Ecole Flux

Puteaux, 18e au palmarès des villes où il fait bon être parent. Cela vous surprend ?

PalmaresLe Parisien des Hauts-de-Seine vient de publier un “palmarès des villes où il fait bon être parent”. Puteaux arrive 18e dans le top 20 des villes du 92. Puteaux ne serait donc pas une ville si idéale pour élever ses enfants ? Le résultat de cette enquête vous surprend ? Malheureusement, ce n’est pas une surprise pour nous qui suivons au quotidien et depuis des années la gestion municipale.

A quelques pas du plus grand quartier d’affaires d’Europe, de nombreux parents se précipitent pour venir s’installer dans notre belle ville. Qui ne serait pas tenté d’élever son enfant dans “la ville la plus riche de France” ?

Mais une fois installés, ces parents sont confrontés à une réalité qui les déstabilisent. Il faut batailler pour une place en crèche ou courir à la recherche d’un autre mode de garde adéquate pour son enfant. Car il faut se maintenir dans l’emploi, payer ses charges et un loyer ou un crédit toujours plus élevé dans le parc privé.

Certes, les activités culturelles sont présentées ici comme diverses et variées. Puteaux a construit beaucoup de “Palais”, mais pour qui et pour quoi ? Que produisent ces infrastructures lourdes à maintenir en fonctionnement ? Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que notre ville soit un vivier de talents. Parce qu’elle se ne donne pas pour objectif de promouvoir les potentiels humains.

Et pour l’école ? Notre ville ne pense pas. C’est l’affaire de l’Education nationale, nous répond la mairie. En quelques années, Puteaux a modifié à deux reprises les temps scolaires pour les maternelles et les primaires. Car fixer les rythmes scolaires en corrélation avec les rythmes de l’enfant, c’est compliqué. Le “bien-être” est une notion bien trop complexe pour la municipalité !

Dans un souci d’offrir à chaque enfant un espace de bien-être, de liberté et de sécurité, où il pourrait développer ses potentialités à son rythme, nous avons proposé : 



• Un aménagement des rythmes scolaires mieux réparti en semaine pour favoriser les apprentissages et la mise en place d’activités sportives et culturelles qui donnent la chance à tous les enfants de pratiquer des disciplines sans contrainte sociale ou financière ; 


• La mise en place des temps de yoga et de méditation pour lutter contre le stress à l’école et développer des compétences en toute sérénité ; 


Des cantines scolaires qui s’engagent à être 100% bio pour offrir aux enfants une nourriture naturelle, simple, équilibrée et sans pesticides, tout en privilégiant les circuits courts… et du pain artisanal ! 


• Une baisse des tarifs des cantines pour soutenir toutes les familles.


Bouchra-sirsalaneMais toutes ces propositions ont été rejetées... “Puteaux fait mieux”. Voilà la réponse que l’on nous oppose systématiquement. Tellement mieux que notre ville ne se classe que 18e dans les Hauts-de-Seine. 

Donnons une âme à notre ville ! #PuteauxVilleHumaine
Bouchra Sirsalane 
Conseillère municipale Puteaux Futur


La mairie de Puteaux prend de l'argent aux écoles pour financer son clientélisme

6a00d8341c339153ef019aff1d9b32970c-500wi

Lors du conseil municipal de Puteaux du 5 avril 2018, les élus ont voté l'attribution d'une subvention de 700.000 euros pour la caisse des écoles de la commune. Cet argent est destiné aux maternelles et aux écoles primaires, afin qu'elles achètent du matériel et des fournitures pour assurer l'"école gratuite". Mais à Puteaux en réalité, cet argent est en grande partie détourné de son but par la mairie.

Dans la séquence vidéo ci-dessous, la maire Joëlle Ceccaldi donne la parole à.. son fils, Vincent Franchi, maire adjoint chargé... des écoles. Celui-ci liste les dépenses prévues avec cet argent attribué par la commune aux écoles : des fournitures scolaires... mais aussi "des jouets", des boites de "Lego", des "jeux"...

Un grande partie de l'argent attribué aux écoles par la ville sert donc en fait à acheter des cadeaux pour les enfants (et faire plaisir à leurs parents électeurs). Rien à voir avec une liste de matériels nécessaires à la scolarité.

Le problème est que ce clientélisme industriel habituel à Puteaux a pour conséquence de vider la caisse des écoles. Certaines années, des parents m'ont rapporté que des enseignants leurs réclamaient tous les trimestres 5 ou 10 euros pour acheter des fournitures... Le cartable rose ou bleu "offert" en septembre par la mairie était donc payé par les parents une 1ère fois avec leurs impôts et une 2e fois au cours de l'année scolaire par cette demande d'argent frais des professeurs.

Quand les Putéoliens comprendront que les "cadeaux du maire" ne sont pas gratuits, peut-être que les choses avanceront dans cette commune... 

LES CHIFFRES : PUTEAUX COMPTE 4.191 ÉLÈVES DANS 159 CLASSES, répartis comme suit :
- 1.719 élèves en maternelle (hors enfants de moins de 3 ans) pour 65 classes ;
- 2.472 en élémentaires pour 94 classes


PUTEAUX FUTUR : proposition pour la réussite scolaire de nos enfants

#école #numérique #Puteaux

Cette tribune du groupe Puteaux Futur a été publiée dans le Puteaux infos de juin 2018 : 

Chaque enfant est unique et dispose en lui une capacité innée à se développer de manière harmonieuse

Dès le plus jeune âge, l'École doit proposer un cadre bienveillant, encourager l’autonomie, respecter le rythme de l’enfant et son individualité.

Au début du XXe siècle, Maria Montessori, médecin italien, développe une méthode pédagogique fondée notamment sur l’éducation sensorielle qui favorise chez l’enfant son sens de la réflexion et de l’observation et qui l’aide à conquérir son autonomie. Sa méthode “Aider l’enfant à faire seul” fait de plus en plus d’adeptes dans les écoles publiques, comme dans le 17e à Paris (école Christine de Pissan) ou encore dans le Lot-et-Garonne, première école publique en France.

Nos écoles doivent innover en matière d’enseignement, essayer des méthodes pédagogiques qui permettent aux enfants de structurer à leur rythme des gestes et des réflexions qui leur sont propres. L’acquisition de ces qualités amèneront les enfants à s’autonomiser progressivement dans leur vie quotidienne.

17159320_10154542828942736_3518486583865045928_oPoursuivons cette réflexion sur l’éducation offerte à nos enfants sur www.puteauxfutur.com

Bouchra Sirsalane
Conseillère municipale Modem de Puteaux

 


VIDEO Vers 100% d'alimentation BIO dans les écoles : la mairie de Puteaux n'en veut pas

Bouchra

"Un fruit lavé et pelé est sain", selon la maire de Puteaux ! Lors du conseil municipal du 5 mars 2018, Joëlle Ceccaldi et les élus de sa majorité ont donc voté contre une proposition de Bouchra Sirsalane, conseillère municipale Modem, en faveur d'une alimentation bio et non transformée dans les écoles de notre ville.

En séance, Bouchra Sirsalane a expliqué qu'il n'y avait pas 30% d'aliments bio dans les écoles de Puteaux, contrairement à ce qu'annonce la mairie. Les produits servis pour le goûter des enfants sont uniquement industriels. Et le pain distribué dans les écoles de Puteaux est du pain congelé !

Selon la mairie, c'est "utopique" de vouloir servir du bio aux enfants. "Vos enfants ne mangent jamais de Kinder ?", a-t-elle lancé à l'élue Modem.


Versions courtes :