Chantiers Flux

Gaspillage estival à Puteaux : les rues faites l'an dernier sont refaites

28147090013_0342edfe92_z

Pour le plus grand intérêt des entreprises de bâtiment et de travaux publics liées à la mairie de Puteaux, les rues qui ont été refaites l'an dernier sont de nouveau en travaux cet été. Car, dans notre commune, on gaspille des millions d'euros chaque année à refaire ce qui a déjà été fait. 2 exemples : rue Saulnier et rue Godefroy.

"Suite à la mauvaise fabrication et application des enrobés", les stationnements de la rue Godefroy sont refaits cette semaine. Ces travaux sont "à la charge" de l'entreprise, affirme la maire. Mais cela reste à vérifier. Car malgré mes demandes répétées, la mairie refuse de me communiquer les factures des travaux.

28147089403_dd4f47c485_z

28542026110_26d975ce00_zLa rue Saulnier, qui a été piétonnisée et donc entièrement refaite il y a seulement 10 mois, était à nouveau en chantier : un dos d'âne, des potelets et de nouvelles bornes ont été installées. Cette rue avait déjà été plusieurs fois réaménagée cette année : des grands bacs, puis des petits bacs y ont notamment été installés.

Mais tout cela n'a rien à voir avec le fait que la fille du maire y a acheté un immeuble pour 1 million d'euros.

Même chose rue Henri Martin et rue Mars et Roty : la ville a cassé les bornes posées l'an dernier dernier pour en mettre d'autres.... (voir photos ci-dessous)

Partout dans la ville, dans votre quartier, vous remarquerez le même manège : à Puteaux, on fait, on casse, on refait et on recasse... Est-ce par manque de compétence ou de contrôle de la mairie ? Est-ce le résultat de magouilles et de corruption ? Les entreprises font-elles ce qu'elles veulent ? Quelle que soit la cause, le résultat est là : ces millions d'euros dépensés pour rien se répercutent sur nos impôts.
Christophe Grébert

28794826676_d5e545d90b_z

28632383720_438f6a2120_z

28885972796_01c085362d_z

(photos : Flickr)


Le conservatoire de Puteaux fermé en urgence à cause d'un dysfonctionnement de son système d'aération

9775238871_cf4c172501_zJeudi dernier, les élèves et les professeurs du conservatoire de Puteaux ont reçu un mail de la direction les informant que l'établissement resterait fermé pour "travaux de maintenance" du 13 avril au 4 mai. Tous les cours programmés cette semaine ont été annulés. 2 ans après son ouverture, le bâtiment accumule les dysfonctionnements. Cette fois, c'est son système d'aération qui poserait à nouveau problème. 

Lors du dernier conseil municipal, Francis Poézévara, élu PS, a interrogé le maire à ce sujet. Joëlle Ceccaldi a assuré que cette fermeture n'avait « rien d’urgent » et était prévue « depuis longtemps ». Le maire a affirmé que ces travaux étaient liés à un problème de soufflerie, certains clapets du système d’aération étant défectueux et ne permettant plus un bon renouvellement de l’air intérieur.

Juste après son ouverture en septembre et octobre 2013, plusieurs élèves avaient été pris de malaise, la température dans les salles de répétition étant étouffante. A la suite de ces incidents, un trou avait été percé dans le mur extérieur du bâtiment pour y créer une aération supplémentaire ! 

Il semblerait que le problème n'ait pas été résolu, selon la section PS de Puteaux, qui révèle cette fermeture précipitée.

Prévu pour coûter 31 millions d'euros HT, le chantier du conservatoire de Puteaux a finalement dépassé les 44 millions HT (53 millions TTC), soit un dépassement de 46% ! En ajoutant le parking souterrain, le jardin, les aménagements de voirie et les aménagements intérieurs supplémentaires, la dépense totale atteint 70 millions d'euros. Un prix bien élevé pour un équipement dont la climatisation ne fonctionne pas, entre autres problèmes de conception.

(photo : Flickr)


Rénovation du parking de l’hôtel de ville de Puteaux : pas d’amélioration de l’existant (Puteaux pour vous)

Tumblr_inline_nk6dqve2EG1t2mmhdLa ville de Puteaux a engagé à la fin du mois de janvier une période de 14 mois de travaux pour la rénovation de la structure du parking de l’hôtel de ville. L'association Puteaux pour vous, issue de la liste à l'élection municipale 2014, regrette que ces travaux n'envisagent aucune amélioration de l’existant et aucune vision d’ensemble pour l’aménagement urbain :

"Rappelons que depuis l’hiver 2013, une forêt d’étais est installée dans la partie du parking situé sous la fontaine du parvis sur laquelle est construite chaque année la gigantesque patinoire provisoire des fêtes de fin d’année.

L’avis d’appel à la concurrence pour sélectionner l’entreprise chargée de réaliser les travaux nous en apprend plus sur la nature des travaux : “le renforcement de la dalle ainsi que sur le renforcement des fondations (micropieux)”. Ces travaux auraient pu être l’occasion d’améliorer le confort des usagers, notamment celui des personnes à mobilité réduite puisque le parking ne dispose même pas d’ascenseur !

L’année dernière, dans notre projet pour l’élection municipale, nous vous présentions notre projet pour l’amélioration de l’espace public à Puteaux. Voici ce que nous proposions :

"Nous mènerons une politique d’ouverture et de transformation des espaces publics de la ville. Pour une ville plus animée, nous développerons de nouveaux lieux de convivialité. Les nouvelles places et rues piétonnes accueilleront de nouvelles activités et commerces, des bars et des restaurants avec terrasses… Nous souhaitons rendre la place de l’hôtel de ville facilement traversable, de façade à façade, entre les rues Chantecoq et Anatole France et la place Stalingrad. Les différences de niveaux seront atténuées et les obstacles supprimés. Nous réduirons l’emprise dédiée à l’automobile pour laisser place aux déambulations et aux plantations, notamment sur les abords pour abriter de nouvelles terrasses. La grande esplanade centrale, plus vaste qu’aujourd’hui, sera le lieu de grands événements. Le parking souterrain sera rénové et un ascenseur sera mis en place. Plusieurs itinéraires piétons et cyclables partiront de la mairie vers l’île de Puteaux, la Défense, le conservatoire, le Mont-Valérien et le parc André Malraux".

Puteaux pour vous avait alors publié cette image de son projet pour le parvis de l'Hôtel-de-ville :

Tumblr_inline_nk6dgub0RK1t2mmhd


La rénovation du parking étant devenue indispensable, le début des travaux est le bienvenue. Cependant, la majorité montre encore une fois qu’elle agit au coup par coup sans avoir une vision d’avenir pour la ville. Si nous avions été élu, nous aurions déjà lancé une consultation d’urbanistes et d’architectes afin de définir, en concertation avec les putéoliens, un plan guide des aménagements à réaliser pour rendre plus agréable notre coeur de ville. Ainsi, les travaux de rénovation des équipements et des espaces publics auraient été programmés dans le temps de manière logique et surtout permis d’apporter de véritables améliorations du cadre de vie.

Thomas HERVE, avec l’équipe Urbanisme de Puteaux Pour Vous".

A LIRE ET A COMMENTER SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION PUTEAUX POUR VOUS

Retrouvez Puteaux pour vous sur Twitter, sur Facebook et sur le web


A la veille des élections, le grand bricolage à Puteaux

J'ai compté pas moins de 20 ouvriers ce matin autour des bassins et du carré de pelouse devant la "village du théâtre", boulevard Richard Wallace. Le maire de Puteaux veut absolument que tout soit terminé avant le 1er tour de l'élection municipale dimanche. Mais mobiliser 20 ouvriers, cela entraine un surcoût de chantier énorme... que les contribuables putéoliens vont devoir payer.

Comme à chaque veille d'élections, la ville se couvre de travaux : un coup de peinture par là (dans les entrées des HLM, à la sortie du parking de l'Hôtel-de-ville...), du bitume par ici (comme dans le vieux Puteaux)... Le maire veut montrer qu'il travaille. Trop tard !

Certains élus prennent vraiment les électeurs pour des idiots...

13287542384_388ef59a23

13287705784_b2470ce6e8

13241318485_cf290565d7

13216904284_652d44f3f8

13287256505_3f66337489

(photos : Flickr)


Gaspillage à Puteaux : la rue Mars et Roty refaite et refaite et refaite

13130905744_2732d5f67f

Les riverains de la rue Mars et Roty, entre la rue Jean Jaurès et la zac du théâtre, n'en reviennent pas : des ouvriers cassaient à nouveau chaussée et trottoirs aujourd'hui... alors que tout venait d'être refait. "C'est la 4e fois", témoigne un habitant désabusé. La gestion des travaux de voirie façon Joëlle Ceccaldi !

(photo : Flickr)


Le maire bloque le chantier d'alimentation d'eau potable et incendie de Puteaux et de La Défense

IMG_2031

Le 24 août dernier, André Santini, président du Syndicat des eaux d'Ile-de-France (le Sedif) est venu à Puteaux poser la 1ère pierre de la nouvelle station de pompage, située rue des Fusillés-de-la-Résistance. "C’est un ouvrage emblématique", déclarait-il. Mais 1 mois plus tard, le chantier est menacé d'être arrêté : la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud refuse en effet de donner à ERDF une autorisation de travaux pour raccorder la station au réseau électrique !

Dans l'échange de mails ci-dessous, ERDF relance la mairie pour obtenir cette autorisation de travaux, qui consiste à pouvoir creuser une tranchée rue Pasteur pour faire passer un câble électrique. Les services techniques de la ville lui répondent laconiquement : "la municipalité ne souhaite pas réaliser ces travaux avant le mois d'avril 2014", c'est à dire au lendemain de l'élection municipale de mars 2014 ! Pourquoi attendre de faire ces travaux après les élections ?

Station-pompage

Le maire décide-t-elle de repousser de 6 mois un chantier important pour ne pas gêner la circulation dans un quartier où la population est déjà très remontée contre elle suite à la mauvaise gestion du chantier de la résidence HLM des Bergères ? Dans ce cas, la décision serait purement électoraliste.

Le problème est que la rénovation de cette station de pompage datant de 1895 est une nécessité : la nouvelle installation permettra de desservir 12.500 foyers, soit un tiers des habitants de la commune, avec plus de sécurité et de renforcer la lutte incendie dans le quartier de La Défense.

Mais avec Joëlle Ceccaldi-Raynaud que pèse l'intérêt général quand il s'agit avant tout pour elle de se faire réélire !

Lors du conseil municipal, jeudi 26 septembre 2013, Christophe Grébert posera la question suivante au maire de Puteaux :

"Plusieurs chantiers subissent actuellement des retards du fait du refus de la ville d'accorder les autorisations administratives (arrêtés de circulation) pour des travaux de raccordements électriques (exemples : le programme Kaufmann & Broad "L'intemporel" et la station de pompage de Puteaux, rue des Fusillés). Madame le maire, quelles raisons motivent ces refus si ce n'est l'approche des futures élections municipales ? Pour rappel, tout refus doit être motivé et l'autorité compétente ne saurait arguer de motifs partiaux, étrangers à la notion d'intérêt général, sous peine d'illégalité du refus.
Ces blocages administratifs s'opposent à l'intérêt général :
 - les riverains vont subir plus longtemps ces travaux du fait des retards ainsi engendrés,
 - les entreprises concernées vont subir de graves préjudices financiers et, pour les entrepreneurs, être amenés à cesser l'activité d'une partie de leur personnel.
En somme, avec la période pré-électorale, c'est tout ou rien : les travaux de nuit pour finir dans l'urgence le conservatoire sans autre nécessité que de vous offrir une cérémonie d’ouverture à la date souhaitée, ou le gel des travaux au détriment d'organismes comme le SEDIF, ou les promoteurs, par le simple fait du prince".