Elections Flux

Comment s'inscrire sur les listes électorales à Puteaux

19320517892_b498f2a5b4_z

Si vous n'êtes pas encore inscrit sur les listes électorales à Puteaux et que voulez y voter l'année prochaine pour la présidentielle et les législatives, pensez à faire les démarches nécessaires avant le 31 décembre.

Si vous êtes domicilié à Puteaux vous pouvez vous inscrire sur les listes électorales en quelques clics. Il vous suffit de vous connecter sur www.mon.service-public.fr. Il vous faut d'abord créer un compte pour accéder au formulaire. Il vous est ensuite demandé d'envoyer des pièces justificatives sous forme d'images ou de PDF.

Vous pouvez scanner vos pièces ou les photographier. Dès que vous avez envoyé les éléments nécessaires, le service des Élections en est alerté et traitera votre dossier.

 Quelles sont les pièces à fournir pour s'inscrire sur les listes électorales ?
 
• Une pièce d'identité en cours de validité (carte nationale d'identité ou passeport) ou dont la validité a expiré dans l'année précédant le dépôt de la demande pour les passeports ou dont la validité a expiré depuis moins de 5 ans pour les CNI délivrées entre le 02/01/2004 et le 31/12/2013 à des personnes majeures.

• Pour les personnes qui viennent d'acquérir la nationalité française, la preuve de la nationalité peut être établie par un décret de naturalisation, lequel prend effet à la date de sa signature.

• Un justificatif de domicile daté de moins de trois mois à la date de la demande d'inscription : quittance de loyer, facture gaz, électricité ou eau, facture de téléphone, avis d'imposition, bulletin de salaire, titre de pension établie au nom de l'électeur et correspondant à une adresse située dans la commune.

• Si vous êtes hébergé, vous devez présenter :
- une attestation sur l'honneur des parents ou de l'hébergeant (sur papier libre), certifiant que l'électeur réside bien au domicile figurant sur le justificatif produit.
- un justificatif de domicile des parents ou de l'hébergeant de moins de 3 mois.
- la copie de la pièce d'identité de l'hébergeant ou de l'un des parents.
- si vous êtes hébergé sans lien de parenté, un justificatif personnel de présence chez l'hébergeant vous sera demandé (relevé de sécurité sociale, quittance de toute sorte, courrier officiel, relevé bancaire…)
- les jeunes habitants chez leurs parents doivent fournir le livret de famille (photocopié).

Pour devenir électeur, il faut :
 
• être âgé d'au moins 18 ans à la veille du 1er mars de l'année du scrutin concerné.
• être de nationalité française (les citoyens européens résidant en France peuvent s'inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes)
• jouir de ses droits civiques.
Les électeurs déjà inscrits et n'ayant pas changé de domicile ou de résidence avant le 31 décembre n'ont aucune formalité à accomplir.
 
Si vous avez déménagé depuis votre dernière inscription :
Vous devez vous réinscrire sur les listes électorales de votre nouveau domicile (même si vous avez déménagé dans Puteaux).
 
Si vous avez ou aurez 18 ans avant les élections :
L'inscription sur la liste électorale est automatique dès lors que votre recensement citoyen a bien été effectué dans les 3 mois qui ont suivi votre 16e anniversaire sur la commune de Puteaux. Vérifiez auprès du service des élections avant le 31 décembre 2016 que votre inscription a bien été prise en compte.
 
Où s'inscrire ?
À la mairie de votre domicile, à la mairie d'une commune dans laquelle vous êtes assujetti aux impôts locaux depuis au moins 5 ans ou à celle de votre résidence à condition d'y habiter de manière effective et continue depuis au moins 6 mois.
 
Renseignement
Service des formalités administratives et Élections
Tél. : 01 46 92 92 92
Mairie de Puteaux
Hall administratif
131, rue de la République
 
Horaires d'ouverture
lundi, mercredi, jeudi de 9h à 18h
mardi de 13h30 à 19h
vendredi de 9h à 17h30
samedi de 9h à 12h


La préfecture assurera l’intérim si l'élection municipale de Puteaux est annulée (Le Parisien)

6018501288_43c9b29545_zLe Parisien nous apprend dans un article ce qui va se passer si l'élection municipale de Puteaux est annulée lundi par le Conseil d'Etat : 

- Dès la notification de la décision du Conseil d’Etat, le préfet mettra en place une délégation spéciale dont la mission sera de gérer les affaires courantes de la commune, le temps d’organiser de nouvelles élections. 

-  Joëlle Ceccaldi ainsi que tous ses adjoints devront quitter leurs bureaux. Tout comme tous les membres de son cabinet, dissous de fait.

- La délégation de la préfecture sera composée de 3 à 7 personnes, généralement des hauts fonctionnaires à la retraite. « Il s’agit de personnes compétentes et totalement déconnectées des Hauts-de-Seine et de la sphère politique », précise le préfet des Hauts-de-Seine Yann Jounot. Cette délégation s’appuiera sur les services municipaux pour gérer les communes. 

- Le préfet organisation l'élection partielle. Le premier tour a été fixé au 14 juin et le second au 21 juin. Le calendrier de la préfecture prévoit un dépôt des listes entre le 25 et le 28 mai. Et une campagne officielle entre le 1er et le 12 juin.

LIRE L'ARTICLE DU PARISIEN

L'organisation de cet éventuel scrutin partiel sera donc menée par les représentants du préfet et pas par le maire et les membres de son cabinet. Une première à Puteaux qui pourrait révéler des surprises dans les urnes !
Christophe Grébert


Une nouvelle élection municipale à Puteaux en juin ?

6018501288_43c9b29545_zLes adjoints au maire de Puteaux ont été priés cette semaine de vider leurs bureaux. La maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud s'apprête elle-même à quitter l'Hôtel-de-ville lundi prochain. C'est en effet lundi 11 mai que le Conseil d'Etat rendra sa décision sur l'éventuelle annulation du scrutin municipal de mars 2014.

C'est Charles Ceccaldi-Raynaud, par l'intermédiaire de la fille de sa compagne, qui a engagé une procédure devant le tribunal administratif puis au Conseil d'Etat pour obtenir l'annulation de l'élection.

Un nouvel épisode de la guerre des Ceccaldi 

Charles voulait en effet présenter une liste contre sa fille. Mais tout a été fait du côté de Joëlle pour lui mettre des bâtons dans les roues. Résultat, la belle fille de Charles n'est pas parvenue à faire valider sa liste par la préfecture et a été privée d'élection. Si le tribunal administratif a rejeté ses demandes, le Conseil d'Etat pourrait décider au contraire d'annuler le scrutin de mars 2014 !

La plus haute juridiction administrative rendra sa décision lundi prochain.

En cas d'annulation de l'élection, Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son équipe perdront aussitôt leurs mandats et devront quitter la mairie. Le préfet des Hauts-de-Seine nommera alors une délégation qui gèrera les affaires courantes de la ville jusqu'au vote d'une nouvelle assemblée municipale.

C'est aussi le préfet qui fixera les dates du nouveau scrutin. L'élection partielle pourrait avoir lieu entre le 14 et le 21 juin (mis à jour).

Cette possible nouvelle élection municipale à Puteaux, résultat de la guerre entre les Ceccaldi, doit être l'occasion pour l'opposition (celle qui s'oppose au conseil municipal aux pires décisions du maire, en particulier à son budget qui prévoit cette année encore une augmentation des dépenses et des prélèvements) de se rassembler et de proposer une alternative crédible aux Putéoliens. Les habitants de Puteaux méritent un autre sort que d'être témoins et victimes de la bataille familiale ceccaldiste, troublant copier-coller de la déchirure des Le Pen.
Christophe Grébert


L'annulation de l'élection du conseiller FN de Puteaux examinée par le Conseil d'Etat (MISE A JOUR : l'annulation de l'ensemble du scrutin recommandée par le rapporteur public !)

6a00d8341c339153ef01b8d07fc170970c-350wiLe Conseil d'Etat examine aujourd'hui l'annulation de l'élection de Gérard Brazon, seul conseiller municipal FN de Puteaux.

Dans un jugement rendu le 17 octobre dernier, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a décidé cette annulation pour irrégularité dans la constitution de la liste locale du Front national. L'un des candidats figurant sur cette liste a affirmé après coup qu'il n'avait jamais signé de formulaire de candidature.

Gérard Brazon, qui conteste avoir présenté un faux colistier, a fait appel de cette décision devant le Conseil d'Etat afin de récupérer son siège de conseiller municipal. 

MISE A JOUR : lors de l'audience, le rapporteur public a recommandé l'annulation de toute l'élection municipale de Puteaux. Si le Conseil d'Etat suit ses recommandations, ce qui est souvent le cas, un nouveau scrutin serait alors organisé.

Le haute juridiction administrative rendra son jugement dans quelques jours.


5 candidatures pour l'élection départementale à Puteaux-Courbevoie

63323690_310618ae24_zLes électeurs sont appelés aux urnes les 22 et 29 mars pour renouveler les assemblées départementales. Dans les Hauts-de-Seine, ce scrutin est un peu particulier, puisque notre département est appelé à disparaitre avec la création de la métropole parisienne du Grand Paris en janvier 2016.

Sur le canton de Puteaux et Courbevoie sud, 5 candidatures sont annoncées : 

Brigitte Boumeddane et Gérard Brazon (FN),

Vincent Franchi, le fils du maire de Puteaux, et Aurélie Taquillain (UMP),

Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel (PS-EELV),

Khalid Ait Hamou et Nadia Kouki (PCF-FDG),

Sylvie Cancelloni et Gilles Vincent (DVD).

(photo : Flickr)


Résultats de l'élection européenne du 25 mai 2014 à Puteaux

14270173861_27850d874fVoici les résultats du scrutin européen du dimanche 25 mai 2014 pour la commune de Puteaux :
  
Inscrits 30.011         
Abstentions 15.353 (51,16 %)   
Votants  14.658  (48,84 %)    
Blancs   420  (2,87 %)
Nuls  171 ( 1,17 %)
Exprimés  14.067

REGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (LDIV)     0    
NOUS CITOYENS (LDVD)     359     2,55%
EUROPE SOLIDAIRE (LDIV)     0  
LISTE EUROPE ECOLOGIE (LVEC)     1.214     8,63%
EUROPE DECROISSANCE (LDIV)     2     0,01%
CANNABIS SANS FRONTIERES STOP LA PROHIBITION (LDIV)     0
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC ALAIN LAMASSOURE (LUMP)     4.181     29,72%
PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (LDIV)     1     0,01%
POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE (LDVD)     0  
ENSEMBLE POUR UNE EUROPE EQUITABLE (LDIV)     19     0,14%
UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC)     2.008     14,27%
ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE ÉQUITABLE POUR L'EUROPE (LDIV)     18     0,13%
COMMUNISTES (LEXG)     0    
DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTÈME, NI EXTRÊMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (LDVD)     495     3,52%
CITOYENS DU VOTE BLANC (LDIV)     5     0,04%
FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE (LDIV)     42     0,30%
ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (LDIV)     295     2,10%
CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG > PS)     1.556     11,06%
STOP A L'EUROPE DE LA FINANCE-L'HUMAIN D'ABORD ! FRONT DE GAUCHE (LFG)     505     3,59%
DÉMOCRATIE RÉELLE (LDIV)     2     0,01%
POUR UNE EUROPE LIBRE (LDIV)     7     0,05%
UPR-IDF (LDIV)     98     0,70%
L'EUROPE DE MARRAKECH À ISTANBUL (LDIV)     1     0,01%
LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (LEXG)     112     0,80%
EUROPIRATES D'IDF (LDIV)     96     0,68%
NOUVELLE DONNE (LDVG)     349     2,48%
EUROPE CITOYENNE (LDIV)     366     2,60%
PARTI EUROPÉEN (LDIV)     4     0,03%
FORCE VIE (LDVD)     120     0,85%
LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN)     2.072     14,73%
POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURES ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUSTÉRITÉ ET LE GOUVERNEMENT ! (LEXG)     140     1,00%

La participation a été élevée à Puteaux par rapport à la moyenne nationale : 1 électeur sur 2 s'est rendu aux urnes. C'est vrai particulièrement dans les bureaux où la clientèle ceccaldiste est forte.

Avec près de 30% des voix, l'UMP - le parti du maire - arrive en tête. La 2e place est disputée par le Modem-UDI et le Front national qui dépassent chacun les 14%. Le PS arrive 4e avec 11%, devant EELV avec 8,6%. Ces 5 listes totalisent 4/5e des suffrages.
Suivent 4 petites formations - Débout la France, Nous citoyens, le FDG et Nouvelle donne - qui totalisent plus de 10% des voix. Les 22 autres listes se partagent les 10 derniers points.

Les Putéoliens sont pro-européens, puisque plus de 75% des leurs voix vont vers des listes europhiles.

On note à Puteaux une poussée du FN, mais cette poussée est moins forte qu'au niveau national. Il est vrai que l'électorat traditionnel du Front national vote ici en grande partie pour le maire (on l'a bien vu lors de l'élection municipale de mars dernier : le FN avait à peine dépassé les 5%). C'est un électorat clientélisé qui ne vote pas pour des opinions politiques, mais en récompense d'avantages financiers et immobiliers. Cet électorat, qui exprime son ras-le-bol des politiques nationaux, cède dans le même temps au système local d'achat de voix ! Quand je constate cette réalité du terrain, je me demande - en tant que militant politique se battant pour l'intérêt général - comment faire passer mon message auprès de ces gens. Comment leur donner espoir en une politique juste et honnête ?

(photo : urne du bureau 30, dimanche 25 mai, Flickr)