Commemorations Flux

Une maison de la Mémoire « Simone Veil » à Puteaux

170630_SimoneVeil_01Les élus de l'opposition de Puteaux proposent que l'ex-maison des associations de Puteaux soit baptisée Maison de la Mémoire "Simone Veil" :

Le 30 juin, les élus de Puteaux, réunis en conseil municipal, ont observé une minute de silence en hommage à Simone Veil qui venait de disparaître à l’âge de 89 ans. Depuis, Le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé l’entrée au Panthéon de cette figure de la politique française. Ce sera seulement la 5ème femme a reposer parmi les « Grands Hommes ».

Rescapée des camps nazis, militante des droits des femmes et européenne convaincue, Simone Veil a été de tous les grands combats du siècle.

La ville de Puteaux a décidé de créer au 40 rue Benoît Malon, à la place de l'ex-maison des associations, une « Maison de la Mémoire » dédiée aux associations d’anciens combattants et de déportés chargés du souvenir et de la transmission du devoir de mémoire.
Nous proposons qu'avec l'accord de sa famille, cette maison porte le nom de Simone Veil.

Christophe Grebert, Evelyne Hardy, Francis Poézévara, Bouchra Sirsalane, Olivier Kalousdian, Christophe Hautbourg

24954622171_fa11322170_o


2 cérémonies du 8 mai à Puteaux pour les 2 candidats de droite à la députation

Ceremonie

A Puteaux, la droite affiche ses divisions. Cette division s'est exprimée hier lors de la commémoration du 8 mai 45 : les 2 principaux candidats de la droite aux élections législatives qui auront lieu en juin ont organisé leur cérémonie chacun de leur côté.

La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son fils Vincent ont accueilli Roger Karoutchi, responsable des élections au parti Les Républicains, et Constance Le Grip, candidate LR pour la législative de Puteaux-Neuilly,  devant le monument du parc du Moulin.

Pendant ce temps, le maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin s'est rendu au cimetière nouveau de Puteaux pour déposer une gerbe devant le monument aux morts, en compagnie de Nathalie Etzenbach, candidate sous l'étiquette 577 pour la France.

Cette division pourrait peut-être permettre la victoire du candidat En Marche dont le nom sera révélé d'ici jeudi. 


Demain, à Puteaux, souvenons-nous des victimes du 13 novembre et faisons flotter nos couleurs

5654108014_c427b0380d_z

François Hollande invite les Français à «pavoiser» de drapeaux tricolores leur domicile lors de l'hommage solennel qui sera rendu vendredi aux Invalides aux victimes des attentats de Paris et du stade de France. Je vous invite à participer à cette action symbolique.

L'objectif est de «permettre à chacun de participer d'une manière ou d'une autre à cet événement», a expliqué le porte-parole du gouvernement. 

La mairie de Puteaux, habituée à nous faire des cadeaux toute l'année, aurait pu avoir l'initiative de distribuer des drapeaux à toute la population. Cela aurait été une belle action.

Porter le drapeau bleu-blanc-rouge, afficher notre devise "Liberté, Egalité, Fraternité", chanter "La Marseillaise" sont les signes de notre attachement à la démocratie et à notre République. 

Le patriotisme français est porteur de valeurs humanistes dont nous pouvons être fiers. Il n'est pas le nationalisme rétrograde et excluant revendiqué par les extrémistes. Ceux là n'ont rien compris à ce qu'est la France depuis la Révolution.

Unis, debout, français, patriotes, démocrates, demain souvenons-nous des victimes du 13 novembre et affichons nos couleurs.

Christophe Grébert

(photo : façade mairie de Puteaux, Flickr)


2 cérémonies du 11 novembre organisées à Puteaux, le maire LR et le député UDI ne pouvant pas se voir

2Cette année encore, il y a eu 2 cérémonies du 11 novembre au monument aux morts de Puteaux. Une première cérémonie a eu lieu le matin présidée par le maire et une seconde l'après-midi organisée par le député.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire LR de Puteaux, refuse en effet la présence sur son territoire de Jean-Christophe Fromantin, député UDI de la circonscription de Puteaux-Neuilly-Courbevoie.

Elle ne l'invite pas aux cérémonies. Une année, Fromantin a insisté pour venir déposer une gerbe devant le monument aux morts. Ceccaldi lui avait alors donné un mauvais horaire ! Le député-maire de Neuilly était arrivé alors que la cérémonie s'achevait. Humiliation publique.
Une autre année, le fils du maire et conseiller général, Vincent Franchi, avait ostensiblement tourné le dos au député lorsque celui-ci se recueillait devant le monument aux morts. Irrespect.

Pour éviter de trop exposer leur haine mutuelle, Joëlle Ceccaldi et Jean-Christophe Fromantin ont donc décidé depuis plusieurs années d'organiser leur propre cérémonie. Les associations d'anciens combattants, attachées à leurs subventions municipales et aux cocktails réguliers, n'assistent qu'à celle du maire.

Cette année, j'ai préféré m'abstenir tout court. Je suis trop respectueux de la mémoire des hommes et des femmes morts pour notre pays pour participer à ce semblant d'hommage républicain.


Cérémonie du 11 novembre au cimetière de Puteaux

1980657025_05644e2f4d_zLa traditionnelle cérémonie en souvenir de l'armistice du 11 novembre 1918 aura lieu demain matin à partir de 10h au cimetière nouveau de Puteaux, derrière la Grande Arche.

Il y a un siècle, en 1914, la France entrait en guerre contre l'Allemagne. Le conflit serait court, croyait-on alors. Il dura 4 ans et fit des millions de morts. Cette année, nous nous souvenons de cette tragédie. Comme partout en France, Puteaux organise des expositions dans différents lieux de la commune.

La cérémonie du 11 novembre prendra donc demain un caractère exceptionnel, avec une exposition de photographies en hommage aux poilus, les combattants de la "grande guerre".

(photo : Flickr)


11 novembre à Puteaux : le maire et le député font cérémonie à part

IMG_0124La célébration de l'armistice du 11 novembre 18 est un moment de rassemblement républicain : la France, unie dans le souvenir, rend hommage aux millions de victimes de la Grande Guerre et des autres conflits.

La politique partisane ne devrait donc pas y avoir sa place. Ce n'était pas le cas hier à Puteaux, où cette année encore - encore plus cette année à la veille des élections municipales - le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud et son fils Vincent Franchi ont voulu s'accaparer pour eux seuls ce rendez-vous national de mémoire et de recueillement.

Le maire a en effet refusé d'associer à la cérémonie les élus de l'opposition. Lundi matin, ces derniers ont été tenus à l'écart des dépôts de gerbe.

Le maire UMP de Puteaux a aussi refusé d'inviter le député de Puteaux/Neuilly. L'UDI Jean-Christophe Fromantin a été obligé de venir lundi après-midi pour pouvoir déposer une gerbe de fleurs devant le monuments aux morts de Puteaux, en l'absence du maire ou de l'un de ses représentants !

Personnellement, je me suis rendu aux 2 cérémonies, regrettant le comportement du maire de Puteaux. J'ai salué républicainement la présence de notre député.
Ici encore, Joëlle Ceccaldi s'est montrée indigne de son mandat.
Christophe Grébert

10805465715_c6a8b19f3c_z

10805474225_24c638c076_z

10805610704_33ac0bdb9b_z
Christophe Grébert avec l'équipe Puteaux pour vous à la cérémonie du 11 novembre

(photos : ED, Flickr)