Previous month:
juillet 2017
Next month:
septembre 2017

août 2017

La ville de Puteaux achète pour 144.000 euros de chocolat

Chocolat

C'est une réforme récente : les appels d'offres lancés par les communes sont désormais librement accessibles en ligne et consultables par tous les citoyens. La gabegie de la ville de Puteaux s'étale donc désormais au grand jour.

Ainsi, ce mois-ci on découvre sur la centrale des marchés un appel de Puteaux pour "la fourniture et livraison de chocolats de gamme classique pour la mairie, le C.C.A.S. et la caisse des écoles" d'un montant annuel de 144.000 euros (!) dont 48.000 euros pour la prochaine fête de Noël.

Une partie de cet argent est prélevé sur le budget du CCAS et sur la caisse des écoles. Ce qui fait autant d'argent en moins pour aider des familles en difficultés (les expulsés de la rue Collin n'ont rien à faire de ballotins de chocolat !) ou pour payer du matériel dans les écoles (d'où les professeurs qui régulièrement dans l'année demandent aux parents de verser 10 euros pour financer des photocopies ou d'autre dépenses...).

Et ce n'est qu'un marché parmi des centaines d'autres du même genre passés tout au long de l'année par la commune. Nous évaluons à 30 millions d'euros le surcoût annuel de la politique clientéliste du maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud. 

Voir aussi ma rubrique CLIENTELISME à Puteaux


A Puteaux, la rue de la fille du maire refaite pour la 4e fois en 7 ans et grillagée

IMG_4843

Pour la 4e fois en 7 ans (!), la partie de la rue Saulnier située entre les rues Voltaire et Benoît Malon, dans le bas de Puteaux, est en train d'être refaite. 

Piétonnisé sans avis du conseil municipal ni consultation des habitants du quartier, ce morceau de rue, long d'une cinquantaine de mètres, est désormais limité par des grilles.

Cette rue avait déjà été entièrement refaite en 2010, en 2012 et en 2015.

Rien à voir avec le fait que la fille du maire Les Républicains de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud y a investi 1 million d'euros dans un immeuble.

A LIRE mon dossier sur la privatisation de la rue Saulnier sur Drive 

DEPUIS LA RUE BENOIT MALON : 

IMG_4844

DEPUIS LA RUE VOLTAIRE : 

IMG_4837


Les arbres de la rue Voltaire à Puteaux ont été abattus durant l'été

IMG_4835

Les arbres de la rue Voltaire, le long de la résidence HLM de la vieille église, dans le bas de Puteaux, ont été abattus durant l'été.

Les habitants du quartier n'ont pas été informés de cet abattage. Ils ont encore moins été consultés.

La ville de Puteaux manque pourtant grandement de verdure. Chaque aménagement de la municipalité va malheureusement vers plus de bétonnage et d'éradication des arbres et des espaces naturels.

Dans nos villes, nous avons pourtant besoin de ces espaces, pour notre santé, notre moral et pouvoir mieux respirer (renouvellement et qualité de l'air), pour avoir moins chaud aussi (régulation thermique) et assurer la survie d'une biodiversité menacée, etc.

AVANT (google maps) :

Avant


De la méditation et du yoga dans les écoles primaires de Puteaux

Yoga-ecole-enfants-relaxation-sportA l'occasion de la rentrée des classes, Bouchra Sirsalane, conseillère municipale d'opposition, publie une tribune dans le journal Puteaux infos de septembre. Elle propose la mise en place dans les écoles communales de temps de méditation et de yoga. Voici son texte :

Donner le goût d’apprendre aux enfants

Eduquer veut d'abord dire "nourrir". Il est évident que le petit enfant doit être nourri physiquement et intellectuellement. Mais cette acception va plus loin encore : éduquer, c’est "prendre soin de l'être" disait Philon d'Alexandrie. Cela consiste aussi à accompagner le sujet vers une autonomie d'existence où il “trouvera les moyens d'accomplir cette prise en compte de son élan vital” selon René Barbier (in Apprendre au fond de Soi).

A Puteaux, où les écoles repassent à la semaine de 4 jours, les accueils de loisirs ouvriront les mercredis et durant les vacances. Nous souhaitons que de nouvelles activités artistiques, culturelles et sportives y soient proposées.

L’épanouissement de l’enfant et le développement de ses compétences doivent se faire dans la sérénité. En cela, le modèle éducatif finlandais est parmi les meilleurs : les écoliers finlandais ne sont pas anxieux et fatigués. Alors qu’en France, nos enfants le sont plus qu’ailleurs.

Pourquoi ne pas mettre également en place dans nos écoles des temps de méditation et de yoga ? Les enfants pourront acquérir plus de calme et de concentration et moins de stress et de dispersion. Ils seront plus aptes à intérioriser un savoir et pas seulement l’enregistrer dans la mémoire

17159320_10154542828942736_3518486583865045928_oIl est évident que pour l’intérêt de l’enfant, proposer des activités qui donnent goût aux savoirs facilitera son apprentissage.

Bouchra_Sirsalane@hotmail.com
votre conseillère municipale

(photo : yoga à l'école)