Patrimoine industriel : la mairie de Puteaux détruit l'un des derniers ateliers d'usine de la ville

40296587502_0869bef431_z

Le patrimoine industriel de Puteaux vient de subir une nouvelle perte irréparable : la mairie a fait détruire ces derniers jours l'un des derniers ateliers d'usine de la ville, au 3 rue Ampère.

Ce bâtiment, qui appartenait à la commune, possédait une magnifique verrière témoignage de l'architecture industrielle des 19e et 20e siècles.

Nous voulions pour notre part le conserver, pour le réhabiliter et y réaliser une pépinière d'entreprises et un fablab afin d'aider les jeunes de la commune à lancer leurs projets d'études et d'entreprises.

Après la destruction du vieux cinéma, voilà un autre exemple de l'absence de réflexion et d'intérêt de la municipalité sur la question de la préservation et de la valorisation de notre patrimoine ancien.

9436922197_df8d01272a_z
39444221505_a74cb087f9_k

Nous voulions en faire une pépinière d'entreprises ouverte aux jeunes talents de Puteaux :

6a00d8341c339153ef01a73d601551970d-500wi


L'office HLM de Puteaux va ambiancer olfactivement les halls d'immeubles

Parfum

Confrontée aux témoignages de locataires sur les "odeurs d’urines dans les ascenseurs" et l’"insalubrité des locaux poubelles", l'Office Public HLM de Puteaux a décidé d'installer dans les halls d'immeubles des diffuseurs de parfum.

Selon Didier Cressot, Directeur général de l'OPH de Puteaux, "l’amélioration de la perception de propreté et de sécurité sont des enjeux majeurs pour le bien-être de nos locataires".

La société qui fabrique ces diffuseurs assure que ses parfums ne contiennent "aucun allergène respiratoire, aucun CMR (cancérigène, mutagène et reprotoxique) et aucun COV (composant organique volatile)".

Plutôt que de diffuser des parfums artificiels pour cacher les mauvaises odeurs dans les entrées des résidences HLM, recommandons à l'OPH de mieux nettoyer les parties communes et de rénover ses locaux à poubelles.
Christophe Grébert

Que pensez-vous de cette initiative de l'OPH de Puteaux ?


Crue de la Seine : Puteaux reconnue en état de catastrophe naturelle

39347018805_150f8ed78c_k

Suite à la crue de la Seine survenue en janvier, et comme en juin 2016, la ville de Puteaux est reconnue en état de catastrophe naturelle.

La reconnaissance en état de catastrophe naturelle ouvre droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens qui ont été assurés.

A Puteaux, une partie de l'île a été inondée. Les dégâts sont importants dans le parc Lebaudy, dont les installations avaient été refaites après la crue de 2016. 

Sur les quais de Seine, côté ville, des sous-sols d'immeubles ont aussi été inondés.

Mon message au maire envoyé dès le 23 janvier a permis une plus grande réactivité de la municipalité : La ville a multiplié les messages d'avertissement sur les réseaux sociaux. C'est une bonne chose, mais c'est insuffisant. Des pompes auraient pu être ainsi pré-positionnées par les services communaux afin d'éviter l'inondation de parkings et de caves de particuliers.
La prévention n'est donc pas suffisante. Pourtant Puteaux est particulièrement exposée. Nous en avons la démonstration. Le constat est aussi que si une catastrophe plus importante survenait, notre municipalité n'est pas du tout prête à y faire face.

Christophe Grébert

VOIR MES NOTES SUR

(photo : le parc Lebaudy après la décrue de la Seine, Flickr)