Crue de la Seine : Puteaux reconnue en état de catastrophe naturelle. Notre ville n'est pas prête à faire face à une inondation grave
L'auteur Philippe Pascot à Puteaux mardi 28 juin pour discuter politique & éthique

A Puteaux, moins d'argent pour le sport et les associations : les subventions en chute de 157.000 euros

IMG_1439

La maire Les Républicains de Puteaux avait fait beaucoup de promesses avant les scrutins municipaux de 2014 et 2015, mais certainement pas de diminuer les subventions des associations. C'est pourtant ce qui se passe : cette année, la ville va réduire d'au moins 157.000 euros son soutien financier au milieu associatif.

A l'occasion de la fête des associations qui a eu lieu ce week-end, Francis Poézévara, conseiller municipal du groupe Le Rassemblement, a publié sur son site un comparatif des subventions accordées aux associations sur les années 2014, 2015 et 2016. Il apparait que pour les clubs de sport, la baisse est à ce jour de 97.000 euros. Et pour les autres associations, c'est une chute encore plus impressionnante de 210.000 euros ! 

Ainsi, le club putéolien de hand touchait 83.750 euros de la mairie en 2015. En 2016, il ne touchera que 76.500 euros, soit une baisse de 9% sur 1 an. Même proportion de baisse pour le club de natation : sa subvention passe de 62.000 à 54.500 euros.

Or, les conventions signées entre la mairie et les clubs empêchent quasiment ces derniers de solliciter d'autres aides financières que celles de la ville. La volonté de la municipalité est clairement de "tenir" les clubs sportifs par l'argent, afin d'éviter toute tentative de dissidence.

Pour les associations non sportives, la baisse est parfois plus radicale. L'association Les chats libres par exemple, dont nous avons pris plusieurs fois la défense ici et soutenue par la Fondation Brigitte Bardot, passe de 1.000 euros de subvention à... 0, rien du tout !

Dans le budget communal 2016/2017, il reste potentiellement 150.000 euros à attribuer aux associations. Au minimum, la baisse des subventions sera donc de 157.000 euros (150.000 -210.000 -97.000).

Dans notre programme municipal "Puteaux pour vous", nous voulions au contraire investir davantage dans les associations "porteuses de citoyenneté" et "créatrices de culture et de richesses non matérielles", notamment en leur apportant une stabilité financière par la signature de conventions pluriannuelles :

"Nous mettrons en œuvre une convention pluriannuelle d’objectifs, assortie d’une charte d’engagements réciproques afin de reconnaître les associations comme des partenaires. Le conventionnement leur permettra de travailler sereinement, avec une trésorerie consolidée. Ce conventionnement permettra aux associations de justifier de l’utilisation de l’argent public qui leur est attribué et permettra à la commune d’avoir une vision plus claire du travail associatif et de l’inscrire dans le développement de ses politiques publiques".

La majorité municipale a promis de ne pas augmenter les impôts. Pour faire face aux dépenses qui augmentent, il fallait donc faire des économies. Il lui suffisait pour cela de renoncer à sa politique des "cadeaux" et à sa communication affolante qui nous coutent au moins 8 millions d'euros par an, soit l'intégralité de la taxe d'habitation ! Au lieu de cela, la maire frappe en plein coeur les associations... et aussi les familles en augmentant tous les tarifs municipaux ! 
Voilà ce qu'on récolte lorsqu'on vote pour une équipe qui pratique le clientélisme, au lieu de miser sur une politique basée sur la solidarité, la bonne gestion et l'intérêt général.

Christophe Grébert

Commentaires