Associations Flux

La fête des sports et des associations de Puteaux aura lieu sur l'île le dimanche 24 juin

Fete-des-sports-agenda_imageagenda

La fête des sports et des associations de Puteaux aura lieu le  dimanche 24 juin de 10h à 18h sur l’Île. Comme c'est la Coupe du monde de football, ce rendez-vous annuel sera cette fois placé sous le signe du ballon rond.

Vous pourrez y rencontrer les animateurs et des adhérents des différentes associations sportives et non sportives de la ville, avec de nombreuses animations et démonstrations.

C'est l'occasion pour vous et vos enfants de choisir de nouvelles activités et de trouver des gens avec qui partager vos passions : pour un sport, une activité humanitaire et  sociale ou artistique et culturelle.

J'espère que cette fête ne sera pas fermée et payante. Depuis plusieurs années, la mairie de Puteaux a en effet malheureusement pris l'habitude de limiter l'accès de l'île, ce jour-là, aux seuls détenteurs d'un pass municipal et de la rendre payante pour les autres. Le principe d'une association, c'est la liberté : la liberté de se retrouver autour d'un objectif ou d'une passion commune. La première liberté sera d'assurer le libre accès à l'île, le dimanche 24... et de ne pas faire payer.
Christophe Grébert


Que se passe-t-il à Puteaux avec le Rendez-Vous des Parents ?

17796095_10155281857214421_896223599129299168_n

A l’heure des choix budgétaires, confortée par un budget pourtant triomphant, la majorité de Puteaux vient de prendre des décisions étonnantes concernant une des associations- fleuron de la ville.

« Le Rendez-Vous des Parents », installé à la Maison du droit jusque là, mène une action de soutien auprès des parents, des enfants, des familles et des écoles. Également partenaire de fédérations de parents d’élèves, il conduit toute une série d’accompagnement, de coaching, de consultations, de médiations très appréciés. Il est connu notamment pour son « Forum de la parentalité » dont le succès est grandissant.

D’un seul coup et d’un seul, le maire a décidé d’abord de ne plus héberger l’association parce qu’ « elle souhaite donner à la Maison du droit une grande place à la famille ». Un paradoxe quand on sait que la vocation du Rendez-Vous des Parents a précisément pour cible les familles.

Elle a pris ensuite la décision de diminuer la subvention octroyée de 30%. L’association doit donc affronter en un claquement de doigt une situation sans précédent : trouver un nouvel hébergement, en payer les charges et subir une diminution considérable de son budget. Les premières prévisions, faites à la louche, laissent entrevoir une réelle difficulté à reconduire ses différentes missions dans un futur proche.

Encore plus surprenant : le Maire a confié la responsabilité du suivi de l’association à un adjoint dont le choix ne manque pas d’interroger, puisqu’il s’agit de Pascal Caumont. Outre une affaire de justice pour vol qui l’accablerait ces jours, outre le fait qu’il a été souvent mentionné comme profitant indûment d’un HLM, outre le fait qu’il semblerait avoir conduit ses propres affaires de façon catastrophique, le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas « le meilleur d’entre tous »et ne dispose sans doute pas de la sérénité, de la distance nécessaires aux conduites des affaires de famille.

Pourquoi la ville saborde-t-elle une association en pleine réussite ? La piste serait peut être du côté du nouveau Président, Nicolas JANOT, successeur d’Eric MALEVERGNE, le créateur du Rendez-vous des Parents, devenu entre temps Conseiller municipal de la majorité. Nicolas JANOT semble en effet avoir multiplié les « incidents » avec la ville, notamment en ayant déménagé et démonté le bureau d’une salariée municipale dont il n’aurait pas accepté la présence dans des locaux pourtant gracieusement octroyés. A Puteaux, un Président d’association ne dicte pas sa loi au Maire !

Nul doute que la question sera posée au prochain Conseil municipal. Recevra-t-on une réponse en vérité ? Rien n’est moins certain. A suivre donc, mais quel gâchis…

Sylvie Cancelloni sur Facebook
Suppléante de Jean-Christophe Fromantin, député de Puteaux-Neuilly


A Puteaux, moins d'argent pour le sport et les associations : les subventions en chute de 157.000 euros

IMG_1439

La maire Les Républicains de Puteaux avait fait beaucoup de promesses avant les scrutins municipaux de 2014 et 2015, mais certainement pas de diminuer les subventions des associations. C'est pourtant ce qui se passe : cette année, la ville va réduire d'au moins 157.000 euros son soutien financier au milieu associatif.

A l'occasion de la fête des associations qui a eu lieu ce week-end, Francis Poézévara, conseiller municipal du groupe Le Rassemblement, a publié sur son site un comparatif des subventions accordées aux associations sur les années 2014, 2015 et 2016. Il apparait que pour les clubs de sport, la baisse est à ce jour de 97.000 euros. Et pour les autres associations, c'est une chute encore plus impressionnante de 210.000 euros ! 

Ainsi, le club putéolien de hand touchait 83.750 euros de la mairie en 2015. En 2016, il ne touchera que 76.500 euros, soit une baisse de 9% sur 1 an. Même proportion de baisse pour le club de natation : sa subvention passe de 62.000 à 54.500 euros.

Or, les conventions signées entre la mairie et les clubs empêchent quasiment ces derniers de solliciter d'autres aides financières que celles de la ville. La volonté de la municipalité est clairement de "tenir" les clubs sportifs par l'argent, afin d'éviter toute tentative de dissidence.

Pour les associations non sportives, la baisse est parfois plus radicale. L'association Les chats libres par exemple, dont nous avons pris plusieurs fois la défense ici et soutenue par la Fondation Brigitte Bardot, passe de 1.000 euros de subvention à... 0, rien du tout !

Dans le budget communal 2016/2017, il reste potentiellement 150.000 euros à attribuer aux associations. Au minimum, la baisse des subventions sera donc de 157.000 euros (150.000 -210.000 -97.000).

Dans notre programme municipal "Puteaux pour vous", nous voulions au contraire investir davantage dans les associations "porteuses de citoyenneté" et "créatrices de culture et de richesses non matérielles", notamment en leur apportant une stabilité financière par la signature de conventions pluriannuelles :

"Nous mettrons en œuvre une convention pluriannuelle d’objectifs, assortie d’une charte d’engagements réciproques afin de reconnaître les associations comme des partenaires. Le conventionnement leur permettra de travailler sereinement, avec une trésorerie consolidée. Ce conventionnement permettra aux associations de justifier de l’utilisation de l’argent public qui leur est attribué et permettra à la commune d’avoir une vision plus claire du travail associatif et de l’inscrire dans le développement de ses politiques publiques".

La majorité municipale a promis de ne pas augmenter les impôts. Pour faire face aux dépenses qui augmentent, il fallait donc faire des économies. Il lui suffisait pour cela de renoncer à sa politique des "cadeaux" et à sa communication affolante qui nous coutent au moins 8 millions d'euros par an, soit l'intégralité de la taxe d'habitation ! Au lieu de cela, la maire frappe en plein coeur les associations... et aussi les familles en augmentant tous les tarifs municipaux ! 
Voilà ce qu'on récolte lorsqu'on vote pour une équipe qui pratique le clientélisme, au lieu de miser sur une politique basée sur la solidarité, la bonne gestion et l'intérêt général.

Christophe Grébert


Fête des sports et des associations de Puteaux, dimanche 19 juin 2016

5773550526_dc2e444905_z

Dimanche 19 juin de 10 à 18h, l’Île accueille la traditionnelle fête des sports et des associations de Puteaux. Euro de football oblige, cette édition sera placée sous le signe du ballon rond.

De nombreuses démonstrations seront proposées sur deux podiums : Aïkido, taekwondo, karaté, qwan ki do ou bien encore judo... de boxe française, de boxe thaï et de boxe anglaise... de double dutch (corde à sauter), ainsi que les disciplines du CSMP.
Les associations non sportives proposeront des démonstrations de claquettes, de hip hop, de danses folkloriques libanaises et portugaises. Le chant, le théâtre et la musique seront également au rendez-vous.

Pour les enfants :
• stand maquillage
• sulkys
• tours en poneys
• bubble foot
• baby-foot humain
• baby-foot géant
• tir au but
• jeux gonflables

Une cinquantaine d’associations non sportives tiendront un stand : anciens combattants, commerces, associations cultuelles, jeunesse et éducation, quartiers, santé, handicap et social.

Stands-fds-2016

(photo : Flickr)