Commemorations Flux

Cérémonie du 11 novembre au cimetière de Puteaux

1980657025_1fd7371233_o

La commémoration du 95e anniversaire de l'armistice signé à Rethondes mettant fin à la 1ère guerre mondiale sera marquée comme chaque année à Puteaux par une cérémonie au cimetière nouveau (derrière la Grande Arche de la Défense).

RDV devant le monument aux morts, lundi 11 novembre à 10h15, avec les associations d'anciens combattants et les élus du conseil municipal.

(photo : Flickr, Christophe Grébert)


Les élus de l'opposition à la cérémonie du 8 mai à Puteaux

Publié sur le site de Christophe Grébert :

20130508_105955

Avec Nicole Berlemont, l'une de mes collègues de l'opposition au conseil municipal de Puteaux, nous avons participé mercredi à la cérémonie du 8 mai, marquant le 68e anniversaire de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie.

Dans son message, lu devant chaque monument aux morts de France, le ministre de la défense chargé des anciens combattants Kader Arif a cité Joseph Kessel dans  « L'armée des ombres » :

"Jamais la France n'a fait guerre plus haute et plus belle que celle des caves où s'impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d'où partent ses enfants libres, des cellules de tortures où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres".

"La résistance. Tu entends ? Endors-toi avec ce mot dans la tête. Il est le plus beau, en ce temps, de toute la langue française" faisait aussi dire Joseph Kessel à son personnage Philippe Gerbier.

Le conseiller général UMP de Puteaux, Vincent Franchi, tourne le dos au monument aux morts

Franchi-11nov

IMG_3016Cette photo est diffusée par la mairie de Puteaux. Il s'agit d'un reportage sur la cérémonie du 11 novembre en hommage aux morts pour la France. Lorsque le député Jean-Christophe Fromantin dépose sa gerbe, le conseiller général UMP de Puteaux, Vincent Franchi, fils de Joëlle Ceccaldi, tourne ostensiblement le dos au monument aux morts, sous le regard étonné de Henri Boumendil (à droite sur la photo), ancien maire adjoint de Puteaux. Un comportement indigne que j'avais dénoncé dès lundi. En diffusant cette photo, la majorité municipale de Puteaux semble se solidariser de ce geste infantile et offensant.

La cérémonie du 11 novembre à Puteaux

6333812781_54e05931ae

La commémoration du 94e anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale aura lieu dimanche 11 novembre à 10h30 au Cimetière nouveau de Puteaux (467 boulevard Aimé Césaire, à Nanterre).
Un service de cars est prévu : RDV à 10h devant le commissariat de Puteaux (à hôtel-de-ville).
La veille, samedi 10 novembre, les présidents d’associations d’anciens combattants et les jeunes du conseil communal iront recueillir la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu, sous l’Arc de Triomphe à Paris, pour la rapporter à Puteaux.

(photo : Flickr)

Quand le maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud plagie... François Mitterrand

JeannedarcLe magazine "Puteaux infos" de juin 2012 reproduit, page 7, le discours du maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud prononcé le 13 mai dernier en hommage à Jeanne d'Arc. Un discours copié sur une allocution prononcée à Orléans en mai 1989 par... François Mitterrand. 

"Jeanne nous touche, parce qu’elle est celle qui rassemble à l'heure où la France est confrontée aux plus grands dangers et sans doute y parvient-elle d’autant mieux qu’elle ne veut rien pour elle et tout pour le pays", a notamment déclaré le maire de Puteaux.

C'est un plagiat presque parfait d'un discours prononcé par l'ancien président socialiste. Extrait du texte original  :

"Jeanne nous touche, parce qu'elle est celle qui rassemble à l'heure des plus grands dangers et sans doute y parvient-elle d'autant mieux qu'elle ne veut rien pour elle et tout pour le pays", a dit François Mitterrand il y a 23 ans, pour le 560ème anniversaire de la libération d'Orléans par Jeanne d'Arc.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud (ou plutôt celui qui écrit ses discours) a de bonnes références. Mais elle aurait pu citer l'auteur qui l'inspire !

Vous aussi trouvez les auteurs plagiés par le maire de Puteaux...

(photo : page 7 du "Puteaux infos" de juin 2012)


8 mai 45 : A Puteaux, on ne connaît pas l'unité républicaine

7157565444_c68aefd24eLu sur le blog de Nadine Jeanne, conseillère municipale d'opposition de Puteaux :

Mardi matin avait lieu la commémoration du 67e anniversaire de la Victoire du 8 Mai 1945 sur l’Allemagne nazie. Au sommet de l'Etat, les deux présidents ont donné l'image de l'unité républicaine, une unité qui avait prévalu dans les rangs des combattants où étaient réunis "ceux qui croyaient au ciel, ceux qui n'y croyaient pas".

Pour François Hollande, il était "utile et précieux pour le pays de savoir qu'il était rassemblé à travers le président encore en exercice et le nouveau", sur "un même enjeu, celui de la patrie retrouvée", après une rude campagne électorale.

Un exemple pas vraiment suivi à Puteaux où, pour la municipalité, seuls les maires-adjoints ont été autorisés a déposé une gerbe : ordinairement ce sont tous les élus qui sont appelés.

On saluera la présence des élus du Conseil communal jeunesse qui ont participé en nombre à cette cérémonie. Une cérémonie sobre et digne avec un beau poème écrit et lu par M. Boissonnade, alias Paul Louis Jehanne, combattant de la France Libre.

(photo : Flickr)