Le clientélisme, le système du maire de Puteaux vu par France 2
Le maire de Puteaux refuse toute transparence au conseil municipal

La fête des associations de Puteaux derrière des grilles et payante

18615750504_f03fc6363e_z"Prouvez que vous êtes Putéolien et vous passerez, sinon vous devez payer", me commande un surveillant municipal à l'entrée du parc de l'île de Puteaux désormais entièrement enfermé derrière des grilles.

Cette année, la fête des associations de Puteaux était en effet payante ' - 5 euros - pour ceux qui ne possèdent pas le "Puteaux Pass", une carte délivrée en mairie contre preuve de domiciliation. Ne possédant pas cette carte, car ne voulant pas être fiché et participer au système clientéliste mis en place par le maire, je suis donc refoulé ! Excès de zèle d'un surveillant municipal qui sait parfaitement que je suis conseiller municipal de la ville : "j'ai des consignes", me dit-il.

Pendant que j'attends devant l'entrée, je vois des Putéoliens faire demi-tour faute du fameux "pass". D'autres acceptent de débourser 5 euros par personne (2 euros par enfant) pour pouvoir accéder au parc municipal financé par leurs impôts !

19050627378_49f04f0589_zJe parviens tout de même à entrer. En faisant le tour des stands, certains responsables d'associations osent me confier que cette fermeture du parc a provoqué une baisse significative de la fréquentation de la fête.

D'autres acceptent la décision du maire : "c'est mieux pour la sécurité". Je n'avais pas remarqué des problèmes de "sécurité" les années précédentes !

Un responsable d'association proche du maire finit par lâcher "On n'a rien contre les habitants de Neuilly. Ce ne sont pas eux qui causent problèmes. Ce qu'on ne veut pas ici ce sont ceux de Nanterre. Ils viennent juste pour profiter du goûter" (sic).

A 16h, le maire fait en effet distribuer à tous les enfants une boîte contenant des friandises, une boisson, ainsi qu'un petit cadeau : un porte-clés en forme de ballon de rugby.

Nous sommes donc bien là dans une opération clientéliste : il s'agit d'organiser une fête, avec un cadeau, réservée aux Putéoliens qui acceptent d'être fichés par la municipalité. La promotion des associations n'est plus ici qu'un prétexte.

La plupart des associations de Puteaux sont animées par des passionnés. Mais le système clientéliste putéolien met à mal cette formidable énergie en cherchant à la contrôler politiquement. C'est le cas particulièrement des clubs sportifs qui dépendent des équipements et des subventions de la ville. Plusieurs d'entre elles sont d'ailleurs carrément dirigées par des élus ou des militants actifs de la majorité. De ce fait, elles ne sont plus libres et ne font plus que servir au contrôle et au renforcement du ceccaldisme contre l'intérêt général.

Triste constat, particulièrement en ce jour de "fête".

La distribution du goûter dans le hall des sports : 

19212129836_8828709b2a_z

(photo : Flickr)

Commentaires