Corruption à la Défense : 10e anniversaire de la mise en examen de l'ex-maire de Puteaux
Puteaux lance un festival de guitare avec Jean-Félix Lalanne en invité d'honneur

10.000 logements de la Défense privés d'eau chaude pour maintenance : est-ce obligé ?

Douche

Depuis lundi et jusqu'à la fin de la semaine, 10.000 logements et 150 immeubles de bureaux raccordés au réseau de chauffage de la Défense - à Puteaux, Nanterre et Courbevoie - sont privés d'eau chaude. Cette coupure d'une semaine intervient chaque été. Elle permet d'effectuer des travaux de maintenance. Mais est-elle vraiment obligatoire ?

Ces interruptions, qui permettent de réaliser divers travaux d’entretien dans les centrales de production à Courbevoie et Nanterre, sont "indispensables" affirme Enertherm, la société qui exploite le réseau de chauffage.

Si des travaux de maintenance sont nécessaires, faut-il pour autant stopper la production et priver d'eau chaude des milliers d'habitants durant toute une semaine ?

A Vénissieux, la chaufferie était coupée 3 jours chaque été jusqu'en 2015. Mais suite au renouvellement du contrat de délégation de service public survenu en 2016, cette coupure a été réduite par contrat... à 12 heures

Mieux encore : à Cenon, suite à des travaux de modernisation sur le réseau de chauffage, il n'y a plus de coupure du tout. Ce sont 12.000 foyers concernés ! (voir l'illustration ci-dessous)

La coupure annuelle d'eau chaude à la Défense n'est donc pas une fatalité : il n'y a ni obligation légale, ni impossibilité technique.

Je ferai une intervention lors du prochain conseil municipal de Puteaux, pour réclamer des explications à l'opérateur et au SICUDEF (Syndicat Mixte de Chauffage Urbain de la Région de la Défense), voir s'il est possible de changer cela et dans quel délai.

Christophe Grébert

A Cenon, en Gironde, les 12.000 logements raccordés au réseau collectif ne doivent plus subir de coupure estivale d'eau chaude grâce à des travaux de modernisation : 

Cenon

Commentaires