Clientelisme Flux

Attribution des logements HLM à Puteaux : un très curieux "jury citoyen"

PI_2016-02En décembre, dans un encart publié dans le journal municipal, la mairie de Puteaux avait lancé un appel pour devenir membre d'un "jury citoyen" chargé de contrôler "les dossiers présentés devant la commission d'attribution des logements HLM".

En janvier, sans que l'opposition ne soit invitée à y assister, un "tirage au sort" a eu lieu et 12 personnes ont été choisies pour composer ce jury. Mais comme les hasards font bien les choses ! Les tirés au sort sont justement des militants Les Républicains ou des membres d'association liées au maire.

- Robert Joriaux est un représentant du quartier des Rosiers (désigné par la maire) et membre du conseil social local (choisi par le maire),

- Françoise Combe et Gérard Strobel sont aussi membres du conseil social local (choisis par la maire),

- Claude Demarne est président de l'association de Saint Vincent. Une association subventionnée par la mairie et membre (choisi par la maire) du conseil d'administration du CCAS, second outil du clientélisme local après l'attribution des logements sociaux, 

- Marie-Claire, LOLLIEROU, Danny GOUIN, Marie-Cécile  MENARD et Samy BOAB sont des militants de la section Les Républicains de Puteaux candidats lors des dernières élections internes en janvier (www.monputeaux.com/2016/01/les-republicains.html) !

Inutile de vous dire qu'aucun membre de l'opposition n'a été "tiré au sort".

Ainsi donc, rassurez-vous, les logements HLM de Puteaux resteront attribués à ceux qui les méritent vraiment (choisis par la maire) !


La maire de Puteaux reçoit la "Casserole" de l'association Anticor

Anticor

La maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a reçu samedi soir le prix "Casserole " de l'association Anticor contre la corruption et pour l'éthique en politique. Elle succède à... Patrick Balkany, primé l'année dernière.

"Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux, reçoit une casserole pour son addiction à l'argent et ses pratiques clientélistes", annonce l'association sur son compte twitter.

La liste des lauréats est ici.


La mairie de Puteaux, quel cirque !

CirqueLa soirée du nouvel an offerte au personnel de la mairie de Puteaux, vendredi soir, s'est déroulée au cirque d'hiver à Paris, avec buffet géant, spectacle et cadeaux.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud y a fait une entrée spectaculaire, en compagnie de ses 2 directeurs des services, Amel Kherchouch-Havrin et Didier Cressot, dont le statut de fonctionnaire devrait obliger à plus de retenue. La maire, qui elle ne connait plus de limite depuis longtemps, a été applaudie comme une star. Image ridicule et dépense indigne au moment où les communes sont appelées à faire des économies budgétaires.

La municipalité de Puteaux a dépensé 600.000 euros ce mois-ci pour permettre au maire de se mettre ainsi chaque soir en scène : devant les personnes âgées, devant les commerçants, devant les entrepreneurs, devant les anciens combattants, devant les responsables des associations... A chacun son décor, son spectacle, son buffet et ses cadeaux, dans un potlatch clientéliste d'une autre époque ou d'une autre Nation.


Les magouilles des HLM de Puteaux dans "Secrets d'info" sur France Inter

Secrets

L'émission d'enquête de France Inter "Secrets d'info" est consacrée vendredi soir à 19h20 au logement social. La gestion des HLM de Puteaux par la famille Ceccaldi-Raynaud y sera notamment évoquée.

"En Ile de France, plus de 500 000 foyers sont en attente d’un logement social pour environ 80 000 attributions par an. Obtenir une HLM est un vrai parcours du combattant. Dans ces conditions, à tort ou à raison, le piston, les relations, le copinage ont souvent été considérés comme le meilleur moyen de l’obtenir. Au cœur du système, les élus locaux ont parfois alimenté les dérives d’un système. Le logement social mérite-il toujours ce qualificatif ?"

>>>>>> ECOUTEZ L'EMISSION

Un extrait de l'enquête a déjà été diffusée dans la journée sur l'antenne de France Info :

"A Puteaux, ville de droite, la maire a la main sur 5.500 appartements HLM, soit un quart des logements de la ville. Un moyen d'entretenir un clientélisme local héréditaire que dénonce inlassablement Christophe Grébert, conseiller municipal Modem. "Cela fait un demi-siècle que c’est la même famille de maires qui attribue les logements…", soupire-t-il.
Christophe Grébert a notamment déjà révélé que la moitié des élus de la majorité à Puteaux étaient hébergés dans le parc social de la ville alors que certains d'entre eux, professeurs d'universités, cadres supérieurs, chef d'entreprises, ne sont pas franchement des nécessiteux.
L'office HLM de Puteaux a déjà été épinglé par l'inspection du logement social pour ses méthodes d'attribution, et les élus estiment qu'ils n'ont pas à s'expliquer".


Le Zoom de La Rédaction : Logement social en... par franceinter


La médaille de Puteaux, autre objet clientéliste et inutile du maire LR

Médaille_Puteaux2

Que vaut la médaille de la ville lorsqu'elle est donnée selon le seul bon plaisir de Joëlle Ceccaldi-Raynaud ? La maire LR de Puteaux se prend pour une reine en son royaume en distribuant chaque année des dizaines de breloques.

Objet de clientélisme, cadeau inutile, insigne qui ne signifie plus rien à force d'être bradé. L'occasion pour la maire de se mettre en scène en organisant des cérémonies où champagne et petits fours feront plaisir à des clientèles subjuguées par tant de dépenses pour elles. Argent public gaspillé et imitation de symbole républicain dévoyé. Il est tellement plus facile de remettre une médaille, plutôt que de mener de véritables politiques utiles et d'intérêt général.


La galette des rois de la mairie de Puteaux sera payante cette année

Galette-citoyenne_imageagenda

Pour célébrer l'épiphanie, la commune de Puteaux a pris l'habitude d'organiser une grande fiesta : les habitants sont invités à venir à la mairie chercher une part de galette et un verre de jus de pomme. Cette année, une nouveauté : la manifestation sera payante (3 euros la part).

"Venez déguster la traditionnelle galette des rois samedi 16 janvier 2016 à 16 heures dans les salons de l’Hôtel de Ville", annonce la mairie sur son site internet, précisant que le "bon pour une part de galette et une boisson" (sic) pourra être retiré à une "billetterie" dès 15h30. L'obtention de ce bon vous coûtera 3 euros... sauf si vous possédez la carte "Puteaux pass". 

Avec cette carte d'identité locale qui permet d'obtenir divers passe-droits notamment alimentaires, la municipalité LR de Puteaux pousse en fait la population à se faire volontairement ficher et contrôler. L'entrée de l'île de Puteaux était soumise déjà l'été dernier à la présentation de cette carte d'identité ceccaldiste sous prétexte de distribution de goûters.

Je refuse personnellement d'être soumis à ce flicage et je trouve insupportable que la préfecture laisse faire cela : des lieux publics et des manifestations publiques se trouvent ainsi interdits d'accès... au public.

Cette carte démontre enfin l'objectif purement clientéliste de ces manifestations municipales, puisqu'avec ce filtrage, seuls les Putéoliens, donc de potentiels électeurs, sont invités. Il ne s'agirait surtout pas de faire un cadeau à des non putéoliens, des "étrangers" qui ne sont forcément que des "pique-assiettes". CQFD.

galette party à la mairie de puteaux