Clientelisme Flux

La ville de Puteaux va claquer plus de 2,5 millions d'euros pour les fêtes de fin d'année

IMG_3953

La ville de Puteaux achètera encore un sapin géant pour Noël. Montant : 90.000 euros. Mais ce n'est qu'une toute petite partie des dépenses prévues pour les fêtes. J'ai commencé à faire l'addition : cette année la gabegie sera considérable et la facture salée pour les contribuables putéoliens.

Pour les illuminations dans les rues de la ville, l'attribution du marché a été annoncée par la maire lors du conseil municipal du 25 septembre. Malgré mes demandes, elle est restée très évasive sur son montant. Pour en dissimuler le coût total, l'opération a été divisée en plusieurs lots. "C'est le même montant que l'année dernière", a seulement lâché Joëlle Ceccaldi. Afin de vérifier cette affirmation, j'ai demandé que les marchés publics me soient communiqués... Mais aucun document ne m'a été transmis pour l'instant par la municipalité. C'est illégal, mais la maire de Puteaux se permet tout. Restons donc sur les données des années précédentes : 600.000 euros pour les illuminations. Un montant auquel il faut ajouter 65.000 euros pour des projections d'images sur les façades de l'Hôtel-de-ville. Et 90.000 euros donc pour le sapin géant et ses décorations.

Une patinoire de 1.000 m2 sera aussi à nouveau installée sur le parvis de la mairie. Coût : 400.000 euros. Un village de Noël avec différentes animations pour l'accompagner fera grimper la facture de 100.000 euros.

Il y aura aussi la fameuse carte de voeux de la maire pour environ 100.000 euros. Lors du conseil municipal, j'ai présenté un amendement pour que la ville renonce à cette dépense et offre une somme équivalente aux victimes de l'ouragan Irma. Les conseillers Les Républicains et UDI ont voté contre et le maire m'a accusé de polémiquer. Ou comment ne pas se rendre compte que c'est sa politique qui est un scandale !

J'ai déjà annoncé l'achat de boites de chocolat pour 144.000 euros. Il y aura aussi plus tard le cadeau aux personnes âgées (En 2016, c'était un four micro-ondes) pour un budget d'environ 250.000 euros.

Comme d'habitude, la ville organisera également de nombreuses réceptions entre décembre et janvier. Ce sont toujours les mêmes qui sont invités. Une douzaine de banquets et cocktails auront lieu pour un coût total de 600.000 euros. Il y a enfin la réception du personnel pour environ 250.000 euros.

TOTAL (addition non exhaustive) : 2.600.000 EUROS ! soit 60 euros claqués par habitant ou 120 euros par famille putéolienne !

Je sais bien que beaucoup de Putéoliens ne veulent pas renoncer à ces cadeaux. Ils aiment ça. Mais rappelons l'enquête du Parisien qui classe Puteaux 126e ville d'Ile-de-France où il faut bon vivre. Et oui, il ne suffit pas de faire des fêtes et de distribuer des boites de chocolat pour gérer une commune. Il faut aussi des logements pour tous, des écoles de qualité et des espaces verts suffisants... C'est vrai que cela nécessite un peu plus de travail et que c'est moins amusant pour les élus...
Tant que des enfants habiteront à Puteaux dans des logements insalubres dangereux pour leur santé, j'aurais du mal à apprécier les millions d'euros dépensés par la municipalité dans des fêtes grandioses.
Christophe Grébert


La ville de Puteaux achète pour 144.000 euros de chocolat

Chocolat

C'est une réforme récente : les appels d'offres lancés par les communes sont désormais librement accessibles en ligne et consultables par tous les citoyens. La gabegie de la ville de Puteaux s'étale donc désormais au grand jour.

Ainsi, ce mois-ci on découvre sur la centrale des marchés un appel de Puteaux pour "la fourniture et livraison de chocolats de gamme classique pour la mairie, le C.C.A.S. et la caisse des écoles" d'un montant annuel de 144.000 euros (!) dont 48.000 euros pour la prochaine fête de Noël.

Une partie de cet argent est prélevé sur le budget du CCAS et sur la caisse des écoles. Ce qui fait autant d'argent en moins pour aider des familles en difficultés (les expulsés de la rue Collin n'ont rien à faire de ballotins de chocolat !) ou pour payer du matériel dans les écoles (d'où les professeurs qui régulièrement dans l'année demandent aux parents de verser 10 euros pour financer des photocopies ou d'autre dépenses...).

Et ce n'est qu'un marché parmi des centaines d'autres du même genre passés tout au long de l'année par la commune. Nous évaluons à 30 millions d'euros le surcoût annuel de la politique clientéliste du maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud. 

Voir aussi ma rubrique CLIENTELISME à Puteaux


Insolite : la maire de Puteaux distribue 425 kilos de viande à la guinguette

Guinguette

Le système népotique et cliéntéliste des Ceccaldi-Raynaud de Puteaux fait du mal à la ville. Mais il a aussi un côté ridicule qui fait bien rire. Par exemple, lorsque le site de la ville nous explique le plus sérieusement du monde que "Madame le Maire a servi une broche de 425 kilos de boeuf aux visiteurs de la Guinquette" ce week-end sur l'île de Puteaux.

La photo de Joëlle Ceccaldi-Raynaud en tablier et assiette pleine de viande à la main est digne de la propagande d'une petite dictature des années 60.... 

Pour avoir droit à son assiette de viande, il fallait présenter une pièce d'identité et une preuve de domiciliation. Seuls les habitants de Puteaux - et donc électeurs potentiels-  ayant droit à ce "cadeau" du maire... payé (là faut pas rigoler) avec leurs impôts.

Source : Facebook 


VIDEO Le clientélisme et la folie des grandeurs du maire LR de Puteaux représentent 30 millions d'euros gaspillés chaque année

Budget

Le budget 2017 de la ville de Puteaux sera soumis au vote des élus lors prochain conseil municipal, mercredi 29 mars.
Un débat préalable à ce vote a eu lieu le 8 mars dernier. Lors de cette séance, j'ai pris la parole pour dénoncer les gaspillages et la folie des grandeurs de la municipalité.

Ce clientélisme et cette folie des grandeurs, avec la multiplication des "palais", représente chaque année une dépense de 30 millions d'euros, soit 600 euros par habitant ou 1.200 euros par famille, dépensés sans objectif d'intérêt général !

Interrompu en permanence par la maire et sous les huées et les cris de ses fans surexcités, j'ai essayé d'expliquer cette réalité des chiffres et fait des propositions pour réorienter le budget municipal sur ce qui est son rôle : l'éducation, le cadre de vie et les solidarités.

Le texte de mon intervention est en ligne sur mon site d'élu : INTERVENTION SUR LES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES DE LA VILLE DE PUTEAUX


Un maire-adjoint LR de Puteaux, gagnant 7.500 euros nets, logé en HLM

C528SG5XEAoNyhW

Le journal de 20h de France 2 a diffusé mercredi un reportage sur les locataires riches dans les HLM. Parmi les exemples donnés, il y a des élus Les Républicains de Puteaux, l'un haut fonctionnaire; rémunéré 7.500 euros nets, et l'autre multi-propriétaire.

Extrait : 

"A Puteaux, Hauts de Seine, deux élus municipaux vivent dans des logements sociaux. Le premier loge dans un 3 pièces. Mais il est aussi propriétaire de trois appartements. Dont un qu’il a vendu il y a 5 mois : 228 000 euros. Tous ces biens sont à quelques minutes de son logement social…

Le deuxième vit dans 72 mètres carrés. Élu municipal, il est aussi haut fonctionnaire au ministère de l’intérieur. Selon nos informations, il gagnerait 7500 euros nets par mois. Un chiffre qu’il conteste. Pour avoir une idée des loyers pratiqués dans cette résidence, nous nous sommes procuré la quittance de loyer d’un logement équivalent à celui de nos deux élus. Pour 70m2 le loyer s’élève à 548 euros hors charges. Trois fois moins cher que dans le privé ! ... "

VIDEO A VOIR ICI

Les élus de Puteaux concernés ont répondu à France 2 qu'ils avaient le droit d'entrer dans un logement HLM. Je mets en doute cette affirmation pour 2 raisons :

  • Qui contrôle les revenus du candidat à un logement HLM ? L'office HLM qui est dirigé par... la maire de Puteaux.
  • Dans une situation de pénurie, l'obtention d'un logement HLM ne dépend pas tant de votre situation personnelle que du piston qui vous permettra d'être placé sur le haut de la pile (des milliers de demandes de logements sociaux sont en attente à Puteaux).

La lutte contre la corruption des élus passe aussi par cette question de l'accès aux logements subventionnés par de l'argent public.

Christophe Grébert


HLM à Puteaux : un logement de 100m2 pour un homme seul gagnant 100.000 euros par an

6a00d8341c339153ef01b7c8613d07970b-800wi

L'Office HLM de Puteaux, présidé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire LR de Puteaux, semble vouloir attribuer un logement de 100m2 à un homme seul gagnant 100.000 euros/an.

Cet homme est directeur dans une grosse société qui est en contrat avec la ville de Puteaux et l'OPH communal. Il est propriétaire d'un logement dans le département des Hauts-de-Seine. Il n'a donc absolument pas besoin de la solidarité de la collectivité pour se loger.

Pour ce logement HLM de 100m2 très bien situé, il devrait payer seulement 800 euros de loyer mensuel (surloyer y compris), soit un tarif largement inférieur à celui du marché, la différence étant supportée par les contribuables.

Alors que l'OPH vient d'être condamné à 1 million d'euros d'amende, suite notamment à des "anomalies" dans les attributions de logement, l'office de Puteaux ne changerait-il pas ses méthodes ?

Je demande à l'OPH de renoncer à cette attribution de logement. Et je rappelle que des dizaines de familles putéoliennes vivent dans des logements insalubres. Si elle veut aider des gens, c'est à ces familles que notre maire devrait plutôt penser. 

Christophe Grébert