Conservatoire Flux

La mairie de Puteaux obligée de renoncer à augmenter les tarifs du conservatoire pour les non putéoliens

9738905853_375a2e340e_z

Fin septembre, alors que les inscriptions au conservatoire de Puteaux sont déjà enregistrées, la maire signe un arrêté multipliant par 2 (et par 4 sur 1 an) les tarifs pour les "hors Puteaux" ! Mais suite à un recours déposé par l'opposition devant le Tribunal administratif, la mairie renonce finalement à ces hausses illégales.

Ce recours devant le TA a été déposé par Francis Poézévara, élu PS de Puteaux

"Ce recours a pour objectif l’annulation de l’arrêté du 22 septembre doublant les tarifs des non-Putéoliens pour les motifs suivants :
- La décision aurait dû être prise par le Conseil municipal et non par la Maire elle-même,
- Les tarifs ne peuvent pas être fixés après la rentrée, rétroactivement,
- La différence très importante entre les Putéoliens et les non-Putéoliens a pour effet une discrimination injustifiable".

La mairie, se rendant compte qu'elle n'était pas dans son droit, a donc reculé : les adhérents hors Puteaux ont reçu ces derniers jours un appel téléphonique du conservatoire les informant qu'ils allaient être remboursés.

"J'ai reçu avant les vacances de Noël un appel du conservatoire qui m'a informé que j'allais être remboursé de 400€ sur les 800€ facturés en octobre et payés", m'indique un adhérent. 
"Lorsqu'on annonce un prix dans un catalogue, on le respecte. Dans cette affaire, on nous a pris un peu pour des imbéciles. Tout cela donne une mauvaise image de l'équipe dirigeante du conservatoire et de la mairie", réagit un parent d'élève.

"Je regrette que Mme Ceccaldi-Raynaud n’ait pas tenu compte de nos avertissements quant à l’illégalité de sa décision, écrit l'élu PS Francis Poézévara sur son site. En persistant sur cette voie, elle nous force à ouvrir une procédure pour faire respecter le bon droit des adhérents du Conservatoire. Une position qu’elle assume totalement (cf. sa déclaration en Conseil municipal – VIDEO), mais qui fait perdre plusieurs semaines aux élèves du Conservatoire et des frais de justice à la commune".

Finalement, grâce à l'intervention de Francis Poézévara, tout rentre dans l'ordre. Mais on ne cesse de s'étonner des erreurs de gestion autour du conservatoire communal de Puteaux.


Les tarifs du conservatoire de Puteaux multipliés par 4 pour les "non résidents"

9439346066_ec73f35cf0_zA force de gaspillages, la mairie de Puteaux est-elle à court d'argent ? En cette rentrée, tous les tarifs municipaux sont en effet augmentés. Dernier exemple : les tarifs du conservatoire explosent pour les non Putéoliens.

Fin septembre, alors que les inscriptions pour l'année 2015-2016 étaient déjà faites, la maire a signé un arrêté modifiant les tarifs pour les "non résidents". Ainsi, le "parcours de perfectionnement", qui coûtait 300 euros à la rentrée 2014, est passé à 1.200 euros cette année. Le quadruple !

"Les effets sont dévastateurs. Les élèves du Conservatoire se voient obligés d’abandonner leur activité, alors qu’ils sont parfois engagés dans des cursus de plusieurs années. Certaines disciplines sont touchées de plein fouet : comment continuer à faire tourner un orchestre s’il manque la moitié des instrumentistes ?", explique l'élu PS Francis Poézévara.

Depuis plusieurs années, les Putéoliens constatent eux aussi une hausse des tarifs municipaux. Une 1ère inscription au conservatoire de musique ou de danse coûtait 138 euros en 2009, 184 euros en 2013 et 200 euros en 2015, soit une augmentation de 45% sur la durée d'un mandat.

Puteaux est riche. Ces augmentations folles sont donc injustifiables. Elles n'auraient pas lieu d'être si notre commune était bien gérée. C'était notre projet en 2014. Nous avions été les seuls à publier un budget prévisionnel sur la durée de la mandature qui garantissait des impôts et des tarifs stables.
Christophe Grébert

A LIRE : Conservatoire : Joëlle Ceccaldi se paie les non-Putéoliens, par Francis POEZEVARA


Le conservatoire de Puteaux fermé en urgence à cause d'un dysfonctionnement de son système d'aération

9775238871_cf4c172501_zJeudi dernier, les élèves et les professeurs du conservatoire de Puteaux ont reçu un mail de la direction les informant que l'établissement resterait fermé pour "travaux de maintenance" du 13 avril au 4 mai. Tous les cours programmés cette semaine ont été annulés. 2 ans après son ouverture, le bâtiment accumule les dysfonctionnements. Cette fois, c'est son système d'aération qui poserait à nouveau problème. 

Lors du dernier conseil municipal, Francis Poézévara, élu PS, a interrogé le maire à ce sujet. Joëlle Ceccaldi a assuré que cette fermeture n'avait « rien d’urgent » et était prévue « depuis longtemps ». Le maire a affirmé que ces travaux étaient liés à un problème de soufflerie, certains clapets du système d’aération étant défectueux et ne permettant plus un bon renouvellement de l’air intérieur.

Juste après son ouverture en septembre et octobre 2013, plusieurs élèves avaient été pris de malaise, la température dans les salles de répétition étant étouffante. A la suite de ces incidents, un trou avait été percé dans le mur extérieur du bâtiment pour y créer une aération supplémentaire ! 

Il semblerait que le problème n'ait pas été résolu, selon la section PS de Puteaux, qui révèle cette fermeture précipitée.

Prévu pour coûter 31 millions d'euros HT, le chantier du conservatoire de Puteaux a finalement dépassé les 44 millions HT (53 millions TTC), soit un dépassement de 46% ! En ajoutant le parking souterrain, le jardin, les aménagements de voirie et les aménagements intérieurs supplémentaires, la dépense totale atteint 70 millions d'euros. Un prix bien élevé pour un équipement dont la climatisation ne fonctionne pas, entre autres problèmes de conception.

(photo : Flickr)


Conservatoire de Puteaux : un échec et beaucoup de questions

9775238871_cf4c172501_zLa mairie de Puteaux recherche un nouveau directeur pour son conservatoire. Ce sera la 7e direction en 7 ans.

En 2007 : Michel TOREILLES,
En 2008 : Délia ESTRADA,
En 2009 : Collectif d'enseignants,
En 2010 : Ludovic RUCOSA,
En 2012 : On ne sait pas trop,
En 2013 : duo Patrick MARCO / Angeline NOEL,
En 2014 : Patrick MARCO seul,
Fin 2014 : nouveau Directeur et nouveau Directeur-Adjoint.

Au total : 7 directions en 7 ans !

Plusieurs questions se posent :

Comment les professeurs peuvent-ils être ainsi managés ?
Comment les élèves et les parents peuvent-ils s'y retrouver pédagogiquement ?
Comment, dans ces conditions, le ministère va-t'il apprécier l'agrément qu'il a donné ?
Qui est responsable de cette hécatombe ?
Vincent FRANCHI, adjoint à la culture depuis 2007, ne porte-t'il pas la responsabilité de cet échec indiscutable ?
Quel (bon) Directeur va postuler à ce poste qui ressemble plus à un piège qu'autre chose ?

La suite au prochain épisode...

Tout sur le conservatoire de Puteaux

(photo : Flickr)


Un 4e directeur en 3 ans pour le conservatoire de Puteaux !

9439346066_ec73f35cf0_bLe cafouillage et la gabegie continuent... La mairie de Puteaux recherche un nouveau directeur pour son conservatoire. Ce ne sera jamais que le 4e en 3 ans ! La ville recrute également un « conseiller aux études » qui fera office de directeur adjoint. Les 2 actuels co-directeurs sont donc remplacés, 1 an seulement après l'inauguration d’un nouvel équipement de 50 millions d’euros.

Ce n’est pas une surprise concernant le « directeur artistique » Patrick Marco. Cumulant les postes et pas formé pour cela, il ne pouvait évidement pas s’occuper correctement d’une structure comptant 120 enseignants et 2.700 élèves. Quant à Angeline Noël, la « directrice administrative », elle n’a pas trouvé sa place au sein de cette étrange direction bicéphale.

Une annonce d’emploi révélatrice

Dans l’annonce parue sur les sites spécialisés, on peut lire que la mairie recherche un directeur diplômé, qui sache fédérer son équipe et qui soit d’une grande disponibilité. Traumatisée par la cas Marco, la mairie précise même que le nouveau directeur devra être disponible 37 heures et plus, quand d’ordinaire pour ce type d’annonce il est simplement inscrit « temps complet ».

Annonce-directeur-conservatoire

La mairie veut donc repartir avec une nouvelle équipe professionnelle, mais alors pourquoi rechercher un « conseiller aux études » à temps partiel ? 2.700 élèves gérés par un agent à temps partiel, est-ce sérieux ? Une fois de plus, les incohérences surviennent. A moins qu’à nouveau, on veuille fabriquer un poste... pour un ami.

Annonce-conseiller-conservatoire

Ecarté par Vincent Franchi (fils du maire et maire adjoint à la culture), que va devenir Patrick Marco ? Il nous semble peu probable qu’il abandonne aussi rapidement le ratio salaire à temps complet/quelques heures de travail hebdomadaires, ainsi que son appartement de fonction. Nous attendons de voir quelle astuce sera trouvée. Un placard de conseiller à la culture ?

Dans tout cela, la priorité est-elle donnée à la qualité de l'enseignement et à la bonne gestion de l'argent public ? Vous connaissez mon sentiment basé sur des faits.

EN LIRE PLUS SUR LE CONSERVATOIRE DE PUTEAUX


Gros couac au conservatoire de Puteaux : le directeur se lâche par mail

9439346066_ec73f35cf0_bMais que se passe-t-il au conservatoire de Puteaux ? Dimanche après-midi, ses 4.000 adhérents ont reçu un mail du directeur Patrick Marco. Dans un message à l'orthographe approximative, celui-ci affirme être "victime de calomnies" :

> From: "Conservatoire Jean-Baptiste Lully" <noreply@duonet.fr>
> Date: March 16, 2014 at 16:16:28 GMT+1
> To: mail-group@duonet.fr
> Subject: A lire - important
> Reply-To: "Conservatoire Jean-Baptiste Lully" <pmarco@mairie-puteaux.fr>
>
> Chers parent,
> Je vous écris pour vous dire q'une nouvelle fois, je suis victime de calomnies, c'est mon image qui est encore sali.
> Je tenais à vous préciser que je ne fait pas de politique et ne tire aucun avantage, quelqu'il soit, de ma position.
> Je travaillerais, quelque soit le résultat des élections, avec l'équipe en place, si je suis encore à Puteaux car je suis très sollicité.
> Toute cette pression ne me permet pas de travailler dans de bonnes conditions.
> Cordialement.
> Patrick Marco

Personne ne comprend le sens de ce message. J'alerte aussitôt le maire de Puteaux pour lui demander des explications : comment à la veille du 1er tour de l'élection municipale, le directeur du conservatoire de Puteaux a-t-il pu utiliser le fichier des adhérents pour régler ses comptes sur une affaire dont on ne sait rien, oubliant son devoir de réserve ?

Lundi 17 mars, rebondissement, les élèves et parents d'élèves reçoivent un nouveau mail, le 2e en 24 heures. Ce n'est pas Patrick Marco qui écrit, mais Alexandra Benarib, secrétaire chargée de la scolarité. On y apprend que le mail du directeur et le fichier des adhérents auraient été piratés ! Grave ! 4.000 mails seraient tombés entre les mains d'un inconnu ? D'après ce message, le directeur Patrick Marco ne serait pas l'auteur du 1er message et il aurait porté plainte pour "usurpation d'identité" :

-------- Message original --------
Sujet:     information
Date :     17 Mar 2014 17:14:06 +0100
De :     Conservatoire Jean-Baptiste Lully <noreply@duonet.fr>
Répondre à :     Conservatoire Jean-Baptiste Lully <abenarib@mairie-puteaux.fr>
Pour :     mail-group@duonet.fr

Chers adhérents,
En ce 17 mars  2014, je découvre avec stupéfaction à travers vos messages de soutien, l’existence d’un mail que j’aurai envoyé le 16 mars à 16h16 à l’ensemble des adhérents.
Je tiens à vous informer que je ne suis pas l’auteur de ce message rempli de fautes d’orthographe et relatant une situation absurde qui ne correspond aucunement à la réalité.
Je viens de déposer une plainte au commissariat de police de Puteaux pour usurpation d’identité, afin qu’une enquête soit menée pour identifier et poursuivre l’expéditeur de ce message.
J’exerce mes fonctions de directeur du Conservatoire Jean Baptiste LULLY sans faire l’objet d’aucune pression de quiconque. Je reste, avec l’ensemble de  l’équipe, mobilisé pour mener à bien le projet pédagogique et artistique de l’établissement.
Bien cordialement
Patrick MARCO
Directeur artistique du Conservatoire J. B LULLY

Selon des professeurs du conservatoire de Puteaux, interrogés par nos soins, le 1er message serait pourtant bien de Patrick Marco. Le second message - signé par lui mais pas envoyé par lui - serait une tentative pour rattraper le scandale.

Plusieurs parents et élèves du conservatoire m'ont écrit pour me demander de quoi il retournait. Je n'en sais rien. C'est au directeur du conservatoire de s'expliquer directement et pas par l'intermédiaire d'un message envoyé pour son compte... ou pour celui de la municipalité sortante.