Democratie et Citoyennete Flux

A Puteaux, vous ne verrez pas les séances du conseil municipal : "ça coûte trop cher" selon la maire LR

15440093304_b34aadfdf2_k

A Puteaux, la maire LR va dépenser 600.000 euros ce mois-ci pour de fastueuses réceptions. En revanche, elle juge inutile d'enregistrer et de diffuser les séances du conseil municipal.

"C'est inutile et ça coûte cher", a-t-elle justifié lors d'un dernier conseil. C'est vrai que dépenser des millions d'euros en actions clientélistes rapporte plus de voix que d'investir quelques milliers d'euros pour informer les citoyens en mettant à leur disposition les vidéos du conseil.

Cela n'empêche pas Joëlle Ceccaldi d'utiliser l'argent de la commune pour payer une personne à me filmer lors de ces mêmes séances (voir photo ci-contre). Cette personne est payée avec vos impôts... juste pour braquer une caméra vers moi ... inutilement, puisque ces images ne sont jamais diffusées.

Voilà de l'argent public encore dépensé dans un autre but que celui de l'intérêt général.

A noter que le site de la ville de Puteaux ne publie pas non plus le compte-rendu des conseils municipaux. Ce qui est illégal. Mais... je le  fais à sa place.


Jeu de piste : cherchez la rubrique de l'opposition sur le site de la ville de Puteaux (vidéo)

Hqdefault

La loi oblige les municipalités à réserver sur tous leurs supports de communication une place d'expression à leur opposition. Sur le site de la ville de Puteaux, cette rubrique est extrêmement bien cachée... Il est quasi impossible de la trouver.

Essayez donc... sans regarder avant la démonstration vidéo ci-dessous.

Je fais cet article pour vous montrer à quel point la démocratie et les droits de l'opposition sont bafoués par la majorité municipal de Puteaux. On peut parler ici réellement d'un détournement de la loi et d'une censure.


A Puteaux, la maire LR refuse d'informer l'opposition

21437748514_25af5f69c3_z

Il n'y a pas de démocratie "sans droit d'accès aux informations des pouvoirs publics". On parle de transparence démocratique. A Puteaux, la maire LR tente par tous les moyens de contourner cette règle fondamentale en réduisant au maximum l'accès à l'information communale. Lors du conseil municipal du 15 décembre, Joëlle Ceccaldi a ainsi déclaré qu'elle attendrait désormais les décisions des juges administratifs et de la Cada (commission d'accès aux documents administratifs) avant de répondre aux demandes d'informations de l'opposition. 

Si l'opposition doit passer par le tribunal administratif pour obtenir une information, étant donné les délais de la justice, cela veut dire qu'entre une question de l'opposition et la réponse du maire, une année et plus pourront s'écouler ! Comment assurer une transparence démocratique normale avec un maire pareil ?

Voici la question au maire posée en séance par l'élu PS Francis Poézévara

"Mme la Maire, on reconnaît la maturité d’une démocratie à la place qu’elle consacre à l’opposition. Que votre majorité soit politiquement immature, nous n’en doutions pas. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire, et je ne peux à nouveau que vous inviter à prendre connaissance du rapport du Conseil de l’Europe sur le rôle d’une opposition démocratique. Ce rôle est de réaliser un contrôle sur la gestion de la commune par la majorité. Afin de pouvoir mener cette mission à bien, tous les élus ont un droit inaliénable à l’information. Aussi, lorsque vous refusez obstinément de répondre à nos demandes d’information, qu’elles soient par mail, par courrier, par recommandé, vous vous placez en dehors de la loi. Vous nous placez dans l’obligation de faire intervenir des acteurs extérieurs pour vous rappeler à vos devoirs, qu’il s’agisse de la CADA ou du Tribunal administratif. Le fait que ceux-ci nous donnent systématiquement raison ne vous empêche pourtant pas de persévérer dans vos comportements antidémocratiques. Pouvez-vous nous indiquer, ici et ce soir, une procédure qui nous permette de poser des questions à votre administration ou bien à vous-même, et qui fera éviter à Puteaux les frais liés aux recours que vous perdez ?".

Comme d'habitude, la maire n'a pas répondu à la question que nous lui posions. Dans la vidéo ci-dessous, on l'entend se plaindre, polémiquer, embrouiller la question et accuser l'opposition, de manière délirante et fausse, de vouloir "espionner" les employés municipaux (sic !), pour finalement affirmer qu'elle ne "cédera pas" et qu'elle continuera donc d'empêcher l'opposition de faire son travail :

La maire Les Républicains de Puteaux, élue par des électeurs clientélisés, est le symbole de ces professionnels de la politique détestés par une partie de plus en plus importante de la population qui vote extrême, blanc ou ne vote plus du tout. L'arrogance, le non respect des principes fondamentaux de la démocratie, le sentiment d'impunité sont quelques unes des caractéristiques de ces élus qui mènent tranquillement mais surement notre République vers sa fin. Les Putéoliens ont heureusement une opposition qui se bat pour faire vivre, malgré tous les empêchements et les menaces subies, nos valeurs démocratiques. 
Christophe Grébert


Demain, à Puteaux, souvenons-nous des victimes du 13 novembre et faisons flotter nos couleurs

5654108014_c427b0380d_z

François Hollande invite les Français à «pavoiser» de drapeaux tricolores leur domicile lors de l'hommage solennel qui sera rendu vendredi aux Invalides aux victimes des attentats de Paris et du stade de France. Je vous invite à participer à cette action symbolique.

L'objectif est de «permettre à chacun de participer d'une manière ou d'une autre à cet événement», a expliqué le porte-parole du gouvernement. 

La mairie de Puteaux, habituée à nous faire des cadeaux toute l'année, aurait pu avoir l'initiative de distribuer des drapeaux à toute la population. Cela aurait été une belle action.

Porter le drapeau bleu-blanc-rouge, afficher notre devise "Liberté, Egalité, Fraternité", chanter "La Marseillaise" sont les signes de notre attachement à la démocratie et à notre République. 

Le patriotisme français est porteur de valeurs humanistes dont nous pouvons être fiers. Il n'est pas le nationalisme rétrograde et excluant revendiqué par les extrémistes. Ceux là n'ont rien compris à ce qu'est la France depuis la Révolution.

Unis, debout, français, patriotes, démocrates, demain souvenons-nous des victimes du 13 novembre et affichons nos couleurs.

Christophe Grébert

(photo : façade mairie de Puteaux, Flickr)


Quand la maire de Puteaux tente de modifier sa fiche sur Wikipédia

TraceIPLa maire Les Républicains de Puteaux a discrètement tenté, durant l'été, de modifier sa biographie sur l'encyclopédie en ligne Wikipédia

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a notamment voulu supprimer des références au blog MonPuteaux.com et sur son compte caché au Luxembourg.

Ce nouveau cas de censure du maire aux 102 lingots d'or est raconté par le conseiller municipal d'opposition Francis Poézévara sur son blog.

 

CE N'EST PAS LA PREMIÈRE FOIS QUE LE MAIRE DE PUTEAUX TENTE DE CONTRÔLER LA LIBRE CIRCULATION DE L'INFORMATION. DÉJÀ EN 2013 :


Les 102 kilos d'or du maire de Puteaux : quand la justice agira-t-elle ?

1-64aa37ceddAprès le Canard Enchaîné, le site Mediapart publie à son tour des informations sur le compte caché au Luxembourg du maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Il est encore question d’une somme de 4 millions d’euros et cette fois de valises chargées de 102 lingots d’or. La source de ces informations est fiable, puisqu’il s’agit d’éléments tirés du dossier en instruction depuis 13 ans au tribunal de Nanterre !

Comment un maire, dont le mandat est en principe gratuit et qui n’a jamais eu d’autre activité qu’élu de la République, a pu se constituer un tel patrimoine ?

Ces 4 millions d’euros ne sont d’ailleurs qu’une partie de la fortune de la famille Ceccaldi-Raynaud. Il faut y ajouter des maisons et des appartements à Puteaux, en Normandie, en Corse... pour plusieurs autres millions d'euros.

Dans cette affaire, je m’étonne de l’inaction de la justice. Je m’étonne aussi du silence des responsables politiques nationaux. L’impunité dont semble profiter le maire de Puteaux est terrible pour notre démocratie. 

Sans doute que dans d'autres pays, la carrière d'un tel élu - simplement soupçonné de corruption - s'arrêterait nette. Mais en France, le silence est... d’or.

Christophe Grébert

 

A LIRE : 

Une élue française cachait son argent au Luxembourg (L'ESSENTIEL)

La maire de Puteaux et ses 102 lingots d'or au Luxembourg (FRANCE TV)