Ecologie Flux

Tribune : encore plus de bio dans les cantines scolaires à Puteaux

Image-tribune-nov17Voici la tribune de l'opposition qui sera publiée dans le magazine municipal "Puteaux infos" du mois de novembre. Nous réclamons que plus d'aliments bio soient servis dans les cantines scolaires de la ville :

Sur les 7 millions de repas servis chaque jour en France dans les cantines scolaires, seuls 3% des aliments sont issus de l'agriculture bio.

Manger Bio, c’est :


• Favoriser la qualité alimentaire, en mangeant des produits de saison, frais et peu transformés,


• Manger des produits sans pesticides, sans additifs de synthèse et qui sont plus riches en nutriment,


• Encourager les filières agroalimentaires biologiques et paysannes


• Aider à la biodiversité en choisissant un approvisionnement de proximité,


• Réduire l’impact écologique en favorisant la consommation de produits issus de circuits courts, diminuant leurs transports.

L’association Agir pour l'Environnement, la fédération de parents d'élèves FCPE, la Fédération nationale d'agriculture biologique et la Ligue de l'Enseignement ont lancé une campagne  appelée "Des cantines bio, j'en veux !" pour réclamer plus d'aliments bio, au moins 20%, dans les cantines scolaires : 
http://cantinesbio.agirpourlenvironnement.org

Considérant que les pesticides sont mauvais pour la santé, que les plus jeunes sont très fragiles face à leur exposition et que le nombre de producteurs bio ne cessent d'augmenter, nous souhaitons atteindre rapidement puis dépasser 20% d’aliments bio dans nos cantines scolaires.


11913017156_1b4520c924_oBouchra Sirsalane 


&


Christophe Grébert


Distribution d'ampoules led gratuites à Puteaux

Ampoule-et-led

Dans le cadre de la loi transition énergétique, la commune de Puteaux participe à une distribution d'ampoules LED gratuites pour les foyers à revenus modestes. Cette opération est financée par les fournisseurs d'énergie via la société Objectif EcoEnergie.

Votée en 2015, la loi transition énergétique pour la croissance verte vise à réduire la facture énergétique de la France, favoriser les énergies renouvelables, créer des activités génératrices d'emplois et lutter contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre.

Elle oblige notamment les fournisseurs d'énergie à subventionner des opérations permettant aux ménages, aux collectivités et aux entreprises de faire des économies d'énergie, à travers l'obtention de Certificats d’économies d’énergie.

C'est ainsi qu'elles financent la distribution d'ampoules led. Celles-ci permettant de réaliser 80% d’économies d’énergie par rapport aux ampoules à incandescence.

Changer toutes les ampoules de sa maison représente un coût important : entre 100 et 300 euros par foyer. C'est un gros frein pour les familles modestes. En leur offrant 5 ampoules led, les fournisseurs aident ces familles à réaliser des économies, tout en déclenchant un processus vertueux de remplacement de l'ensemble des ampoules du foyer.

Pour recevoir  5 ampoules led gratuites, inscrivez-vous avant le 8 novembre sur le site www.reduc-energie.fr/puteaux 

ATTENTION, Il y a un plafond de revenus à ne pas dépasser pour en bénéficier : 

1 personne dans le foyer, revenu fiscal max : 24.107€

2 personnes : 35.382€

3 personnes : 42.495€

4 personnes : 49.620€

5 personnes : 56.765€

Les ampoules seront distribuées par la mairie entre le 13 novembre et le 22 décembre 2017.


Tribune Puteaux au futur : la nature en ville

Saulnier3

Voici la tribune de l'opposition à paraître dans le journal "Puteaux infos" d'octobre 2017. Elle est consacrée à la nature en ville : 

La municipalité n’arrête pas de faire, défaire et refaire un morceau de la rue Saulnier dans le vieux Puteaux (photo ci-contre). Pourquoi ces travaux inutiles ? Les explications du maire ne sont pas convaincantes. Si au moins ces réaménagements étaient ce qu’il fallait faire… 

Minéralisées, bétonnées et goudronnées, nos villes sont de véritables puits de chaleurs, aux surfaces imperméables et à l’air non renouvelé. Elles deviendront de moins en moins vivables avec le changement climatique. 

Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, l’Etat ne peut pas tout faire. Les communes ont aussi une responsabilité et les moyens d’agir.

Nous devons reverdir les espaces publics de Puteaux, recréer un maximum de surfaces en pleine terre, y faire pousser des arbres et des plantes. En reconstituant des continuités vertes, la biodiversité sera augmentée et la ville rafraîchie en été. La végétation, plus présente, atténuera la pollution et les bruits. 
Nous devons également gérer l’eau de manière écologique, notamment en récupérant les eaux de pluie pour l’arrosage.
Il nous faut aussi encourager la création de toits végétalisés.
La nature en ville n’est pas un concept théorique, c’est la condition de notre bien être futur.

11913017156_1b4520c924_oPensons Puteaux au futur !  
Rejoignez-nous : 
Christophe Grebert (grebert@gmail.com)
Bouchra Sirsalane (bouchra_sirsalane@hotmail.com)


Les arbres de la rue Voltaire à Puteaux ont été abattus durant l'été

IMG_4835

Les arbres de la rue Voltaire, le long de la résidence HLM de la vieille église, dans le bas de Puteaux, ont été abattus durant l'été.

Les habitants du quartier n'ont pas été informés de cet abattage. Ils ont encore moins été consultés.

La ville de Puteaux manque pourtant grandement de verdure. Chaque aménagement de la municipalité va malheureusement vers plus de bétonnage et d'éradication des arbres et des espaces naturels.

Dans nos villes, nous avons pourtant besoin de ces espaces, pour notre santé, notre moral et pouvoir mieux respirer (renouvellement et qualité de l'air), pour avoir moins chaud aussi (régulation thermique) et assurer la survie d'une biodiversité menacée, etc.

AVANT (google maps) :

Avant


Elagage des arbres sur le boulevard Richard Wallace à Puteaux

IMG_4218

L'élagage des arbres est en cours sur le boulevard Richard Wallace à Puteaux. Est-ce bon d'élaguer des arbres en juillet ?

La plupart des livres sur le jardinage le disent : il  faut éviter d'élaguer les arbres entre avril et juillet. Et cela pour différentes raisons : les arbres mobilisent alors leurs réserves pour développer leurs feuilles et leurs fleurs, la chaleur augmente le stress hydrique, l'absence de feuilles en hiver permet de mieux apprécier les structures....

UN NON SENS ENVIRONNEMENTAL 

Pourtant, Puteaux réalise ces travaux durant cette période : ignorance ? problème de disponibilité ? conditions atmosphériques plus favorables pour les entreprises ?

Ces coupes d'été constituent aussi une menace pour les oiseaux qui sont alors en pleine période de reproduction : exposition des oeufs et des poussins à la chaleur, aux intempéries et aux prédateurs, risques de chute des petits...  

Extrait de Ornithomedia.com

IMG_4221


Le sapin de Noël de Puteaux est arrivé

IMG_3436.JPG

Le sapin de Noël de Puteaux est arrivé par convoi exceptionnel dans la nuit de mercredi à jeudi. Celui-ci fait 18 mètres de haut. 

Ce sapin a 40 ans d'âge. Il a été coupé en Belgique. Après les fêtes, il finira en copeaux. Coût de l'opération : 45.000 euros, soit 1 euro par Putéolien.

Tous les ans, un nouveau sapin est abattu dans une forêt et apporté par camion à Puteaux. C'est une opération très couteuse et pas respectueuse de l'environnement. Mais pourquoi ne plante-t-on sur cette place Stalingrad un arbre qui sera bien entendu décoré chaque fin d'année ?IMG_2766