Posez une question au maire de Puteaux
Quand Charline Vanhoenacker évoque, sur France Inter, les lingots du maire de Puteaux

Pour le maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, le silence est d'or

6a00d8341c339153ef017c34552cae970b-800wi5 jours après les révélations de Mediapart sur les 102 kilos de lingots d'or de la maire de Puteaux, cette dernière refuse toujours de s'exprimer. Joëlle Ceccaldi-Raynaud se contente de faire dire par l'intermédiaire de son directeur de cabinet qu'elle aurait soit-disant l'intention de porter plainte contre le site d'information.

En 2011, suite aux révélations du Canard Enchaîné sur son compte caché au Luxembourg, Joëlle Ceccaldi avait déjà menacé de porter plainte contre l'hebdomadaire satirique. Ce qu'elle n'avait finalement jamais fait. Ses menaces de plaintes contre des médias nationaux n'ont jamais eu de suite. Elle préfère s'attaquer à mon blog. C'est plus simple. Pourtant en 11 ans de procès, elle a perdu à chaque fois contre moi ! Alors, imaginez ce que cela donnerait face au Canard ou à Médiapart !

De plus, selon Europe 1, le maire Les Républicains de Puteaux ne compterait pas porter pas plainte contre Médiapart pour "diffamation", mais pour "violation du secret de l'instruction". "En n’engageant pas de poursuites en diffamation, (Joëlle Ceccaldi-Raynaud) valide la véracité de notre article, particulièrement embarrassant pour elle", réagit le journaliste du MÉDIAPART auteur de l'enquête sur Puteaux, qui poursuit :

"Joëlle Ceccaldi-Raynaud s’est murée dans le silence. Vu la gravité des faits, le devoir d’un élu de la République serait pourtant de s’expliquer publiquement devant ses électeurs. Mais la maire de Puteaux n’a manifestement rien à dire. Elle est simplement fâchée que ses manœuvres financières aient été exposées au grand jour. D’où sa volonté affichée de porter plainte pour « violation du secret de l’instruction », pour tenter d’identifier nos sources.
Rappelons que la jusrisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme reconnaît depuis longtemps que pour les sujets d’intérêt général, le droit des citoyens à l’information prime – et heureusement – sur le secret de l’instruction. Et que les journalistes n’y sont pas soumis (..)".

Lors du conseil municipal de samedi prochain à l'Hôtel-de-ville, l'opposition posera des questions à la maire de Puteaux. Elle n'y répondra pas, comme d'habitude. Joëlle Ceccaldi balancera certainement entre silence et mensonge. Le mensonge étant son autre grande spécialité, selon son père. Quelle famille !

LES CECCALDI DANS LES GROSSES TÊTES SUR RTL : 

grosses-tetes-21sept15

 

Commentaires