Culture Flux

VIDEO La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi, refuse de sauver le vieux cinéma de la destruction

6a00d8341c339153ef01b7c8de13ee970b-350wi

Lors du conseil municipal de Puteaux, mercredi 8 mars 2017, le groupe d'opposition LE RASSEMBLEMENT a proposé de sauver de la destruction le vieux cinéma de la ville pour en faire un lieu dédié aux activités culturelles et artistiques des écoliers. Cette proposition a malheureusement été REJETÉE sans débat par la majorité municipale.

Conserver cette ancienne salle de spectacles permettrait, comme nous l'avons expliqué en séance, le développement des classes CHAM / CHAD (à horaires aménagés musique et danse), ainsi que des classes à PAC (projet artistique et culturel). Ce serait une chance extraordinaire pour les écoliers de Puteaux de pouvoir disposer d'une vraie salle de spectacles pour leurs activités scolaires et péri-scolaires !

Le vieux cinéma de Puteaux, l'une des plus vieilles salles de cinématographie du monde, va donc être démoli, selon le voeu du maire LR Joëlle Ceccaldi-Raynaud, selon laquelle ce bâtiment est "dénué de toute valeur historique", comme il est écrit dans le journal Puteaux infos du mois de mars (page 8) : 

17203060_213980579078143_9084608964857848417_n

Quelle commission composée de quels historiens du cinéma et du patrimoine a été constituée pour pouvoir affirmer que ce bâtiment est "dénué de toute valeur historique" ?

Nous regrettons cette décision qui va provoquer la disparition d'un monument important du patrimoine culturel de Puteaux.

SUR FACEBOOK, CONTINUONS DE SOUTENIR LA SAUVEGARDE DU VIEUX DE CINEMA DE PUTEAUX 


Logement, culture, éducation : les propositions de l'opposition au conseil municipal de Puteaux

DSC_0109Lors de la séance du conseil municipal de Puteaux, mercredi 8 mars 2017, l'opposition présentera 3 voeux sous forme de propositions sur le logement, l'éducation et la culture.

Mesure d'accompagnement relogement prioritaire Zac des Bergères :

La ville de Puteaux a pris l'initiative de réaliser une zone d’aménagement concerté (ZAC) autour de la place des Bergères, sans mettre en place en amont un accompagnement social pour chaque famille délogée par l’effet de cette opération. Des familles occupent encore actuellement des logements insalubres et impropres à l'habitation. Elles sont en attente d'un logement HLM depuis de nombreuses années. Or, la ville de Puteaux envisage de les déloger sans leur garantir ce relogement, alors qu'elle est dans l'obligation de le faire.

Considérant l’obligation de relogement encadrée et définie par les articles L314-1 et suivants du code de l’urbanisme, nous proposons la création d'une mission relogement spécifique pour ces familles des Bergères, en collaboration avec les partenaires locaux concernés (centre communal d’action sociale, autres services sociaux, service logement de la ville, bailleurs sociaux, etc).

Cette obligation de relogement respectera les normes minimales d’habitabilité. Les logements proposés devront être en bon état d’habitation, remplir les conditions normales d’hygiène et de sécurité, et satisfaire aux besoins personnels et familiaux, ainsi qu'aux possibilités financières des occupants.

Fondation-Abbe-pierre-logoDon à la Fondation Abbé Pierre :

Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 à Paris. Fondateur du mouvement Emmaüs dont la fondation Abbé-Pierre et de nombreuses associations pour le logement des défavorisés, il consacra sa vie aux plus démunis.

La ville lui a rendu un hommage dans le puteaux infos du mois de février : « Jusqu'à sa mort, le 22 janvier 2007 il n’a cessé de se battre pour les malheureux. La France pleure son petit frère disparu. Rappelez-vous le 1er février 54… Saviez-vous que le film Hiver 54 fut tourné dans les salons de l’hôtel de ville en 1989 ? Dans un petit coin de la salle des mariages de l’hôtel de ville de Puteaux, l’Abbé Pierre regarde Lambert Wilson jouer son propre rôle. Non par vanité mais pour s’assurer que l’on parle bien des malheureux et de la misère. Le temps d’un tournage, l’hôtel de ville de Puteaux fait renaître l’hôtel Royal, rue de La Boétie, qui accueillit des centaines de sans abris après l’appel d’urgence de l’Abbé Pierre, durant l’hiver 54. »

Le conseil municipal de Puteaux décide d’accorder 100.000 euros à la Fondation Abbé-Pierre pour son combat en faveur de l’accès au logement des plus défavorisés.


6a00d8341c339153ef01b8d262ed23970c-350wi
Développement de la culture dans les écoles de Puteaux et sauvegarde du vieux cinéma :

Parce que la culture et l’éducation doivent faire partie des priorités de la commune de Puteaux, nous proposons de transformer le vieux cinéma du 3 rue Gerhard en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles.

Nous demandons à la municipalité de modifier son projet d’agrandissement de l’école Parmentier afin de préserver l’intégrité de ce bâtiment historique.

Conserver les volumes de cette ancienne salle de spectacles, et la dédier aux activités culturelles, permettra d’approfondir le développement des classes CHAM / CHAD (à horaires aménagés musique et danse), ainsi que des classes à PAC (projet artistique et culturel), comme que nous le proposions dès 2014. Ou encore, de faire enfin participer les écoles de Puteaux à l’initiative Traverses 92, qui permet aux classes du département de présenter des projets artistiques et culturels. 
Plus globalement, le Projet Educatif Territorial (PEDT) de Puteaux doit être totalement revu pour lui donner de l’envergure.

A l’heure où les innovations dans les écoles de France se multiplient (par exemple en appliquant l’approche Montessori au sein d’écoles publiques), Puteaux devrait être en pointe sur ce combat, si important pour l’avenir de nos enfants.


Musique baroque au conservatoire de Puteaux le samedi 4 mars à 20h45

Les Saisons - Grands Motets - Puteaux

L'ensemble vocal putéolien "Les Saisons" donnera un concert de musique baroque au conservatoire de Puteaux le samedi 4 mars à 20h45. Au programme : les Grands Motets de Jean-Philippe Rameau.

Le choeur sera pour l'occasion accompagné par un orchestre baroque de 20 instrumentistes, et par 6 solistes ayant pour la plupart chanté ces oeuvres avec William Christie ou Emmanuelle Haïm.

Entrée libre.


L'opposition municipale de Puteaux propose d'intégrer le vieux cinéma au projet éducatif de la ville

IMG_3109

Voici la tribune du groupe d'opposition Le Rassemblement à paraître dans le Puteaux infos de mars 2017. L'opposition municipale propose d'intégrer le vieux cinéma au projet éducatif et culturel de la ville :

"La mairie de Puteaux a l’intention de détruire l’un des plus vieux cinémas du monde, situé au 3 rue Gerhard. Si la raison invoquée est importante (l’agrandissement de l’école Parmentier), il existe pourtant d’autres scénarios d’extension, plus respectueux de notre patrimoine culturel.

Nous pourrions par exemple transformer l’ancien cinéma en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles de la ville.

Ceci permettrait d’approfondir le développement des classes CHAM / CHAD (à horaires aménagés musique et danse), ainsi que des classes à PAC (projet artistique et culturel), comme que nous le proposions dès 2014. Ou encore, de faire enfin participer les écoles de Puteaux à l’initiative Traverses 92, qui permet aux classes du département de présenter des projets artistiques et culturels.

Plus globalement, le Projet Educatif Territorial (PEDT) de Puteaux doit être totalement revu pour lui donner de l’envergure. A l’heure où les innovations dans les écoles de France se multiplient (par exemple en appliquant l’approche Montessori au sein d’écoles publiques), Puteaux devrait être en pointe sur ce combat, si important pour l’avenir de nos enfants".

A lire et à commenter sur le site du Rassemblement

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK : SAUVONS DE LA DÉMOLITION LE VIEUX CINÉMA DE PUTEAUX


Sauvons le vieux cinéma de Puteaux : suite à notre action, la mairie recrute un chargé du patrimoine

32403336685_2110b406f6_o

Notre mobilisation pour sauver le plus vieux cinéma de Puteaux, rue Gerhard,  a un premier effet : la mairie a décidé de recruter un chargé du développement patrimonial.

Selon la fiche de poste publiée sur le site des archivistes, celui-ci aura notamment pour mission la "gestion d’archi­ves his­to­ri­ques et de col­lec­tions muséa­les", ainsi que "la mise en œuvre d’une poli­ti­que de déve­lop­pe­ment cultu­rel et de valo­ri­sa­tion patri­mo­niale".

Nous saluons cette initiative de la municipalité. Il est en effet regrettable de voir disparaître, année après année, des pans entiers de notre histoire. La démolition programmée du cinéma Le Casino n'est que le dernier épisode d'une longue série de destructions de bâtiments remarquables, sans parler de la dénaturation catastrophique de la vieille église.

C'est notre histoire, notre mémoire. Il faut la respecter et la valoriser. La "valorisation de notre patrimoine" était d'ailleurs le 1er point de notre projet culturel présenté lors des dernières élections municipales.
Christophe Grébert

Continuons la mobilisation. Abonnez-vous et faites connaitre notre page sur Facebook : www.facebook.com/cinePuteaux