Previous month:
février 2017
Next month:
avril 2017

mars 2017

VIDEO Quand la maire LR de Puteaux protège un policier municipal jugé pour harcèlement homophobe et raciste

6a00d8341c339153ef01b7c8e4dfd0970b-800wi

Jugé lundi 27 mars pour harcèlement homophobe et raciste, le n°2 de la police municipale de Puteaux a reçu une promotion de la maire LR.  Joëlle Ceccaldi-Raynaud a en effet décidé de lui confier la responsabilité de la sécurité à l'office HLM communal.

Un poste créé pour lui et qui lui vaut une rémunération de 3.400 euros par mois. Lors du conseil municipal du 29 mars, j'ai interrogé la maire sur cette scandaleuse promotion. "J'ai pris une décision", m'a seulement répondu Joëlle Ceccaldi.

Pour quelle raison la maire de Puteaux protège ainsi cet homme ? Quels secrets détient-il éventuellement qui font que Joëlle Ceccaldi-Raynaud préfère le garder auprès d'elle. A quelles intrigues a-t-il participé ? Lors de l'audience au tribunal de Nanterre, 2 de ses anciens collègues de la police municipale ont notamment évoqué des "surveillances illégales de certaines personnes".

Il est aussi à noter que les maires adjoints chargés des questions de sécurité, Jean-Marie Ballet et Bernard Gahnassia, n'ont rien dit contre cette promotion. Quel intérêt y trouvent-ils ?

Ballet

Gahnassia


Une enquête préliminaire contre Joëlle Ceccaldi pour fraude fiscale et blanchiment

6a00d8341c339153ef017c34552cae970b-800wi

Une enquête préliminaire pour fraude fiscale et blanchiment a été ouverte par le parquet de Nanterre, à la suite des révélations de Mediapart sur le retrait de 102 lingots d'or du compte caché au Luxembourg de la maire Les Républicains de Puteaux.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud aurait planqué pendant 14 ans jusqu'à 3,8 millions d'euros sur des comptes non déclarés, d'abord en Suisse, puis au Luxembourg.

D'après Mediapart, les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont perquisitionné il y a quelques jours les domiciles putéoliens de la maire LR et de sa fille Émilie Franchi.

Nous avions parlé de la fille de Joëlle Ceccaldi, suite à la piétonnisation par la municipalité de la rue où elle venait d'acheter un immeuble entier !

Quant à la maison de la maire, Mediapart avait aussi révélé il y a quelques mois les arrangements de Joëlle Ceccaldi avec l'ISF.

LIRE L'ENQUETE DE MEDIAPART : La police se lance à la poursuite des 102 lingots d'or de la maire de Puteaux

Mediapart2

LIRE MON DOSSIER SUR L'ARGENT CACHÉ DE LA FAMILLE CECCALDI

Mercredi soir, lors du conseil municipal de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud m'a menacé d'une nouvelle plainte quand j'ai évoqué ces millions d'euros cachés au Luxembourg :


VIDEO Ses 102 kilos d'or au Luxembourg : Joëlle Ceccaldi-Raynaud nie et veut porter plainte. Chiche ?

Sans titre

Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 29 mars 2017, la maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud s'est énervée et m'a menacé d'une nouvelle plainte, parce que je l'interrogeai sur ses millions d'euros cachés sur un compte en banque en Luxembourg.

De l'argent provenant de comptes offshore et conservé sous forme de 102 kilos d'or dans ce paradis fiscal.

LIRE MON DOSSIER SUR LES MILLIONS D'EUROS CACHÉS DE JOELLE CECCALDI-RAYNAUD


VIDEO Face aux questions des Putéoliens, Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans le déni et la menace

Sans titreLors du conseil municipal de Puteaux du 8 mars 2017, j'ai posé une série de questions à Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Comme à chaque fois, la maire les Républicains est restée dans le déni, n'assumant aucune erreur et menaçant de procès ceux qui osent la critiquer.

Face en particulier aux témoignages de mères de familles mal logées, elle s'est montrée totalement insensible. Elle n'a en fait rien à dire. Sa seule action politique est l'achat de voix par le clientélisme. Cela aboutit à une inaction sociale et donc à laisser des familles vivre dans des taudis appartenant souvent... à la commune ! VOIR POUR CELA l'enquête sur les taudis de Puteaux.

Rappel des questions posées

- Alors que la moitié de vos élus profitent de logements HLM de grandes surfaces, bien situés et pas chers, et considérant que ces mêmes élus sont pour certains propriétaires, voire multi-propriétaires, ressentez-vous de la honte lorsque vous lisez ces 5 témoignages de mères de famille qui attendent d’urgence un logement social dans notre commune :

  • Je demande un HLM depuis 11 ans. Je suis une mère célibataire d’une fille de 11ans. En ce moment, je vie dans 20m2 à 700 euros. Pas de pension pour ma fille et avec 650 euro de salaire + 360 euros d’aide de la caf pour payer le loyer. Alors..... où est la justice ?
  • Je viens de faire le renouvellement de ma demande de logement social...cela fait 4 ans que j'attends. Je perçois 800€ par mois avec 2 jeunes encore étudiants. Mon loyer actuel est de 650€. Une fois payées toutes les charges, il nous reste 2,98€ chacun par jour pour l’alimentation, le non alimentaire, la pharmacie non remboursable, les transports, les vêtements, les loisirs. Et sans couvertures complémentaire santé.
  • Ma demande de Hlm est renouvelée depuis 2011. Hébergée, je dors sur un matelas que je range tous les matins, avec mes 2 enfants. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de logement disponible pour ma famille.
  • Nous vivons dans un studio de 20m2 envahi par les champignons. J'ai accouché il y a deux mois. J’ai été obligée d'aller chez mes beaux parents, car pas de logement vacant.
  • Nous demandons un HLM depuis plusieurs années. Nous vivons dans un 38m2 avec un loyer exorbitant de 950€. Nous avons dû vendre certains de nos meubles, afin que notre enfant de 6 mois puisse évoluer sans danger. Avec nos 2 salaires, après toutes les dépenses et factures de la crèche, il ne nous reste plus que 22€/mois pour les imprévus.

- Vos enfants Vincent et Emilie ont été assistants parlementaires et chargés de mission à la mairie. Pour quel montant total et pour quel travail réalisé ?

- Le nouveau directeur de l’OPH de Puteaux occupe un logement de la ville de Puteaux rénové à grands frais. Compte-t-il le rendre ?

- Le journal de 20h de France 2 a révélé le mercredi 1er mars qu’un élu de votre majorité, rémunéré 7.500 euros nets par mois, occupait un logement HLM. Compte-t-il le rendre ?

- Qui occupe actuellement le grand logement duplex situé en haut de la résidence des étudiants, 45 rue des Pavillons ?

- A partir de témoignages d’anciens membres de votre cabinet, nous évaluons à au moins 10.000 euros par mois le montant de vos “frais de bouche” personnels. Comprenez-vous que cette somme soit choquante et comptez-vous la réduire à l’avenir ?


Eloïse :
Avez-vous déjà signé des contrats pour les futurs commerces de l'éco-quartier ? Ce serait vraiment essentiel d'avoir une boulangerie, un médecin ou surtout un dentiste. Ça manque dans le haut de Puteaux. Et vu les grands travaux pour l'éco-quartier, la taxe d'habitation risque-t-elle d'augmenter ?

Jean-Pierre : Comment les finances de Puteaux vont-elles ? L’augmentation des cotisations des activités sportives et autres et la chasse au stationnement irrégulier font penser que les caisses sont vides et que tous les moyens sont bons pour rentrer de l’argent. De plus, la gratuité du stationnement a été supprimée entre 12h et 14h.

Georges : Revoir la propreté des trottoirs (rue Jean Jaurès à partir de la rue des Pavillons) et escaliers d’accès terrasse Bellini qui sont très sales (mégots, chiens, canettes, papiers divers et encombrants mal ramassés…).


Les questions au maire pour le conseil municipal de Puteaux du mercredi 29 mars

33509112475_d36c8a2cb1_zLe conseil municipal de Puteaux se réunit mercredi 29 mars pour voter le budget 2017 de la commune. A la fin de la séance, je poserai quelques questions au maire :

Peut-on supporter qu’un ex-chef adjoint de la police municipale, devenu depuis responsable de la sécurité de l‘OPH de Puteaux, considère que tenir des propos homophobes et racistes dans un cadre professionnel “dépend du contexte” ?

- Des incendies d’immeubles surviennent très régulièrement dans notre commune. 2 sinistres se sont encore produits la semaine dernière dans les résidences HLM Cartault et Bellini. Combien d’appartements ont été touchées ? Que deviennent les familles évacuées ? Qu’est ce qui est prévu pour leur relogement ? Les installations électriques des résidences vont-elles être notamment vérifiées ?

- “Bientôt une maison de retraite à Puteaux rue Voltaire” titriez-vous dans le Puteaux infos de novembre 2011. Vous annonciez avoir obtenu avec votre fils la création de cet EHPAD et promettiez sa livraison fin 2013. Or, nous sommes 5 ans et demi plus tard et cet établissement est toujours en chantier. Quand serez-vous capable de tenir votre promesse ?

- Vos enfants Vincent Franchi et Emilie Franchi ont été assistants parlementaires. Quelle somme au total ont-ils chacun reçu et pour quel travail réalisé ? Quelles étaient leurs compétences et expériences professionnelles pour obtenir ce travail ?

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS A POSER AU MAIRE, ENVOYEZ-LES MOI : grebert@gmail.com

(photo : chantier Ehpad, rue Voltaire, Puteaux Flickr)


Un maire-adjoint LR de Puteaux jugé pour vol

Caumont-proces

Pascal Caumont, adjoint de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire Les Républicains de Puteaux, n'était pas présent mardi matin à son procès devant le tribunal d'instance. Il était jugé suite à une plainte pour le vol de 4.000 euros sur le compte en banque d'un membre de sa famille.

La banque HSBC, qui était également mise en cause par le plaignant, a décidé de se retourner contre l'élu, lui réclamant 3.500 euros de dommages et intérêts. La victime demande 5.000 euros de dommages et intérêts, en plus du remboursement de la somme dérobée.

Le jugement sera rendu le 19 mai.

Caumont

A LIRE AUSSI :
Pascal Caumont, logé en HLM, est propriétaire de 3 logements à Puteaux
Pascal Caumont participe à l'émission Top Chef
- L'entreprise d'un maire adjoint UMP de Puteaux hébergée pas cher par l'Office HLM
- 17 élus UMP logés en HLM à Puteaux