Budget Flux

La mairie de Puteaux prélève 700.000 euros de taxes en trop pour le ramassage de nos poubelles

IMG_5818

Selon une enquête du magazine Capital, la ville de Puteaux a prélevé en 2015 un montant illégal de taxes sur le ramassage des ordures ménagères, à hauteur de 700.000 euros, soit 30 euros en moyenne par famille putéolienne.

"La Teom (taxe d'enlèvement des ordures ménagères) doit être calculée de manière à ce que son montant équilibrent exactement les dépenses de ce service", explique Capital.. Or, selon le magazine, "dans la plupart des villes les recettes perçues sont supérieures aux frais d'enlèvement des déchets... alors même que la loi l'interdit". Ce serait le cas à Puteaux. En 2015, le dépassement serait de 15,6%, soit 700.000 euros de taxes prélevées illégalement :

Ordures

Lors du conseil municipal de Puteaux du 5 avril 2018, au cours duquel la majorité a voté la hausse de cette taxe, j'avais souligné le montant important de la TEOM : 5,7 millions d'euros, soit 127 euros par habitant, en hausse de 2 euros par rapport à 2017.

Nous sommes en droit de réclamer le remboursement de l'argent prélevé illégalement par la municipalité de Puteaux et cela sur plusieurs années. Je ferai une intervention en ce sens lors du prochain conseil municipal.
Christophe Grébert


Les impôts locaux n'augmentent pas à Puteaux... Vraiment ???

EcranLors du dernier conseil municipal de Puteaux, le 5 avril, consacré au vote du budget 2018, j'interviens pour démentir l'affirmation du maire selon laquelle les impôts locaux n'augmentent pas. Les chiffres font en effet apparaitre une hausse des prélèvements de 500.000 euros. La réponse du maire, à la fin de cette séquence vidéo, est formidable de mépris ! Ecoutez bien ...

Mon intervention en séance : 

"Vous affirmez que les impôts locaux n’augmentent pas. Pourtant vous prévoyez pour cette année 2018 : 15,3 millions d’euros de produit pour la taxe d’habitation et 30,5 millions d’euros pour la taxe foncière = 45,8 millions d’euros (contre 45,3 millions d’euros en 2017).
Ce qui fait un demi million d’euros de plus par rapport à 2017, ou une hausse de 23 euros en moyenne par famille putéolienne.
Pour que réellement les impôts locaux n’augmentent pas, il aurait fallu, non pas maintenir, mais baisser les taux de fiscalité.
Quand vous dites que les impôts n’augmentent pas à Puteaux, vous mentez donc factuellement aux Putéoliens. C’est regrettable de leur mentir. C’est surtout imbécile de penser qu’ils ne vont pas le voir en lisant leur feuille d'impôts !".


Stationnement à Puteaux : Les tarifs et les recettes s'envolent

IMG_8894

"La modernisation de Puteaux se poursuit", annonce la maire de Puteaux, en faisant référence à la nouvelle possibilité de payer son stationnement via une application sur mobile. Mais ce qu'elle n'explique pas, c'est que cette "modernisation" s'accompagne d'une envolée des tarifs et des recettes des "droits de stationnement" dans la commune la plus riche de France.

Alors que la majorité municipale affirme que "les impôts n'augmentent pas à Puteaux", le budget communal 2018 prévoit en effet 1.400.000 euros de recettes pour les droits de stationnement, contre 750.000 euros en 2017. On passe du simple au double !

Pour 2h de stationnement, le prix passe de 2,40 euros à 4,20 euros (et 10 euros dans le centre ville).

IMG_8491
Comme l'indique Francis Poézévara, les tarifs 2018 augmentent pour les Putéoliens dans 3 zones “de forte pression de stationnement” - rouge, orange et jaune -. Dans le reste de la ville, les tarifs ne bougent pas pour les abonnés résidents, mais augmentent pour les autres :

Stationnement

DbIp2-6XkAE-Bfk

En 2015, les tarifs du stationnement avaient déjà fortement augmenté pour les résidents.


La municipalité de Puteaux ne donne que 48h à l'opposition pour préparer le débat budgétaire. Et bien allons-y :

IMG_4023

Demain jeudi, j'ai conseil municipal à Puteaux.
C'est la séance consacrée au vote du budget 2018.
J'ai reçu les documents par la poste hier.
700 pages à lire en 48 heures !
Ou comment empêcher l'opposition de pouvoir préparer ce conseil important...
Cela ne me décourage pas. On y va : 

Cette année, le budget de notre ville atteint 441 millions d'euros, dont 180,9 millions d'investissement et 260,1 millions de fonctionnement. Cela représente 9.800 euros de dépenses par habitant, soit quasiment 4 fois la moyenne nationale pour les communes urbaines (= 2.500 euros), selon les statistiques de la Direction générale des collectivités locales (PDF! Cela montre combien notre ville est ultra riche grâce aux retombées fiscales de la Défense.

LE CLIENTELISME COMME UNIQUE POLITIQUE

Nous pouvons donc tout nous permettre à Puteaux, réaliser tout ce que nous voulons. Le problème est que la majorité municipale, en place depuis 49 ans, ne connait qu'une politique : le clientélisme. Tout à Puteaux est uniquement pensé selon cette condition : s'attacher les électeurs en leur faisant individuellement plaisir. Les questions d'intérêt général n'ont ici aucune importance.

Et puisque la constitution du budget communal est basée d'abord sur une solidarité territoriale, départementale, régionale et nationale, via des dotations de l'Etat, des péréquations et des transferts d'impôts... alors la majorité va passer son temps, comme d'habitude lors du vote du budget, à se plaindre : de ne pas recevoir assez d'argent (pour financer ses dépenses folles) et de donner trop (notamment aux villes pauvres qui n'ont qu'à crever la gueule ouverte).Budget2018-montants


UNE MAJORITÉ MUNICIPALE GÉMISSANTE

Bien qu'ultra-riche, la municipalité de Puteaux se plaint et gémit contre l'Etat qui incite les collectivités à réduire l'évolution de leurs dépenses. Demander à notre  maire-caliméro de limiter ses dépenses de 3 millions d'euros sur un prévisionnel de 441 millions, c'est déjà trop :

IMG_8222
La municipalité se plaint aussi de devoir subventionner les vélos à assistance électrique : 25.000 euros, sur 441 millions, ça pèse, c'est clair :

IMG_0727

RAPPEL : C'EST LA SOLIDARITÉ NATIONALE QUI ASSURE LE FINANCEMENT DE NOTRE COMMUNE

Contrairement à ce que la majorité municipale de Puteaux tente de faire croire, l'Etat ne fait pas que nous ponctionner. Il finance l'essentiel des coûts de fonctionnement de notre commune (ici, comme partout en France). La solidarité est nationale. La fiscalité directe, c'est à dire les impôts payés par les Putéoliens et qui sont reversés à la commune, représente 52,2 millions d'euros sur un budget de 441 millions d'euros, soit seulement 1/8e :

IMG_7065


DES DÉPENSES SANS COMPTER DANS LE COMPTE ADMINISTRATIF 2017

Depuis des années, l'opposition le dit : les budgets présentés par la municipalité de Puteaux sont "insincères" : ils ne reflètent pas la réalité. Nous le voyons encore dans le compte administratif 2017, qui fait le bilan des dépenses et des recettes de la commune. A la fin de l'exercice, la ville de Puteaux enregistre :

56,5 millions d’excédent sur la partie fonctionnement

et 37,4 millions d’excédent sur l’investissement

TOTAL = 93,9 MILLIONS D'EUROS

Des montants énormes. L'exécutif municipal a programmé dans le budget 2017 plus de dépenses que la ville en avait besoin en réalité. Nous avons donc payé plus d'impôts que nécessaire. Où passe tout cet argent ? Il est pour une part reporté sur le budget de l'année suivante, mais cet argent sert le plus souvent à répondre au quotidien aux folies dépensières de la maire : dès qu'elle voit une chose qui lui plait dans un catalogue de fournisseur, il faut l'acheter tout de suite... comme un ipad 1.200 euros HT pour son cabinet...

IMG_6776

IMG_9876

On trouve des informations étonnantes aussi dans le compte administratif 2017. Comme ce poste de "directeur de la médiathèque" "non titularisé" touchant 54.700 euros de rémunération. Quelles compétences à cette personne pour être directeur sans être agent titulaire ?

IMG_8649

LES IMPOTS LOCAUX AUGMENTENT CETTE ANNÉE ENCORE

La municipalité va encore affirmer qu'elle n'augmente pas les impôts locaux, parce que les taux ne bougent pas. Mais cela ne veut rien dire. Ainsi, cette année encore, les prélèvements vont être en hausse. Il suffit de comparer les chiffres de 2017 avec les prévisions de 2018 : 

IMG_7038

IMG_5567

En 2017, la taxe d'habitation a rapporté 14,9 millions d'euros. En 2018, la municipalité compte récolter 15,3 millions d'euros, soit 400.000 euros de plus. Pour la taxe foncière, 30,4 millions d'euros ont été prélevés en 2017. Pour 2018, le produit attendu est de 30,5 millions, soit 100.000 euros de plus. En fait sur ces 2 seules taxes, la municipalité s'attend à récupérer un demi million d'euros de plus, soit une hausse moyenne des prélèvements de 25 euros par contribuable putéolien ! Alors même que nous avons fait près de 100 millions d'euros d'excédents entre 2017 et 2018. 

A SUIVRE...