Ceccaldistes Flux

Vidéo : triste intervention de Vincent Franchi, le fils du maire UMP de Puteaux, en conseil municipal

1205966_v_franchi_tract_p1Nouvelle prestation calamiteuse de Vincent Franchi, le fils du maire UMP de Puteaux, lors du conseil municipal du vendredi 10 avril 2015

Le groupe PS ayant soumis en séance un voeu pour que le conseiller départemental, nouvellement élu, vienne présenter 2 fois par an son travail devant l'assemblée communale, ce dernier a rejeté cette proposition, en expliquant que ce n'était pas aux vaincus de dire aux vainqueurs ce qu'ils devaient faire : "Je ne vais pas appliquer la méthode de Monsieur Lasserre (le candidat PS aux départementales) qui lui plus il parle, plus il perd de voix", croit-on entendre dans la vidéo ci-dessous, le fils du maire ayant beaucoup de mal à s'exprimer dans un micro. Ceci expliquant cela. Et finalement, c'est sa mère qui répond à sa place...

Vincent Franchi refuse donc d'expliquer aux élus municipaux ce qu'il fait dans la cadre de son mandat départemental... Quelle tristesse qu'un tel personnage ait été élu. Le népotisme est toujours une calamité. En démocratie, il devrait être banni. 


VIDÉO : Vincent Franchi, le fils du maire de Puteaux, inaudible au conseil municipal

X240-NOmVincent Franchi, le fils du maire UMP de Puteaux, intervient très peu au conseil municipal malgré ses 6 délégations : délégué à l'urbanisme, délégué au logement, délégué à la culture, délégué à l'éducation et à la réussite scolaire (sic!).
Sa maman préfère intervenir à sa place. Il faut dire que ce grand jeune homme est un piètre orateur, malgré des cours de formation. Ses interventions sont totalement incompréhensibles.
Dernier exemple en date, lors du conseil municipal du 19 décembre, lorsqu'il a présenté un projet de nouveau groupe scolaire... Personne n'a compris ce qu'il a dit.
Mais sa mammmmman veut faire de lui le futur maire de Puteaux.... Alors, les élus de la majorité sont priés de soutenir le fils. Et maman est là pour rappeler à l'ordre ceux qui oseraient faire remarquer les faiblesses de son petit.

Voir la vidéo ci-dessous : 

Le népotisme n'est pas mort ! Dans les Hauts-de-Seine, avec Jean Sarkozy dans la même situation, il a même tendance à prospérer.

Et en plus, tout cela nous coûte beaucoup d'argent : Vincent Franchi, entre ses divers mandats (maire adjoint, conseiller général, vice-président de l'interco, ...), percoit plus de 80.000 euros d'indemnités par an. Ce qui fait, avec les charges sociales, 130.000 euros de nos impôts pour aider ce "cher" petit à vivre...

(photo : DR)


La démocratie selon le maire de Puteaux : un panneau d'expression libre baladeur...

La loi oblige les communes a installer dans les rues des "panneaux d'expression libre". C'est une tradition républicaine : les citoyens doivent pouvoir s'exprimer librement... y compris par affichage sur la voie publique. A Puteaux, la mairie UMP contourne cette obligation légale en cachant les panneaux dans des endroits où passe le moins de monde possible.

En voici la preuve en images :

Cet été, la ville installe un panneau d'expression libre sur le boulevard Richard Wallace, près du pont de Puteaux, à côté de l'arrêt de bus. Je m'étonne, l'endroit est très passant :

Panneaux, puteaux, boulevard wallace
Quelques jours plus tard, je comprends : des militants du maire UMP couvrent ces panneaux d'affiches :

IMG_6070
Mais peu après, le FN recouvre ces affiches :

IMG_6137

Du coup, le maire fait aussitôt retirer le panneau :

IMG_6155
Comme la loi oblige le maire à laisser ce panneau dans la rue, elle le déplace à 20 mètres de là, rue du 8 mai 45, une petite rue en sens unique où quasi personne ne passe :

IMG_6153

Là, il s'agissait d'affiches FN, mais j'imagine qu'avec des affiches du PS ou des affiches de Puteaux Pour Vous, la réaction du maire aurait été la même : pour le maire UMP de Puteaux, la liberté d'expression ne vaut que pour elle. Comme nous sommes dans une période pré-électorale, le juge des élections saura apprécier ce détournement de la loi.

MISE À JOUR du MERCREDI 18 SEPTEMBRE. Quelques heures après la publication de cet article, le maire, dans un complet sentiment d'impunité, a fait karchérisé les affiches de ce panneau :

panneau, puteaux, rue du 8 mai 45

La majorité ne maîtrise pas ses dossiers : combien d'enfants sont scolarisés à Puteaux ?

Combien y-a-t-il d'enfants scolarisés dans les maternelles et écoles primaires de Puteaux ? Sur twitter, les membres de la majorité ne semblent pas savoir :

"Plus de 3.000" selon Anne-Laure Lebreton, conseillère municipale chargée de la communication de l'UMP locale sur internet. "Plus de 4.000", selon le compte de l'UDI local tenu par... un militant ceccaldiste. "4.600" selon le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud qui en rajoute toujours. En réalité de la maternelle au CM2, il y a 3.800 enfants scolarisés à Puteaux.

3 interventions, 3 nombres différents, tous faux. Ils ont 0/10 :

Lebreton-ecoleUdi-puteaux

Jcr-ecole


Conclusion : quand les membres de la majorité communiquent directement sur internet... sans le filtre des agents municipaux... ils dévoilent leur incompétence et leur non connaissance des dossiers.

LA RÉPONSE DE CHRISTOPHE GRÉBERT AUX RUMEURS QUE FONT COURIR LES CECCALDISTES


La section UDI de Puteaux cherche d'urgence militant sachant écrire français...

Lu ce jour sur le compte twitter "UDI Puteaux" :

BSWuv0LCMAEPfcp
3 fautes en moins de 140 caractères... La majorité "actuelle" a les soutiens qu'elle mérite !

Ce tweet du compte local de l'UDI - en fait tenu nous dit-on par un proche du maire UMP - réagit aux critiques de Sylvie Cancelloni, suppléante du député UDI de la circonscription, sur les 3 générations de Ceccaldi qui se sont succédé à la mairie de Puteaux. Ces critiques ont été reprises hier par le Parisien des Hauts-de-Seine. Cela déplait aux affidés du maire... qui expriment donc leur déplaisir - quasi-phonétiquement - sur Twitter. Tout cela nous promet une campagne municipale de haute volée à droite  !