Departementale 2015 Flux

Vidéo : triste intervention de Vincent Franchi, le fils du maire UMP de Puteaux, en conseil municipal

1205966_v_franchi_tract_p1Nouvelle prestation calamiteuse de Vincent Franchi, le fils du maire UMP de Puteaux, lors du conseil municipal du vendredi 10 avril 2015

Le groupe PS ayant soumis en séance un voeu pour que le conseiller départemental, nouvellement élu, vienne présenter 2 fois par an son travail devant l'assemblée communale, ce dernier a rejeté cette proposition, en expliquant que ce n'était pas aux vaincus de dire aux vainqueurs ce qu'ils devaient faire : "Je ne vais pas appliquer la méthode de Monsieur Lasserre (le candidat PS aux départementales) qui lui plus il parle, plus il perd de voix", croit-on entendre dans la vidéo ci-dessous, le fils du maire ayant beaucoup de mal à s'exprimer dans un micro. Ceci expliquant cela. Et finalement, c'est sa mère qui répond à sa place...

Vincent Franchi refuse donc d'expliquer aux élus municipaux ce qu'il fait dans la cadre de son mandat départemental... Quelle tristesse qu'un tel personnage ait été élu. Le népotisme est toujours une calamité. En démocratie, il devrait être banni. 


Election départementale à Puteaux-Courbevoie : le fils du maire UMP (ré)élu

B_q0FENWEAIBiLkLe fils du maire UMP de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Vincent Franchi, est élu conseiller départemental de Puteaux-Courbevoie, avec sa binôme Aurélie Taquillain, à l'issue du second tour de scrutin. Leurs concurrents PS-EELV Jean-André Lasserre et Corinne LEROY-BUREL parviennent à rassembler pratiquement 40% des voix dans un contexte difficile pour la gauche au niveau national et dans une ville touchée par un très fort clientélisme.

Quand vous votez pour un candidat, vous décidez en quelque sort de lui déléguer un pouvoir pour gérer votre argent (celui de la collectivité, mais c'est aussi le votre). Qu'une majorité d'électeurs putéoliens puissent décider en conscience de confier la gestion de leur propre argent à quelqu'un comme Vincent Franchi, qui brille par une absence rare de compétence ou même d'intelligence, m'étonne franchement ! Il y a un truc qui n'a rien à voir avec la démocratie.
Christophe Grébert

(photo : archives)


Election départementale de Puteaux-Courbevoie : Dimanche prochain, votons !

16317487783_21a4df30d9_z

L'association Puteaux pour vous appelle à aller voter dimanche pour le second tour de l'élection départementale :

Comme nous le pressentions, c’est avant tout l’abstention qui, une fois de plus, remporte ce premier tour des élections départementales. Ce sont plus de 14.000 Putéoliens qui ne se sont pas déplacés par rapport aux dernières élections municipales. C’est énorme. C’est beaucoup trop.

Un des objectifs majeurs de l’association Puteaux Pour Vous est de redonner du sens à la vie politique et à l’engagement citoyen à Puteaux. Nous continuerons donc, cette semaine encore, à aller vers vous pour vous écouter, discuter, débattre, échanger sur les enjeux de cette élection et vous appeler à voter.

Sur la commune de Puteaux, Vincent Franchi (UMP) a perdu près de 4 000 Voix par rapport aux résultats de sa mère, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP), lors des dernières élections municipales (-35%). Quand, dans le même temps, Gérard Brazon (FN) en gagne 800 (+65%). Ce n’est donc pas la droite putéolienne, la droite d’un clan, la droite dynastique et cumularde qui peut barrer la route de l’extrême droite mais, bel et bien, des candidats démocrates et républicains qui respectent un minimum la parole et l’action constructive de l’opposition.

Face à ces deux périls que sont l’abstention et l’extrême droite,  il faut VOTER !

Dimanche, nous voterons pour le tandem composé de Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel. Nous vous appelons à leur faire confiance, vous pouvez compter sur les membres de l’association pour -suivre leur action et pour leur faire part de vos idées et suggestions tout au long de leur mandat.

Enfin, nous appelons les électeurs de Sylvie Cancelloni et Gilles Vincent a également porter leur choix sur ce duo. Rappelez-vous que cette élection est avant tout une élection locale et au-delà des étiquettes politiques et partisanes obsolètes, il sera toujours plus facile d’être entendu et écouté par Jean-André et Corinne. Il suffit de voir comment est traitée l’opposition au conseil municipal de Puteaux pour comprendre qu’aucune discussion constructive ne pourra se nouer avec Vincent Franchi et son groupe.

Vous pouvez compter sur notre association pour porter vos attentes et vos questions au devant de vos conseillers départementaux. Nous ne sommes pas un parti politique et par conséquent nous pouvons prendre cet engagement et dépasser les clivages archaïques. C’est cela, faire de la politique autrement.

Dimanche 29 mars, votons !

Association Puteaux pour vous

(photo : Flickr)


Election départementale à Puteaux-Courbevoie : le fils du maire UMP mis en ballotage

16620062837_77ce9e97cb_zIl y aura un second tour sur le canton de Puteaux-Courbevoie : Vincent Franchi, le fils du maire UMP, a été mis en ballotage. Dimanche prochain, il sera opposé aux candidats PS/EELV, Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel.

Vincent Franchi et Aurélie Taquillain (UMP) obtiennent 45,9% des suffrages (47,8% sur Puteaux).
Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel (PS-EELV) arrivent 2e avec 22,95% des voix (18% sur Puteaux).
Le Front national est 3e avec 13,2% (13% sur Puteaux).
Sylvie Cancelloni et Gilles Vincent (Divers droite) terminent 4e, avec 12,8% (15,3% sur Puteaux).
Enfin, le FdG fait 5,1%.

Le taux de participation est de 45% (50,8% sur Puteaux).

Face à des candidats incapables de travailler ensemble, des « fils de » héritiers d’un clan, qui pratiquent l’entre-soi et le cumul des mandats, nous avons besoin d’élus de terrain, engagés et qui ont une vraie vison de notre territoire. C’est le cas de Jean-André Lasserre que je connais depuis de nombreuses années. Nous avons travaillé ensemble sur le projet de la Grande Défense. Je lui fais confiance, avec Corinne Leroy-Burel, pour représenter Puteaux et Courbevoie à l’assemblée départementale.
Dimanche 29 mars, votons !
Christophe Grébert
Conseiller municipal de Puteaux