Enfance Flux

Que se passe-t-il à Puteaux avec le Rendez-Vous des Parents ?

17796095_10155281857214421_896223599129299168_n

A l’heure des choix budgétaires, confortée par un budget pourtant triomphant, la majorité de Puteaux vient de prendre des décisions étonnantes concernant une des associations- fleuron de la ville.

« Le Rendez-Vous des Parents », installé à la Maison du droit jusque là, mène une action de soutien auprès des parents, des enfants, des familles et des écoles. Également partenaire de fédérations de parents d’élèves, il conduit toute une série d’accompagnement, de coaching, de consultations, de médiations très appréciés. Il est connu notamment pour son « Forum de la parentalité » dont le succès est grandissant.

D’un seul coup et d’un seul, le maire a décidé d’abord de ne plus héberger l’association parce qu’ « elle souhaite donner à la Maison du droit une grande place à la famille ». Un paradoxe quand on sait que la vocation du Rendez-Vous des Parents a précisément pour cible les familles.

Elle a pris ensuite la décision de diminuer la subvention octroyée de 30%. L’association doit donc affronter en un claquement de doigt une situation sans précédent : trouver un nouvel hébergement, en payer les charges et subir une diminution considérable de son budget. Les premières prévisions, faites à la louche, laissent entrevoir une réelle difficulté à reconduire ses différentes missions dans un futur proche.

Encore plus surprenant : le Maire a confié la responsabilité du suivi de l’association à un adjoint dont le choix ne manque pas d’interroger, puisqu’il s’agit de Pascal Caumont. Outre une affaire de justice pour vol qui l’accablerait ces jours, outre le fait qu’il a été souvent mentionné comme profitant indûment d’un HLM, outre le fait qu’il semblerait avoir conduit ses propres affaires de façon catastrophique, le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas « le meilleur d’entre tous »et ne dispose sans doute pas de la sérénité, de la distance nécessaires aux conduites des affaires de famille.

Pourquoi la ville saborde-t-elle une association en pleine réussite ? La piste serait peut être du côté du nouveau Président, Nicolas JANOT, successeur d’Eric MALEVERGNE, le créateur du Rendez-vous des Parents, devenu entre temps Conseiller municipal de la majorité. Nicolas JANOT semble en effet avoir multiplié les « incidents » avec la ville, notamment en ayant déménagé et démonté le bureau d’une salariée municipale dont il n’aurait pas accepté la présence dans des locaux pourtant gracieusement octroyés. A Puteaux, un Président d’association ne dicte pas sa loi au Maire !

Nul doute que la question sera posée au prochain Conseil municipal. Recevra-t-on une réponse en vérité ? Rien n’est moins certain. A suivre donc, mais quel gâchis…

Sylvie Cancelloni sur Facebook
Suppléante de Jean-Christophe Fromantin, député de Puteaux-Neuilly


L'opposition municipale de Puteaux propose d'intégrer le vieux cinéma au projet éducatif de la ville

IMG_3109

Voici la tribune du groupe d'opposition Le Rassemblement à paraître dans le Puteaux infos de mars 2017. L'opposition municipale propose d'intégrer le vieux cinéma au projet éducatif et culturel de la ville :

"La mairie de Puteaux a l’intention de détruire l’un des plus vieux cinémas du monde, situé au 3 rue Gerhard. Si la raison invoquée est importante (l’agrandissement de l’école Parmentier), il existe pourtant d’autres scénarios d’extension, plus respectueux de notre patrimoine culturel.

Nous pourrions par exemple transformer l’ancien cinéma en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles de la ville.

Ceci permettrait d’approfondir le développement des classes CHAM / CHAD (à horaires aménagés musique et danse), ainsi que des classes à PAC (projet artistique et culturel), comme que nous le proposions dès 2014. Ou encore, de faire enfin participer les écoles de Puteaux à l’initiative Traverses 92, qui permet aux classes du département de présenter des projets artistiques et culturels.

Plus globalement, le Projet Educatif Territorial (PEDT) de Puteaux doit être totalement revu pour lui donner de l’envergure. A l’heure où les innovations dans les écoles de France se multiplient (par exemple en appliquant l’approche Montessori au sein d’écoles publiques), Puteaux devrait être en pointe sur ce combat, si important pour l’avenir de nos enfants".

A lire et à commenter sur le site du Rassemblement

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK : SAUVONS DE LA DÉMOLITION LE VIEUX CINÉMA DE PUTEAUX


Soutien aux assistantes maternelles de Puteaux

4551288594_449c9bfbdb_o

L'opposition municipale de Puteaux apporte son soutien aux assistantes maternelles dans sa tribune qui sera publiée en février dans "Puteaux infos" : 

Notre soutien aux assistantes maternelles de Puteaux

A Puteaux, nous constatons que de plus en plus d'assistantes maternelles sont sans activité. Sur le site de la ville, 18 ont déposé des annonces. Et il y a en a des dizaines sur les sites spécialisés.

L’offre de garde dans notre ville doit rester diversifiée, afin de garantir aux parents une solution adaptée à leurs souhaits. En parallèle de la création de nouvelles crèches, nous devons donc également soutenir nos assistantes maternelles.

Dynamiser les lieux de rencontres :

Chargés de mettre en contact et d’accompagner les parents et les assistantes, nos 2 Relais Assistantes Maternelles (20 rue Benoît Malon et 157 rue de la République) doivent davantage valoriser ce choix de garde. Et pour améliorer la mise en relation, nous proposons la création d’un Relais intercommunal.

Créer des emplois  :

Nous manquons de personnel pour la petite enfance. La ville devrait favoriser l’insertion des assistantes au chômage dans les structures communales. Ainsi, leur savoir-faire continuera de profiter à la collectivité et à nos enfants.

Bouchra Sirsalane, Francis Poézévara, Christophe Grébert, Evelyne Hardy, Olivier Kalousdian

Réagissez et contactez-nous sur : WWW.RASSEMBLEMENT-PUTEAUX.FR


Election des représentants des parents vendredi dans les écoles de Puteaux

Ob_f714da_logos-fcpe-peep-horizontaux

Vendredi 7 octobre, entre 8h et 20h selon les établissements, auront lieu les élections des représentants des parents aux conseils d’école et aux conseils d’administration, de la maternelle au lycée. 

"Cette année, nous resterons plus que vigilants quant à la mise en place et les effets de la réforme du collège", souligne la FCPE de Puteaux.

Rappelons que les 2 parents votent. 


Rentrée scolaire à Puteaux : Peut mieux faire

IMG_2257

Voici la tribune de l'opposition municipale Le Rassemblement qui sera publiée dans le "Puteaux infos" d'octobre 2016. Celle-ci est consacrée à la rentrée dans les écoles de notre ville.

"En refusant d’appliquer la réforme des rythmes scolaires comme le recommandent les spécialistes (des journées moins chargées, des week-ends plus courts), la municipalité va cette année encore à l’encontre de l’intérêt de nos enfants. Un audit commandé par la mairie elle-même l’a montré, en relevant des dysfonctionnements importants, et en pointant que “les enfants présentent des difficultés à s’adapter aux nouveaux rythmes” tels que décidés à Puteaux.

Autre motif de notre inquiétude : les activités périscolaires ne sont pas à la hauteur des moyens de notre ville. La maire les considère seulement comme une forme de loisir, alors qu’il s’agit de mettre en place des approches pédagogiques différentes. Par ailleurs, en les rendant payantes, elle empêche de fait certains enfants d’y participer.

Nous demandons à nouveau la revue du projet éducatif de territoire (PEDT) en prenant en compte les avis des parents, des professionnels et des représentants associatifs.

Vous voulez réagir à cette tribune ? Contactez-nous : contact@rassemblement-puteaux.fr

Bouchra Sirsalane, Francis Poézévara, Olivier Kalousdian, Evelyne Hardy, Christophe Grébert"


Les tarifs des cantines et d'autres services de Puteaux vont augmenter pour certaines familles

Majoration

Puteaux est riche, pourtant elle va faire payer encore plus les familles. Lors du conseil de Puteaux du 8 avril, la mairie a décidé de mettre en place un nouveau système de tarification de ses services basé sur les revenus. L'opposition, qui défend depuis des années l'application du quotient familial, a approuvé cette modification, tout en réclamant une baisse globale des tarifs, ou qu'au minimum il n'y ait de hausse pour personne. La majorité a refusé de s'engager sur ce point. Et la maire a finalement avoué que les tarifs augmenteraient pour une partie des familles putéoliennes.

Bouchra Sirsalane, élue Modem, a défendu un amendement en faveur de la suppression de la majoration de 100% appliquée en cas d'inscription à -48h dans les cantines scolaires. Cette majoration, explique l'élue, pénalise surtout les mères isolées à la recherche d'un emploi. Cet amendement a malheureusement été repoussé comme les autres par la majorité municipale LR :

Amendement : annulation majoration inscription tardive (pause méridienne, accueil de loisirs) REJETE PAR LA MAJORITÉ

Madame le Maire,
Vous avez décidé de revoir le calcul de ses tarifs, c’est une bonne chose. Or, vos services pénalisent les familles qui inscrivent tardivement leurs enfants à la cantine (moins de 48h) et aux accueils de loisirs (moins de 15 jours) d’une majoration (le double du tarif).
Je vous rappelle que de nombreuses familles vivent en dessous du seuil de pauvreté, notamment des mères célibataires sans emploi.
Par exemple: Lorsqu’elles doivent se rendre à un entretien d’embauche, elles devront régler 10, 92 € pour une journée (2,82 € pour la cantine et 8.10 € pour l’accueil de loisirs) alors que leur reste à vivre est de moins de 5 € par jour (en dessous de seuil de pauvreté). C’est un effort financier énorme pour elles.
En signant la convention avec l’Unicef “ville amie des enfants”, la ville s’engage à lutter contre la pauvreté. La ville ne peut pas pénaliser des familles en situation sociale précaire.
La ville peut supporter ces pertes (quelques euros).
Il est demandé aux membres du conseil de voter l’annulation de cette majoration appliquée aux familles qui inscrivent leurs enfants au delà du délai institué par les services de la ville.  
Bouchra Sirsalane

LA MAIRE AVOUE EN SEANCE QUE POUR CERTAINES FAMILLES, LE NOUVEAU SYSTÈME DE CALCUL VA PROVOQUER UNE AUGMENTATION DES TARIFS :

MP3 Cantine et autres services en hausse 

La municipalité a décidé de mettre en place une sorte de quotient familial pour les tarifs municipaux. Nous le proposions dans notre projet municipal. Mais nous voulions aussi diminuer les tarifs pour tous : "Diminuer les tarifs des activités et des services municipaux, sur la base du quotient familial, pour que chacun puisse en profiter quel que soit son niveau de revenu". (http://puteaux.typepad.com/files/programme-le-rassemblement.pdf page 5). Or, la municipalité ne s'engage pas sur l’évolution des tarifs. La maire a même affirmé en séance qu'il y aurait des hausses pour certaines familles. Nous souhaitons nous qu'il n'y ait de hausse pour personne, considérant le formidable gaspillage d'argent public produit par le clientélisme du maire de Puteaux.
Christophe Grébert