Artisans Flux

MoDem et Verts de Puteaux défendent le commerce local face au manque d'ambition du maire

Publié sur le blog de Sylvie Cancelloni :

51555398_8a08303ab1Lors du conseil municipal du jeudi 10 décembre 2009, le maire de Puteaux a présenté (Question 21 de l'ordre du jour) un plan de redynamisation du commerce de proximité et de l'artisanat. L'incroyable indigence de ce plan et le manque d'ambition de la majorité ont conduit le groupe Alternance Puteaux (MoDem et Vert) a voter CONTRE ce dossier.

Voici le texte de l'intervention de Sylvie Cancelloni prononcée en séance qui explique notre position :

Quelle différence entre l’intitulé de ce dossier et la réalité de ce qui nous est proposé ! Quel manque d’ambition pour Puteaux !

Nous avons ici un dossier FISAC dont la caractéristique est qu’il permet de lever un financement public pour dynamiser le commerce de centre ville sur un plan de 3 ans. Il faut mettre le paquet, car, une fois tiré, le financement n’est plus accessible pendant deux ans. Le plan que vous nous proposez a donc une durée de vie de 5 ans. Sur cette durée, vous lancez un projet indigent circonscrit à la rénovation de la Cité artisanale et à un itinéraire balisé entre le théâtre et la Cité ! Il y a franchement de quoi désespérer…

Les financements FISAC proviennent d’une taxe prélevée sur les hyper et les grands centres commerciaux. Aucune ville ne mérite davantage l’aide FISAC que Puteaux, touchée depuis si longtemps par la concurrence de La Défense. Puteaux est particulièrement bien placée pour demander une aide maximale, elle qui a sacrifié son commerce de centre ville pour permettre le développement régional de celui de la Défense.

Vous aviez là une occasion inespérée. Comme d’habitude, plutôt que de penser le commerce et l’artisanat globalement à Puteaux, vous choisissez une approche sectorielle qui ne permet de dégager aucune stratégie commerciale  à l’échelle d’une commune, aucune politique de proximité, aucun gisement d’innovation.

Une véritable politique de dynamisation de centre ville ne consiste pas à racheter, ici et là, quelques fonds de commerce, à règlementer la vitrine de commerces déjà morts ou à créer une promenade balisée dans des zones de no man’s land.

Une véritable politique de dynamisation de centre ville intègre aujourd’hui les nouvelles technologies et se met à créer des plate-formes de service : un centre de commande par internet, un système de portage à domicile, des politiques de valorisation de la fidélité des clients, un rapport fluide entre trottoirs et rues (à la différence de ce que vous avez créé), des plans de formation des commerçants, une organisation croisée de parkings gratuits, de voiturier, de petits véhicules…

Une véritable politique de dynamisation de centre-ville s’intéresse aux besoins des personnes : âgées, seules et invalides ; aux personnes qui rentrent tard chez elles, ; aux jeunes et à leurs loisirs ; aux familles… Elle cherche à créer une proximité de services en rapport avec la vie des habitants et les caractéristiques de leurs quartiers. Elle s’inscrit dans la durée, et non la fantaisie d’un jour, faisant se succéder sans cesse des décisions contradictoires. Elle élabore une politique d’animation diurne et nocturne, entremêlant le commerce à la culture et à la vie des quartiers. Elle préfère à l’esthétique glacée ou aux évènements convenus décidés en mairie la vie tout court ! A quand enfin un vrai pub à Puteaux pour les jeunes et moins jeunes le soir ?

Il n’y a rien de tout cela dans ce rapport. Et pourtant vous nous dites avoir fait faire une étude… que nous n'avons d’ailleurs jamais vue. Si c’est pour aboutir à cela, vous auriez mieux fait de lire le programme Puteaux Ensemble, vous auriez fait au moins l’économie de l’étude !

Vous n’évoquez aucun élan, aucune concertation, aucun chantier. Savez-vous qu’il existe aujourd’hui des structures de gestion, des sortes de GIE qui mêlent, aux côtés de la ville et des commerçants (sont-ils même consultés ?) des acteurs aussi divers que  la Chambre de commerce, la Chambre des métiers, les associations des commerçants ? Vous n’envisagez rien qui puisse interrompre le face à face immuable entre le centre ville de Puteaux et La défense, pour créer un dialogue et  trouver les bonnes complémentarités. Quand on les cherche, on trouve ces complémentarités ! Vous êtes passée à côté de toute une série d’opportunités de financements par les Quatre Temps parce que vous avez manqué d’audace, de créativité et, disons-le aussi, de modestie. Car le fait que vous « pensiez » seule le développement de Puteaux est une véritable pauvreté pour la ville.

Vous mentionnez un animateur FISAC. Mais, avec un complément de salaire de la ville, c’est un "manager de centre ville" que vous pourriez avoir. Cela existe déjà dans une dizaine de villes des Hauts-de-Seine. Toutes les villes qui ont su dynamiser leurs centres sont passées par la création de cette fonction. Regardez Montrouge qui a su ressusciter son commerce de centre-ville en quelques années. Dans tous ces cas, les maires ne prétendent pas savoir tout faire et tout connaître. Ils font confiance, ils délèguent à de bons experts.

Vous faites une charte des commerces qui cherche à homogénéiser les devantures et enseignes à Puteaux. C’est gentil, mais ça ne va pas très loin. Vous ripolinez des devantures, vos agents harcèlent les commerces pour règlementer leurs vitrines. Mais je ne vois nulle part une politique de communication capable de construire une  identité visuelle du commerce à Puteaux. La signalétique, c’est bien, mais l’identité visuelle, c’est quand même drôlement plus intelligent !

Je trouve extrêmement regrettable votre absence de réflexion sur tous ces sujets. Je regrette aussi, puisque vous ne savez pas penser le développement commercial d’une ville, que vous ne le fassiez pas penser par quelqu’un d’autre. A Nanterre, juste dans la ville d’à côté, je vous signale pourtant l’existence d’une association très en pointe, Centre Ville en mouvement, qui est aujourd’hui la référence du développement commercial urbain et qui est, de plus, partenaire officiel de plusieurs ministères de l'actuel gouvernement.

Résultat : dans une ville endormie sur le plan commercial, vous stérilisez avec une opération timorée 5 ans de ce qui aurait pu être un véritable plan de reconversion. Et cela avec une grande légèreté puisque vous n’obtiendrez plus d’aide FISAC jusqu’en 2014 !

Je trouve cela impardonnable. C’est vraiment une occasion ratée

A qui profite l’indigence de ce plan ? On reprochait déjà dans le temps à votre père de soutenir le commerce de La Défense…

L’équipe d’Alternance Puteaux votera contre cette proposition. Et je vous demande de publier mon intervention dans le procès verbal de cette séance. Il serait en effet inadmissible que vous présentiez notre vote comme un « contre » au commerce de proximité, alors que c’est précisément vous qui faites le choix délibéré de le tuer.

Sylvie Cancelloni
Conseillère municipale MoDem de Puteaux

(photo : Flickr)


Artisans de Puteaux : un restaurateur horloger

Jean Latham se décrit sur son blog comme un passionné de mécanique horlogère. Cet artisan horloger est spécialisé dans les réparations et restaurations de pendules anciennes, de réveils, de montres à gousset, d'automates et boîtes à musique.

Ses engagements :
"1. Respectueux de vos objets, je travaille avec le plus soin dans les règles de l'art de ce beau métier de précision.
2. Flexible, j'ai vous propose de venir chercher le(s) objet(s) à votre domicile et de vous le(s) réinstaller dans les meilleures conditions avec le réglage nécessaire. Néanmoins mon atelier vous est ouvert et une possibilité de parking vous sera offerte".

Jean LATHAM
72 rue de la République 9800 Puteaux
01.49.00.19.63 / 06.68.18.90.74
Horaires d'ouverture : Lundi au vendredi 9h-12h, 14h-18h.


A vous la parole : des adresses d'artisans sérieux à Puteaux ? (Marie)

Marie, une "future putéolienne", veut faire des travaux dans son nouveau logement. Elle cherche des artisans "sérieux" et nous demande de l'aider. Ceux qui sont déjà passés par là veulent-ils bien nous donner leurs bonnes adresses :

Bonjour,
Je serai Putéolienne dans 2 mois, suite à l'acquisition d'un petit appartement qui, avant mon entrée dans les lieux, nécessite quelques travaux (électricité, plomberie, peinture, etc...).
Depuis plus d'un mois, je fais visiter l'appartement par des entrepreneurs et artisans pour établir des devis. Les prix indiqués lors des visites sont, pour des raisons obscures, miraculeusement augmentés de plus de 50% sur les devis papiers.
Je fais appel à vous pour me recommander des artisant, entrepreneurs ou maîtres d'oeuvre sérieux.
Merci d'avance pour votre aide,
Cordialement,
Marie
Une future putéolienne