Voilin à Puteaux. Sur ce terrain, la ville hébergeait jusqu'à l'an dernier une association de la franc-maçonnerie.

Une concession de 20 ans (jusqu'en 2034) doit être accordée à une société pour construire et exploiter cet établissement de 60 berceaux, destinée à l'accueil d'enfants âgés de 3 mois à 4 ans.

La décision de la majorité municipale de confier la gestion d'une nouvelle crèche à une entreprise privée a pour premier motif des raisons financières. Or, dans le domaine de la petite enfance, le coût ne doit pas être le principal critère ; c'est la qualité du service qui doit toujours primer. D'ailleurs, depuis l'ouverture des crèches privées à Puteaux, nous avons signalé plusieurs incidents qui sont la conséquence des clauses de moindre coût fixées par contrat entre l'entreprise et la collectivité.

Nous aurions aimé qu'à la suite de nos alertes, lancées dès 2010, une évaluation de la qualité du service dans les crèches soit réalisée et que la décision de confier la gestion d'une nouvelle crèche au privée puisse être prise sur la base de cette étude.

Le 3 avril, en conseil municipal, nous devrons être assurés que c'est bien le bien-être des enfants qui est la priorité de la municipalité et pas la facilité d'une gestion privatisée d'un service aussi important. La ville de Puteaux, qui gaspille tant d'argent inutilement, n'a pas le droit de faire des économies sur le dos de nos enfants.

POUR EN SAVOIR PLUS, CONSULTER MON DOSSIER SUR LES CRECHES DE PUTEAUX

MISE A JOUR DU 19 MARS : DANS UN ARRÊT PUBLIÉ AUJOURD'HUI LA COUR DE CASSATION INDIQUE QUE LES CRÈCHES PRIVÉES NE SONT PAS UN SERVICE PUBLIC !

(photo : google maps)


Incidents dans une crèche privée de Puteaux : People and Baby s'en prend à des employés

134566L'entreprise "People and Baby", qui gère la crèche communale des Oursons, rue Charles Lorilleux à Puteaux, a déposé plainte contre des anciens employés. "People and Baby" reproche à ces personnes d'avoir exposé différents incidents survenus dans cette crèche, à l'occasion d'une enquête d'"Envoyé Spécial" sur France 2. La chaîne est également attaquée.

Quels sont ces faits ? J'en ai plusieurs fois parlé sur MonPuteaux dans ma rubrique consacrée aux crèches.

- Depuis 2009, et la décision prise par la municipalité UMP de confier au privé les crèches communales, nous, l'opposition, alertons sur le risque d'une baisse de qualité des crèches communales : "La logique du prestataire privé et son intérêt sera d’accentuer la rotation des enfants et de diminuer les frais de personnel ! De reproduire, en quelque sorte, ce que l’on voit dans toutes les crèches privées : de la tension, du bruit et une extrême frustration", écrivions-nous dans une tribune publiée en juillet 2010 dans le magazine municipal "Puteaux infos". Suite à l'inquiétude exprimée déjà par des parents, nous avons lancé un appel à la concertation. Cet appel n'a pas été entendu par la majorité municipale.

La crèche des Oursons ouvre ses portes en septembre 2010. 2 ans plus tard, en juillet 2012, la municipalité affirme dans un rapport présenté en conseil municipal que "les parents sont totalement satisfaits des prestations proposées" : 84% des parents seraient très satisfaits et 16% simplement satisfaits. Autrement dit, il y a 0% d'insatisfaction. Du jamais vu dans aucune entreprise ou administration ! Ce rapport sème le doute. D'autant que cela fait plusieurs semaines que des parents nous contactent pour nous signaler des problèmes.

- Un collectif de 18 parents s'est en effet formé à l'été 2012.

En juin, ce collectif obtient qu'une réunion soit organisée avec des représentants de People and Baby et de la municipalité. Les parents émettent plusieurs critiques : personnel insuffisant, absences non remplacées, mutations fréquentes, avec pour résultat, par exemple, un réfectoire pas nettoyé durant plusieurs jours ou bien encore la restauration assurée par le personnel de ménage ! Lors de cette réunion, la municipalité a affirmé ne pas avoir été mis au courant de ces problèmes et la direction de People and Baby a nié être en sous-effectif.

Refectoirenonentretenu"Selon les parents, il y aurait un problème récurrent d'entretien des locaux lié à un manque d'effectif lui-même chronique.
Là, une image du réfectoire de la crèche des oursons prise un soir par un parent. Les tables du déjeuner et du goûter sont restées sales" (MonPuteaux- juin 2012).

 


En juillet 2012, le maire de Puteaux convoque les parents à la mairie. Dans le courrier de convocation, Joëlle Cecaldi semble d'emblée prendre la défense du prestataire : la société People and Baby apporte des "réponses sérieuses", écrit-elle. Alors que pour qualifier les critiques des parents, Joëlle Ceccaldi parle de "situation délétère" et de "malentendu". Les parents comprennent sans doute dès lors qu'il n'obtiendront aucune écoute réelle, ni soutien du maire.

- C'est pourquoi, ils décident d'alerter la presse. En juillet, un article est publié dans Le Parisien des Hauts-de-Seine. Les parents révèlent que des fromages périmés depuis 1 mois ont été donnés à des enfants de 2 ans ! Le maire minimise et People and Baby ne répond pas aux mails que je lui envoie et aux coups de fil que je passe à son service communication pour obtenir sa version des faits.

Toujours en juillet 2012, dans un rapport, la chambre régionale des comptes alerte la commune sur la gestion de ses crèches : leur développement s’est effectué "sans diagnostic préalable sur l’offre existante et les besoins" et sans "aucune évaluation de ce secteur d’activité". La chambre recommande à la commune d'être "vigilante quant au suivi du délégataire chargé de la gestion d’une structure privée d’accueil de jeunes enfants".

- Lors du conseil municipal du 6 juillet 2012, l'opposition interpelle le maire sur les incidents à la crèche des Oursons. Et surprise, niant les alertes du collectif des parents, Joëlle Ceccaldi affirme qu'"aucun dysfonctionnement n’a été signalé depuis l’ouverture de la crèche". "Les parents sont très satisfaits et le personnel aussi", affirme-t-elle. Elle sous-entend que les parents sont manipulés politiquement par l'opposition (sic). Sur le scandale des fromages périmés donnés aux enfants, le maire  annonce que "People and Baby" reconnaît bien que "4 morceaux de camembert ont été donnés à 4 enfants" de la section des grands. Mais selon elle, "le pédiatre a été alerté et aucun enfant n’est tombé malade". En gros, rien de grave !!! Pourtant, Joëlle Ceccaldi annonce en séance qu'elle a demandé à "People and Baby" de "sanctionner l’agent responsable de cette erreur". Les parents sont surpris de ces explications, car lors de la réunion avec eux et le prestataire, le maire a bien demandé des sanctions... mais contre l'employé qui a informé sa hiérarchie de cet incident.

- En octobre 2012, le magazine "Envoyé Spécial" de France 2 diffuse un reportage sur les crèches privées. Une partie de l'enquête est consacrée aux problèmes rencontrés à la crèche des Oursons à Puteaux. Parents et ex-employés témoignent anonymement, notamment sur le manque récurrent de personnel et la distribution de nourriture périmée. Mais le journaliste de France 2 a aussi obtenu le témoignage d'un père dont l'enfant a été oublié un soir à l'intérieur de la crèche après la fermeture. En juillet, lors du conseil municipal, le maire, interrogé par l'opposition, avait affirmé qu'il s'agissait d'une "rumeur" et que ce fait était "faux".

- Finalement, la mobilisation des parents des Oursons, et celle des autres crèches privées de Puteaux, a obligé la mairie à réagir : la municipalité a décidé la création de conseils consultatifs dans chaque structure petite enfance de la ville. Le 22 novembre 2012, les parents étaient appelés à désigner leurs représentants au sein de ces conseils.

- Pour avoir rapporter tous ces faits sur MonPuteaux, la société People and Baby m'a menacé à plusieurs reprise de procès. J'ai reçu pas moins de 4 lettres recommandée et droits de réponse aux termes à chaque fois agressifs. L'avocat de Peole and Baby m'a demandé de supprimer des passages de mes articles, ainsi que des commentaires publiés par des lecteurs de Monputeaux.

En tapant PEOPLE AND BABY sur Google, j'ai remarqué que cette société pratiquait une surveillance du net, afin que soit effacée toute critique à son égard. J'ai lancé un appel à témoignage sur mon site : j'ai reçu 3 mails de personnes qui, ayant émis sur internet des critiques, avaient reçu une lettre de l'avocat de People and Baby les menaçant d'un procès s'ils ne retiraient pas leurs contenus. Cette méthode est assez efficace : les gens ont peur et préfèrent s'autocensurer plutôt que de risquer d'être mis en examen, de payer des frais d'avocat pour se défendre, etc... même s'ils n'ont en réalité rien à se reprocher légalement.

En regardant le reportage d'Envoyé spécial, on remarquera que les ex-employés et les parents de la crèche témoignent anonymement. Par conséquent, comment People and Baby sait qui ils sont ? Les plaintes sont-elles lancées au hasard, histoire de faire peur et d'empêcher tout nouveau témoignage. Les parents que j'ai rencontré me demandaient de garantir leur anonymat, car ils avaient peur de représailles. Une maman me disait espérer trouver une place en crèche pour son second enfant. Les crèches People and Baby ne sont peut-être pas parfaites, mais les parents n'ont pas toujours d'autres solutions.

Il n'en reste pas moins que je trouve scandaleux l'attitude de People and Baby qui dépense sans aucun doute un argent fou en avocat pour attaquer tous ceux qui mettent en doute, le plus souvent avec raison, la qualité de son service, au lieu de porter tous ses efforts sur l'amélioration de ce service. Si je suis amené un jour à participer à l'exécutif municipal à Puteaux, il est clair que j'aurai du mal à travailler avec des entreprises qui ont de telles méthodes.

Christophe Grébert

A COURBEVOIE, les parents de la crèche People and Baby "Les Galopins" rencontrent les mêmes problèmes. Ils témoignent sur un blog.