Ascenseurs Flux

Un ascenseur pour accéder à la gare de Puteaux depuis le boulevard Wallace

AscenseurWallace

Un chantier démarre en haut du boulevard Richard Wallace à Puteaux : un ascenseur va être réalisé pour relier le boulevard à la gare SNCF. Il sera ouvert en avril prochain.

Le but, indique la municipalité, est de faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite.

J'espère que la cabine de cet ascenseur sera assez grande pour qu'on puisse aussi y accéder avec son vélo. Car, j'ai souvent vu des gens prendre l'escalator de la gare avec leur bicyclette à la main. Ce qui est peu pratique et potentiellement dangereux.

Attention également, il ne suffit pas de réaliser des ascenseurs et des escalators... Il faut aussi que ces équipements fonctionnent et ne soient pas tout le temps en panne. Or, la ville de Puteaux ne semble pas douée pour négocier de bons contrats de maintenance.

Faciliter les circulations douces et les liaisons entre le haut et le bas de Puteaux, c'est une de nos propositions.


Vos questions au maire de Puteaux pour le conseil municipal de vendredi

Bellini_2

Un conseil municipal aura lieu vendredi (30 juin) à Puteaux. Comme à chaque fois, je vous propose de m'envoyer des questions que je poserai en séance au maire. Voici une première série de questions. Vous pouvez toujours m'en envoyez à : grebert@gmail.com

(liste définitive mise à jour jeudi 29 juin)

VIEUX ET BAS DE PUTEAUX, PROBLÈMES DE STATIONNEMENT ET DE CIRCULATION :

Mohammed : Depuis la piétonisation de certaines rues en bas de Puteaux, les bouchons et les nuisances sonores sur le boulevard Richard wallace et la rue auguste blanche sont en constante augmentation. C’est devenu insupportable pour les habitants du bas de Puteaux. Que propose la mairie pour améliorer les choses ? Une consultation (un référendum) pourrait être organisée sur la réouverture à la circulation de certaines rues pour désengorger ces voies.

Sébastien : Dans le vieux Puteaux, trouver une place de stationnement devient une mission impossible. Le prix des parkings est exorbitant et ils sont souvent complets.

Nico : La mairie envisage-t-elle d'améliorer la desserte bus de l’île de Puteaux ? Notamment par le Buséolien, mais aussi par un arrêt supplémentaire du bus 93 ?

LA DÉFENSE, PROBLÈMES D’ACCÈS :

Marc, un habitant de Puteaux depuis 1976 : Les deux ascenseurs qui relient la rue Arago à la passerelle piétons conduisant au métro Esplanade la Défense, sont en arrêt chronique depuis des mois. Que compte faire la mairie pour régler cette situation et dans quel délai ?

Brigitte : Les deux ascenseurs de Bellini encore et toujours en panne. La pharmacie de Bellini, fermée depuis un an, est installée place Michelet. Pour les seniors et personnes handicapées, c’est impossible de monter plusieurs niveaux à pied par les escaliers... C'est peut-être Defacto qui est responsable, mais la mairie est là pour défendre nos intérêts. La même chose pour les deux ascenseurs de la tour Eve. Pour aller à Auchan avec un Caddie, il ne reste que les ascenseurs de Minerve.

Neila : Pourquoi la station de métro Esplanade de la défense est-elle marginalisée ? Escalator (côté fontaine) en panne depuis 1 an et demi et mauvaises odeurs à la sortie, côté quai de Dion Bouton. Etant donné le trafic important dans cette station fréquentée par les touristes, il serait pertinent d'y créer un guichet infos.

Sébastien : Il faudrait rénover les salles d'attente des bus à la Défense, ainsi que les entrées du métro Esplanade, devenues glauques et sales.

FERMETURE DE LA RÉSIDENCE HLM LORILLEUX :

Alexandre : A partir du 3 juillet, les accès à la résidence HLM Lorilleux seront fermés le soir et la nuit. Il faudra un badge pour pouvoir entrer. En cas d’urgence, comment fera mon médecin pour accéder à mon immeuble ?

Véronique : Concernant la fermeture de la résidence Lorilleux entre 20h et 8h, la mairie va-t-elle indemniser le boulanger installé au coeur de la résidence pour le chiffre d'affaire qu'il va perdre ? La boulangerie ouvre en effet à 7h du matin et je fais partie des nombreux résidents de la rue Lorilleux (mais pas de la résidence) qui profitent de l'heure matinale pour aller chercher le pain tout juste sorti du four. Je ne suis pas la seule et je me demande s'il serait possible d'aménager un accès public à la boulangerie, d'autant plus qu'elle est la seule implantée localement (on peut y envoyer les enfants en toute sécurité, sans route dangereuse à traverser, par exemple).

Quel dispositif de sécurité sera prévu pour les personnes vivant seules et pouvant avoir des problèmes pour sortir/entrer dans la résidence la nuit (intervention d'un médecin, oubli ou perte de clefs, etc...) ?

A noter que les grilles, et notamment les portes, créent des nuisances sonores très fortes dans toute la rue, nuisances qui n'existaient pas auparavant. Elles grincent en permanence et si la mairie se plaît à parquer les gens dans des enclos soigneusement fermés, qu'elle est au moins l'obligeance de veiller à huiler les gonds des portes.

NUISANCE DES CHANTIERS la Défense / Bergères :

Véronique : Concernant le charivari putéolien lié aux constructions et aux chantiers de tous genres, y-a-t'il moyen de limiter le travail sur les chantiers le week-end ? Le chantier sur le boulevard du General de Gaulle est travaillé le samedi et il s'agit d'une nuisance pour tout le voisinage, d'autant plus que les ouvriers embauchent tôt.

Mélody : Autre nuisance. Les travaux du bâtiment d'enseignement rue du moulin qui démarrent entre 6h30 et 6h45 chaque matin et même le samedi. Les résidents sont ainsi réveillés chaque matin par les bruits de pioches et perceuses. Le commissariat en a été informé mais cela continue …

LES BERGERES, COMMERCES ET SÉCURITÉ :

Mélody : Quand vont ouvrir les prochains commerces dans le Haut de Puteaux, quartier Bergères / Moulin ? Plusieurs grosses constructions neuves ont été livrées mais à ce jour aucun commerce. Les habitants du haut de Puteaux bénéficient seulement de 2 minuscules Franprix qui ont très peu de produits frais. Cela nous oblige à descendre en centre ville et remonter ce qui est épuisant pour les personnes âgées. Nous n'avons à ce jour aucune info concernant les prochains commerces et les dates d'ouverture de ceux-ci...

Mélody : Résidente de la rue du Moulin, sachez que nous subissons quasi tous les soirs le tapage nocturne de bandes de jeunes mais aussi de courses de 2 roues et de voitures de sport qui s'amusent les nuits à rouler à toute vitesse (et parfois pour les 2 roues à contresens) rue du Moulin et dans le haut de la rue de la République entre la gare et le rond-point des Bergères. J'ai déjà manqué de me faire renverser par 2x en quelques mois dans ce quartier le soir. Il faudrait mettre en place des ralentisseurs, voire des caméras pour les infractions. Surtout que ce quartier accueillera prochainement : 1 école maternelle, 1 école d'enseignement, 1 hôtel, 1 résidence pour seniors ... et la sécurité n'est pourtant pas adaptée à ce jour.

Nico : Combien de kilomètres de pistes cyclables seront mis en services dans l'éco(?)-quartier des Bergères ? On peut poser la même question avec : - la part d'énergies propres ? - les surfaces d'espaces verts ? - la largeur des trottoirs ?

Mélody : il est très difficile pour les résidents du haut de Puteaux de trouver des  poubelles pour le verre. Il y en a à peine 1 ou 2 pour tout le quartier et de notre résidence il faut marcher de longues minutes avec des sacs plein de bouteilles en verre. Pour les personnes âgées idem cela est très difficile.

EDUCATION :

Elvire : Pourquoi la mairie ne met-elle pas en place des classes bilingues, depuis la maternelle, comme à Courbevoie ?

Véronique : Concernant le passage à la semaine des 4 jours dans les écoles. Cette décision de dernière minute et imposée à tous, sans concertation, est incompréhensible. Il est intéressant de noter que, lors de la consultation dans les écoles, organisée à la va-vite la semaine dernière, il n'a pas été offert d'espace de débat public. Le retour d'expérience des professeurs (qui, contre toute attente, ont majoritairement voté contre le retour aux 4 jours) devrait nous interpeller sur l'effet qu'a eu la semaine de 5 jours sur l'attention des enfants, sollicitée de manière plus égale tout au long de la semaine. Beaucoup de parents regrettent une réforme baclée, mal gérée par la ville qui n'a pas su offrir aux familles des services de qualité (ou qui a souhaité torpiller d'avance une réforme sans lui en donner sa chance).

Le passage à la semaine des 5 jours avait conduit à une hausse substantielle des tarifs des centres de loisirs à Puteaux. Le retour à la semaine de 4 jours signifie-t-il qu'il y aura une baisse ?

Véronique : Avec les nouveaux logements en passe d'être construits et les nouvelles familles qui vont s'y installer, la mairie de Puteaux est-elle consciente que la qualité des collèges et lycées publics sur la commune n'est pas à la hauteur des attentes de la catégorie sociale que Mme le Maire souhaite attirer ?