Commerces Flux

Eugène-Eugène : un nouveau resto à Puteaux... pour 5 millions d'euros d'argent public

11825552_1437870063210074_327840362059720106_n9 ans (sic) après le lancement du projet et 5 millions d'euros dépensés par la ville de Puteaux, le restaurant "Eugène-Eugène", rue Eichenberger, a - enfin - ouvert ses portes. Un superbe décor pour un restaurant de luxe aux prix inabordables pour la majorité des Putéoliens. Ces derniers ont pourtant financé cet équipement !

Retour sur une histoire peu banale : 

En janvier 2006, la municipalité lance une consultation pour la réalisation d'un parking souterrain rue Eichenberger sur lequel doit être aménagé un square et une serre.

En 2008, Joëlle Ceccaldi-Raynaud reprend l'idée dans son programme municipal. La candidate UMP promet la réalisation d'une "serre botanique" :

Projetump2008

Le maire déclare vouloir y créer une exposition permanente d'orchidées. Mais lorsque le chantier du parking souterrain est lancé en 2011, le projet de serre est transformé en "espace de restauration".

Le parking ouvre en 2012. Les travaux de la serre et du jardin commencent dans la foulée. Le restaurant "La Serre" doit ouvrir en septembre 2013, annonce alors une banderole :

Palissade+de+chantier+-restaurant+-+palissade+décorative+-+puteaux+-+bâche

Durant 2 ans, et sans aucune explication de la municipalité, cet équipement reste inoccupé. Le jardin "public" demeure fermé. Jusque là, la ville avait déjà dépensé 4 millions d'euros dans cet aménagement.

Mais la facture s'est encore allongée depuis :

- La ville a acheté pour 392.300 euros de climatisation. Ouvrir un restaurant dans ce qui a été conçu au départ comme une serre nécessite en effet un sacré système de chauffage l'hiver et de refroidissement l'été. Un non-sens environnemental ! C'est la commune qui finance la clim qui sera utilisée par le restaurateur... Ce sera un gouffre en électricité. Qui payera la facture EDF ?

- Au cours du conseil municipal du 29 avril 2014, le maire annonce encore 552.000 euros de dépenses (460.000 euros Hors Taxes), affirmant qu'il s'agit du "solde" de l'opération pour l'ouverture de la "grande serre" et de son restaurant (il a changé de nom) "Chez Eugène" :

Budget2014

 

- Ce n'est pourtant pas terminé : 216.000 euros sont encore budgétés en 2015 pour la réalisation d'une fontaine. Un chantier qui a été confié à la société Eiffage.

Au total, cette serre et ce jardin ont donc coûté à la commune plus de 5 millions d'euros.

C'est sans compter les coûts annuels d'entretien du bâtiment, de la fontaine et du jardin, le propriétaire du restaurant ne payant que le loyer du local de restauration et du jardin qui restent la propriété de la commune.

 

Eugene

Extrait "Puteaux infos" janvier 2015

 

UN JARDIN PUBLIC ... PRIVATISÉ

Voilà un nouvel exemple de la mauvaise gestion municipale : on lance un projet sur un simple coup de tête, on le modifie en cours de route sans se soucier des coûts et des retards, et on en confie l'exploitation à une entreprise sans se préoccuper du retour sur investissement et de l'utilité publique. Tout cela avec notre argent... Pour vous faire une idée, 5 millions d'euros, c'est le prix de construction de 2 crèches ou de 30 logements sociaux

Pour 5 millions d'euros, des collectivités ont créé des services qui profitent à tous et de vrais emplois qualifiants. Qu'en est-il ici ? Est-il logique qu'une collectivité finance l'ouverture d'un restaurant de luxe qui ne sera fréquenté que par une infime minorité de la population ? Certes, des emplois locaux sont créés, mais à quel coût et selon quelles conditions ? Et de toute façon, des restaurants ouvrent à Puteaux sans avoir besoin de subventions. Ils créent tout autant d'emplois locaux. Il n'y avait donc pas de nécessité de solliciter l'argent des contribuables putéoliens pour un tel équipement. Le seul gagnant ici, c'est le restaurateur qui dispose d'un investissement de 5 millions d'euros pour le prix d'un loyer.

Je ne suis pas opposé au principe d'un financement public d'un équipement commercial, mais il est indispensable qu'en contrepartie le projet serve l'intérêt général : des prix abordables pour le cas d'un restaurant, en faire un vrai lieu de convivialité et de rencontre ouvert à tous et pas un club de riches, créer des emplois d'insertion et qualifiants, monter un projet innovant et respectueux de l'environnement... Nous en sommes ici très loin. C'est même l'inverse qui a été produit. Enfin, et j'insiste, la règle devrait être qu'un espace vert financé par de l'argent public reste public.
Christophe Grébert

(photo : Flickr)


Le Top chef Norbert arrive à Puteaux dans un restaurant bénéficiant du financement public

15251106948_cedf516de2_zUn nouveau restaurant a ouvert boulevard Richard Wallace à Puteaux dans le quartier de la ZAC du Théâtre au style très Disneyland voulu par la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Animé par Norbert, participant de l'émission Top Chef d'M6, le "Saperlipopette", comme les autres magasins de ce nouveau quartier, a bénéficié d'un financement public important. 

Les locaux appartiennent en effet à la commune, qui a dépensé beaucoup d'argent pour les réaliser et les aménager, avant de les louer à leurs occupants à des conditions semble-t-il très intéressantes.

La ville a directement dépensé plus de 10 millions d'euros pour le gros oeuvre et l'aménagement de cette place commerçante comptant seulement 10 magasins, soit 1 million d'euros en moyenne par magasin.

Mais ce n'est pas tout. La ville a aussi financé une partie des aménagements intérieurs du restaurant de Norbert. Dans une facture du 7 juillet 2014, on apprend que la commune a payé les travaux de serrurie, de menuiserie, de chauffage, de ventilation et de climatisation pour un montant de 89.000 euros HT sans "aucune remise après négociation":

Resto-puteaux1

Resto-puteaux2

C'est peut-être très bien qu'un nouveau resto ouvre à Puteaux. Mais est-ce le rôle d'une commune et la fonction de nos impôts, d'en supporter directement ou indirectement le financement ? 

D'autant que les repas au Saperlipopette ne sont pas vraiment donnés : entre 40 et 80 euros par personne, sans les boissons. Pas vraiment du service public...

(photo : Flickr)

A LIRE : 

Sur le site de Nadine Jeanne :  "Le lieu est certes agréable, les serveurs aux petits soins, la cuisine raffinée surtout entrée et dessert (pour mon 1er essai). En revanche, les prix sont très élevés et on ne peut guère parler d'"une brasserie à la portée de tout le monde". 35€ pour le 1er menu (et à ce prix-là il n'y avait pas grand choix pour les plats principaux)".


Grande braderie et vide greniers dimanche 28 septembre 2014 à Puteaux

Inscription-Grande-Braderie-de-Puteaux_actualitehome

Comme chaque année, le dernier dimanche de septembre, les commerçants de Puteaux organisent leur braderie dans les rues de la ville. L'occasion aussi d'un vide greniers géant.

Dès 9h, autour de l'Hôtel-de-Ville et boulevard Richard Wallace, près de 1.500 exposants vous accueilleront sur leur stand. L'occasion de faire de bonnes affaires.

Renseignement auprès du président de l'APAC, l'association des commerçants de Puteaux : Monsieur Capdeveille 06 82 48 94 90

Grande Braderie des commerçants et artisans de Puteaux
et vide greniers
Dimanche 28 septembre 2014


Les dernières soirées jazz du Brazza, à Puteaux, avant changement de propriétaire

-1Les patrons du Brazza annoncent leur départ ! La brasserie changera de propriétaire en juillet. Avant cela, Dominique et Michel nous offrent une dernière série de soirées jazz, chaque vendredi jusque fin juin.

Au programme vendredi 23 mai : du rockabilly avec les SIXTIES COMETS. "Des morceaux d’anthologie, d’Elvis à Jimi Hendrix en passant par ZZ TOP, des interprétations fulgurantes et sans détour, des chorus de guitare qui arrachent, des rythmiques qui décoiffent, tout ça avec une énergie hors du commun !"

VENDREDI 6 JUIN : SOIREE BEATLES avec AFTERMATH,

VENDREDI 13 JUIN : SOUL JAZZ avec ROBYN BENNETT et bang bang,

VENDREDI 20 JUIN : NEW ORLEAN’S avec MARC LAFFERRIERE,

VENDREDI 27 JUIN : LA DER DES DERS avec les BLUESSYNDICATE pour un programme 100% BLUES.

Le Brazza
13 bld Richard Wallace

Merci à Michel et Dominique pour toutes ces soirées organisées avec tant de passion depuis 6 ans ! Beaucoup de Putéoliens se souviendront avec plaisir de ces moments festifs et conviviaux.


Cultura ouvre son magasin à la Défense

13873750665_bd7e0828c1_z

La chaîne Cultura a ouvert ce matin son nouveau magasin au centre commercial des 4 Temps à la Défense, à l'emplacement de l'ancien Virgin fermé il y a 1 an.

Sur 2.800 m2, vous y trouverez des livres (un tiers de la surface de vente y est consacré), mais aussi des rayons pour la vidéo, la musique, les jeux vidéo, les beaux arts, les loisirs créatifs, les jeux éducatifs, la papeterie, etc.

(photo : Flickr - actuaLitté)