VIDEO : faisons de Puteaux une ville accueillante pour le vélo
Nouvelles plaintes pour harcèlement moral à la police municipale de Puteaux

Les pauvres écartés du nouveau quartier des Bergères de Puteaux

MaxresdefaultLe nouveau quartier des Bergères, sur le haut de Puteaux, est en cours de construction. Il comporte des commerces, des bureaux, une école, un jardin avec une rivière, des cascades et des jets d'eau... Le style architectural est copié sur celui de Disneyland à Marne-la-Vallée. Mais ce monde enchanté sera réservé aux riches : en effet, sur les 2.200 logements qui doivent être construits , seuls 97 seront des HLM de type PLAI réservés aux familles aux revenus modestes. 

Dans les documents de la municipalité de Puteaux, celle-ci prévoit la réalisation de 404 logements sociaux :

2
Mais lorsqu'on regarde la répartition de ces logements HLM, on s'aperçoit que pour l'essentiel, il s'agit de logements intermédiaires réservés aux familles aux revenus moyens ou élevés :
- 124 logements de type PLUS accessible par exemple à un jeune couple cumulant 45.000 euros de revenus.
- et 183 logements de type PLS ouvert, toujours selon le même exemple, à un jeune couple avec 60.000 euros de revenus, ou 71.000 euros pour un couple avec 2 enfants.

Seuls 97 logements, sur les 2.200 annoncés dans cette ZAC, sont de type PLAI, c'est à dire véritablement sociaux, puisque réservé aux bas revenus : le plafond pour accéder à un logement PLAI est de 12.500 euros pour une personne seule et de 27.000 euros pour un jeune couple. 

1
Non seulement il n'y a que 4,4% de logements HLM de ce type dans ce nouveau quartier, mais en plus ceux-ci sont placés tout à fait à l'écart : un seul immeuble situé directement sur la circulation à la sortie du tunnel de la route nationale, à proximité de locaux tertiaires et de bureaux, et sur la frontière avec Nanterre... Tout un symbole.

Il n'y aura donc pas de véritable mixité sociale dans ce quartier... On est loin, très loin, des 25% de logements sociaux imposés par la loi SRU. Puteaux, qui comptait 35% de logements sociaux il y a encore quelques années, va voir ce taux global baisser avec cette nouvelle ZAC. 

Une ville harmonieuse et où il fait bon vivre doit rassembler toutes les catégories sociales : des plus ou moins riches et des plus ou moins pauvres... C'est de la responsabilité d'une municipalité de permettre cela à travers la réalisation de ZAC (zones d'aménagement concerté). Or, la majorité municipale de Puteaux a choisi délibérément de réserver le quartier des Bergères à une seule catégorie de population. Je considère que c'est une faute grave.
Christophe Grébert

3

Commentaires